Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum sélectionné selon l’acidité. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Alors alors, c'est une question qui me trotte dans la tête depuis un petit moment en fait. Il se trouve qu'en lisant des fics sur l'univers, j'ai trouvé quelques trucs... que je qualifie de choquants vis à vis du caractère des personnages d'Arthur et de Perceval. Mais après coup, je me pose bien une question: Quels sont les liens qui unissent Perceval et Son Roi ?

Car le Gallois dit tout de même l'aimer et il en va de même pour le roi (dans le livre III, épisode je sais plus combien :'( ). MAIS, et il se pose là, ce n'est pas un amour charnel ou avec des sentiments comme Perceval peut en avoir pour Angharad (et encore faudrait qu'il comprenne ce que c'est) mais plus comme un enfant à son père ou un ami dévoué.
Rappelons que Perceval est décrit par A.Astier comme étant naïf, une personne très intelligente mais qui veut pas se prendre la tête. Bref, il l'écrit comme un enfant (si je retrouve l'interview où il dit ça ^^). Donc je ne pense pas qu'il puisse concevoir les liens charnels d'amour. C'est ce qui me dérange dans les fics où les auteurs les mettent tous les deux en scène grâce à un merveilleux yaoï (attention, je dis pas que j'aime pas le genre et que je suis homophobe, juste que dans ce contexte là ça me dérange @_@ ).

Après, pourquoi Arthur serait-il plus conciliant et tiendrait plus à Perceval qu'à n'importe qui d'autre, lui-même compris ? Je pense, là encore, que tout à voir avec le moment où il rencontre le père adoptif de Perceval et où ce dernier lui dit de bien prendre soin de son fils. A mon avis, Arthur est séduit par la candeur et la pureté de Perceval (que n'a pas Karadoc, lui sait réfléchir quand même et c'est pas toujours tout blanc) et décide de le prendre sous son aile, d'abord parce qu'il faut bien aiguiller ses chevaliers et ensuite parce qu'il s'est vraiment attaché au petit Perceval. Il doit voir en lui comme une sorte de fils spirituel, un fils un peu con mais qui peut être très intelligent et qui possède un sens de la loyauté hors norme qui le pousse à faire des conneries. Et je pense que cet argument est renforcé quand Arthur refuse à Perceval le droit de mourir pour lui, absolument, ce que je comprends pas le chevalier d'ailleurs. Le Roi ne dit pas ça à ses autres chevaliers, ou du moins, pas de manière aussi forte. D'autant plus que c'est le seul chevalier invité à la table du roi, que c'est le seul chevalier que le roi accepte dans sa tente, que c'est le seul chevalier à qui se confie réellement le roi (le rêve d'Arthur en dit long là dessus). Et que c'est le seul personnage dont la mort affecte réellement le roi (Always). D'ailleurs, dans cet épisode j'ai vraiment eu l'impression de voir un père perdre son fils.

Oui, donc je pense qu'il y a une relation père/fils entre Arthur et Perceval et non une relation d'amoureux. Car Arthur n'est pas de ce bord là, et Perceval non plus (faudrait qu'il comprenne - C'est pas faux).

Enfin voilà, et vous, qu'en dites vous ? :)

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Capouccino a écrit :

...que c'est le seul chevalier que le roi accepte dans sa tante...

J'en dis qu'une faute de frappe peut avoir des conséquences horribles pour ma santé mentale.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

C'est surtout l'image qui est dérangeante :b

Semi-Croustillant
Hors ligne
Bernard d'Arithmétique a écrit :
Capouccino a écrit :

...que c'est le seul chevalier que le roi accepte dans sa tante...

J'en dis qu'une faute de frappe peut avoir des conséquences horribles pour ma santé mentale.

Mon dieu x) C'est sûr que du coup c'plus la même image XD Mais je corrige et vite è.é

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Capouccino : ce que tu dis me semble évident.

Un autre exemple pour confirmer ça, c'est l'épisode où Arthur explique à Perceval que parfois, on aime d'autant plus le fils le plus simplet (je crois qu'il s'agissait d'une vieille tante de Perceval et que Perceval lui demandait des conseils pour expliquer à ses cousins pourquoi il y avait un préféré ‒ désolé pour le souvenir vague), et il me semble qu'Arthur fait explicitement la remarque que c'est le même lien qu'entre Perceval et lui. Donc Perceval est le préféré d'Arthur parce que c'est le plus simplet, et Perceval aime Arthur comme un fils aime son père (autre exemple : dans l'épisode où Perceval loue une prostituée, il lui raconte que son but, c'est qu'Arthur soit fier de lui ‒ c'est typique d'un enfant vis à vis de son père).

Une remarque : Arthur et Perceval n'existent pas pour de vrai, ce sont des personnages de fiction. Donc ce qu'ils sont, c'est d'après l'auteur. Seul A. Astier décide. On ne peut donc analyser les personnages que d'après les épisodes (ou la BD). Les fictions écrites par des fans n'ont pas à être prises en compte pour en savoir plus sur les personnages (on peut les analyser pour savoir si elles respectent ou non l'univers, mais pas pour analyser l'univers en question). Bref, tu n'as pas à t'inquiéter : ce n'est pas un couple gay. :) (Après, ça peut le devenir si A. Astier le décide, il fait ce qu'il veut. Mais ce serait à mon avis incohérent avec le début.)

Croustillant
Hors ligne

Il faut aussi prendre en compte que (plus le duo Karadoc/Percy) Arthur avoue les adorer parce qu'ils sont pour lui comme une anti-dépresseur.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Ne pas aimer les Yaoi ne fait pas d'une personne un.e homophobe, par exemple je n'aime pas les Yaoi, c'est stéréotypé, c'est fantasmé, ça ne respecte pas le canon.
Pour moi, Arthur et Perceval sont dans ce que l'on pourrait appeler une "bromance", mais leur relation a tout de l'amour filiale ou fraternel entre deux frère qui auraientt une grande différence d'âge : Le petit frère agace le grand a toujours vouloir faire comme lui, le suivre ou qu'il aille.

Semi-Croustillant
Hors ligne
Agloval a écrit :

Capouccino : ce que tu dis me semble évident.

Certes mais j'avais quand même des doutes, n'ayant pas vraiment su relever les indices nécessaires et ne trouvant rien sur le sujet, ça me perturbait ^^

Flammeche a écrit :

Pour moi, Arthur et Perceval sont dans ce que l'on pourrait appeler une "bromance", mais leur relation a tout de l'amour filiale ou fraternelle entre deux frère qui aurait une grande différence d'âge : Le petit frère agace le grand a toujours vouloir faire comme lui, le suivre ou qu'il aille.

D'où l'affiliation à la famille que je fais dans un autre sujet :) Pour moi, et je l'interprète comme ça, les chevaliers et Arthur sont une grande famille, avec Dame Seli et Leodagan pour parents (un peu chiants mais mine de rien y ont l'air d'y tenir à leur petit Arthur XD).

Croustillant
Hors ligne
Flammeche a écrit :

Ne pas aimer les Yaoi ne fait pas d'une personne un.e homophobe, par exemple je n'aime pas les Yaoi, c'est stéréotypé, c'est fantasmé, ça ne respecte pas le canon.
Pour moi, Arthur et Perceval sont dans ce que l'on pourrait appeler une "bromance", mais leur relation a tout de l'amour filiale ou fraternelle entre deux frère qui aurait une grande différence d'âge : Le petit frère agace le grand a toujours vouloir faire comme lui, le suivre ou qu'il aille.

Malgré la différence d'âge, je les vois presque plus comme une relation père/fils ou mentor/apprenti.

Pécore
Hors ligne

En fait je n'aime pas l'idée de relation père-fils parce que, de manière générale, je n'aime pas l'infantilisation des personnages... et puis ce n'est pas équilibré, comme relation... je préfère l'idée d'une relation amicale forte...

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne
kafkaien a écrit :

En fait je n'aime pas l'idée de relation père-fils parce que, de manière générale, je n'aime pas l'infantilisation des personnages... et puis ce n'est pas équilibré, comme relation... je préfère l'idée d'une relation amicale forte...

AA explique pourtant clairement qu'il a écrit le rôle de Perceval, non pas comme un idiot, mais bien comme un enfant.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Il y a même un épisode où c'est dit explicitement (celui avec la conscience d'Arthur).

Chevalier Pile Poil
Hors ligne
GinAA a écrit :
kafkaien a écrit :

En fait je n'aime pas l'idée de relation père-fils parce que, de manière générale, je n'aime pas l'infantilisation des personnages... et puis ce n'est pas équilibré, comme relation... je préfère l'idée d'une relation amicale forte...

AA explique pourtant clairement qu'il a écrit le rôle de Perceval, non pas comme un idiot, mais bien comme un enfant.

D'autant que pour le phrasé de Perceval il c'est notamment inspiré d'un de ses enfants qui avait 6/8 ans au début de Kaamelott.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ah ? Che l'ignorais...

Semi-Croustillant
Hors ligne
Mat a écrit :
GinAA a écrit :
kafkaien a écrit :

En fait je n'aime pas l'idée de relation père-fils parce que, de manière générale, je n'aime pas l'infantilisation des personnages... et puis ce n'est pas équilibré, comme relation... je préfère l'idée d'une relation amicale forte...

AA explique pourtant clairement qu'il a écrit le rôle de Perceval, non pas comme un idiot, mais bien comme un enfant.

D'autant que pour le phrasé de Perceval il c'est notamment inspiré d'un de ses enfants qui avait 6/8 ans au début de Kaamelott.

Ah ? Moi non plus je savais pas :D C'est bon de l'apprendre ^^
Puis c'est pas drôle et attendrissant de voir des adultes qui restent naïfs et candides ? :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB