Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui lève le doigt pour aller pisser !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Un extrait (qui 'a fait marer) de l'episode : Le jour d'Alexandre Livre 3
Arthur :      J’en ai assez, assez, de ces vaines paroles.
                   Vos routes, vos champs, jamais rien ne convient.
Léodagan :  Arrêtez de chougner, il faut bien qu’on s’y colle.
Arthur :      À quoi bon, s’il vous plaît, puisqu’on n’y changera rien ?
Ygerne :      Auriez-vous du mépris à l’égard de la chose ?
                   Les problèmes du peuple ne sont-ils plus les vôtres ?
Guethenoc : Attention, Sire Arthur, aujourd’hui j’ai ma dose.
                   Si vous voulez que ça file, occupez-vous de nous autres.
Arthur :      Qu’ai-je à faire de tout ça, vos histoires de poiriers ?
Léodagan :  De pommiers, il me semble.
Arthur :                                               Hé bien, qu’est-ce que ça change ?
Ygerne :      Mais jusqu’à Tintagel, il vient me les planter !
                   À des jours de chez lui, c’est tout de même étrange !
Guethenoc : Ne croyez pas, Madame, que plaisir ça me fasse.
                   J’ai autre chose à faire que de courir les routes.
Ygerne :      Alors quoi ?
Guethenoc :                   Par ici, il n’y a plus de place !
                   Je dois migrer chez vous, même si ça me coûte.
Arthur :      Des pommes, toujours des pommes, c’est à se demander…
Léodagan :  Il en tombe quinze à terre chaque fois que quelqu’un tousse.
Ygerne :      Quel est ce culte étrange qu’aux pommiers vous vouez ?
Guethenoc : Mais, est-ce ma faute à moi, s’il n’y a que ça qui pousse ?

Chevalier
Hors ligne

Merciii, MERCIIIIIIIIIIIIIII pour ce moment culte !!!
Cet épisode est tout simplement génial (j'aime la poésie et les alexandrins :) )
Je l'ai relu à voix haute tellement j'adore  :lol:

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Oh mais de rien

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je crois que pour moi comme cite precedemment, mon episode prefere est "feue la poule de guethenoc"

Je suis actuellement en angleterre et pas de kaamelott sous la main c'est dur :'(, le retour en aout n'en sera que meilleur (c'est aussi pour ca que je ne met pas d'accent) , donc je vais essayer de me souvenir du passage :

Guethenoc : Ce matin je suis passe par hasard devant vos enclos et j'y ai vu une jolie petite poule blanche, vous voyez le bel animal
Roparz : c'est au sujet peut-est-ce?
Guethenoc : c'est au sujet que c'est la mienne  et que je vais vous mettre un pain dans la gueule mais quelquechose de violent!
Roparz : non mais tout a fait, je dirais egalemant que le genou peut partir dans les noix de maniere assez soudaine et que ca pourrait eventuellement vous faire sortir les baloches par les oreilles, n'y voyez aucune malice.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi de scène prefèrer j'en ai un paquet, mais je vous mettrais la plus récente:

Arthur tient audience pour les renegat (ou trou du cul) loth,galessin et Dagonet.  Aprés avoir renvoyé son neuveux gauvain, il s'adresse au traitres:

Arthur: Vous ête trois abrutis adulte, excusez moi, mais à vos âge on ne plus faire grand chose. Ce qui n'est pas le cas de mon neuveu Gauvain, qui même si il est deja bien partit sur le chemin de la critinerie, peut encore faire quelque chose de ses dix doigts. Donc voila ma proposition:
comme on ne peut pas lui demander déçament de choisir entre le clan de son père ou celuis de son oncle, je vais lui proposer de fonder son propre clan, avec son partenaire habituel, le seigneur Yvain "chevalier au lion", un autre taré avec lequel il semble s'accorder.  :lol:

Loth: Moi je veux bien...

Arthur: Ce qui veut dire qu'il ne rentrera pas en Orcanie avec vous.

Loth: de toute facon il est malade en carriole, si vous croyez que c'est marrant...

J'ai tout redigé de tête, alors si je me suis trompé quelque part, merci de me le faire savoir.  :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ma scène préférée du livre V, c'est quand Leodagan est devenu roi et qu'il explique les symboles...

Regardez ça par exemple (il sort la "couronne" - je mets des " puisqu'il parait que finalement c'est une jatte !!)
C'est une couronne.
Alors d'un point de vue purement concret ça veut juste dire que je suis roi.
Mais d'un point de vue symbolique c'est beaucoup plus intéressant... (il met la "couronne")
Par exemple cette couronne nous informe, symboliquement, que tous les mous du slibard qui avaient l'habitude de se les rouler sous l'ancien régime vont devoir se mettre un coup de fouet s'ils veulent pas que je leur en mette un moi-même !
Cette couronne symbolise la fin des haricots et la décarrade des tire-au-flanc et surtout l'avènement de l'ordre et de la discipline.
En d'autres termes, la rigolade, c'est terminé.

Edit ce soir : c'était justement l'épisode de ce soir ! "l'avènement du sanguinaire"  arff....

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

moi un de mes passages préférés, c'est dans le livre un je crois, quand dame séli pique un crise dans le lit genre
"yen a marre d'encchainer les banquets avec 50 convives!"
et léodangan de réponde "non mais la c'est pas pareil, c'est les chefs de clan..."
"et alors?"
"ben ils sont pas 50, ils sont 2000..."


ou sinon dans le livre V, avec le Duc D'Aquitaine et le Roi,
" non mais on peut adapter, par exemple.. je me lance... avec votre dégaine... avec votre dégaine de crevette, faites gaffes a pas vous faire bouffer par un hareng!"
"oui oui, très bien sa aussi!"

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour moi, tous mais ceux qui m' ont le plus marqué en comique, sont  "EUNUQUES ET CHAUDS LAPINS" , "FEUE LA POULE DE GUETHENOC", "LE DISCOBOLE", "LA TAXE MILITAIRE" enfin bien d' autres mais la liste va etre tres longue.......
En épisodes tragiques...la fin du livre IV, la fin du livre V (excellent), "LES PUPPIES", le passage avec BEDOS dans le livre V car c'est un moment tres drole et tres tragique d' un seul coup...

"La couleur pleutre ? "

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le petit monde d'Arthur : il est à table tout seul, et se raconte des histoires en bâtissant tout un décor avec la nourriture? Lorsque la boniche arrive, il stope mais reprends dans son lit.
C'est un des moments des premiers livres où on perçoit sa solitude, et en même temps c'est hilarant. Du grand AA !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

bon moi je ne mesouviens pas du titre mais on voit Arthur et bohort et aussi Léodagan dans un camp en foret la nuit et bohort a peur car il aentendu des bruits et il a peur  et arthur doit lui promettre qu'il n'y a rien de plus dangereux que des lapins jeunes car il a une trouille monstres deslapins adultes et on voit léodagan qui revient tout dechiqueté parce qu'ila tué un ours en allant pisser et Arthur qui essaie de sauver le coup en disant mais non c'etait un lapin et léodagan qui dit ben ouais ça aurait ete (un faisan ou un lapin) je ne me la petrais pas comme ça
bohort a aussi peur des faisans

Pécore
Hors ligne

J'aime beaucoup de scènes de Kaamelott, mais là, je viens de penser à l'épisode où Karadoc décide de péter 12 blocs de pierre en plaçant son bras de façon péremptoire. :D
Arthur : "la table et le sol, ça se croise pas, c'est parallèle. Et ce qui est perpendiculaire, c'est par exemple la table et les tréteaux."
Karadoc : "mais on s'en fout, on veut pas péter les tréteaux !"
Arthur "... Et si je vous dis que vous êtes deux glands, ça, c'est péremptoire."

Mais j'aime aussi le petit discours qu'il fait au début pour les remercier : "je gueule, c'est vrai je gueule de temps en temps, mais il faut savoir que, pour quelqu'un qui a une tendance à la dépression comme moi, c'est vachement important ce que vous faites, c'est important pour le cigare."

"Bon, j'attends que vous vous pétiez le bras, et après je me barre !"

Sinon, j'adore la Quinte Juste, mais c'est pour la chanson surtout, et puis les épisodes avec le Roi Burgonde ("Salsifi !!"), ou les épisodes avec le duc d'Acquitaine (aaah, Chabat) "Alors, j'ai envie de vous dire, en toute simplicité, la duchesse d'acquitaine."
Tout récemment aussi j'ai adoré l'épisode de jeudi (je ne connais pas le titre) où Arthur et Guenièvre sont dans la taverne, et la nuit, ils discutent avec le tavernier du fait que ça sent le pet dans la chambre. :D ("nan, mais c'est parce que... il pète... mais sans discontinuer", avec la gestuelle, j'adore !)

D'un point de vue plus sérieux, j'adore la fin du livre V, qui démontre tout le talent d'écriture d'AA et laisse présager encore mieux pour la suite (la difficulté du truc à mon avis : redonner à Arthur le goût de vivre, et l'envie de continuer sa quête du Graal), et le passage où il retrouve son père adoptif, grand moment d'émotion. Un peu plus léger, mais toujours fort en émotion, les (rares) moments de complicité entre Arthur et Guenièvre. ^^

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'adore les épisodes avec le roi Burgonde *Cuillère ! Interprèèèèèèète ! Troupa Skaya !*

Et quand Bohort et Arthur chantent avec Père Blaise *HO MAIS VOUS ETES DES MALAAAAAAAAAAAAAADES -- Et si vous arretiez dgueuler un peu ?*

xD

Pécore
Hors ligne

Personnellement, j'adore la premiere scene de l'épisode sur l'alcool (je ne sais plus quel livre c'est désolée) où Lancelot lance à Léodagan son magnifique 'Oh ca va! J'picole pas souvent!!!!'

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

il y a un passage qui m'a toujours ému c'est celui ou Arthur découvre les pupis et qu'il demande à rejouer le spectacle à la fin
Dans le même registre , celui ou Arturus fait faire des pompes a papinius pour le féliciter ensuite de "bon soldat"

Pour le coté triste , quand Anton découvre qu'il à arthur en face de lui
et aussi le passage de fin du livre 5 " jveu pas qu'on dise que j'ai rien fait , parce que c'est pas vrai .... mais sir faut pas nous ecouter !vous savez bien qu'on est des cons nous..."

Sinon niveau humoristique il y en a tellement que ca prendrais deux forums pour les ecrire alors je dirais seulement un réplique que j'adore et que je connais par coeur MDR :

" Et alors vous allez me libérer les locaux avant ce soir vous m'entendez ! J'veut les turles impecs , les draps en tas d'vant l'couloir et la clef sur la porte ! vous retourner crécher dans vos pays d'débiles et vous foutez l'camp d'ma salle de bain !!! "

Croustillant
Hors ligne

Pour moi c'est la scène du Livre VI dans laquelle César, joué par Pierre Mondy, raconte à Méléagan la journée qu'il voudrait revivre s'il en avait l'occasion =)

Semi-Croustillant
Hors ligne

Impossible de choisir, heu, celui ou Merlin soigne la blessure d'Arthur avec du gros sel, ou "la pate d'amande" avec Guenievre...et plein plein d'autres

Pécore
Hors ligne

Livre 4 épidose 56 : Perceval fait raitournelle.

Perceval :" Non mais soit disant c'est n'importe quoi que c'est même pas un jeu, que j'connais que des jeux pourri qu'on comprend pas. "

Arthur :" C'est bizarre parce que c'est facile pourtant le jeu du pélican "

Perceval :" Vous connaisez ?"

Arthur : "Oui. D'ailleur je voulais vous demander un conseil ; Quand votre voisin du gauche rachette la banque a la moitié de sa valeur , il doit bien donner 17% des artichaut qu'il a gagné pendant la derniere donne ?"

Perceval :" Euuuh oui."

Arthur :  "Ouais mais si vous faites artichette et que vous collez le banquier a moins 6, bah vous pouvez tenter la raitournelle et balancer les annonces"

Perceval : "Bah ouais !"

Arthur :" Donc on est d'accord ; Artichette, tichette de 2 , tichette de 3..."

En coeur :" Tichette de 21, michette, chedek, mik, sgaladabarlane, raisiné et raitournelle. "

Perceval : "Ah bah voila ! C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont con !"


La scene avant avec Père blaise et Karadoc est génial aussi !

Croustillant
Hors ligne

Je confirme ^^

En parlant de Père Blaise et Karadoc celle-là aussi est géniale:

"C'est pas que c'est difficile de la récupérer... C'est sa mère difficile de la récupérer, la race de sa grand-mère!" ^^

Croustillant
Hors ligne

Les scènes où Vérinus, le marchand de citrons, se fait cuisiner par Glaucia... la façon dont Vérinus dit qu'on a pas besoin de le tarter  : c'est déjà une balance.

Croustillant
Hors ligne

Verinus : Ya un truc qu'il faut que vous compreniez quand même bien : si vous voulez, moi à la base, je suis une balance. C'est le postulat de départ. On a devant soi une balance, donc une personne qu'on n'a pas besoin de cogner puisqu'elle vient elle-même délivrer l'information sans que vous ayez même à la demander. Parce qu'on est quand même à une heure et demi de marron dans la gueule là, et si je vous dis que je ne sais rien, c'est que je pense que effectivement... (prend une tarte) je ne sais rien.
Procion : Ouais, ben tu vas quand même prendre des marrons dans la gueule !

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Vérinus est excellent !!

Pourquoi au geôles ?! Pourquoi au geôles ?! ... J'suis entrain de coopérer comme une ptite salope !!!!

Et celle que je préfère c'est quand il dit un truc comme " Ah mais oui !! des bateaux je jette une pierre dans l'eau y'en a dix qui remontent ... "

Croustillant
Hors ligne
Léodagan a écrit :

Et celle que je préfère c'est quand il dit un truc comme " Ah mais oui !! des bateaux je jette une pierre dans l'eau y'en a dix qui remontent ... "

Exact ! j'adore cette scène !

Pour les scènes émotions, j'aime beaucoup celle des pupis (avec en outre, un clin d'oeil à la romance supposée entre Lancelot et Guenièvre...) et celles ou Arthur mange seul avec Perceval.

Pécore
Hors ligne

Rien qu'en lisant les posts je me marre tellemnt et c'est tellement de voir les accroches.
Alors moi c'est la scene du " c'est pas faux", j'adore toujours autant, il y en a deux d ailleurs. Perceval qui demande à Arthur si c'est "cotellettes qu'il ne comprend pas j'adore.
Et la tarte de dame Selly pour ses futurs petits enfants. La tarte et la pèche c'est du patrimoine c'est exatraordinaire.
Evidement il y en a un autre quand Arthur dit allez vous peignez ...............

Chef de Clan
Hors ligne

Moi mes scènes préférées, c'est celles avec Chabat. Quand il pense qu'il doit s'excusez auprès de Dame Seli avec ; ou le ton qu'il prend en récitant le texte que lui a appris Arthur ! xD

Semi-Croustillant
Hors ligne
Gawain a écrit :

Je confirme ^^

En parlant de Père Blaise et Karadoc celle-là aussi est géniale:

"C'est pas que c'est difficile de la récupérer... C'est sa mère difficile de la récupérer, la race de sa grand-mère!" ^^

D'ailleurs dans le bêtisier, quand on voit le nombre de fois qu'il répète la scène, tu te dis qu'AA a une idée réellement précise de l'interprétation que lui a en tête.

Pour les scènes ouais je dirais la Quinte Juste est un des premiers épisodes qui m'a fait explosé de rire.

"Oui, mais avec quelques fioritures, vous passerez rapidement un petit sixte et c'est joli!
-Et c'est de la merde!

Autre épisode, autre scène, Karadoc à propos du maitre d'arme:

"Qu'est-ce que c'est que ce style de bouffer des petits machins tout secs et trois gallons de flotte par jour ? Si la jeunesse se met à croire à ces conneries, on se dirige tout droit vers une génération de dépressifs ! Le gras, c'est la vie."

Le Jurisconsulte:
Vous  êtes un glandeur. Un gros... GLANDEUR !
[...]
Si j'ai envie de mettre des grosses morues dans mon plumard, JE FAIS CE QUE JE VEUX !

Maitre d'Armes:
« Quand on est idiot, on plante des carottes on ne s’occupe pas de sécurité ! » (et toutes les autres citations dans la même veine interprétée notamment par Loth et sa femme dans d'autres épisodes.)

En vrac:

Caius : Hé les connards ! Vous pouvez faire griller un porcelet s’il vous plaît ?
Arthur : Les connards ?
Léodagan : S’il vous plaît ?

Une de mes préférés, Livre V, Leodagan est roi:
"Jurisconsulte: [...]Officiellement vous n'êtes pas roi de Bretagne, mais régent. La parenthèse emmerdante, vous en faites ce que vous voulez.
Léodagan: Alors tant qu'on est dans les questions techniques, et bien en voilà une de plus: à partir de maintenant, "régent", ça se prononce "roi de Bretagne"
Maitre d'armes: Et merde ? Ca se prononce comment ?
Léodagan: Comme ça *et lui jete un verre d'eau sur la gueule*"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB