Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui présente vos hommages au roi Arthur !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Mission souterraine

Tout cet épisode se déroule dans le noir. Au mieux on ne voit que quelques visages éclairés par des torches, et encore.

3 CORS

1. INT. SOUTERRAINS ‒ NOIR
Quelques visages de chevaliers (Arthur, Lancelot, Léodagan, Calogrenant et Perceval, accompagnés de Merlin) apparaissent dans le noir. Ils marchent prudemment derrière Calogrenant, qui tient une torche, et Merlin, qui lit une carte.

Merlin
Tiens, ça tourne à gauche maintenant.
Arthur (inquiet)
Pourquoi, ça devrait pas ?
Merlin
Sur la carte, ça tourne à droite.
Arthur
Quoi ?
Perceval
Ils ont peut-être fait des travaux. Elle date de quand, votre carte ?
Arthur
Ah non, la carte est fiable, c'est la Dame du Lac qui me l'a trouvée.
Lancelot
Merlin, vous êtes sûr d'avoir bien suivi notre trajet sur la carte ?
Merlin
Heu... Je vous avouerai que j'ai un doute.
Arthur
Et depuis quand vous avez un doute ?
Merlin
Heu... Depuis l'escalier en bois qu'on a dû grimper. Sur la carte ça descendait.
Lancelot
L'escalier en bois ? Mais c'était le premier obstacle du parcours !
Léodagan
Même pas fichu de lire une carte ! Mais vous êtes bon à quoi au juste ?
Calogrenant
Vous voulez dire qu'on est perdus depuis le début ?
Merlin (protestant)
Presque le début !

OUVERTURE

2. INT. SOUTERRAINS ‒ NOIR
La discussion se poursuit dans une obscurité presque complète. Calogrenant tient toujours sa torche.

Arthur
Mais enfin, quand j'ai demandé qui voulait s'occuper de la carte, vous vous êtes porté volontaire !
Merlin
Vous aviez dit : pour une fois, ce serait bien d'avoir un volontaire autre que Lancelot.
Arthur
Oui, mais un volontaire qui sait lire une carte ! C'est pour ça d'ailleurs que j'ai rembarré Perceval.
Perceval
Ouais, du coup je fais pas l'affaire. Je sais plus pourquoi, mais je sais que ça peut pas être moi.
Merlin
Mais moi je voulais vous faire plaisir !
Calogrenant
Donc on est perdu ?
Lancelot
C'est pas croyable ! Quand je pense que j'étais prêt à assumer cette tâche et que je vous ai laissé prendre ma place uniquement pour que vous puissiez redorer votre blason.
Léodagan
En même temps, quelle idée de s'encombrer d'un bon à rien...
Merlin
Alors là, attention ! Si j'ai bien voulu vous accompagner, c'est parce que j'ai sur moi un sort qui peut vous être utile. Surtout si vous vous perdez, d'ailleurs.
Lancelot
« vous vous » perdez ?
Arthur
Nan mais c'est vrai que Merlin peut nous être utile : il a sur lui un sort pour faire jaillir de ses doigts un rayon de lumière. Si on est vraiment perdu et qu'on tourne en rond, avec nos torches qui finiront par être brûlées, on sera bien content de bénéficier de ce sort.
Calogrenant (inquiet)
Et Merlin sait toujours le faire ?
Arthur
On a répété avant-hier, ça marche très bien. N'est-ce pas Perceval ?
Perceval
Ouais, j'y étais, c'était impressionnant : Merlin a prononcé une incantation, et hop ! un rayon de lumière à jailli de son indice gauche. Ou droit, je sais jamais. Mais ça change rien, hein !
Merlin
Et attention, un rayon conique, qui s'élargit vers l'avant. Parfait pour voir dans le noir !
Arthur
Je les ai rejoints quand ils l'ont essayé dans les oubliettes du château. La lumière est suffisamment forte, le sort est au point.
Léodagan
Et vous vous souvenez des paroles de l'incantation ?
Merlin
Pas besoin : c'est un parchemin magique, il suffit juste de le lire. Et au cas où vous vous inquiéteriez pour la durée de fonctionnement, j'en ai pris une dizaine dans ma besace.
Calogrenant
C'est sûr ?
Arthur
J'ai fouillé son sac juste avant de partir, c'est dedans. Rassurez-vous, toutes les précautions ont été prises.
Lancelot
Bon, et en attendant, qu'est-ce qu'on fait ?

3. INT. SOUTERRAINS ‒ NOIR
La troupe marche en suivant cette fois Lancelot tenant une torche.

Léodagan
Mais pourquoi on s'arrête pas ? On est perdus, on est perdus !
Lancelot
Oui mais là on est au milieu d'un couloir souterrain qui ressemble aux autres. Ce qu'il faut, c'est tomber sur une configuration qui sera reconnaissable sur la carte.
Arthur
Après tout, on n'est pas complètement perdus : il faut juste trouver où on est par rapport à la carte.
Calogrenant
N'empêche, il nous reste plus que deux torches.
Arthur
Raison de plus pour pas traîner !
Lancelot
Sire, on arrive à une salle ! C'est une salle ronde.

Les chevaliers entrent dans une salle ronde comportant un puits au milieu.

Arthur
Beau-père, vous la trouvez sur la carte ?
Léodagan
Mais apportez-moi de la lumière ! OK, je vois... Une salle ronde avec deux couloirs qui partent chacun dans une direction opposée, ça colle ?
Lancelot
Pour moi c'est bon.
Arthur
Attendez, avant d'être sûr il faut vérifier qu'il n'y a pas d'autres salles qui lui ressemblent. Beau-père, combien de salles coïncident avec la notre ?
Léodagan
J'en vois qu'une. Ronde, avec un puits au milieu, et les deux couloirs... Il y juste celle-ci, voyez.
Arthur (regardant la carte)
OK, je vois où on est. Dans ce cas, le mieux est d'aller direct à la salle du trésor, qui se trouve ici.
Calogrenant
On n'aura pas assez de torches ! Vous ne préférez pas rebrousser chemin ?
Arthur
Le trajet de retour serait encore plus long. De toute façon on a Merlin.
Léodagan
Mouais...
Arthur
Nan mais je vous dit qu'on a répété, il sait le faire, le sort.
Lancelot
OK, alors on continue. Seigneur Léodagan, vous me guidez avec la carte ?
Léodagan
Pas de souci.

4. INT. SOUTERRAINS ‒ NOIR
La troupe avance au bout d'un couloir et s'approche d'un passage étroit.

Léodagan (tenant la carte)
Voilà, c'est juste après le passage.
Arthur
La salle au trésor ?
Léodagan
Oui, regardez !
Lancelot
OK, j'entre d'abord pour vérifier que ce n'est pas piégé.
Arthur
Oui, la dame du Lac a dit que c'était inhabité mais c'est plus prudent.

Lancelot entre par l'étroit passage puis ressort un peu plus tard.

Arthur
Alors ?
Lancelot
Il n'y a pas de trésor !
Arthur
Comment ça ?
Lancelot
Ça ressemble pas à la carte. Seigneur Léodagan, décrivez-moi ce qu'indique la carte.
Léodagan
Ben, une grande salle carrée sans aucune issue.
Lancelot
Je suis entré dans une petite salle allongée, avec quatre issues de chaque côté. Et rien à l'intérieur.
Perceval
Je vous l'avais dit, ils ont dû faire des travaux.
Calogrenant
Je vous signale qu'on est en train de consumer la dernière torche.
Arthur
Mais qu'est-ce qui s'est passé ?
Léodagan (étudiant la carte qu'éclaire la toche de Calogrenant)
Ah, j'ai compris, c'est de ma faute, désolé !
Arthur
Qu'est-ce que vous avez fait ?
Léodagan
Rappelez-vous, on s'est calés sur l'unique salle ronde avec un puits au milieu. En fait je me suis trompé, il y en a deux autres pareilles sur la carte, là, sur les côtés. Vous l'aviez mal éclairée tout à l'heure. Du coup on n'est pas là où on croyait.
Arthur
Mais c'est pas vrai !
Léodagan
Je comprends mieux pourquoi notre couloir s'est incurvé sur la gauche et non la droite, je me disais aussi...
Merlin (rigolard)
Ah ah, et après on m'accuse de pas savoir lire les cartes !
Calogrenant
Il y a franchement pas de quoi rire.
Arthur
Ouais, là on est bel et bien perdus.
Lancelot
Sire, qu'est-ce qu'on fait ?
Perceval
On pourrait appeler les secours.
Léodagan
Comment ça ?
Perceval
Eh ben, l'un de nous retourne là-haut et avertit la garde qu'on est perdus en bas.
Calogrenant
Et comment il fera pour trouver son chemin, ahuri ?
Perceval
Ah ouais, j'y avais pas pensé.
Arthur
La seule solution, c'est de recommencer comme tout à l'heure : on avance au hasard jusqu'à ce qu'on tombe sur une configuration facilement reconnaissable sur la carte.
Lancelot
Et cette fois on examine bien la carte avant de conclure !
Léodagan
Oh, ça va... Vous aviez qu'à mieux l'éclairer, la carte !
Calogrenant
D'ailleurs à ce sujet, on va pas tarder à être dans le noir.
Merlin
Vous inquiétez pas, je lancerai un sort de lumière.

FERMETURE

5. INT. SOUTERRAINS ‒ NOIR
À présent le noir est complet.

Léodagan
Alors, vous nous le faites le sort de lumière ?
Merlin (fouillant dans son sac)
Minute, il faut que je retrouve un des parchemins. C'est pas facile, dans le noir, figurez-vous. Ah, j'en sens un... oui, c'est un parchemin !
Lancelot
Attendez... Rassurez-moi, vous allez pouvoir le lire dans le noir ?
Merlin
Ah ben non, il faut m'éclairer !

Merlin
Hé, c'est pas ma faute si vous avez pas pensé à garder un peu de lumière pour moi !


J'espère qu'on ne voit pas trop venir la chute. Peut-être que je n'aurais pas dû préciser que c'est un parchemin à lire ? Dites-moi si ça vous semblait évident. (J'ai précisé que c'était un parchemin à lire pour rassurer le lecteur, c'est-à-dire pour qu'il se dise : ça va sûrement foirer, mais je vois pas comment... Sans cette précision, le lecteur se dirait juste : oui ben ça va foirer.)

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Ah ah  sacré Merlin !
On voit venir la chute effectivement, mais ce n'est pas dérangeant.
Si tu éludes le fait que ce soit sur un parchemin, tout le monde partant du principe que Merlin le connaît par coeur, ça doit être jouable :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

OK, dans ce cas il faudra peut-être que je change deux-trois choses pour qu'on ne sache pas qu'il s'agit de parchemins.

----
Tout bien réfléchi je ne vais rien changer : si je ne dis pas qu'il s'agit de parchemins, le lecteur saura que Merlin va foirer. Alors que là, il y a une petite chance qu'il se demande comment il peut foirer la lecture d'un parchemin.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB