Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui fait des embuscades à la forestière. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

C'est vrai pour  ceux qui tournent non stop les Feux de l'Amour pendant cinquante ans, mais là, les acteirs sont en chômage technique de K depuis 5 ans, ils ont donc eu tout loisir de faire autre chose et se montrer dans d'autre registres.
Je pense que, de ce fait, le désir est resté intact et qu'ils sont prêts à reprendre l'aventure.
Moi, j'ai décidé de croire à la sortie des films, mais j'ai un peu la meme crainte qu'Agloval. Le format film sacrifiera certain personnages. Il n'y a qu"à voir les BD. Le nombre d'intervenants y est réduit à la portion congrue. :/

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Comme Tatie, je ne pense pas que remobiliser les troupes sera un gros problème. Pour nombre des acteurs de la série, Kaamelott reste la série dans laquelle ils ont eu leur rôle le plus marquant, et il faut bien dire qu'il ne sont pas nombreux à avoir retrouvé un rôle important dans une série, film, pièce de théâtre après Kaamelott.
Ma crainte est la même que Tatie, à savoir est-ce que dans les film, les personnages originels auront une place équivalente à celles qu'ils ont pu avoir dans les quatre premier livres où est-ce qu'à l'instar des livre V et surtout le VI, seront-ils réduit à la portion congrue à l'avantage de Guests plus prestigieux.

Cela étant, avant les film, AA nous "promet" un spin off que j'attends je pense plus impatiemment que les films.

Interprète Burgonde
Hors ligne

Ce post parle de Venec si vous pouviez discuter s'il y aura une suite ou non ou si les acteurs seront présents dans un post associés ou je vous invite à lire l'itw de Lionnel Astier sur le forum il expose sont travail d'acteur et son lien avec Kaamelott  Merci




Quant à Venec, il est pour moi le gars sur qui on peut compter (on n'a quelquefois pas envie de le voir parmi ses amis mais si on est dans la mouise il est là prêt à vous aider).
Ce n'est pas quelqu'un de fréquentable mais tout comme Arthur il est pas entouré par des flèches.

Il est celui qui sait où est Arthur qui avait les moyens de le faire partir loin (grace aux bateaux), mais il ne sera pas forcément plus menacé que ça car il est capable de mener un double jeu: genre un résistant en infiltration.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Et paf ! Recadrage... bien venu, du reste, parce que j'avais un peu perdu de vue le sujet du topic :b

Venec, c'est le mec des coups bas, au service du plus offrant. Il sait toujours où est son intérêt et qu'il ne trouvera pas meilleur protecteur que le roi . Mais c'est donnant-donnant. Du coup Arthur lui demande d'être l'exécuteur de ses basses oeuvres et actes politiquement incorrects comme détourner des esclaves de leur destinée servile pour les envoyer outre-mer, à l'abri de mecs comme ... Venec  ou fournir des put... gentilles demoiselles à ses chevaliers  et invités. Officiellement il désapprouve, mais comme il tape allégrement dans les esclaves vikings*, il ne punit pas sévèrement. C'est en ça qu'il est important, Venec, il est la part d'humanité faible du roi de légende, infaillible et progressiste. Arthur sait qu'il doit faire avec les coutumes plus ou moins bourrines de ses peuples, sous peine de voir se disloquer sa belle fédédration alors il ferme les yeux sur le trafic d'esclaves de Venec le "marchand de miel", sur ses accointances avec les pirates assassins à leur heure,  c'est vers Venec qu'il se tourne pour les actions d'espionnage...
Si c'est pas jojo, c'est pour Venec, qui y trouve son compte parce que pris en flagrant délit de vente d'esclave, non seulement on lui fout la paix, mais en plus, on rentre dans la combine en lui en achetant.
Venec c'est un Guerini ou un Lucky Luciano pendant la seconde guerre mondiale : des purs salopards qui se sont rangés côté résistance et ont mis leurs organisations mafieuses au service de la Résistance. Après la guerre, le pouvoir les a un peu oublié "pour service rendu". Le lien Arthur Venec fonctionne un peu comme ça, le bandit participe à entretenir la paix et la prospérité en fournissant main d'oeuvre gratuite et distractions, le roi profite du temps de répit gagné pour s'occuper d'autre chose et afficher une image de souverain propre.
Venec aime bien Arthur, mais je pense qu'il n'est pas tout à fait dévoué quand il lui sauve la vie. En permettant au roi dont il profite allègrement de se retaper dans une remise et de reprendre du poil de la bête, c'est aussi lui, qu'il protège.
Le roi, il l'estime comme un homme d'affaire peut en estimer un autre avec qui il fait des affaires juteuses et sans trop se mettre en danger. Il l'aime bien, peut être, mais à mon avis, le moteur de Venec, c'est son intérêt, pas une hypothétique amitié avec Arthur. :)


*Tiens, c'est vrai, ça. Elle est pas très latine, la demoiselle :b

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Et bah moi j'suis un peu plus bromantique et j'aime croire qu'il apprécie vraiment le bonhomme et qu'il lui sauve les miches pour ça, et pas par intérêt.
Qu'est-ce qui l'empêchait de se barrer à Rome tout seul, pour faire ses petites manigances là-bas ? Il sauve le Roi, mais il imagine sûrement pas que ça va suffire à le faire redevenir le Grand Chef qu'il était avant pour que tout redevienne comme au temps de Kaamelott. Nous, on peut y croire, mais venant d'un personnage interne, c'est carrément utopique...
Non, moi je pense qu'il prend ce risque (parce que ouais, il risque quand même ses miches à pas filer immédiatement en douce après l'avènement de Lancelot) parce qu'il tient à Arthur. Parce qu'il trouve injuste qu'un homme si bon se fasse dézinguer par un homme si con. Parce qu'il lui est "fidèle", en un sens.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Je suis déjà bien plus d'accord avec les propos de Coco moi.

Croustillant
Hors ligne

Je pense que l'idée, c'est de montrer que dans le fond, aucun homme ne peut être foncièrement mauvais - même le plus crapuleux des marchands d'esclave (Venec) et le plus sauvage des chefs de guerre (Léodagan). Si Kaamelott reprend - et dieu sait que j'espère du fond de mon coeur que cela arrivera - je pense qu'Astier accordera beaucoup d'importance à la culture de cette noblesse intérieure de tous ces personnages trop facilement considérés comme mauvais.

Kaamelott veut faire rire, et ce en tissant des psychés de personnage crédibles parce qu'ils sont pleins de défauts. Mais Kaamelott veut avant tout créer des personnages humains. Et humainement, personne n'est essentiellement bon ou mauvais. Il n'y a pas des hommes truands, des hommes guerriers, des hommes chevaliers et des hommes lâches. Il y a des hommes, parfois un peu lâches, parfois un peu nobles, qui oscillent constamment entre ce spectre de qualités et de défauts qu'Astier a utilisé dans son oeuvre.

Le piège, c'est justement de penser que nos personnages adorés sont des personnages d'essence : Bohort le lâche; Léodagan le sanguinaire (on nous pousse à y croire, et les personnages eux même se plaisent à se revendiquer essentiellement tel); Perceval le niais et Karadoc le crasse. Mais après cinq saisons de développement de personnage (j'exclue le livre VI parce qu'il s'agit d'une oeuvre antérieure au développement auquel on assiste à travers la série), peut-on vraiment affirmer avec certitude que ces personnages qu'on croyait symboliques d'une vertu ou d'un défaut, paraissent toujours des essences absolues ? Bohort a fait preuve d'un immense courage, et dans le livre V, sa lâcheté semble parfois rattrapée par sa loyauté envers Arthur; Perceval brille davantage par son amour d'Arthur que par sa bêtise; Guenièvre évoque davantage une affection véritable que la crétinerie dont elle faisait preuve aux premières heures de la série; Léodagan... reste le même, mais qui sait, ça finira par venir...

Et Venec. Le filou, la crapule, le ruffian, le cafard à son plus pur paroxysme. Le dernier que l'on aurait imaginé voir au chevet du roi alors que les temps se gâtent... et bien c'est lui, et non un chevalier, qui arrache Arthur de son lit, pour l'emmener loin de la Bretagne, sur son radeau moisi, l'oeil inquiet. C'est lui - de tous les héros du royaumes de Logres - qui vole au secours de l'homme qu'il reconnait volontiers comme son Roy. Si cela surprend, c'est certainement parce qu'Astier veut susciter un étonnement; il veut que le téléspectateur se dise "Et si Venec le voleur, n'était après tout pas si mauvais que ça..."

Venec est l'équivalent du collecteur de taxe dans le récit biblique, l'égal de l'usurier que tout le monde déteste et qui n'existe que pour être pointé du doigt comme une fripouille tout juste bonne à être pendue. Mais si l'image chrétienne - qu'Astier a volontiers repris dans l'imaginaire de son monde - nous a appris une chose, c'est que même les plus ingrats personnages, ont le droit au salut et à la rédemption.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

T'as sûrement raison. Mais tu analyses le truc du point de vue du créateur, du point de vue rationnel de "pourquoi ASTIER a fait ça ?", alors que nous, on s'est plus demandé quel était le but du personnage... Le genre de réflexion qu'on a souvent alors qu'elle est assez absurde, finalement. Comment savoir ce que veut / ressent quelqu'un qui n'existe pas ? :p

Avalon a écrit :

Léodagan... reste le même, mais qui sait, ça finira par venir...

...est pas si sanguinaire que ça. ;) On l'a encore vu dans Le Grand Quizz : il menace, il menace, il menace, mais il fait pas grand chose.
QUARANTE-QUATRE !?
Ouais, bon, y'a ça. Mais sinon, il est pas aussi pire que son paternel, quand même. :p

Croustillant
Hors ligne

A nan mais là les yeux, c'est dégueu quand même...

Pécore
Hors ligne

moi je suis vraiment fan de ce personnage, déjà je le trouve classe même quand il joue les racailles , non même comme ça je l'aime quand même!! je pense quand même qu'il devrait avoir un grand rôle dans la suite, car c'est quand même lui qui sauve le roi...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah ! Une nouvelle supportrice du caractère désintéressé et amical de Venec vis à vis d'Arthur :)
Moi j'arrive pas vraiment à l'imaginer désintéressé ce perso (que j'aime beaucoup, au demeurant).

Pécore
Hors ligne

pour le sauvetage Arthur si carrément , il fait ça par amour pour le roi , il y gagne rien bien au contraire si il se fait choper ça peut mal finir pour lui!!

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Ben p'têt, n'empêche j'préfère quand même quand c'est vous le Roi.

Croustillant
Hors ligne

Ah ben il préfère quand Arthur il est Roi, parce qu'il risque moins sa peau avec lui qu'avec les autres! xD ET surtout il gagne du pognon derrière et sur son dos. Du coup, c'est plus facile pour les affaires.
Arthur ferme pas mal les yeux sur Venec, parce qu'il sait bien qu'au fond, c'est pas un si mauvais bougre. Quoi qu'il a fait le sacré connard avec Verinus qui lui était un "Honnête" commerçant.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Verinus c'est une pourriture comparé à Venec, il balance ses potes à la moindre occasion dans l'espoir d'avoir des arrangements avec la milice alors qu'en fait, elle se paye sa fiole...

Chevalier
Hors ligne

J'ai plutôt eu l'impression qu'il les balançait par lâcheté, parce qu'il "ne supporte pas qu'on porte atteinte à l'intégrité physique de sa personne" et parce qu'il y a un "risque de décès" s'il continue à refuser de parler et à se faire taper dessus.
Il dit certes qu'il a "10 ans de délation derrière lui", mais c'est probablement pas ses potes qu'il dénonce d'ordinaire (si tant est que ça soit vrai et qu'il ne dise pas ça juste pour faire peur à Venec).
Verinus, c'est surtout un mec ordinaire, ni spécialement bon ni spécialement mauvais, qui ne résiste pas héroïquement à la torture.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Euh ouais moi j'ai l'impression que c'est lui qui y va de son plein gré.
Et puis bon, quand Glaucia parle de la pire solution à Procyon, il manifeste pas grandement son désaccord le bonhomme quand même.
Enfin, je le citerais lui même "Je suis une petite pute de balance. Vous avez affaire à quelqu'un qui vient de lui même délivrer des informations..."

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Mat a écrit :

Euh ouais moi j'ai l'impression que c'est lui qui y va de son plein gré.

oO
Il est pas allé les voir tout seul hein, c'est eux qui l'ont chopé ! Et ils lui maravent la tronche pendant plusieurs jours, si t'appelles ça du plein gré y'a un problème... x)

Mat a écrit :

Et puis bon, quand Glaucia parle de la pire solution à Procyon, il manifeste pas grandement son désaccord le bonhomme quand même.

Il fait quand même une série de tout p'tits pets comme ça : pft-pft-pft-pft...

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

"Je suis une petite pute de balance. Vous avez affaire à quelqu'un qui vient de lui même délivrer des informations..."

La série de tout p'tits pets, t'appelle ça une réaction ? Si tu veux, mais moi je parlais plus à quelque chose genre "Nan ne faîtes pas ça !!!" ou à des pleures, pas à des pets...
Il sourit avant de se prendre la dernière mandale de Glaucia quand même...

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Mat a écrit :

Il sourit avant de se prendre la dernière mandale de Glaucia quand même...

Oui nan mais t'as raison, il vient donner des informations de son plein gré, mais il fait semblant de rien savoir pour se prendre des tartes parce qu'il est complètement masochiste et que ça le fait bander comme un âne. Comment ai-je pu ne pas saisir ça. :D

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

C'est sûr qu'on ne peut pas définir Verinus comme un maso qui aime se faire frapper par les chefs de milice urbaine et aller balancer ses potes à tout bout de champ.

Justement, c'est le décalage de son personnage ! :p Il continue à faire le malin et à faire comme si tout allait niquel alors qu'il est dans une position on ne peut plus inconfortable. Je trouve qu'on a souvent affaire à ce genre de décalage irréaliste dans Kaamelott...

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Verinus c'est peut-être le gars qu'à la délation facile... quand c'est pas des amis. Pour les amis il a besoin d'être convaincu du fait qu'il doit trahir et cette persuasion passe par des gros pains dans sa tronche ^^.

Pour en revenir à Venec, pour moi l'affection qu'il porte à Arthur est né du fait qu'il s'est bien enrichi sous le règne d'Arthur et que la clémence dont a fait preuve le roi à son endroit l'a fait l'aimer. Mais le sauvetage est purement altruiste selon moi. Venec est une grosse enflure (raquette, trafic d'esclave, contrebande...) mais dans l'univers de Kaamelott c'est compatible avec la sympathie ^^.

Au fait, moi aussi j'adore Venec ^^

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Flammeche a écrit :

Venec est une grosse enflure (raquette, trafic d'esclave, contrebande...) mais dans l'univers de Kaamelott c'est compatible avec la sympathie ^^.

Au fait, moi aussi j'adore Venec ^^

Jouer au tennis ou faire de la marche en montagne, c'est se comporter en connard ?
J'ai pas dit connard.
Non mais vous passez pour ce que vous voulez...

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Il faut y voir une ignorance de ma part dans cette discipline qui consiste à prendre les biens d'autrui contre son gré :lol: :lol:

Essaye encore !...

Racket ?

Chevalier
Hors ligne

Je sais pas si on peut vraiment parler de "discipline", moi j'y vois plutôt...un élan :o

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB