Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui siffle des intervalles païens !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

L'idée de ce scénario m'est venue en lisant "Le nutritionniste", de Dimid : http://forum.onenagros.org/viewtopic.php?id=5311 . Il faut donc avoir lu celui de Dimid pour comprendre le contexte de celui-ci.


Karadoc mène l'enquête

3 CORS

1. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE − JOUR
Arthur et le père Blaise sont assis à la Table Ronde. Arthur est impatient. Soudain Karadoc entre sans frapper.

Karadoc
Ah, Sire, vous êtes là ? Mais ça fait deux heures que je vous cherche partout dans le château !
Arthur
Mais enfin, quand je vous ai convoqué, je vous ai bien précisé que ça passerait ici !
Karadoc
Ah bon, vous m'avez convoqué ? Ah ! Ça m'était sorti de la tête.
Père Blaise
Ce serait bien qu'on commence.
Karadoc
Sire, il y a urgence !
Arthur
Asseyez-vous et écoutez-moi !
Karadoc
Moi d'abord ! Priorité à la calamité !

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE − JOUR
Suite de la réunion.

Karadoc (énervé)
Il faut mettre hors d'état de nuire le naturiste !
Arthur
Le nutritionniste ?
Karadoc (au bord de la panique)
Ouais, c'est pareil ! C'est urgent !
Arthur
Mais on s'en occupe !
Karadoc (toujours en panique)
Ouais, on dit ça... Chassez le naturiste, il revient au galop !
Arthur
Par ailleurs j'ai une mission pour vous, alors taisez-vous et écoutez-moi !
Père Blaise
Une mission de la plus haute importance.
Arthur
Je vous charge d'enquêter sur un vol de saucisses
Karadoc (intrigué, du coup calmé)
Quoi ?
Père Blaise (à Arthur)
Un trafic de saucisson, on avait dit, je crois.
Arthur
Ah oui : un trafic de saucisson.
Père Blaise
C'est très grave !
Karadoc (scandalisé)
Mais vous allez pas les laisser faire ! (Sur un ton docte, le doigt levé : ) Le saucisson est la viande de base du peuple breton. On ne peut pas permettre de laisser un trafic se développer.
Père Blaise
Justement, c'est pourquoi le roi a décidé de vous confier l'enquête.
Karadoc
Moi, les trafiquants, je les aime pas. Pour écouler leur marchandise, ils mélangent des produits de qualité avec des ingrédients pas chers, donc médiocres. Et après, on se retrouve à bouffer de la merde.
Arthur
Donc je peux compter sur vous ? Après tout, vous êtes un peu le spécialiste de...
Karadoc
Des enquêtes ?
Arthur
Heu... oui, voilà, des enquêtes.
Père Blaise (bas, à Arthur)
J'aurais dit le spécialiste du saucisson.
Arthur
Oui, aussi...
Karadoc
Puis-je engager un assistant ?
Père Blaise
Un assistant ?
Karadoc
Un détective est toujours accompagné d'un assistant.
Père Blaise
Vous pensez au seigneur Perceval ?
Karadoc
C'est mon bras droit.
Arthur
J'ai rien contre.
Père Blaise (bas, à Arthur)
C'était pas prévu, mais pourquoi pas ?
Arthur
Sinon, voici vos instructions : nos espions savent que la bande se réunit de temps en temps à la taverne que vous connaissez bien, mais n'ont pas réussi à connaître la date de la prochaine réunion. Vous devrez donc enquêter à la taverne afin de connaître cette date.
Karadoc
Fastoche !
Arthur
Une fois la date connue, restez à la taverne et attendez la réunion. Ce jour là, votre rôle sera d'écouter discrètement afin de connaître tous les détails du trafic.
Père Blaise (tendant à Karadoc une bourse remplie de pièces)
Voici pour vos frais de mission.
Arthur
Vous devez partir immédiatement.
Karadoc
Là maintenant ? Heu... je peux quand même prendre quelques affaires ?
Arthur
Pour quoi faire ? Vous serez logés et nourris à la taverne.
Karadoc
J'ai pas mon épée.
Arthur
La prenez surtout pas : les trafiquants sauraient que vous êtes chevalier, vous seriez grillé !
Karadoc
Ah ouais !

Karadoc se lève. Arthur et le père Blaise se regardent, soulagés.

3. INT. TAVERNE ‒ JOUR
Perceval et Karadoc sont attablés à la taverne et boivent un verre.

Karadoc
Pour bien mener une enquête, il faut utiliser son esprit de déductibilité.
Perceval
Comment ça ?
Karadoc
Je vous donne un exemple. Vous avez une tache d'œuf sur votre col, là.
Perceval
Ouais, je sais, c'est parce que...
Karadoc
Stop ! Me dites rien ! Je vais deviner, par déductibilité, d'où vient cette tache.
Perceval (impressioné)
Ah ouais ?
Karadoc
Pour ça, il faut faire des hypothèses.
Perceval
C'est pas faux.
Karadoc
Nan mais vous allez comprendre. Bon, la première chose qui vient à l'esprit quand on voit la tache, c'est qu'en faisant de la cuisine, par distraction, vous avez cassé l'œuf sur votre tunique et non dans le plat. Ça peut arriver.
Perceval
En fait non...
Karadoc
Chut ! C'est à moi de deviner.
Perceval
Excusez-moi.
Karadoc
Dès fois, on est dérangé en pleine activité, ça nous déconcentre, et voilà qu'au lieu de casser les œufs dans la jatte, on les casse sur sa tunique, l'accident typique. Première hypothèse.
Perceval
Je ne dis rien.
Karadoc
Sinon, ça pourrait être un type qui vous aurait balancé un œuf en pleine figure mais qui aurait mal visé.
Perceval
Pourquoi il aurait fait ça ?
Karadoc
Je connais un troubadour à qui on a fait le coup. Deuxième hypothèse.
Perceval
Ça m'a l'air compliqué, votre truc.
Karadoc
Ou alors, pourquoi pas, c'est une poule qui vous a pondu dessus. Imaginez, si elle grimpe sur votre épaule, là, l'œuf tombe juste à côté, ici. Ah, c'est possible ! Troisième hypothèse. Nous avons donc trois hypothèses.
Perceval
Du coup vous savez pas.
Karadoc
Ah, mais j'y pense, il y a encore une autre possibilité ! Ce matin, au petit-déjeûner, il y avait des œufs à la coque. Dès fois le jaune dégouline, et vous pouvez très bien en avoir laissé tomber sur le col. Quatrième hypothèse.
Perceval
Ouais, il y en a, ils ont le coup pour pas s'en mettre partout, je sais pas comment ils font.
Karadoc
À présent, il faut procéder par élimination.
Perceval
Heu... C'est pas faux.
Karadoc
Vous allez voir, ça marche à tous les coups ! Bon, déjà, c'est pas vous qui faites la cuisine ?
Perceval
Ben non, il y a des larbins pour ça.
Karadoc
Donc on peut éliminer la première hypothèse. Vous chantez ? Vous jouez de la musique ?
Perceval
Ah non ! La dernière fois que j'ai essayé, les gens tiraient une drôle de tronche, donc je le fais plus.
Karadoc
Ce qui élimine la deuxième hypothèse. Vous avez déjeûné ce matin à la salle commune ?
Perceval
Non, ce matin j'étais sur le trajet de retour, j'ai pas pris le temps de déjeûner.
Karadoc
Donc ce n'est pas le coup de l'œuf à la coque. Du coup, ça ne peut être que la quatrième hypothèse : une poule vous a pondu dessus.
Perceval (impressionné)
La vache, c'est impressionnant !
Karadoc
C'est bien ça ?
Perceval
Ouais. Hier j'étais à la ferme de mes vieux, je les ai aidés à nourrir les poules, et il y en a une qui m'a grimpé sur l'épaule. Je la connais, elle est affectueuse, mais l'émotion la fait pondre.
Karadoc
Alors ? Vous avez compris la technique ?
Perceval
Ouais : on doit d'abord chercher les... hypothèses, et ensuite les éliminer.
Karadoc
Fastoche !

4. INT. TAVERNE ‒ JOUR
Le tavernier a rejoint Perceval et Karadoc.

Tavernier
Alors comme ça vous êtes en mission ?
Perceval
Ouais, on enquête sur...
Karadoc
Chut ! Je crois pas qu'on ait le droit de dire sur quoi on enquête.
Perceval
Ah bon ?
Karadoc
Ben... il me semble pas.
Tavernier
Vous pouvez toujours me le dire, je le répéterai pas.
Perceval (à Karadoc)
On lui dit ?
Karadoc (à Perceval)
D'accord. Après tout, il peut nous donner des indications, il est du coin.
Perceval
Voilà : on enquête sur des trafiquants de saucisse.
Karadoc
De saucisson.
Tavernier
Ah bon ?
Karadoc
Justement, vous auriez pas vu des types un peu louches en train de se réunir pour trafiquer ?
Tavernier
Ces derniers temps ? Heu... non, pas que je sache.
Perceval
Ils sont peut-être pas encore venus.
Karadoc
Mais si, puisque les espions du roi les ont vus. C'est même pour ça qu'on a été envoyés ici.
Perceval
Ah ouais !
Karadoc
N'oubliez pas : déductibilité !
Tavernier
Ben je vais vous dire, je sais pas s'il y a des trafiquants dans le coin, mais ce que je sais, c'est que vu le montant des taxes, faudra pas s'étonner si c'est le cas. Parce que si on veut faire un peu de bénéfice, c'est soit on paie les taxes et on est obligé de vendre nos produits à des tarifs prohibitifs, et là il y a plus qu'à fermer boutique, soit on trouve une combine pour pas avoir de taxes à payer et là on peut fixer des tarifs compatibles avec les moyens de la clientèle - je parle pas de vous, bien sûr, mais du petit peuple. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?
Perceval (regarde Karadoc)
Heu...
Karadoc
C'est pas faux.

5. INT. CHAMBRE DE LA TAVERNE ‒ SOIR
Perceval et Karadoc font le point de la journée.

Perceval
Moi j'ai rien compris à ce qu'il a dit.
Karadoc
Nan, mais lui non plus ne comprend pas. Il a voulu nous embrouiller avec son discours sur les taxes, en plus ça n'a rien à voir avec notre enquête.
Perceval
Donc il a jamais vu les trafiquants ?
Karadoc
Si, mais il sait pas que c'est eux.
Perceval
Ah ouais, c'est chaud !
Karadoc
De toute façon, s'il avait reconnu les trafiquants, ceux-ci seraient pas restés, ils auraient cherché un autre quartier général.
Perceval
Vous croyez ?
Karadoc
Mettez-vous à leur place ! Non, s'ils ont choisi la taverne, c'est parce qu'il savent que le tavernier est pas très futé − on peut le dire.
Perceval
Il est sympa, mais c'est vrai qu'il est peu limité niveau ménages ( Perceval désigne son crâne.)
Karadoc
Donc, récapitulons. Les trafiquants sont déjà venus ici, puisque les espions les ont repérés. Le tavernier ne les a pas reconnus, donc pour lui, c'est des clients comme les autres. Donc, par élimination, ça exclut les nouveaux venus. Ceux qu'il faut surveiller, c'est les habitués.
Perceval
Ça en fait un paquet !
Karadoc
La technique : tous les jours, mêlons-nous à la clientèle.
Perceval
Comme si on était nous-mêmes des clients ?
Karadoc
Voilà !
Perceval
En même temps, ça change pas grand chose à nos habitudes...
Karadoc (sortant de la poche sa bourse)
Ah si : cette fois on paiera.
Perceval
Vous croyez pas qu'on risque de se faire remarquer ?
Karadoc
C'est vrai que ça va intriguer tout le monde...
Perceval
Le mieux, c'est de faire comme d'habitude.
Karadoc
Voilà !

6. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE − JOUR (c) Dimid
La réunion bat son plein.

Arthur
Bah justement. On mangeait trop, on mangeait mal et on gagnait jamais rien. Maintenant, ça sera manger moins pour gagner plus !
Léodagan
C’est Karadoc qui va être content ! D’ailleurs ça m’étonne qu’on l’ait pas entendu gueuler. Pas que ça me manque hein mais...
Arthur
Il est en mission.
Léodagan
Non, Karadoc est en mission ? Alors là pardon : ça marche du tonnerre, votre idée de génie. Et on peut savoir de quel fléau le grand chevalier Karadoc nous débarrasse ?
Arthur
Les voleurs de saucisson.
Calogrenant
Les voleurs de saucisson, Sire ?
Arthur
Je lui ai dit que des voleurs de saucisson sévissaient à la taverne, et lui ai ordonné de rester en planque jusqu’à ce qu’il les attrape.

Regards interloqués de Léodagan et Calogrenant

Arthur
Ouais, bon, fallait bien l’éloigner hein...

FERMETURE

7. INT. TAVERNE − TARD LE SOIR
Tous les clients sont partis., il ne reste plus que le tavernier et un personnage encapuchonné.

Tavernier
Puisque je vous dis que Kaamelott est au courant ! Même qu'ils ont envoyé deux chevaliers enquêter ici !
Personnage encapuchonné
Ici, à la taverne ? Le personnage encapuchonné défait son capuchon : c'est Venec.
Tavernier
Mais oui !
Venec
Mais comment ça ils sont au courant ? On a pris toutes nos précautions, c'est impossible !
Tavernier
Justement, j'aimerais bien comprendre. Parce que si vous voulez mon avis, quelqu'un nous a balancé.
Venec
Je suis sûr de mes hommes !
Tavernier
Et vous ? On dit que vous êtes proche du roi, vous êtes presque potes...
Venec
Nan mais c'est une façade, c'est pour rester insoupçonnable.
Tavernier
Mouais... En tout cas, je veux pas finir pendu, alors trouvez une autre planque, mais plus chez moi.
Venec
OK, on va faire ça ailleurs. Tiens, à Kaamelott : ils auront jamais l'idée de nous chercher juste sous leur nez.
Tavernier
À Kaamelott ? Ils vous laisseront jamais entrer !
Venec
Nan mais j'ai une combine pour avoir une piaule vide là-bas.
Tavernier
Et faites ça de nuit. C'est moins pratique, mais plus sûr.
Venec
Ah oui, quand je m'introduis en douce à Kaamelott, c'est uniquement de nuit.
Tavernier
Et je dis quoi aux deux chevaliers ? Vous voulez que je les mène en bateau ?
Venec
Ouais, bonne idée ! Faites leur croire que vous avez surpris une conversation comme quoi une réunion secrète va bientôt se tenir dans votre établissement, ça les fixera pour un petit moment et on aura les mains libres.
Tavernier
Vous pouvez compter sur moi.

Venec
Quand même, je les croyais pas si fortiches, les chevaliers de Kaamelott...


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Eh ben ? La deuxième partie a disparu !!!!

Bon, je la reposte :


Karadoc mène toujours l'enquête

3 CORS

1. INT. TAVERNE − MIDI
Karadoc descend les escaliers et arrive à la taverne où l'attendait Perceval. Il le rejoint à table.

Karadoc
Alors ? Vous avez rien remarqué de particulier ?
Perceval
Ben non. De toute façon la salle n'est pas encore bien remplie.
Karadoc
Justement, c'est le bon moment pour venir trafiquer : il y a personne, c'est plus discret.
Perceval
Ah ouais !
Karadoc
Et dans la matinée ?
Perceval
Quoi, dans la matinée ?
Karadoc
Il y avait du monde ou pas ?
Perceval
Qu'est-ce que j'en sais, j'y étais pas.
Karadoc
Quoi ? Je vous ai dit de surveiller la salle toute la matinée.
Perceval
Ah, toute la matinée ? Je croyais que c'était juste un moment dans la matinée. Là, je suis arrivé il y a juste un petit quart d'heure.
Karadoc
Mais il faut en permanence surveiller la salle ! Dès l'ouverture !
Perceval
Mais pourquoi ce serait toujours moi le matin ?
Karadoc (en détachant bien les syllabes)
Parce que - et c'est la troisième fois que je le répète - ça peut pas être moi.
Perceval
Et pourqoui donc ?
Karadoc (en détachant bien les syllabes)
Parce que j'ai toujours du mal à me réveiller tôt le matin. Si je veux être en forme dans la journée, il faut que je me lève tard, j'ai pas le choix. Donc à vous la surveillance matinale.

OUVERTURE

2. INT. TAVERNE − JOUR
Le tavernier a rejoint Perceval et Karadoc

Tavernier (prenant un air mystérieux, surjouant)
Ouais, ce matin il y a eu du nouveau.
Karadoc
Ah bon ? Pourtant on n'a rien vu.
Perceval
Ça devait être avant qu'on soit levés.
Tavernier
C'est pour ça que j'ai pas pu vous prévenir à temps. Alors figurez-vous que j'ai surpris une conversation. Des types louches qui parlaient d'une prochaine réunion. D'une prochaine réunion secrète.
Karadoc
Ah, c'est eux ! On les tient !
Perceval
Et ils ont dit quoi, exactement ?
Tavernier (surjouant toujours)
Je me souviens plus des paroles exactes, mais ça disait qu'une prochaine réunion allait avoir lieu ici, et qu'il fallait surtout pas que ça se sache.
Karadoc
Et ils ont dit pour quand ?
Tavernier
Ouais, mais j'ai mal entendu. J'étais à côté, mais je pouvais pas trop m'approcher sans me faire surprendre.
Perceval
Et vous avez mal entendu quoi ?
Tavernier
Ils ont dit mercredi, mais je sais pas si c'est le mercredi de cette semaine ou un prochain.
Karadoc
Ah, merde, alors il va falloir rester ici jusqu'à ce qu'elle ait lieu.
Tavernier (sans conviction)
Ouais, la tuile !
Perceval
Et ils ressemblaient à quoi, les mecs ?
Tavernier (surjouant)
Rien qu'à leur tête, je savais que c'était eux. Une allure de brigands, avec un regard faux, un œil qui dit merde à l'autre, et des cicatrices partout.
Karadoc
Mais vous les connaissiez ?
Tavernier
Ah non, je les avais jamais vu, et j'aime autant vous dire que c'est heureux, parce qu'ils m'ont fait flipper avec leur tronches de racaille !
Perceval
Vous les avez jamais vus ?
Tavernier
Heu, non. Pourquoi, qu'est-ce que ça change ?
Karadoc
Dans ce cas c'est pas eux ! Je vous rappelle que les notres, ils sont déjà venus dans votre boui-boui !
Perceval
Les votres, c'est peut-être des brigands, mais on n'en a rien à carrer vu que c'est pas les mêmes !
Tavernier
Ah ouais, zut, la boulette !
Karadoc
Bon, j'en ai marre ! On rentre à Kaamelott !
Tavernier
Hein ? Vous attendez pas leur réunion ?
Karadoc
Mais la réunion de qui ? Les notre, de trafiquants, ça fait deux semaines qu'on les guette, on n'en a pas vu la moitié de deux ! Ça veut dire qu'ils viennent plus ici, ils nous ont repérés, on est grillés.
Perceval
Mais comment ils nous auraient repérés, on a bien fait attention de faire comme d'habitude.
Karadoc
Ouais, mais c'est des pros, ils sont sûrement plus malins qu'on ne le croyait.
Perceval
Mais on va faire quoi ?
Karadoc
On rentre à Kaamelott. L'enquête est au-dessus de nos forces, tant pis, il faut être réaliste.
Tavernier
Mais restez quand même un peu, on sait jamais !
Perceval
On dira au roi de la confier à un chevalier plus aguerri.
Karadoc
Et un qui n'est jamais venu ici, pour pas qu'ils le reconnaissent.
Perceval
Lancelot ?
Karadoc
Ouais, par exemple. Tavernier, il est déjà venu ici, le seigneur Lancelot ?
Tavernier
Non, pourquoi ?
Perceval
Après, est-ce qu'il est suffisamment aguerri ?
Karadoc
Merde, c'est vrai, ça suffit pas d'être discret... Alors le seigneur Hervé, il a l'habitude des enquêtes il paraît.
Perceval
Ouais, bien !
Karadoc
Allez, tavernier, préparez la note, on s'en va.
Tavernier (pour lui même)
La boulette ! La boulette ! La boulette !

3. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE − JOUR
Les chevaliers écoutent le compte-rendu de Perceval et Karadoc.

Calogrenant
Mais j'ai pas compris. Pourquoi vous êtes rentrés de nuit ?
Perceval
Pour pas être la victime de colifichets !
Calogrenant
Quoi ?
Arthur
Chezchez pas à comprendre...
Karadoc
Si on était rentré de jour, on se serait fait remarquer. Il y en a certains qui en auraient profité pour répéter les mêmes âneries : ouais, Perceval et Karadoc ratent toujours leurs missions, etc.
Perceval
Comme par hasard !
Léodagan
Pourquoi, il y a des missions que vous avez réussies ?
Karadoc
Alors nous, on a préféré rentrer discrètement.
Perceval
On a attendu la nuit, et on est rentré à Kaamelott.
Karadoc
Seulement là, on s'est perdus.
Arthur
Vous vous êtes perdus dans Kaamelott ?
Perceval
Nan mais sans le faire exprès, hein !
Karadoc
Il faisait tout noir !
Léodagan
Ah, ça, la nuit, c'est fréquent...
Père Blaise
Vous n'aviez pas de torches ?
Karadoc
Des torches ? Comment ça ?
Lancelot
Ben oui, pour vous éclairer !
Karadoc
Hé, mais c'est génial comme idée ! Se tournant vers Perceval, fier : Notre prochaine mission, on la fera de nuit, avec des torches.
Père Blaise
Bref, c'est donc en vous perdant que vous êtes tombés sur la réunion des trafiquants ?
Karadoc
Tout juste ! On est arrivé à un escalier, on s'est dit que ce serait moins fatigant de le descendre que de le monter, et ça nous a menés à une espèce de grande salle éclairée par... des torches, justement : ils ont piqué votre idée !
Léodagan
C'est original...
Arthur
Attendez, je comprends rien ! Vous voulez dire que leur repaire secret, c'est une salle dans les sous-sols du château ? Ici à Kaamelott ?
Perceval
Oui oui ! Enfin, il me semble pas qu'on ait quitté le château, même sans le faire exprès ?
Karadoc
Non, non, on est restés au château puisque ensuite les gardes nous ont montré le chemin pour rentrer dans nos piaules.
Lancelot
Mais c'est incroyable cette histoire ! Dans Kaamelott !
Léodagan
Et ils étaient nombreux, les mecs ?
Karadoc
Je sais pas, je dirais une dizaine à vue de nez.
Perceval
Onze, plus leur chef. Mais ils s'est sauvé en nous voyant arriver. Il avait dû nous reconnaître.
Calogrenant
Et à deux contre onze, vous les avez arrêtés ? Là, faut admettre que vous m'étonnez !
Karadoc
Nan, on les a pas arrêtés.
Arthur (désabusé)
Ils se sont enfuis en hurlant, ça a réveillé tout le château, ça a rameuté les gardes, et c'est les gardes qui ont arrêté toute la bande. Sauf le chef, il paraît qu'il s'est enfui par un passage secret.
Calogrenant
Ah d'accord, je comprends mieux.
Karadoc
N'empêche, même si c'est pas nous qui les avons arrêtés, c'est nous qui les avons trouvés.
Perceval
Et sans le faire exprès, en plus !
Arthur
Nan, mais j'admets que votre mission est une réussite ! Après tout, c'est le résultat qui compte.
Père Blaise
Après, je peux enjoliver le récit : je remplace la chance par l'intuition, je remplace les gardes par un combat héroïque à deux contre onze...
Léodagan
Évidemment, si vous trichez...
Père Blaise
Si vous avez une meilleure aventure à proposer, allez-y !
Léodagan
Heu...

4. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE − JOUR
La réunion se poursuit.

Calogrenant
Et le chef ? On m'a dit que vous l'aviez arrêté ?
Lancelot
Oui, les seigneurs Perceval et Karadoc l'ont reconnu, et on l'a retrouvé.
Karadoc
Figurez-vous que c'est un chevalier d'ici !
Arthur
Ah, ça peut expliquer pourquoi ils se réunissaient au château. Et c'était qui ?
Lancelot
Le seigneur Hervé.
Calogrenant
Ah bon ? Je l'imaginais pas capable de monter tout un trafic.
Arthur
Il cachait bien son jeu...
Perceval (à Karadoc)
C'est le seigneur Hervé qui était le chef de la bande ?
Karadoc
Ben, non, je crois pas.
Lancelot
Hein ? Mais c'est vous qui me l'avez désigné tout à l'heure !
Arthur
Attendez, c'est quoi cette histoire ?
Lancelot
Je leur demande s'ils ont reconnu le chef. Ils me disent que oui, c'est un chevalier à nous, mais ne se souviennent plus de son nom.
Karadoc
Ça arrive à tout le monde d'avoir un trou de mémoire !
Lancelot
Un peu plus tard, un de mes hommes croise le seigneur Hervé qui revenait de voyage, soi disant.
Léodagan
C'est possible, oui.
Lancelot
À tout hasard, je demande à Perceval et Karadoc si c'est le seigneur Hervé qui dirigeait la bande, et ils me disent oui.
Léodagan
Donc c'était lui ou pas ?
Lancelot
Moi, en tout cas, je l'ai fait bastonner puis enchaîner aux geôles. C'est la procédure.
Karadoc
Mais on vous a jamais dit qu'il dirigeait la bande ! Ce qu'on disait, c'est qu'il pourrait diriger l'enquête à notre place, vu qu'il a de l'expérience.
Calogrenant
De l'expérience ?
Lancelot
Mais, espèces d'andouilles, vous pouviez pas être plus clairs !
Léodagan
Déjà, vous êtes sûrs que c'est un chevalier de la Table Ronde ?
Karadoc
Ah oui !
Perceval
Attendez... Est-ce que c'est possible, un seigneur qui habite à Kaamelott mais qui serait pas de la Table Ronde.
Arthur
Non, les seigneurs à qui je donne une piaule, c'est forcément les chevaliers de la Table Ronde.
Calogrenant
Pas toujours. Par exemple le maître d'arme.
Arthur
Ah oui, c'est vrai.
Karadoc
Mais oui, ça me revient ! C'est lui !
Arthur
Le maître d'arme ?
Karadoc
Nan, le maître-chien !
Perceval
Exact !
Léodagan
On a un maître-chien ?
Arthur
Ben non.
Calogrenant
Il y a trois ans on avait fait une expérience, mais le type qui dressait les chiens s'était fait bouffer par ses bêtes.
Léodagan
S'il est mort, il peut pas diriger nos trafiquants.
Karadoc
Nan mais on vous parle du maître-chien de maintenant, pas de celui d'il y a trois ans !
Léodagan
Mais quel maître-chien, bon dieu ?
Arthur
Attendez... Karadoc, c'est quoi pour vous un maître-chien ?
Karadoc
Eh ben, un type qui organise des combats de chiens.
Arthur
Comme Venec ?
Perceval
Voilà ! Venec ! C'est comme ça qu'il s'appelle !
Karadoc
Exact, ça me revient.
Père Blaise
Mais Venec n'est pas un chevalier de Kaamelott !
Karadoc
En tout cas il a une piaule au château.
Lancelot
Hein ?
Arthur
Heu, si, il paraît...

5. INT. SALLE DU TRÔNE DU ROI ‒ JOUR
La roi a fait convoquer Venec.

Arthur
Je suis désolé, mais là, je peux pas vous éviter le pendaison.
Venec
Sire, quand même !
Arthur
Il y a des lois...
Venec
Mais mon trafic ne gênait pas les affaires du royaume !
Arthur
Il m'empêchait de percevoir des taxes.
Venec
Sans ce trafic, le saucisson aurait coûté 50 % plus cher, les gens ne pourraient pas s'en acheter, et s'ils n'en achètent pas, vous ne percevez pas les taxes.
Arthur
Heu...
Venec
Ce que vous considérez comme un trafic, c'est un mécanisme de régulation de l'économie, pensez-y.
Arthur
Vous manquez pas de culot ! Et les lois ? Si les gens apprennent que je ferme les yeux de temps en temps, elles ne seront plus respectées.
Venec
Il faut donc éviter que les gens l'apprennent.
Arthur
Et puis, au-delà de ce problème, ce qui me met hors de moi, c'est que vous continuez à venir au château sous prétexte que j'ai des pièces inoccupées. D'ailleurs comment vous faites pour rentrer ? Il y a des gardes partout.
Venec
Nan mais j'ai une combine : un passage secret connu de moi seul. Je vous ai déjà dit que j'étais très pote avec l'architecte qui a conçu les plans du châteaux ?
Arthur
Vous voulez dire que vous avez fait construire des passages secrets à mon insu ?
Venec
Ça m'a coûté une fortune en pots de vin, mais admettez que c'est très utile.
Arthur
Mais c'est honteux ! En plus vous êtes pas le seul à connaître le passage, l'architecte aussi.
Venec
Nan, il est mort. Il a eu un accident. Je vous ai déjà dit que j'étais très pote avec Urgan, dit l'homme-goujon ?
Arthur
Le fameux assassin ? Ah ouais, je comprends.
Venec
Moi, je vous suis fidèle. Vous le savez ? Si vous vous débarrassez de moi, un autre prendra ma suite. Un qui vous aime pas. Alors c'est dans votre intérêt de fermer les yeux.
Arthur
Je peux pas. Je suis désolé, il y a des lois.

FERMETURE

6. INT. SALLE DU TRÔNE DU ROI ‒ JOUR
La roi est seul quand, soudain, apparaît la Dame du Lac.

Arthur (effrayé)
Ah ! Mais vous pouvez pas apparaître de façon plus... plus...
Dame du Lac
Vous êtes pas encore habitué ?
Arthur
Non ! Bon, vous aviez quelque chose à me dire ?
Dame du Lac
Libérez Venec.
Arthur
Hein ? Mais de quoi je me mêle ?
Dame du Lac
J'ai des pouvoirs. Une intuition me dit que si, un jour, vous êtes en grand péril, il pourra vous sauver la vie.
Arthur
Ah bon ? Et pourquoi je serais en grand péril ?
Dame du Lac
C'est juste une hypothèse. Je ne vois pas l'avenir − personne ne le peut − mais je peux deviner certaines possibilités. Et je ne me trompe jamais.
Arthur
Comment il pourrait me sauver la vie, il ne sait même pas se battre ? En tout cas je ne l'ai jamais vu une arme à la main.
Dame du Lac
Il connaît un passage secret que vos ennemis ignorent, et qui vous permettra de fuir Kaamelott au besoin.

Arthur réfléchit.

Arthur
OK, je le fais libérer.


Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Rien que le titre, je rigolais déjà ... :D
"Moi d'abord ! Priorité à la calamité !" :D
Excellent. La chute est très bien trouvée. Félicitations, une fois encore !

Pécore
Hors ligne

Ah bah voilà ! On comprend maintenant comment Venec a pu sortir Arthur de Kaamelott.
Eh les gars ! En fait, c'est pas AA qui a écrit la série. Vous seriez pas ses "nègres" par zasard ?
Du coup, je suis convaincu que c'est OEG qui a créé Kaamelott.
Poule ? Oeuf ? Poule ? :/

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

En fait, il me semble qu'Arthur était àTintagel lorsque Venec l'a aidé à fuir. Mais j'ai gardé l'idée, je l'aime bien.

Pécore
Hors ligne

Oui, il était bien malade, j'avais oublié. Mais on s'en fout, on n'est pas à un anachronisme ou une erreur près. La série en est truffée. Pis c'est du AglOEG, pas du AA !
Je préfère cette version.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB