Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum sélectionné selon l’acidité. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Bonjour à tous, j'ai remarquer que beaucoup parmi vous aviez un réel talent de scénariste, voilà pourquoi je vous propose un petit concours dont voici les règles:

- Le but est d'écrire le meilleur scénario d'un épisode qui devra correspondre aux critères suivants:

- Lieu: table ronde
- Personnages: Leodagant, Arthur, Père Blaise, Perceval, Karadoc, Bohort, Hervé de Rynel, Yvain et Gauvain.
- Thème: libre

Vous avez une semaine pour envoyer vos épisodes (1 seul par personne svp)
Dans une semaine, c'est à dire le 4 décembre à 11 heures, je lancerais les votes.

Aucune longueur n'est requise, mais soyez modéré entre les dialogues à deux phrases et les textes de 122 pages.

Je vous remercie et j'espère que vous serez heureux (et surtout nombreux) à vouloir participer à ce petit concours de l'amitié.

Bonne chance et que le courage et la force sois de mise. ;)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

j'ai remarquer que beaucoup parmi vous aviez un réel talent de scénariste

En fait il y en a un seul (provencalegaulois) ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah ouais...

Parce que moi, tu risques pas de recevoir grand-chose, hein, sans vouloir te décevoir.

Mais je lirai, je lirai !!!

Anto

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tou comme Anto malheureusement!! C'es tmon cote Ally McBeal!! Une imagination debordante ... mais qui reste dans ma tete!!!

Pécore
Hors ligne

C'est pas grave, le but est que tout le monde essaie et qui sait peut être certain ce découvriront-ils des talents de scénaristes.

Croustillant
Hors ligne

J'ai jamais eu l'occasion d'ecrire un scenario, mais veut bien savoir, mes experiences de roleplayer me serviront peut-etre :p

Petite question, on poste ici, ou par message privé ?

Pécore
Hors ligne

Postez ici comme ça tout le monde pourra lire et voter par la suite.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je propose un texte. Attention, j'ai triché : j'avais besoin de Lancelot, du coup j'ai remplacé Gauvain et Yvain par Lancelot et Calogrenant.

J'aime bien mon idée de départ, mais je ne suis pas très satisfait de la conclusion que j'avais imaginée, du coup je l'ai remplacée ici par une suggestion d'Emrys (dans les réactions qui suivent le sketch). N'hésitez pas à m'aider à l'améliorer.

Du moins c'est mieux que rien. J'espère que ça en encouragera d'autres à poster un petit scénario même imparfait. Si j'ai osé le faire...

Bon, ça commence :

Titre : Arthur et l'astrologie

Réunion à la table ronde. Les chevaliers présents sont : Arthur, Léodagan, Karadoc, Perceval, Calogrenant, Lancelot, Bohort et Hervé de Rinel. Le père Blaise est debout devant son pupitre.

Arthur - Alors, qu'est-ce qui n'a pas été ?
Lancelot - Eh bien, après avoir occis les deux trolls, le seigneur Léodagan et moi avons découvert une grotte...
Léodagan - Seulement là, le chevalier Lancelot, tout Du Lac qu'il soit, il a eu les chocottes.
Lancelot (vexé) - Dites tout de suite que j'ai eu peur !
Léodagan - Ben ouais, vous avez pas voulu continuer alors qu'il y'avait plus de danger.
Arthur - Comment ça ?
Lancelot - Sire, vous me connaissez, je n'ai jamais reculé devant l'ennemi. Mais hier, l'astrologue de la cour m'a mis en garde : ce mois-ci, à cause de la conjonction de Vénus et Mars en Lion, les Sagittaires sont en danger de mort s'ils combattent dans le noir.
Léodagan - Mais on avait des torches !
Lancelot - Je refuse de défier le destin. Il y a des forces contre lesquelles on ne doit pas lutter.
Arthur - Vous êtes Sagittaire, seigneur Lancelot ?
Lancelot - Mais parfaitement ! C'est pourquoi les combats dans le noir me sont interdits jusqu'au mois prochain. En revanche, je me porte volontaire pour toute opération militaire de jour.
Léodagan - Mais puisque je vous dis qu'on avait des torches !
Calogrenant - Mais combattre avec des torches, ça compte comme du combat dans le noir, non ?
Léodagan - Ah bon ?
Lancelot - C'est une lumière artificielle !
Père Blaise - Je confirme : il faut toujours prendre au pied de la lettre les prévisions des astrologues.
Perceval - De toute façon, tout ça c'est du pipeau.
(Tout le monde se retourne vers Perceval, puis reprend la discussion comme si de rien n'était - encore une connerie de Perceval...)
Bohort - Dans le doute, il vaut mieux s'abstenir.
Léodagan - C'est vrai qu'on vous voit pas trop faire votre gonzesse d'habitude...
Lancelot - Mais le problème n'est pas là ! En défiant le destin, on défie les Dieux. Je n'ai pas peur pour ma vie, mais pour mon âme.
Arthur - Seigneur Léodagan, vous êtes de quel signe ?
Léodagan - Ben, Taureau.
Arthur - Ah ouais, évidemment... Donc vous pouvez poursuivre la mission. Qui peut l'accompagner ?
Calogrenant - Pas moi, je suis Sagittaire.
Arthur - Vous aussi ?
Perceval - Nan mais Sire, vous fatiguez pas, les astrologues, c'est des charlatans !
Arthur - Et vous, seigneur Hervé ?
Hervé - Je sais pas... En fait je suis pas sûr d'avoir compris la question.
Lancelot - On vous demande si vous êtes Sagittaire !
Hervé - Ah ?
Arthur - Bon, dans le doute on va s'abstenir. Bohort ?
Bohort (effrayé) - Heu... Sire... Heu... Mon père était Sagittaire...
Arthur - OK, bon, c'est pas la peine de demander à Karadoc et Perceval ? Hmmm ? Très bien, c'est encore moi qui vais m'y coller !
Léodagan - Il a dit quoi à votre sujet, l'astrologue ?
Arthur - Comme quoi la présence de Jupiter en Verseau était un « présage défavorable à toute entreprise risquée ».
(Tout le monde se regarde, inquiet pour le roi...)
Lancelot - Sire, n'y allez pas, attendons le mois prochain !
Père Blaise - Ne défiez pas la volonté du Tout Puissant !
Arthur - Ben, ça ne précisait rien pour les combats dans le noir.
Léodagan - Mais justement, c'est pire : vous devez annuler toute entreprise risquée !
Arthur - Parce que les combats dans le noir, c'est considéré comme risqué ?
Père Blaise - Je crois bien que oui.
Bohort - Dans le doute...
Calogrenant - Mais, et si l'astrologue se trompait ?
Arthur - Se trompait ? Vous rigolez ! Un astrologue de Byzance ! Il a travaillé plus de quinze ans à la cour de Justinien, et Justinien n'a jamais eu à s'en plaindre !
Léodagan - Ben alors, pourquoi il l'a lourdé ?
Arthur - Justinien me l'a offert en gage de respect !
(Silence, tout le monde se regarde...)
Arthur - Bon, on fait quoi ?
Perceval - Sire, j'veux pas être présupposé mais...
Arthur (agacé) - Présomptueux.
Perceval - Ouais, ça marche aussi. Mais tout ça c'est des conneries. Les étoiles, on croit qu'elles sont groupées dans le ciel, mais en réalité elles sont pas à la même distance, y'en a qui sont tout près, d'autres qui sont plus loin, alors le Sagittaire, ça veut rien dire, si on était à l'autre bout de la galaxie on verrait des constellations différentes, c'est juste des regroupements artificiers, en plus avec la précession des équinoxes, ça décale tout, alors c'est plus valable aujourd'hui.

Tout le monde regarde Perceval d'un air ébahi devant tant de bêtise. Arthur lève les yeux au ciel, Lancelot ferme les yeux en secouant la tête, Léodagan se prend la tête dans ses mains, Karadoc termine son sauciflard, Hervé regarde ses pieds.

* noir *

Perceval - L'astrologie, c'est comme les combats de chiens, c'est de l'arnaque.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Sympa pour les 2 trolls!!!!! C'était mes cousins!!!!!!
Mais bon c'est du fictif alors t'es pardonné! Lol.(D'ailleurs je sais toujours pas ce que veut dire Lol mais je trouve ça sympa en fin de phrase!)

Pas mal pour un premier jet!! Tu as osé te lancer!! Bravo!!
Si je puis me permettre, à la fin, Perceval ne ferait pas une phrase aussi longue en vrai! Enfin il me semble!
Et pourquoi Merlin débarque?
Mais encore une fois, bravo! Sincèrement, utiliser Lancelot de cette manière est inattendue!

Ah, ok sorry, la 3 ème partie est apparue pendant que je tapais mon mess!!Foutu téléphone de mer...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

En fait c'est mon 2è scénario. J'ai posté mon premier dans la discussion "scénario" la semaine dernière (j'avais mis un an à le faire... mais il est meilleur que ce dernier à mon avis).

Je crois que contraire Perceval est capable de phrases longues, puisque ça lui arrive en monologue. En tout cas quand je lis la dernière phrase de Perceval, j'entends sa voix dans ma tête et ça ne me choque pas. C'est une suite de propositions courtes, il faut la lire avec sa façon de parler et je trouve que ça colle bien. Je ne veux pas avoir l'impression de refuser les critiques, hein, mais je défends un peu mon sketch...

Sinon, "lol", ça veut dire "mdr" en anglais. En français on dit "mort de rire", en anglais "lot of laughing". Personnellement, je trouve ridicule de mettre des lol partout mais bon...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Avec le recul, t'as pas tort!! Il est vrai que Perceval fait des monologues, notamment sous la tente du Roi!!
Exact!
Ben dis donc, c'est ma fête aujourd' hui,je me prends une bâche sur presque chaque post et topic*mode je vais m'exiler tout seul avec un gros lol ridicule Na!!*
Mais ton scénar est bon.
Et moi,le troll ridicule,je vais me pieuter......en plus j' ai du mal à écrire avec ce foutu tél....*gros mode blasé qui n'avait pas le moral ce soir et éspérait rigoler*

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi je la trouve trés bien ta fin!
encore que j'aurais terminé sur la conclusion de Perceval , sans ramener Merlin derrière genre:
*noir*
Perceval: L'astrologie, c'est comme les combats de chiens, c'est de l'arnaque.

Le reste est très bien. la seule réplique sur laquelle j'ai buté:
Leodagan: En tout cas, c'est la première fois que je vois Lancelot craindre pour sa vie.

je trouve que ça sonne un peu sollennel de la part d'un personnage qui est tellement tout le temps dans la gouaille ironique. (il aurait plus dit un truc du genre : "c'est vrai qu'on vous voit pas trop faire votre gonzesse d'habitude")

hé! bravo, je critique car tu l'as réclamé, mais c'est super bon!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Bonnes remarques ! Du coup j'ai piqué ta suggestion et j'ai modifié le texte en conséquence... :)

(Ah, l'édition marche sans problème, je vais pouvoir tout remettre dans le même message. Peut-être qu'après minuit le serveur tourne au ralenti ou quelque chose dans le genre...)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bon ben moi j'avais dit que je viendrais pour lire...
J'ai lu.

Super, Agloval !!!
On les entend comme si c'était les vrais !

Je suis épatée.

Anto

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

C'est encore moi... Une idée m'est venue et je ne dormais pas, donc voici un second sketch. Cette fois je n'ai pas triché : il y a les personnages demandés. Ah si, j'ai triché : c'est mon deuxième alors qu'on avait dit un seul par personne. Mais vu que je suis le seul qui participe... :)

Alors voilà :

- La grande nouvelle -

Réunion de la table ronde. Sont présents : le roi Arthur, Léodagan, Bohort, Perceval, Karadoc, Hervé de Rinel. Le père Blaise est debout devant son pupitre.

Arthur - Mais... où sont les deux...
Léodagan - Les deux abrutis ? Aucune idée !
Bohort - J'ai vu les seigneurs Yvain et Gauvain quitter le château en début d'après-midi. Les deux sacripans avaient l'air plutôt joyeux et enjoués...
Arthur - Ils vous ont dit où ils allaient ? Le jour où on a réunion !
Bohort - Je les ai juste vus, de loin...
Arthru - Et vous les avez laissés quitter le château ?
Bohort - Je ne savais pas qu'ils étaient consignés, Sire, je suis vraiment navré...
Arthur - Ils n'étaient pas consignés, mais il y avait réunion aujourd'hui !
Léodagan - Vous allez quand même pas dire que leur présence est indispensable, à ces deux trous du cul ?
Arthur - Elle est obligatoire ! Oh, et puis vous avez raison, on fera sans eux. Bien, Père Blaise, l'ordre du jour je vous prie.
Père Blaise - Ben, vous le connaissez, l'ordre du jour, puisque c'est vous qui...
Arthur - Évidemment que je le connais, puisque c'est moi qui l'ai décidé ! C'est pour les autres que je vous demande de l'annoncer. Et puis soyez un peu solennel, l'instant est grave.
Père Blaise - Mais... les autres aussi le connaissent.
Arthur - Hein ?
Père Blaise - Ils me l'ont demandé à la cantine, à midi.
Arthur - Et vous leur avez dit ?
Léodagan - Mais qu'est-ce que ça peut vous foutre, qu'on connaisse l'ordre du jour à l'avance ? En plus ça fait gagner du temps !
Arthur - Nous sommes des Chevaliers de la Table Ronde, vous comprenez ce que ça veut dire ? Nous servons la légende ! Si les gens apprennent que c'était le foutoir à la table ronde, ça va pas le faire...
Léodagan - Pourquoi, c'est pas le foutoir ?
Bohort - Le roi a raison, un peu de solennité ne ferait pas de mal.
Arthur - Ah, vous voyez, il y a pas que moi qui le dit !
Bohort - Sire, je crois même que nous devrions adopter une tenue d'apparat au lieu de ces armures qui...
Arthur - Oui, bon, ça va ! Père Blaise, l'ordre du jour !
Léodagan - Mais puisque je vous dit qu'on le connaît déjà.
Arthur - Ah ouais ? Eh ben on va voir ça. Karadoc, l'ordre du jour ?
Karadoc - Nous devons parler de la mort de Romulus Augustule. C'est bien ça, Sire ?
Léodagan - Ah !
Arthur (étonné) - Vous avez mangé au château ce midi ?
Karadoc - Oui Sire, pourquoi ?
Arthur - Nan, rien, je croyais que vous mangiez à la taverne...
Karadoc - Oui, aussi. C'est le premier repas de midi que je prends au château, mais pour le deuxième, depuis que dame Séli...
Arthur - Ça va, ça va !
Perceval - Mais, Sire, c'est qui ce gars, Romulus Augu... ?
Bohort - C'est l'empereur de Rome.
Arthur - Dites-donc, en fait vous n'avez pas besoin de moi, si j'ai bien compris ?
Léodagan - En fait, je crois qu'on n'a surtout pas besoin de se réunir sous prétexte que chez les jupettes, y'a un empereur qu'a clamecé.
Arthur - Bon, tout le monde se lève.
(Tout le monde se regarde. Bohort est le premier à se lever lentement, puis Perceval, puis les autres. Seuls Léodagan et Hervé ne sont pas levés.)
Arthur - J'ai dit : que tout le monde se lève !
Hervé (se levant) - Ah pardon, je n'avais pas compris...
Léodagan (se levant enfin) - Oui, bon, ça va, qu'est-ce qui vous arrive ?
Arthur (sur un ton professoral) - Il m'arrive que la Table Ronde est le lieu où se réunit l'élite de la chevalerie de Bretagne. Que nous servons une noble cause. Qu'être admis en ce lieu est un insigne honneur. (S'emporte) Vous comprenez ça ? Un insigne honneur !
(Silence. Arthur laisse l'idée en l'air).
Arthur (fâché) - Ce n'est donc pas une corvée ! Seigneur Karadoc, c'est quoi, ça ? (Il désigne une tache sur l'armure de Karadoc.)
Karadoc - Sire, de la tomate, Sire.
Arthur - La prochaine fois que je vois une tache sur votre armure, je vous fais astiquer toutes les armures du château, c'est compris !
Karadoc - Heu... Sire, oui, Sire.
Arthur - Seigneur Bohort, ce pendentif, c'est quoi ?
Bohort - Il ne vous plaît pas, Sire ? Je l'ai trouvé dans une petite boutique andalouse lors de ma mission...
Arthur - Et qu'est-ce que ça fait sur votre armure ?
Bohort - Ah, mais je suis bien conscient que ça jure avec la couleur de l'armure, c'est pour ça que j'aurais préféré que nous portions des tenues d'apparat...
Arthur - Enlevez ça, immédiatement !
Bohort - Bien Sire, mais... oui, oui, je l'enlève.
Léodagan - Vous vérifiez pas si j'ai bien ciré mes grolles ? Et si j'ai bien fait le pli de mon armure ?
Arthur - Seigneur Léodagan, si je vous entends encore une seule fois prendre la parole sans l'avoir demandée, je double les impôts de la Carmélide.
Léodagan - Hein ? (il ferme alors sa bouche et fait un geste pour signifier qu'il ne dit plus rien)
Arthur - Père Blaise, rien à rajouter ?
Père Blaise - (fait non de la tête)
Arthur, après une petite pause - Messires les Chevaliers de la Table Ronde, l'instant est solennel. Historique. Le dernier empereur de Rome est mort. L'empire romain n'existe plus. Nous allons tous prier et nous recueillir à la mémoire du plus grand empire de l'univers.
(Tout le monde prie...)
Arthur - Bien, vous pouvez vous asseoir. Est-ce que vous avez tous saisi les implications de cette nouvelle ?

Gauvain et Yvain entrent sans frapper...

Gauvain - Mon oncle, qu'est-ce que vous faites là ?
Arthur - Quoi ?
Yvain - Vous voyez, j'vous l'avais dit qu'ils seraient encore autour de leur table, j'ai gagné mon pari !
Gauvain - Fort bien, voilà votre dû. (Il donne quelques pièces à son compère, devant les yeux médusés du roi.)
Arthur - Seigneurs Yvain et Gauvin, vous avez cinq minutes pour enfiler vos armures et revenir ici. Sans quoi je vous vend à Venec.
Yvain - Venec ? Ah non, c'est un taré...
Gauvain - Mon oncle, je ne comprends pas...
Arthur - Quatre minutes et quarante-cinq secondes.
(Les deux compères disparaissent... Bohort lève le doigt.)
Arthur - Oui ?
Bohort - Si vous nous expliquiez en quoi la mort de l'empereur nous concerne ?
Léodagan - Mais on s'en branle, c'est juste que le roi Arthurus est à moitié romain. (Il appuie sur le "us".)
Arthur - Mais pas du tout ! Par contre, les impôts de Carmélide, ils ne seront pas réduits de moitié.
Perceval - Sire, c'est vrai, vous êtes à moitié romain ?
Arthur - Bien sûr que non !
Karadoc - Sire, vous pouvez le dire, il y a pas de honte. Tenez, moi, il paraît que j'ai un cousin germain.
Perceval - Ah oui, c'est par votre cousine que vous êtes romain, c'est pour ça qu'elle ose pas nous voir.
Léodagan (ironique) - C'est comme le seigneur Perceval, il est à moitié de Provence...
Arthur - Triplés. Les impôts.
Léodagan - Je ne dis plus rien !
Arthur - Seigneur Bohort ? (Bohort levait le doigt)
Bohort - Est-ce que ça signifie, Sire, que vous êtes l'héritier de l'empereur ? C'est en cela que la nouvelle nous concernait ?
(Arthur se prend la tête dans les mains.)
Hervé - Mais alors il est mort ?
Perceval - Nan mais Sire, faut pas vous fâcher, on se demande, c'est tout.
Arthur, reprenant son calme - Sachez, bande de gros débiles, que je ne suis pas à moitié romain ! Simplement, j'ai servi dans la légion romaine durant ma jeunesse. C'est grâce à mon service militaire que les Romains ont accepté que je fédère la Bretagne.
Léodagan - Autement dit, maintenant qu'il n'y a plus d'empereur, le roi de Bretagne a pas besoin d'avoir servi les Romains, donc ça pourrait être n'importe lequel d'entre nous, par exemple m...
Arthru - Quadruplés.
Léodagan referme sa bouche et fais un geste pour montrer qu'il ne dit plus rien.
Arthur - Le dernier empereur, Romulus Augustule, est mort la semaine dernière. Il n'aura pas de successeur. L'empire romain est mort avec lui. Ça signifie que c'est désormais à nous, les Bretons, de porter haut le flambeau de la civilisation. Voilà pourquoi la nouvelle nous concerne tous.
Perceval - On va porter quoi ?
Hervé - Moi, j'ai rien compris.

Gauvain et Yvain, en armure, entrent sans frapper...

Arthur - Qu'est-ce que... ah oui, les deux débiles... Asseyez-vous !
Gauvain - Mais, allez-vous enfin nous expliquer, mon oncle ?
Arthur - Ah ben vous manquez pas d'air, vous ! (en criant : ) C'est à vous de m'expliquer où vous étiez !
Yvain - Tout de suite la violence verbale... Carrément...
Gauvain - Eh bien, nous sommes allés faire quelques emplettes.
Arthur - Hein ?
Yvain - D'abord, j'vous ferai dire que c'était pas de notre faute, c'est le seigneur Bohort qui nous avait conseillé le marché...
Arthur - Seigneur Bohort, c'est une blague ?
Bohort - Sire, j'avoue leur avoir conseillé de faire leur marché en début d'après-midi, car les étalages sont plus achalandés, mais je ne leur ai jamais dit de s'y rendre aujourd'hui !
Gauvain - Mais, mon oncle... seriez-vous en train de suggérer que nous aurions dû être présents à la réunion ?
Arthur - Mais évidemment ! Depuis quand les seigneurs Yvain et Gauvain en sont-ils dispensés ?
Gauvain - Mais... depuis la mort de l'empereur ! Le père Blaise nous a averti de la bien triste nouvelle, nous sommes au courant.
Arthur (las) - Je comprends pas...
Perceval - Il n'est pas mort ?
Hervé - Qui donc, Arthur ?
Bohort (aux deux sacripans) - Le roi aimerait savoir pourquoi la nouvelle de la mort de l'empereur vous autoriserait à vous absenter.
Arthur (désabusé) - Non non, le roi s'en fout...
Gauvain - Puisque l'empereur est mort et n'a pas de successeur, nous sommes déliés de notre serment. C'est bien cela, mon oncle ?
Arthur (respire d'abord un bon coup) - Gauvain, est-ce que vous avez déjà été à Rome ?
Gauvain - Pourquoi, vous comptez nous y emmener ? Ce serait avec...
Arthur - Répondez !
Gauvain - Heu... non.
Arthur - Tiens donc ? Mais alors, vous n'êtes pas romain ?
Gauvain - Mais non, vous savez...
Arthur - Vous êtes sûr ?
Gauvain - Mais... oui !
Yvain - Parce que y faut être romain pour aller à Rome ? Pfff... n'importe quoi.
Arthur - Vous n'êtes pas romain ! Ni vous seigneur Yvain. Vous n'êtes donc pas des sujets de l'empereur de Rome ! *JE* suis votre roi ! Et tant que je suis en vie, vous n'êtes délié d'aucun serment. C'est compris !
Gauvain - J'en conviens, mon oncle, mais l'empereur de Rome est au-dessus de vous, n'est-ce pas, donc c'est à lui que nous avons prêté serment.
(Yvain désigne Gauvain des deux mains, leur geste habituel quand l'un des deux a dit un truc intéressant...)
Léodagan - Hein ? Vous êtes à la botte de l'empereur ? Alors ça !
Arthur - Mais il est mort, imbéciles ! Il y a plus personne au-dessus de moi !
Père Blaise - À part le Seigneur !
Arthur - Oui, à part Lui, y'a personne au-dessus de moi ! Je suis à la botte de personne ! Et les impôts en Carmélide, je peux les quintupler si je veux ! Gauvain, Yvain, les réunions sont toujours obligatoires pour vous, mais je veux bien vous en dispenser spécialement aujourd'hui...
Gauvain - C'est gentil à vous, mon oncle.
Arthur - ... parce que vous allez me passer toute la semaine au cachot. Allez, foutez-moi le camp !
(Léodagan lève le doigt en exagérant le geste...)
Arthur - Quoi encore ?
Léodagan - Pourrait-on régler cette histoire, là... C'est vrai que l'empereur de Rome est au-dessus de vous ?
Arthur - Il est mort !
Léodagan - Oui, mais de son vivant ?
Arthur - Pour les Romains, le royaume de Bretagne est une de leurs provinces, donc pour eux, j'étais vassal de l'empereur. Mais dans les faits...
Léodagan - J'en ai assez entendu. (Il se lève...)
Arthur - Asseyez-vous ! Nous vivons un instant historique, un drame de l'histoire...
Bohort - C'est surtout dramatique pour les Romains... oh, pardon !
Arthur - Quoi, oh pardon ? Parce que je suis romain peut-être ?
Hervé - Ben, en double, non ?
Karadoc, à Hervé - À moitié.
Arthur - Seigneurs Karadoc et Hervé, vous accompagnerez les deux débiles au cachot. (Arthur reprend, solennel : ) Aujourd'hui est le jour de la chute de l'empire romain. Nous entrons dans un âge de ténèbres. Les barbares sont à nos portes. Les jours vont être difficiles... ET JE SUIS ENTOURÉ DE DÉBILES QUI SONT PAS FOUTUS D'AVOIR UN PEU DE DIGNITÉ !
Léodagan - Ah, c'est vous qui les avez choisis...
Arthur - Sextuplés.
Bohort (après avoir levé le doigt) - Devons-nous mettres des rideaux noirs aux fenêtres de Kaamelott en signe de deuil ?
Arthur (désabusé) - Dans deux-mille ans on parlera encore de ce jour. La chute de l'empire romain ! de la civilisation ! Et qu'est-ce qu'on retiendra de la Bretagne ? Ce jour là, ils ont changé les rideaux...

* écran noir *

Léodagan - Ce que je retiens, c'est que la chute de l'empire romain, ça a ruiné la Carmélide !

- FIN -

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouh la! Alors la je trouve que celui-ci est tres tres long! A moins que tu ne te sois adapte au format 7 minutes ^^. C'est dommage parce qu'il y a de bonnes idees mais elles se retrouvent noyees dans du dialogue qui ne fait pas vraiment avance l'histoire. Par exemple j'aime beaucoup l'idee d'augmentation des impots chaque fois que Leodagan ouvre la bouche :lol: mais on peine a retrouver la fluidite du running-gag...

Sinon par contre un truc qui m'a alors scotchee c'est ca: "Père Blaise - Ils me l'ont demandé à la cantine, à midi." La cantine??? J'ai p'tet manque un episode mais il y a reellement une cantine qui a deja ete mentionnee au chateau??? Ca ne me semble tellement pas familier...

Par contre ton premier sketch me semble bien maintenant avec les petites retouches!!! Il a justement la fluidite qui manque a celui-la je pense!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Les chevaliers mangent quelque part mais je ne sais pas comment ça s'appelle.

Franchement, ce sketch là, j'en suis très fier (les autres sont nuls à côté) et je ne le trouve pas trop long ni noyé dans la conversation. Je ne trouve pas qu'il y ait de dialogues inutiles par exemple. Et puis mince, le jour de la chute de l'empire romain mérite bien un sketch de dix minutes... :)

Par contre, ce qui me plaît moins, c'est que je n'arrive pas à parler comme Yvain, et même pour Léodagan je n'arrive pas bien à trouver ses expressions. De façon générale, il me manque leurs tics de langages. Sur ce point, provencalegaulois est un exemple à suivre, mais je ne sais pas comment il fait...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Angloval a écrit :

Par contre, ce qui me plaît moins, c'est que je n'arrive pas à parler comme Yvain, et même pour Léodagan je n'arrive pas bien à trouver ses expressions.

Hummm pour ca j'aurai  peut-etre deux questions tres simples... D'ou es-tu originaire (je te botte virtuellemnt l' arriere-train si tu me reponds du Pays de Galles ^^)??? Utilises-tu souvent l'argot quand tu parles?? Je sais que par exemple j'utilise pas mal d'argot ou d'expressions tres familieres quand je parle et je parle le vertueux argot de la Burgondie! Sexy a toute epreuve ^^!! Et il ne me semble pas tres eloigne de certaines expressions kaamelottiennes qui doivent rendre compte de l'argot lyonnais je suppose. Tout ca pour dire que si pour toi ca n'est pas une habitude d'utiliser l'argot et/ou si tu viens d'une region utilisant a la base des expressions tres differentes de celle de Kaamelott, cela te demanderas certainement plus d'adaptations... Enfin voila c'est juste une suggestion...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi je trouve que tu peux en etre fier, parce que c'est pas évident de tenir le rythme sur un sketch de 7 minutes (j'ai chronométré) et avec un sujet original.
je trouve qu'il y a vraiment des trouvailles (le pli de l'armure:D)
et la chute est excellente, le coup des rideaux!

effectivement pour emmettre une critique, les dialogues pourraient etre peaufinés, mais non franchement c'est trés bien..

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Clap clap clap!!! Ben moi je me suis bien marré!!
Moi je trouve au contraire que tu retrouvais bien l'essence de Léodagant!
J'arrivais bien à me le représenter entrain de vouloir en placer une et au final se raviser.
Et la chute, bien trouvé, c'est tout à fait ce qu'il aurait dit!!
Ben entre toi et Provençal, on a pas fini de se bidonner! Continuez, c'est un réel plaisir que de vous lire.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Excellent.

Voilà que je vais me mettre à suivre attentivement ce topic...

:)
Anto

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Eilonwy : effectivement, je n'ai pas l'habitude de parler en argot... A mon avis, il faudrait que je visionne un DVD complet non-stop avant de faire des retouches, et que je prenne des notes sur certaines expressions. Mais bon, trop compliqué, et je ne prétends pas faire de vrais scénarios...

Emrys a écrit :

je trouve qu'il y a vraiment des trouvailles (le pli de l'armure:D)

Ça me fait plaisir que tu l'aies noté ! Et le "Sire, oui, Sire" était dans la même veine... (il y a deux répliques de Karadoc qui sont des allusions aux films de guerre américain : Sir, yes, sir !)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Sire, oui, Sire !
J'étais morte de rire effectivement.

Anto

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah bah comme quoi! Moi j'ai trouve que ca faisait justement trop armee americaine et quelquechose qu'on ne verrait pas dans kaamelott....

Emrys a écrit :

Moi je trouve que tu peux en etre fier, parce que c'est pas évident de tenir le rythme sur un sketch de 7 minutes (j'ai chronométré)

Donc on est bien d'accord qu'on part sur du 7 minutes!!! Si tu relis ma phrase Agloval je disais que c'etait long sauf si tu t'etais adapte au format 7 minutes!!! Voila! Moi je croyais (a defaut surement apres les scenar' de provencalegaulois) que tout le monde partirait sur l'ancien format 3.30 c'est tout ^^!!

Sinon Agloval pour bosser ton argot un conseil.... Lis Frederic Dard ^^!!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah bah comme quoi! Moi j'ai trouve que ca faisait justement trop armee americaine et quelquechose qu'on ne verrait pas dans kaamelott....

Il me semble qu'il y a parfois dans la série des clins d'oeil à d'autres films. Par exemple il y a un épisode qui évoque La Guerre des Etoiles, avec le sabre-laser, ou Stargate, avec la porte qui donne sur un autre bout de la galaxie...

Le principe comique de mon sketch est le contraste entre d'une part l'importance de la nouvelle et la solennité que désire Arthur, et d'autre part tout ce que j'ai imaginé pour le contrarier, c'est-à-dire la totale : les deux compères absents, Léodagan qui s'en fout, les autres qui ne comprennent pas... Il était naturel que dans ces conditions, Arthur fasse une crise d'autorité, un peu comme dans l'épisode avec les casques. Du coup, j'ai trouvé amusant qu'il parle à ses chevaliers comme un adjudant qui parlerait à la bleusaille. En plus, ça permettait d'initier le gag des impôts qui doublent, vu que Léodagan n'accepte pas qu'on lui parle comme ça...

Bref, Arthur engueulant ses chevaliers m'a fait pensé, je ne sais pas pourquoi, à Full Metal Jacket. Et les deux répliques de Karadoc sont un clin d'oeil à ce film. Effectivement, on ne trouve pas ce genre de réplique dans la série, mais des clins d'oeil à un film, ça peut arriver. Ici, les répliques sont des allusions au personnage de Baleine. Il y a dans ce film un dialogue de ce genre :
- 2è classe Baleine, qu'est-ce que c'est que ça ?
- Sir, du jus de tomate, Sir !
- Vous m'astiquerez le réfectoire à la brosse à dent !
- Sir, yes, sir !
(dialogue complètement imaginaire, mais on il y en a un de ce genre, où Baleine répond comme un robot, sans même montrer qu'il a consience d'avoir fauté - c'est évidemment le début de sa folie...)
Karadoc ressemble un peu, physiquement, à Baleine, c'est pour ça que je l'ai choisi pour les répliques "à la Full Metal Jacket". Mais c'est juste deux répliques...

Moi je croyais (a defaut surement apres les scenar' de provencalegaulois) que tout le monde partirait sur l'ancien format 3.30 c'est tout ^^!!

Tu es trop exigeant ! J'ai juste écrit un sketch, sans trop me préoccuper du format... Tant qu'il n'y a rien à gagner dans le concours lancé par Le chevalier au pancréas, je ne ferai pas plus d'efforts ! :)

Frédéric Dard, c'est une excellente idée ! J'avais commencé à en lire un il y a bien longtemps et je n'avais pas accroché, mais j'étais plus jeune et mes goûts évoluent peu à peu, ça se trouve maintenant ça me plairait. En tout cas je me souviens que le langage était vraiment particulier...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB