Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui dégomme les souris à l’arbalète. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

J'étais entrain de regarder un vieil épisode de Lois et Clark (ne rigolez pas trop fort) et à un moment un des personnages dit la chose suivante:
"Nous découvrons souvent que le vrai pouvoir revient à ceux qui acceptent de s'en départir. A ceux qui acceptent d'être faible."
En anglais la citation était "Often we find that true power comes to those who first agree to be powerless."  Ce qui rejoint un peut cette citation que j'avais lue un jour, de Platon "il ne faut pas donner le pouvoir à ceux qui le veulent."
Et cette autre citation de je ne sais plus du tout qui et que j'avais beaucoup aimé aussi :"Ceux qui veulent le pouvoir n'en sont pas dignes ; et ceux qui en sont dignes ne le veulent plus."

Or donc, nous avons notre bon roi Arthur qui s'est départit du pouvoir, qui n'en voulait plus. Et qui a accepter d'être faible; et on a vu à quel point il était faible, dans la seconde moitié du Livre V
Mais aussi dans toutes les scènes du livre VI qui sont la suite direct dudit Livre. Si l'on en croit Platon il faudrait donner le pouvoir à ceux qui n'en veulent pas. Si l'on en croit cette autre citation, ceux qui sont dignes du pouvoir n'en veulent pas.
Arthur s'est départi du pouvoir, il n'en voulait plus. Donc il est digne d'être le roi de Bretagne, justement parce qu'il a renoncé de lui même à ce pouvoir (même si pas forcément pour des raisons nobles, certes) Il n'y a qu'à voir ce que ça à donné avec ceux qui ont tout fait pour obtenir le pouvoir, après le renoncement d'Arthur.

Bien sûr, nous, spectateurs, on sait qu'Arthur était digne de régner, qu'il était un grand roi. Très mal entouré certes, mais un grand roi malgré -ou justement en raison- de ça.

Nous, nous le savons, mais quid de Léodagan, Séli etc ? Si le film sort un jour en salle, j'aimerais beaucoup que tout le monde réalise qu'il n'y vraiment que Arthur qui mérite d'être sur le trône de Bretagne. Et pas parce qu'il a été choisi par les/le Dieu(x) mais parce qu'il aura prouvé qu'il est celui qu'il faut à la tête du pays.

En bref, en renonçant au pouvoir Arthur à déjà prouvé qu'il était digne d'en être imparti.

Pécore
Hors ligne

Arthur est un bon roi certes, il ne fait pas doute que parmi tous les personnages il est le plus qualifié pour le job (même si je ne pense pas que Léodagan soit un mauvais roi selon la vision de l'époque) mais je trouve qu'il faudrait qu'il soit plus posé, il a quand même un caractère assez violent envers son entourage, on va me dire que c'est pas tous des flèches (c'est un euphémisme pour certains) mais leur parler en les rabaissant dès qu'il les voit, les insulter, les frapper violemment par moments (au point que parfois ils pourrait réellement les blesser) même si ils sont cons çà reste peu sympathique, parfois un peu disproportionné, et on voit que pour lui, il est roi donc il a le droit de mal parler aux gens si il veut.
Il y a une scène qui m'à un peu marqué, c'est un passage ou il éclate pratiquement le crâne de Gauvain sur la table ronde. C'est quand même son neveu, il est bête OK, c'est pas facile d'en faire quelque chose, il avait sortit une énième connerie, mais lui éclater la tête contre une table, c'est abusé et je crois que vu la force de la mandale çà aurait presque été capable de le tuer. La table renversée face à Guenièvre dans l'épisode ou il est au bord de la crise de folie à cause de la fille qui bouffait des fleurs, pareil, c'est violent quand même. Perceval s'en est mangé deux ou trois aussi, et il le frappait fort. Lorsque Lancelot le plante dans le dernier épisode du livre III, il passe sa haine sur Bohort qui n'y est pour rien, frappant si fort qu'il pourrait le tuer. Il prend aussi pas mal les gens de haut. Son attitude avec Guenièvre, si elle est parfois amicale (de rares fois affectueuse) a quand même souvent son lot de méchanceté gratuite. Elle est parfois très sotte, mais elle mérite pas forcément de se faire insulter non plus. Il donne l'impression qu'il aime l'écraser. Bref, je le trouve souvent assez odieux Arthur, y compris face à des "non-cons", dans sa façon de leur parler (plus du style "il est roi donc il a le droit d'engueuler" qu'autre chose) c'est pas systématique mais pour moi il est violent. Le livre VI m'avait fait pensé à l'époque qu'il reprochait à son entourage "breton" leur existence tout simplement, là ou il avait perdu ses précieux amis romains, ce qui peut expliquer la dureté qu'il a parfois envers eux. Certes il est pas hyper bien entouré, mais il manque parfois de considération lui aussi.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Selon les adages que tu cites, Phi, le roi de Bretagne devrait être Bohort ;)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB