Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ira chercher l’Graal tout seul. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Le nouveau chevalier

3 CORS

1. INT. CHAMBRE D'ARTHUR - NUIT
Arthur et Guenièvre sont au lit

Guenièvre
Tiens, j'ai croisé le nouveau chevalier, il est drôlement poli, il m'a même présenté ses hommages.
Arthur
Le nouveau chevalier ? Quel nouveau chevalier ?
Guenièvre
Eh bien le nouveau, quoi !
Arthur
Mais il n'y a pas de nouveau chevalier !
Guenièvre
Ah bon ?
Arthur
Décrivez-le.
Guenièvre
Un homme élégant, au port de tête noble, les cheveux noirs, un grand nez aquilin, le regard intelligent...
Arthur
En effet, le regard intelligent, c'est nouveau ! J'aimerais bien le rencontrer, tiens !
Guenièvre
Je l'ai croisé à l'instant dans le couloir, je crois qu'il allait aux cuisines.

OUVERTURE

2. INT. CUISINE - NUIT
Arthur entre dans la cuisine où sont attablés deux hommes, Karadoc vu de profil et un autre homme vu de dos. Arthur s'approche et reconnaît immédiatement Venec.

Arthur
Venec ? Mais qu'est-ce que vous foutez ici ?
Venec
Ah, Sire, quel bon vent vous amène ?
Arthur
Je répète, qu'est-ce que vous foutez ici ?
Venec
J'avais un petit creux, alors comme j'étais pas loin des cuisines... (complice) Mais je vois que je ne suis pas le seul !
Karadoc
Je vous le dis, les cuisines, c'est devenu le centre névralgique de Kaamelott, on y croise le gratin. Tiens, à propose de gratin, je crois qu'il en restait une part...
Arthur
Non mais je rêve ! Qu'est-ce que vous foutez ici au château, abruti !
Venec (gêné)
Ah, au château... Comment dire ?
Arthur (impatient)
Oui, comment dire ?
Venec
Bon, OK, je vais pas vous jouer de la flûte. Je suis en affaires.
Arthur
Et quand vous êtes en affaires dans la région, vous venez vous restaurer ici ? Vous n'êtes pas au courant qu'il y a une bonne auberge pas loin ?
Venec
Heu, non, Sire... Je ne suis pas en affaires dans la région, je suis en affaires au château.
Arthur
Quoi ?
Venec
Sire, il faut que vous compreniez que mes activités ne nuisent pas aux vôtres. D'ailleurs j'ai bien retenu la leçon de la dernière fois.
Arthur
C'est-à-dire ?
Venec
Eh bien, les combats de chiens. Ne vous inquiétez pas, c'est terminé. Ça apportait une nuisance sonore, ça dérangeait tout le château, j'ai compris.
Arthur
C'était pas seulement la nuisance sonore, le problème...
Venec
Maintenant je fais des affaires en toute discrètion. La discrétion est nécessaire, donc aucun risque de nuisance sonore ou autre. C'est comme si je n'étais pas venu.

3. INT. CUISINE - NUIT
La discussion se poursuit.

Arthur
Mais c'est quoi, vos affaires ? Encore des trafics louches ?
Venec
Sire, voyons ! C'est que... je ne peux rien vous dire. Mes clients exigent la discrétion, sans ça la transaction risque d'échouer.
Arthur
Ben voyons ! Vous allez me décarrer de là fissa, sinon je vous colle au cul vos anciens chiens !
Venec
Enfin, Sire, depuis le temps qu'on se connaît ! Le rendez-vous est dans une heure, et ensuite je disparais, promis !
Arthur
Mais je ne comprends pas, pourquoi vous leur donnez rendez-vous au château, à vos clients ? Vous essayez d'escroquer mes chevaliers ?
Venec
Pas du tout, Sire ! Mes clients n'ont rien à voir avec Kaamelott.
Arthur
Donc c'est bien ce que je disais, vous n'avez rien à foutre ici, donc soit vous filez sans demander votre reste, soit j'accepte que vous restiez à Kaamelott...
Venec
Merci, Sire, vous êtes compréhensif, je n'oublierai pas le geste.
Arthur
Soit j'accepte que vous restiez à Kaamelott, mais enchaîné dans les geôles !
Karadoc
Sire, vous pouvez pas emprisonner votre ami ! Et puis il est très sympathique, d'ailleurs j'ai tout de suite vu que c'était un fin gourmet.
Arthur
Lui, mon ami ?
Venec
Ben, c'est tout comme, non ?
Karadoc
En tout cas il est sympathique.
Arthur
Une dernière fois, c'est quoi vos affaires ?
Venec
Désolé, Sire, mais je suis tenu par le secret professionnel.
Arthur
OK, j'appelle la garde.
Venec
D'accord ! Je vous explique... Je me suis reconverti dans l'immobilier.
Arthur
Mais pourquoi vous faites ça ici ? (ironique) Ne me dites pas que vous comptez vendre le château ?
Venec
Mais non ! Juste louer quelques piaules.
Arthur
Hein ?
Venec
Enfin, c'est pas la première fois qu'on en parle : vous avez une dizaine de piaules qui servent à rien, elles prennent la poussière, elles dépérissent. Là je vous les occupe, en fait ça vous rend service.
Arthur
Mais vous êtes timbré !
Venec
J'ai tout un groupe qui vient visiter cette nuit. Notez le geste : pour déranger personne, j'organise les visites la nuit, admettez que je me fous pas de vous.
Karadoc
D'un autre côté, Sire, si votre ami fait des bénéfices, ça profite aux caisses de l'état, puisqu'il est obligé de verser un pourcentage aux impôts. Je le sais, c'est le tavernier qui me l'a dit.
Venec
Non mais ça, c'est pour la restauration, pas pour l'immobilier...
Arthur
Ben tiens !
Venec
Entre amis, on peut bien faire quelques arrangements profitables. Non ?
Arthur
Je ne suis pas votre ami, merde !

4. INT. CUISINE - NUIT
Venec, seul avec Arthur, avoue tout.

Venec
C'est une dizaine de gars, ils m'ont dit qu'ils aimeraient bien pieuter à Kaamelott, alors vous me connaissez, avec mon esprit commerçant, je leur ai dit : yes, we can !
Arthur
Quoi ?
Venec
C'est une devise saxonne. Ou angle, plutôt. Ça veut dire que rien n'est impossible.
Arthur
Donc vous louez une chambre de Kaamelott à des inconnus ? Vous trouvez pas ça louche ?
Venec
C'est juste pour la nuit !
Arthur
Vos clients, ce serait pas des brigands par hasard ?
Venec
Oh, tout de suite ! Nan, c'est juste des gars avec du pognon. Après, la provenance du pognon, c'est pas mes affaires.
Arthur
Bref, vous confirmez. Des brigands.
Venec (hypocrite)
J'avais plutôt pensé à une troupe de comédiens, à cause de leurs masques. Ou à la rigueur à une milice populaire, vu qu'ils étaient armés. Mais n'oubliez pas, Sire, que je suis homme d'affaire, pas policier. Savoir si ce sont des brigands n'entre pas dans mon domaine de compétence. De mon point de vue, du moment qu'on me paie...
Arthur
Donc si je récapitule, vous louez des chambres en douce, discrètement, en espérant que personne d'ici ne le sache, à des types probablement venus cambrioler le château. Et vous trouvez ça normal ?
Venec (tombant faussement des nues)
Cambrioler le château ? Ah, je comprends mieux, maintenant, pourquoi ils parlaient de me laisser un petit pourcentage. Non mais je vous promets, j'avais rien soupçonné !
Arthur
Eh ben mon vieux, vous manquez pas d'air ! Karadoc a raison, vous avez un naturel sympathique, et vous en profitez bien. Là, je devrais vous envoyer un an aux cachots, mais c'est plus fort que moi, j'y arrive pas.
Venec
Vous êtes un roi magnanime et c'est tout à votre honneur.
Arthur
Je serais curieux de voir comment mon beau-père agirait. Avec lui, vous seriez sûrement en train de vous balancer au bout d'une corde. Ou de cramer sur un tas de bois.
Venec
Ah, j'entends des pas, je crois que c'est mes gars. Eh bien il faut que j'y aille. Bonne nuit Sire !

Sur ce, et devant un Arthur abasourdi, Venec quitte la cuisine.

Arthur
Hé ! Ho ! Attendez !

5. INT. CHAMBRE D'ARTHUR - NUIT
Arthur et Guenièvre sont au lit.

Guenièvre
Tiens, j'ai encore croisé le nouveau chevalier. Il est toujours aussi poli.
Arthur
Celui avec le nez intelligent ?
Guenièvre
Oui, et puis élégant, le port de tête noble... et très sympathique, aussi.
Arthur (sortant du lit)
Il est où que l'assassine !
Guenièvre
Je l'ai vu partir aux cuisines avec mon père. Ben quoi, il a fait une bêtise ?

FERMETURE

6. INT. CUISINE - NUIT
Arthur entre en trombe dans la cuisine où Léodagan et Venec discutent.

Arthur (en rogne, hurlant à Venec)
Qu'est-ce que vous foutez encore là, vous ?
Venec
Ah, Sire, cette fois c'est pas ma faute, c'est le seigneur Léodagan qui a demandé à me voir.
Arthur
Ah bon, et pourquoi ça ?
Léodagan
Pour affaires.
Arthur
Vous, faire des affaires avec cet escroc ?
Venec
Sire, voyons !
Léodagan
Ça fait deux mois que notre cheminée doit être ramonée. Je sais pas ce que font vos larbins, mais c'est plus possible. (désignant Venec) En faisant appel à un professionnel, tout s'est réglé pour un bon prix.
Arthur
Venec, vous faites le ramonage maintenant ?
Léodagan
Mais non ! Il m'a loué une piaule au troisième étage - appartement type 3 pièces, entièrement rénové, agréable à vire. Et avec la cheminée en état. Bref, une affaire.

Léodagan
Pour vous dire : à présent je suis mieux logé que vous.


Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Ah ah ah, excellent ! Bravo et encore ! Encore !

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Un très bon Venec, un scénario qui pour le coup aurait tout à fait sa place dans la série, même si je vois mal Léodagan lâcher de l'argent à Venec pour louer une piaule plus cossue dans le château, mais un autre chevalier pourquoi pas.
C'est toujours un plaisir de te lire

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour vos remarques ! J'ai mis Léodagan pour le contraste entre Arthur qui se dit : "si c'"était Léodagan", et justement Léodagan ne réagit pas comme prévu. Mais c'est vrai que ce n'est pas trop son style, lui qui avait assomé Venec quand celui-ci faisait de la fausse monnaie...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB