Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui sait ce que c’est qu’un angle. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Très grande fan de cette série hors norme, je croise les doigts pour que le film s'allie davantage à l'humour décapant des premiers temps qu'à la mélancolie existentialiste de la dernière saison qui traduisait pour moi un essoufflement légitime de(s) l'auteur(s). En outre des personnages principaux (Leodagan et Séli, Perceval, Karadoc, Merlin, la dame du lac, Guenièvre, Lancelot) j'espère vraiment retrouver les persos du début comme Démetra ou Bohort.

Chevalier
Hors ligne

Alors, tu postes sur le forum sans te présenter et tu critiques les dernières saisons... Je crois que la conclusion s'impose :

Et puis Bohort, perso du début ? Il est là pendant tout le livre V y compris à la toute fin, il est aussi dans certaines scènes de la partie bretonne du livre VI et même dans le dernier épisode du livre VI. C'est carrément un perso principal !

En vrai, faut que t'ailles te présenter...dans la section "Présentations" =p

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

BillieBob ! Qu'est-ce que c'est qu'ce principe de débarouler sans se présenter et de créer un nouveau sujet pour raconter ta vie, hmm ? Surtout si c'est pour mettre l'ami du raisin dans le clan des personnages du début ! Y a PAS de personnages du début, tout ça c'est d'la flûte ! Alors tu vas m'faire le plaisir de dire deux trois mots de présentation dans la bonne partie du forum et d't'occuper un petit peu de moi !

Sinon, j'aspire à un film dans la même veine que la saison 6 sur à peu près tous les points : rythme "qui prend son temps" avec dialogues à la Astier, de jolies décor, des rebondissements, une histoire bien ficelée...

Un film, quoi.

Pécore
Hors ligne

Hehe ce doux Bohort! Je suis d accord par contre Demetra est un des meilleurs personnages du debut, les moments de complicité et ses répliques acides arrivent toujours à point nommé pour recadrer notre Roi :) J avoue que ca me paraissait plus juste que les élans romantiques du Roi qui viennent après, me semblent niais et font passer sa maitresse favorite à la trappe! Quel dommage, j aurais prefere qu elle prenne plus d ampleur dans la suite de la "quête". Les personnages feminins interessants sont tellement rares.
Pour la dernière saison je comprends que ca puisse paraitre pour de la couardise que de critiquer le changement de ton!!! Cependant je persiste, le niveau est tellement haut dans le registre comique (le top a la TV depuis bah on ne sait meme plus) le talent semble si spontané, que j ai été un peu peinée de voir que personne n ait pu empêcher le ou les auteurs de tant ramer en zone dramatique, notamment en matière de réalisation.
(Pour la présentation j ai rempli l onglet "personnalité" depuis mon tel, ca ne dit pas grand chose sauf concernant mon immense intimité)

Pécore
Hors ligne

Westminster je ne suis qu un pécore voilà pourquoi je n ai pas rempli le fameux onglet "présentation", bon en même temps faut savoir si ma vie t interesses ou pas ? Comprends rien. Pour ce qui est de Kaamelott version drama il existe deja tant de rea et scenaristes qui dechirent dans ce domaine, pourquoi ne pas assurer un film drole, d aventures avec des acteurs géniaux, des répliques cultissimes, des décors de ouf, des costumes de ouf et un scenar de ouf? Ca me parait deja pas mal non?

Chevalier
Hors ligne

En quoi ça serait de la couardise de critiquer le changement de ton ? :huh: Je vois pas le rapport, t'as le droit de moins aimer certaines saisons hein ! Même si moi je trouve, à l'inverse, qu'à la fin du livre III, c'était les épisodes courts et purement comiques qui s'essoufflaient, et les livres IV et V sont mes préférés, comme quoi...

Quand on parle de présentation, c'est pas ton profil, c'est ça : http://forum.onenagros.org/viewforum.php?id=2
Et c'est justement parce que t'es un pécore que tu dois te présenter, puisque ça veut dire que t'es là depuis peu et qu'on te connaît pas encore !
D'ailleurs évite les double-posts, utilise plutôt la fonction "éditer" si t'as des choses à rajouter à un de tes posts !

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
BillieBob a écrit :

Pour ce qui est de Kaamelott version drama il existe deja tant de rea et scenaristes qui dechirent dans ce domaine, pourquoi ne pas assurer un film drole, d aventures avec des acteurs géniaux, des répliques cultissimes, des décors de ouf, des costumes de ouf et un scenar de ouf? Ca me parait deja pas mal non?

Mais tout à fait ! Mais je ne trouve pas que le livre VI corresponde moins à "saison drôle, d'aventures avec des acteurs géniaux, des répliques cultissimes, des décors de ouf, des costumes de ouf et un scenar de ouf" qu'à "drama". 'Fin... tout le monde décrit les deux derniers livres comme un truc dramatique et mélancolique, mais... moi je me suis marré tout le long et j'ai vu des trucs bieeeen plus mélo-dramatiques que ça ! Au contraire les rares instants dans le tragédie style sont bien placés et rythment le tout, donc je dis oui pour un film dans la même continuité :D

Chevalier
Hors ligne
Westminster a écrit :
BillieBob a écrit :

Pour ce qui est de Kaamelott version drama il existe deja tant de rea et scenaristes qui dechirent dans ce domaine, pourquoi ne pas assurer un film drole, d aventures avec des acteurs géniaux, des répliques cultissimes, des décors de ouf, des costumes de ouf et un scenar de ouf? Ca me parait deja pas mal non?

Mais tout à fait ! Mais je ne trouve pas que le livre VI corresponde moins à "saison drôle, d'aventures avec des acteurs géniaux, des répliques cultissimes, des décors de ouf, des costumes de ouf et un scenar de ouf" qu'à "drama". 'Fin... tout le monde décrit les deux derniers livres comme un truc dramatique et mélancolique, mais... moi je me suis marré tout le long et j'ai vu des trucs bieeeen plus mélo-dramatiques que ça ! Au contraire les rares instants dans le tragédie style sont bien placés et rythment le tout, donc je dis oui pour un film dans la même continuité :D

Effectivement, y a des moments dramatiques dans les deux derniers livres mais y a largement plus de passages légers et drôles ! Surtout dans le VI, les moments dramatiques sont presque tous à la fin du livre, avec la mort de Manilius, Licinia, Julia et l'empereur. Et puis le dernier épisode évidemment. Et dans le V aussi, c'est surtout à la fin de la saison. Mais sinon, pratiquement tout le reste est plutôt déconnant (même si parfois, je trouve le livre VI un peu mou).

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

On rigole énormément dans les deux derniers Livres :)
Le burlesque c'est marrant sur des scénettes de 5 minutes, mais va faire un film de 2h avec un mec qui confond sa droite et sa gauche... Ou alors ce serait carrément versé dans la potion l'absurde, et je ne crois pas que Kaamelott se résume à ces instants de maladresse :)

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Je viens de découvrir ce topic, et comme tout les anciens ici je préfère les dernières saisons, en plus elles sont même pas moins drôle, si tu me dit que tu as pas pleuré de rire devant Chabat je te crois pas. Il y a tellement de moment drôle, et en plus l'histoire, le ton, tout évolues, un peut comme dans la vie en fait.
Faut surtout pas qu'il revienne à ne raconter que des petites anecdotes dans les films, même si il a dit lui même "aujourd'hui j'ai plus (+) envie de rire" mais j’espère qu'il y aura quand même un mélange de drôle et de moins drôle.

Pécore
Hors ligne

De mon coté la dernière saison (livre VI donc) ne m'a pas du tout fait marrer, je ne me souviens que des gags nuls avec Yvain et Gauvain. Bon je ne l'ai vu qu'une fois et en lisant le post qui rappelle la scène avec Chabat je sens bien que je zappe surement des moments épiques (et me voila repartie pour une séance très bientot :) Coté dramatique j'ai quand même apprécié l'intrigue de Lancelot mais c'est surtout la "quête" du roi Arthur qui m'ennuyait. Je pense que le succès de cette série vient vraiment du génie burlesque des premières saisons, les personnages sont déjantés, parfois idiots et méchants, toujours attachants.
Pour Bothan, je ne sais pas si tu aimes les Monty Python, perso j'adore et leur film "Sacré Graal" est carrément culte pourtant c'est bien de l'humour burlesque tout le long.

Chevalier
Hors ligne
BillieBob a écrit :

De mon coté la dernière saison (livre VI donc) ne m'a pas du tout fait marrer, je ne me souviens que des gags nuls avec Yvain et Gauvain.

Yvain et Gauvain dans le livre VI ? Tu dois confondre, le livre VI se passe 15 ans avant le livre I donc Yvain et Gauvain sont encore enfants et on les voit pas du tout (enfin on voit juste Yvain pendant 30 secondes, ça compte pas vraiment :b)

Billie qui devrait vraiment aller se présenter avant qu'on lui lâche les chiens aux miches a écrit :

Je pense que le succès de cette série vient vraiment du génie burlesque des premières saisons, les personnages sont déjantés, parfois idiots et méchants, toujours attachants.

Chacun a ses raisons d'aimer Kaamelott, les fans acharnés (comme ceux qui composent la population active de ce forum :love:) qui restent fidèles à la série alors même qu'elle est en pause depuis des années le font parce qu'ils adhèrent aussi aux derniers livres et à leur côté plus construit, avec une histoire. Perso, quand j'ai regardé Kaamelott en entier pour la 1ère fois, je commençais à me lasser des épisodes courts et sans liens entre eux, une fois arrivée au livre III. J'étais bien contente qu'il y ait enfin un fil conducteur qui se mette en place, et pas juste des morceaux de vie par-ci par-là, avec des personnages introduits pour un épisode et dont on ne reparle plus après, ou presque plus (genre Azénor qui devient maîtresse officielle mais qu'on ne voit que pendant 2 épisodes).

Pécore
Hors ligne

J'avoue je n'ai regardé qu'une fois les dernières saisons (Livre V et VI je présume). Je suis vraiment une fan des premières ca c'est clair et moins des autres la preuve encore dans cette confusion!

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Et bien je crois que nous t'encourageons tous à re-regarder les deux derniers Livres pour que tu te construises un avis plus fourni. Et que tu te marres un bon coup :P

BillieBob a écrit :

Pour Bothan, je ne sais pas si tu aimes les Monty Python, perso j'adore et leur film "Sacré Graal" est carrément culte pourtant c'est bien de l'humour burlesque tout le long.

Absolument, et c'est excellent même ^^
Mais je ne crois pas que le dessein de Kaamelott soit d'être dans l'absurde. D'ailleurs Astier l'explique très bien dans les bonus du Livre V (je crois) : il raconte qu'il n'écrit pas la série en voulant faire rire. Bien entendu ça l'est de part sa qualité d'écriture et de part les acteurs, mais ce n'est pas du tout le tempérament souhaité :)

Pécore
Hors ligne

... Si l'auteur de Kaamelott ne voulait pas faire rire bon bah c'est raté du coup :)

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Non c'est pas qu'il veut pas faire rire, c'est pas comme ça que je l'ai compris en tout cas.
Moi ce que j'ai compris c'est qu'il n'écrit pas de "blague", il écrit pas pour faire rire, par exemple il écrit pas un personnage qui fait le con, mais qui est con (je sais pas si vous voyez la nuance), ce que je veux dire c'est Perceval quand il sort une connerie, pour lui ça n'en ai pas une, pour lui ce qu'il dit c'est très sérieux, la blague viens du décalage entre ce qu'il dit, ce qu'il fait et ce qu'il se passe, et non par une action volontaire d'être drôle.
J'éspère que c'est claire :b .

Sinon oui, pas d'Yvain et Gauvain dans le livre VI, je pense que tu parle peut-être du livre IV (mon moins préféré) quand Yvain et Gauvain sont dans la tour de guet, ou encore en train de garder la grande porte.

Pécore
Hors ligne

Les derniers livres sont drôles aussi je suis d'accord mais je préfère les premiers! Après il ne faut pas oublier que ce seront des films donc le style des derniers livres correspondra mieux à un film que le style des premiers, tout ce que j'espère c'est qu'on va bien rire et qu'on sortira de la salle des étoiles pleins les yeux ;D

Mais Herve tu as raison c'est ça le plus drôle c'est que les personnages cons sont vraiment sérieux quand ils sortent leurs boutades qui pour eux n'en est pas une! (je vous raconte pas le fou rire quand Perceval dit le "j'ai vu blanc une fois, puis une fois tout noir et deux fois blanc!")

Croustillant
Hors ligne

Pour ma part, j'ai découvert dans le Livre V et dans une moindre mesure chez son successeur, une grande sensibilité que je ne pouvais jusqu'alors que deviner derrière les décors plus rieurs des précédents chapitres de Kaamelott sans jamais parvenir à mettre le doigt dessus. La narration burlesque tirant sur l'absurde et faisant chemin de l'angoisse dévorante du dernier tiers de cette épopée Arthurienne pour le moins noirci, a spectaculairement conforté mon sentiment d'admiration et d'extase devant l'oeuvre d'Astier, qui paraissait toujours plus qu'une histoire drôle et prenante s'effilochant en saynètes tartinée d'humour. Ne me méprends pas - les quatre premiers livres sont déjà un édifice colossal en matière de production télévisuelle, et autant sur l'esprit que sur les thèmes explorés qui sont aussi maîtrisés que la légèreté avec laquelle ils sont abordés, Kaamelott enchaîne les sans-fautes pour les fans assidus que nous sommes. En outre, Kaamelott aurait pu se prolonger et s'arrêter dans la même veine qui constituait la chair et le sang des premières saisons, qu'Astier aurait très certainement été célébré comme un maître du genre, en pleine communion avec une oeuvre saluée par tous les gens de bon goût. Mais, en s'aventurant au delà des frontières toutes tracées d'un succès certain, l'auteur à pris un risque vis-à-vis de son public, pour parfaire sa création comme il l'entendait - une manoeuvre difficile tant sur le plan de la production que sur celui de la narration, que beaucoup n'ont pas apprécié mais que j'estime plus que réussie - triomphante !

Quelle bénédiction que ce Livre V; quelle manne ! Voyez comment à travers six heures de récit à peine, Astier le magicien achève la métamorphose de sa créature amorcée dans la pente d'un quatrième volet terni d'inquiétude; comment la farce bien ficelée aux quelques moments de sobriété, devient la tragédie coulée dans l'absurde et l'angoisse. Cette épopée qu'il nous offre à travers les yeux d'un Arthur plongeant dans la nuit, c'est plus qu'une tarte dans la tronche, une épiphanie: la soudaine réalisation que sous le tissu moqueur dont se drapait cette fable Arthurienne, et ce depuis toujours, luit une essence créatrice qui transcende la seule comédie. Il y a ce génie, au centre de Kaamelott, qui ignore les frontières du genre et du style, et qui par la seule force de l'histoire racontée et de ses personnages, engendre un récit catapulté dans les hauteurs à travers cette synthèse du comique et du tragique, qui lui donne ses lettres de noblesse... Ne peut-on pas voir dans ce Livre V un enrichissement fantastique du déjà très fécond travail d'Astier, qui nous fait miroiter une représentation immensément plus complexe et nuancée de la quête du graal que le pastiche tordant proposé par Dies Irae quatre ans auparavant ? Voyez plutôt le chemin parcouru par notre bon roi, depuis les cuisines de son château où se conjuguaient ivresse, foudres Jupitériennes et intrigues de plumard, jusqu'aux confins de son île et jusque dans les plus sombres sentiers menant aux grèves de la désolation ou au théâtre fantôme...

D'une succession de blagues certes très mûries, Astier est parvenu à exprimer par le biais de son travail la souffrance d'un homme - ou de tous les Hommes - qui ne se retrouve plus dans sa vie et dans son temps. Ce Livre V brille par sa tristesse sertie d'effroi; il transpire le malaise, la peine et le regret, et à l'image d'un Méléagant amenant Arthur face à cette ombre palpitante qui le dévore, Astier nous guide vers la noirceur enfouie mais à mon sens primordiale, de ce cinquième chapitre - et, rétrospectivement, de son oeuvre toute entière ? - pour nous laisser là, afin que nous puissions contempler l'infinie profondeur jusqu'alors invisible, sur laquelle se fonde cette quête du graal qui parait très vite une quête de sens, de signification, dans un monde toujours plus sombre où l'on se retrouve toujours plus seul.

Par ce génie apparent et cette bifurcation effectuée avec maestria, Astier et son oeuvre, surmontent leur paroxysme et obtiennent une consécration qu'il eut été impossible d'arracher avec tout l'humour bien trempée des premières saisons. Astier paraissait jusqu'alors un homme polyvalent, maître de ses talents et maître de son travail - il faisait rire les gens à gorge déployée, et il le faisait avec une finesse rare. Passé ce livre V, il était devenu maître de son récit, qui dépassait dès lors les limites d'une drôle de farce, pour devenir une histoire, un conte, une légende à part entière, où se côtoient et se rejoignent les rires et les larmes.

Car au final, ce que l'on trouve au centre de Kaamelott, avant même la volonté de faire rire aux éclats ou de faire chavirer d'émotion de coeur des téléspectateurs, c'est bien un souci pour ce qui mérite d'être lu, pour le matériau même de ces grandes histoires, qui composent avec les joies et les chagrins de la vie pour écrire leurs vers...

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Et ben quel hommage Avalon.

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Il cause bien, Avalon.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

C'est sûr qu'il est plus proche du gros paysans que du paysans. :lol:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

hervederinel :

Je viens de découvrir ce topic, et comme tout les anciens ici je préfère les dernières saisons

Peut-être pas tous les anciens.

Pour moi le Livre V est celui qui fait de Kaaemelott un chef-d'œuvre, et le Livre VI est un bonus pour les fans bourré de qualités mais aussi bourré de défauts, donc pas du tout à la hauteur des cinq précédents. Pour moi.

(Avalon, qu'est-ce que tu parles bien du Livre V !)

Concernant le film, je pense qu'il aurait plus de succès en étant dans l'esprit des quatre premiers livres, mais ça me surprendrait qu'Astier ait l'intention de revenir à l'esprit des premiers livres, vu tout ce qui s'est construit ensuite. On verra.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Pardon Agloval, j'ai fait une généralité alors qu'il ne faut jamais en faire. :)

Sinon je sais pas si Astier va revenir à l'esprit des premiers livres, mais il a dit qu'aujourd'hui il avait plus envie de rire, et que ce sera moins sombre que si il l'avait écrit il y a 5ans.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB