Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui trouve les vieux hyper mystérieux. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

La nuit du loup

3 CORS

1. INT. CHAMBRE DU ROI ET DE LA REINE ‒ NUIT
On toque à la porte.

Bohort (off)
Sire, Sire, ouvrez ! Je vous en conjure !

Arthur, en chemise de nuit et mal réveillé, ouvre. C'est Bohort, lui aussi en chemise de nuit, et une torche à la main. Il est paniqué.

Arthur
Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
Bohort
Sire, nous allons tous mourir !
Arthur
Il y a une invasion ?
Bohort
Une meute de loups, Sire !
Arthur
Des loups ? Dans la forêt ?
Bohort
Non, dans les couloirs du château !
Arthur
Quoi ?

OUVERTURE

2. INT. COULOIR DEVANT LA CHAMBRE DU ROI ET DE LA REINE ‒ JOUR
La discussion se poursuit.

Bohort
J'étais réveillé, j'avais la gorge sèche, et je n'avais plus d'eau dans ma chambre, alors je me suis levé pour aller en chercher en cuisines. Sur le chemin, j'ai croisé... mon dieu...
Arthur
Vous avez croisé une meute de loups dans les couloirs ?
Bohort
Un loup, Sire ! Une bête énorme, terrifiante, avec des yeux injectés de sang ! Je voulais me réfugier dans ma chambre mais la peur m'a fait perdre ma lucidité et je me suis retrouvé dans ce couloir. Justement, je peux ainsi vous prévenir. Puis-je me réfugier chez vous ?
Arthur
Attendez, attendez... Vous avez vu un loup ?
Bohort
Un loup énorme, tout gris...
Arthur
Donc c'est pas une meute.
Bohort
Les loups vont toujours en meute.
Arthur
Pas forcément. Et c'était pas un chien ?
Bohort
Je sais quand même faire la différence, Sire !
Arthur
Bon, je vais chercher mon épée, vous allez me montrer.
Bohort
Heu... Sire, je préférerais vous attendre ici.
Arthur
Ah, vous n'allez pas encore faire votre chochotte !
Bohort
Vous avez une épée magique ; moi, je suis désarmé. Je préférerais rester dans votre chambre en attendant.
Arthur
Pas question : c'est aussi la chambre de la reine, vous allez la réveiller.
Bohort
Eh bien... disons que je pourrai ainsi la protéger.
Arthur
Mais c'est pas le problème. Un chevalier, seul dans la chambre de la reine, à votre avis, ça va finir comment ?
Bohort
Vous croyez que les gens pourraient soupçonner...
Arthur
Ça va finir par un duel à mort entre nous deux, vous le savez bien !
Bohort
Je n'avais pas vu les choses sous cet angle. Alors indiquez-moi un placard.
Arthur
Un placard ?
Bohort
Un endroit où je serai en sécurité ! Une fois que vous aurez trucidé la bête, vous toquerez pour m'avertir qu'il n'y a plus de danger.
Arthur (soufflant, puis désignant une porte)
Pfff.. Bon, cachez-vous là, c'est là qu'Angharad range ses affaires de nettoyage. Mais vous touchez à rien, hein !
Bohort
Pourquoi, ces objets sont dangereux ?
Arthur
Non, c'est juste que si Angharad trouve le bazar dans ses affaires, c'est moi qu'elle va engueuler. Oui, je sais : c'est une bonniche, elle n'a pas à engueuler le roi. Mais Angharad... elle, si.
Bohort
Je ne toucherai à rien, promis. Heu... bonne chance, Sire !

3. INT. COULOIRS ‒ NUIT
Arthur, une torche à la main et Excalibur de l'autre, marche prudemment dans un couloir. Soudain, on entend un cri.

Guenièvre (off)
Hîîîîîîîîîî !
Bohort (off)
Aaaaaaaaah !

En hâte, Arthur retourne sur ses pas.

4. INT. CHAMBRE DU ROI ET DE LA REINE ‒ NUIT
Arthur vient de surgir dans sa chambre, à côté du lit où la reine est assise, réveillée. Bohort est debout près du lit, penaud.

Arthur
Il est là ?
Guenièvre
Il est là quoi ?
Arthur
Eh ben, le... la bestiole, là. Mais pourquoi vous avez crié ?
Guenièvre
Je me réveille, et je vois le seigneur Bohort juste à côté du lit. Comprenez qu'il y a de quoi être surprise.
Arthur (à Bohort)
Et vous, pourquoi vous avez crié s'il n'y a pas de bestiole ?
Bohort
C'est le hurlement de la reine qui m'a effrayé, Sire.
Guenièvre
Mais de quelle bête vous parlez ?
Bohort
Mais du l...
Arthur (donnant un coup de pied dans le tibia de Bohort)
Chut !
Bohort
Aïe...
Guenièvre (effrayée)
Il y a des bêtes dans le château ?
Bohort
Des souris ! Le roi et moi, nous allions chasser des souris.
Arthur (approuvant)
Voilà, des souris.
Guenièvre
Ah ! C'est là où je me félicite d'avoir épousé un roi qui dirige une troupe de vaillants chevaliers !
Arthur
Sinon, Bohort, qu'est-ce que vous fichez dans ma chambre ?
Bohort
Seul, dans le noir, enfermé dans un placard, avouez que ce n'était pas très rassurant. Alors j'ai préféré me réfugier chez vous, en espérant ne pas réveiller la reine.
Guenièvre
Dans un placard ?
Arthur
Oui, j'ai dit à Bohort de se cacher dans le placard pour qu'il vous réveille pas.
Guenièvre
Ah bon ? Mais... vous voulez dire que le seigneur Bohort est votre amant ?
Arthur
Mais non !
Bohort
C'était pour me protéger du danger.
Guenièvre
Un chevalier qui aurait peur des souris ? Cette affaire me paraît louche.
Arthur
Bon, j'aimerais bien régler le problème rapidement et me coucher ensuite. Bohort, suivez-moi, c'est un ordre !
Bohort
Vous m'emmenez à une mort certaine...
Arthur
J'ai Excalibur, l'épée magique ; restez derrière moi, vous risquez rien !

5. INT. COULOIRS ‒ NUIT
Arthur avance prudemment, tenant d'une main une torche et de l'autre Excalibur. Derrière lui, Bohort, mort de peur, le suit en le serrant de très près, tenant un chandelier.

Arthur (chuchotant)
Silence ! J'entends un bruit devant nous.
Bohort (de même)
Mais je ne dis rien !
Arthur
Alors arrêtez de claquer des dents...

Au bout du couloir surgit Karadoc.

Karadoc
Sire ? Avancez pas plus, il y a un énorme clébard qui vient d'entrer dans les cuisines.
Arthur
Un clébard ? Alors c'est pas un loup ?
Karadoc
Ah si, maintenant que vous le dites, il avait une tête de loup. Mais plus grand qu'un loup.
Bohort
Mon dieu, un deuxième loup !
Arthur
Mais non, c'est le même !
Karadoc
Vous aussi, vous l'avez vu ?
Bohort
Le votre était de quelle couleur ?
Karadoc
Gris.
Bohort
Ah oui, c'est le même !
Arthur
Bon, donc ça a l'air de se confirmer : il y aurait un loup dans Kaamelott. Mais d'où est-ce qu'il sort ?
Bohort
Peu importe, il faut évacuer !
Arthur
Mais arrêtez un peu ! On va pas s'enfuir juste parce qu'un loup rôde dans les couloirs...
Bohort
Vous l'avez dit vous même : il n'a rien à faire ici. Ce n'est pas naturel. C'est peut-être un loup-garou !
Arthur
Les loups-garous, ça n'existe pas !
Karadoc
Quand même, il y a plein de gens qui en ont vus.
Arthur
Ça n'existe plus !
Bohort
La preuve que si ! Fichons le camp d'ici avant d'être maudits jusqu'à la trentième génération !
Karadoc
Ça se trouve, c'est juste un loup qui s'est perdu.
Bohort
Ben voyons ! Il se perd et il se retrouve ici, en plein Kaamelott.
Arthur
C'est vrai que ça tient pas debout : pour rentrer, il aurait dû traverser le pont-levis et plusieurs postes de garde...
Karadoc
Il est peut-être arrivé par magie ? Tiens, ce serait un de vos ennemis, Sire, qui vous aurait lancé un genre de malédiction par vengeance. Un loup se matérialise devant votre chambre, ni vu ni connu !
Bohort
Mais c'est terrible !
Arthur
Sauf qu'il s'est matérialisé devant les cuisines.
Karadoc
Vous voulez dire... C'est moi que la malédiction visait ?

Un bruit au bout du couloir. Les trois hommes regardent devant, là où se trouve une intersection en T. Un vieux loup gris, énorme, passe de droite à gauche. Il regarde nos trois héros comme s'il voulait leur dire bonjour, puis reprend son chemin.

Arthur
Ah ouais, c'est pas banal comme histoire !
Bohort (agrippé aux épaules du roi)
Vous avez vu, Sire, je ne me suis pas évanoui. Mais j'ai bien failli.
Karadoc
Trois loups ! Trois loups dans le château, me dites pas que c'est pas une malédiction ?
Arthur
Mais c'est trois fois le même !
Karadoc
Ah oui, c'est vrai que l'autre était identique.
Arthur
En plus il était pas menaçant du tout.
Bohort
Vous avez vu sa taille ? Et puis je suis désolé, mais l'hypothèse du seigneur Karadoc est la seule qui explique la présence de ce monstre dans le château !
Arthur
C'est vrai que j'aimerais bien comprendre...
Karadoc
Ou alors c'est un des loups que Merlin a soignés autrefois. Il vient lui rendre une visite de courtoisie.
Bohort (ironique)
Oui, bien sûr, Merlin invite des loups en pleine nuit pour tailler le bout de gras.
Arthur
Non, mais c'est pas bête ce que vous dites, seigneur Karadoc. Merlin connaît des loups, même qu'il leur parle. Celui-ci a l'air vieux, c'est peut-être en effet une connaissance de Merlin.
Bohort
Sauf que jamais notre bon druide n'a invité des loups dans ses appartements !
Arthur
Ça pourrait être une urgence, peut-être que le chef de la meute est gravement malade...
Bohort
Pour prévenir Merlin, il aurait hurlé à la Lune.
Arthur
C'est vrai. Allez, suivez-moi, on va rendre visite à Merlin. Il doit savoir quelque chose.

6. INT. LABORATOIRE DE MERLIN ‒ NUIT
Arthur est debout dans le laboratoire de Merlin. Bohort puis Karadoc le rejoignent.

Bohort
Il n'est pas dans sa chambre...
Karadoc
J'ai fouillé les dépendances, il n'y est pas.
Arthur
Là je comprends pas. Merlin, je le connais, quand il dort, il dort. C'est pas le genre à se lever au milieu de la nuit.
Karadoc
Peut-être qu'il avait rendez-vous avec le loup ?
Arthur
Vous voulez dire, rendez-vous dans les cuisines ?
Karadoc
Moi, quand je donne rendez-vous à un vieux copain, je l'invite à la taverne. Mais à cette heure-ci, elle est fermée. Donc c'est logique de l'inviter aux cuisines du château.
Bohort
Ou alors c'est le loup qui a dévoré notre cher ami Merlin !
Karadoc
Ah oui, ça expliquerait sa disparition.
Bohort
Quelle horreur !
Arthur
Mais arrêtez ! Il n'y a pas de traces de lutte !
Bohort
Il l'a dévoré pendant son sommeil !
Arthur
On verrait du sang.
Karadoc
Pas si c'est un loup-vampire : il aura léché tout le sang par terre, un peu comme nous quand on lèche une assiette pour pas perdre le bon jus.
Bohort
Un loup-vampire, vous croyez que c'est possible ?
Arthur
Bon, écoutez, j'en ai ma claque et je retourne me coucher.
Karadoc
Mais, Sire, et le loup ?
Arthur
J'ai sommeil, j'en ai marre !
Karadoc
Je vais rentrer moi aussi, je ne peux pas laisser ma femme et mes gamins seuls en cas de danger.
Arthur
Alors profitez-en pour raccompagner Bohort, c'est sur votre chemin.
Bohort (toujours effrayé)
Mais nous risquons de tomber nez à nez sur la bête !
Arthur
Mais vous avez bien vu qu'il est parti de l'autre côté !
Karadoc
C'est peut-être une ruse ? Après tout, on dit bien « rusé comme un loup ».
Arthur (lassé)
Comme un renard.
Karadoc (perdu)
Vous croyez que c'est un renard ?

Sans répondre, Arthur laisse les deux chevaliers et retourne en direction de ses appartements.

7. INT. LABORATOIRE DE MERLIN ‒ JOUR
Arthur retrouve Merlin dans son laboratoire.

Arthur
Ah, je vous trouve enfin ! Vous étiez où ?
Merlin
J'ai eu une nuit agitée, et je crois que j'ai mangé un truc qui n'est pas passé, du coup je suis allé à l'infirmerie.
Arthur
Vous ne pouvez pas vous guérir vous-même ?
Merlin
Mais je suis pas médecin !
Arthur
Nan mais je pensais, avec des sorts ou... peu importe. Je voulais vous consulter à propos d'un loup.
Merlin (amusé)
Ah oui, vous m'avez vu cette nuit ?
Arthur
Comment ça ? C'était vous, le grand loup gris ?
Merlin (amusé et fier)
Ben oui !
Arthur
Quoi ?
Merlin
C'est la semaine du loup, donc chaque nuit je vais me transformer en loup.
Arthur
La semaine du loup ? Ah oui, comme l'autre fois avec la semaine du chat ?
Merlin
Voilà ! Je vous avais pas prévenu ?
Arthur
Mais non !
Merlin
Ah, flûte. Du coup vous avez dû avoir les jetons quand vous m'avez croisé ?
Arthur
Heu... non, pas vraiment.
Merlin (fier)
Un loup de cette taille, ça impressionne, c'est sûr. Surtout quand je montre mes crocs. Je vous ai montré mes crocs ?
Arthur
Mais qu'est-ce que vous fichiez dans les couloirs ?
Merlin
Ben, je me dégourdissais les jambes ! Un loup, c'est pas fait pour rester enfermé ! Il faut le promener.
Arthur
Et ça vous gêne pas plus que ça de risquer de rencontrer des gens ?
Merlin (amusé)
Ben non, puisque c'est moi qui fais peur.
Arthur
Et si vous rencontrez les types de la garde ? Vous croyez qu'ils auront peur ?
Merlin
Pourquoi pas ?
Arthur
Je vous rappelle les instructions de la garde : si quelqu'un ou quelque chose fait mine de s'introduire au château, on lui demande le mot de passe, et s'il ne donne pas le mot de passe, on lui envoie une volée de flèches. Quand vous êtes loup, vous savez dire le mot de passe ?
Merlin
Ah j'avais pas pensé à ça...
Arthur
Voilà ! Donc dorénavant, vous vous barricadez dans votre chambre.
Merlin
Ouais mais je vais tourner en rond.
Arthur
Ou alors vous prenez une semaine de vacances dans la forêt. Là, vous avez mon autorisation.

FERMETURE

8. INT. LABORATOIRE DE MERLIN ‒ JOUR

Arthur
Au fait, c'est quoi la semaine d'après ?
Merlin
La semaine du dragon.
Arthur
Quoi ?
Merlin
Ben j'y suis pour rien, c'est selon la position des astres dans les constellations, tout ça...
Arthur
Du coup, oui, prenez des vacances !
Merlin
Nan mais vous inquiétez pas, dragon, j'ai jamais réussi à le faire.

Merlin
Enfin, pour l'instant.


Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

"Nan mais vous inquiétez pas, dragon, j'ai jamais réussi à le faire." :lol:
C'est tellement notre Merlin.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB