Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qu'on peut s'en servir pour donner de l'élan à un pigeon !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ça y est, j'ai la preuve !

Livre III, La ronde II, Arthur : « Si, j'ai essayé mais... voilà. J'ai failli... j'ai failli dégobiller et puis c'est tout ! »

Je l'ai toujours dit que ça ne tenait pas debout, cette histoire de serment (je n'oublierai jamais le jour où j'ai vu le coup du serment à la télé, cette impression qu'Astier vient de saboter son chef-d'œuvre, naaaaaan). Si c'était vraiment à cause de ce serment inutile qu'Arthur ne touchait pas la reine, il n'aurait pas essayé. Or il a essayé, donc il n'y a pas de serment. Il ne peut pas toucher la reine, c'est un élément comique, voilà tout.

Chevalier So Briqué
Hors ligne

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

C'est parce que je viens seulement de tomber sur « la preuve ».

(Et puis je ne m'en remettrais jamais.)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Mais... Mais vous pensez bien qu'on le sait, ça !

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Ouais, sinon il a cherché à passé outre son serment, parce qu'au bout d'un moment il se dit "c'était une connerie de jeune amoureux, ça vaut plus rien maintenant, il est peut-être temps d'arrêter de m'être l'équilibre du royaume en péril pour une promesse que j'ai fait quand j'avais pas 20 ans" mais il y arrive pas avec Guenièvre, parce que c'est quand même pas mal physique et que de se côté, son épouse lui sied guère ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Mat : il y a un moment dans la série où il dit ça ? Ou bien c'est une hypothèse que tu fais ? Dans le second cas, j'aime beaucoup cette hypothèse puisqu'elle réconcilie les parties I-V et la partie VI.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Une simple hypothèse.

Chevalier
Hors ligne

Ou alors il a jamais essayé et il invente qu'il a déjà essayé une fois parce qu'il assume difficilement le fait de n'avoir jamais essayé de coucher avec la reine alors que tout le monde attend l'héritier :b

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Ouais, j'verrais plutôt ça aussi :b

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah oui, cette hypothèse tient debout aussi, et elle expliquerait l'hésitation : il invente la phrase au fur et à mesure (je pensais qu'il hésitait à admettre que ça le fait dégobiller). Mais bon, pour moi c'est le serment qui ne tient pas debout...

Chevalier
Hors ligne

Ouais, l'impression que tout ça donne c'est quand même que AA a trouvé l'idée du serment à l'écriture du livre VI, et que, quoi qu'on en dise, ça colle pas parfaitement avec les livres précédents. ^^

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Je suis d'accord aussi.  En fait, il n'était pas nécessaire de donner une explication à son manque de... enfin, de.... d'intérêt pour la reine.  C'était un ressort comique et c'est tout.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Je suis d'accord avec le fait que AA ait trouvé l'idée du serment en cours de route, mais je ne le suis pas avec le fait que ce n'était qu'un ressort comique.
En effet dans les premiers livres, la justification du ressort comique fonctionne, mais plus l'histoire se densifie, plus on s'éloigne du "sketch pure" et moins cela fonctionne.
L'évolution du personnage de Guenièvre, l'affection qu'Arthur a pour les enfants, la quête de sa descendance rende de moins en moins logique le fait qu'il n'ai pas envie d'avoir des enfants bien à lui.
Le serment est donc là pour gommer tout les paradoxes de son attitude : Sa femme n'est pas une grosse débile, sa femme n'est pas vilaine, il aime les enfants.
Selon moi, le ressort comique perds de sa force à partir du livre III ou on ne comprends de moins en moins son entêtement à ne pas consommer son mariage.

Moi, le serment m'a convaincu... l'histoire d'amour avec Aconia beaucoup moins.

Semi-Croustillant
Hors ligne

*clap clap*
Non mais bon, je suis l'hypothèse de Tatie, des fois il suit le serment et bidonne autour. Parce que bon, elle est pas moche la Guenièvre :)

Chevalier
Hors ligne
Flammeche a écrit :

Selon moi, le ressort comique perds de sa force à partir du livre III ou on ne comprends de moins en moins son entêtement à ne pas consommer son mariage.

Pourquoi le Livre III ? Moi j'aurais dit la fin du Livre IV avec le retour de Guenièvre. Mais c'est vrai, je suis d'accord avec toi, si on prend la série dans son ensemble, ce n'est pas qu'un ressort comique. Mais ça l'est dans les quatre premiers livres tout de même.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Je suis assez convaincu par le serment moi aussi. Je pense qu'Arthur bidonne honteusement quand il explique qu'il a essayé et qu'il a failli gerber, c'est pile dans la veine de ses explications foireuses quand il est pris en défaut (Comme une chaise, vous êtes élégante, utile…) parce qu'au fond il n'assume pas d'avoir triché sur son mariage. Le serment me convainc bien car, finalement, je n'arrive pas à me souvenir d'une seule fois où Arthur aurait rompu ouvertement un serment… J'ai l'impression que ce serment, c'est peut-être la seule chose qu'il serait capable de tenir jusqu'au bout, ou plus précisément qu'il serait incapable de briser. Il y a peut-être un lien aussi avec le fait que c'est, concrètement, la toute dernière chose qui le rattache à sa vie avant Kaamelott : s'il brise ce serment, il tranche définitivement la corde avec sa jeunesse, et il ne peut pas s'y résoudre.

… Non ?

Semi-Croustillant
Hors ligne

Il vit dans le passé notre bon vieux roi mais au moins c'est un homme d'honneur. Et je suis tout à fait d'accord avec tes explications. Puis ce serment c'est surtout ce qui le raccroche à Aconia et à son premier amour "interdit" qu'il ne peut pas oublier. Rompre le serment c'est être infidèle en fait avec sa première femme :)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Capouccino a écrit :

*clap clap*
Non mais bon, je suis l'hypothèse de Tatie, des fois il suit le serment et bidonne autour. Parce que bon, elle est pas moche la Guenièvre :)

Voilà ! Bien ! Merci de votre.... soutien ? Mais euh... J'ai rien dit, ici, en fait. :p

Du coup je suis obligée de redonner mon avis : le serment me convainc aussi. J'avais BESOIN de ce serment "Parce que bon, elle est pas moche la Guenièvre" et le refus obstiné d'Arthur me restait incompréhensible, alors je me fous de savoir qu'AA a sorti ça de son chapeau au dernier moment et que ça tombe comme une merde sur une planche excusez-moi, c'est sur le coup du... rien. En revanche, le cas Mevanwi n'est pas résolu : avec elle, il a bel et bien couché avec son épouse :b Monsieur est un peu en dent de scie.
Disons qu'il était tombé tellement bas qu'il avait rejeté jusqu'à Arturus . Arthur a consommé la mort d'Arturus avec Mevanwi. Au retour de Guenièvre, il ne reste plus qu'Arthur, ce qui fait que le serment devient obsolète et que plus rien ne s'oppose à ce qu'il regarde enfin son épouse et découvre qu'elle s'occupe de lui depuis toujours. Du coup, il va consommer la renaissance d'Arthur avec Guenièvre et y vont faire des bébés !\o/

Tatie, tu t'emballes !
Je sais :rolleyes:

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Et on a bien vu que briser son serment avec la vilaine frisée ça ne lui a pas tellement porté chance. Comme par hasard !

Semi-Croustillant
Hors ligne

Pour moi Arthur n'a jamais vraiment cru à son échange d'épouse, c'était juste une bidouille pour pas avoir à buter Karadoc (On bute Karadoc ?
- Ben oui, là dans le contexte, on bute Karadoc
- Dans le contexte ?
- Merdeuuuuuhhhh
)

La preuve, la facilité à laquelle il s'en détache alors qu'il s'en tamponne un peu de la réaction des dieux. Du coup, pour lui, il se sentait toujours marié à Guenièvre et ne rompait pas plus son serment en couchant avec Mewanwi qu'en couchant avec Calpurnia.

Chef de Clan
Hors ligne

Personnellement le problème que j'ai avec le serment c'est juste que je le trouve illogique (bon après j'ai peut-être compris de travers).
Je veux dire : un serment qui permet d'avoir un tas de maîtresses (et d'en profiter), mais pas de consommer son mariage, ça revient à se tirer une balle dans le pied quand on est roi (et condamner son royaume par la même occasion).
Je suis peut-être trop terre à terre mais l'une des premières choses qu'on demande à un souverain c'est en général d'assurer sa descendance(je sais y a des royautés avec des système alternatifs mais m'étonnerait que çe soit le cas ici) et là, avec ce genre de serment...
A la limite, un serment qui l'aurait obligé à une vie d'abstinence j'aurais compris, bon ça aurait quand même condamné le royaume mais au moins ça me parait plus logique que ce serment là.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Pas faux, ça. Je vois juste deux objections : 1/ la descendance, ça marche aussi avec les maîtresses, et si l'héritier est l'élu des Dieux, il retirera aussi Excalibur, donc légitime ou pas il sera roi ; et 2/ je doute qu'Aconia ait grand chose à secouer de la pérennité du royaume de Logres :b Ce serment est surtout un moyen pour elle de se dire qu'Arturus sera toujours, d'une manière ou d'une autre, lié à elle… Sur le moment, je crois que ça ne va pas plus loin que ça pour elle :)

Chevalier
Hors ligne

Je suis assez d'accord avec Daisuke. Ce qui fait que le serment ne me convainc pas plus que ça, au-delà du fait qu'il ne colle pas avec les premiers Livres, c'est aussi qu'il n'est pas très crédible... Je comprends pas des masses ce qu'Aconia cherche à faire par là. Elle ne cherche pas la fidélité d'Arthur, puisqu'il peut coucher avec ses maitresses. Alors quoi ? A part à l'emmerder, je vois pas bien à quoi sert ce serment.

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Je rejoins Ask, le serment n'est pas vraiment illogique : Aconia n'en a à mon sens rien à secouer, du royaume de Logres. Elle est probablement un peu beaucoup égoïste, et s'attache à fond au symbole du mariage. Sans aller jusqu'à dire qu'elle fait ça pour emmerder Arthur, elle tient à conserver ce lien avec lui.

Par contre, je ne comprends pas trop quand Tatie nous dit qu'Arthur et Mévanwi ont brisé le serment... Est-il dit à un moment donné qu'Arthur a consommé son mariage avec la grosse morue ? Justement même, dans je ne sais plus quel épisode, on comprend qu'ils dorment à peine ensembles. Là pour le coup, ma question est plutôt de savoir comment Arthur a pu accepter d'épouser Mévanwi en sachant que son serment le contraindrait à ne plus pouvoir la toucher. Simple résignation peut-être, parce qu'à partir du moment où Mévanwi avait tout balancé à Karadoc, il ne pouvait plus faire machine arrière, ou alors avouer son premier mariage à Mévanwi pour qu'elle comprenne son attitude (ce qui n'aurait pas réglé l'affaire). En fait, celui qui est le plus emmerdé par cette histoire d'échange d'épouses, c'est Arthur, parce qu'à partir de là il sait qu'il a déjà perdu Mévanwi.

Non, perso je trouve tout ça plutôt cohérent et bien écrit.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne
Sar-Sy a écrit :

Par contre, je ne comprends pas trop quand Tatie nous dit qu'Arthur et Mévanwi ont brisé le serment... Est-il dit à un moment donné qu'Arthur a consommé son mariage avec la grosse morue ? Justement même, dans je ne sais plus quel épisode, on comprend qu'ils dorment à peine ensembles.

Euh, bah si. Dans La Faute 1ère partie c'est on ne peut plus clair ^^

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB