Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum à prendre avec des circonflexes. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Salut à tous, je suis le petit nouveau ! Je suis bien sûr un gros méchant fan de l'œuvre d'Alexandre Astier et j'ai une tendresse toute particulière pour Kaamelott, mon personnage préféré ? Léodagan ! Je sais pas, il me fait penser à André Pousse dans les films d'Audiard, cynique et grinçant, j'adore… J'ai essayé modestement d'écrire une soixantaine d'histoires inspirée de l'univers Kaamelott, je vous en livre une, par pitié soyez indulgents mes frères et mes sœurs !

Le polygame


Soir, intérieur de la chambre d’Aelis, Arthur est plongé dans la lecture d’un parchemin sous le regard courroucé d’Aelis…

Aelis (le coude sur son oreiller) : Eh ho…
Arthur, concentré sur son texte ne répond pas…
Aelis : Mais vous répondez carrèment plus maintenant…
Arthur : Hum, quoi ?…
Aelis : Vous savez que je suis là ? Je ne vous ai pas vu depuis deux semaines
et vous restez là, le nez dans vos papiers, vous me prenez pour la reine ou quoi ?…
Arthur (l’air sombre) : Humm, mouais, je dois savoir ce truc par cœur pour demain matin…
Aelis : Et c’est justement ce soir bien sûr…
Arthur, concentré, ne répond pas.
Aelis : Bon, ben, si c’est comme ça, je vais aller broder un napperon…
Arthur (ailleurs) : Hum, oui, faites donc ça…

Ouverture

Soir, intérieur chambre du roi, Arthur, épuisé, commence à s’endormir, Guenièvre l’observe…

Guenièvre : En fait, y’a qu’ici que vous pouvez vous reposer…
Arthur : Quoi ?
Guenièvre : Ben oui, entre vos responsabilités et vos maîtresses vous n’avez plus de temps pour vous détendre…
Arthur : Euh, ouais… et donc ?
Guenièvre : Ben rien, comme avec moi c’est le calme plat, du coup, vous pouvez dormir tranquille…
Arthur : Ben vous aussi, comme ça, ça profite à tout le monde…
Guenièvre : Notez au passage, que je n’ai rien contre l’idée de passer quelques nuits blanches…
Arthur : Ne vous inquiétez pas, l’hiver approche, la grippe vous en donnera l’occasion…
Guenièvre : Oui, mais je ne pensais pas à ça…
Arthur (tousse) : Allez, allez, faut se calmer maintenant, faut dormir, comme vous dites, je dois me reposer…
Guenièvre : Vous devriez peut-être arrêter les maîtresses, ça épuise cette affaire là,
ça vous déconcentre, et puis à votre âge…
Arthur : Oui, mais non, ça je peux pas…
Guenièvre : Ah tiens, et vous pourriez développer ?
Arthur (souffle) : Euh, je peux pas, parce que… C’est écrit dans les statuts de Kaamelott… Le roi doit avoir des maîtresses, cherchez pas, c’est comme ça, un truc celtique… Voilà, allez, faut dormir…
Guenièvre : Vous me prenez vraiment pour une truite…

--

Soir, intérieur chambre de Demetra. Arthur caresse la tête de sa maîtresse posée sur sa poitrine…

Demetra (rêveuse) : Il faudrait qu’on se fasse des petites vacances rien qu’à deux, tiens en Andalousie, vous nous imaginez au soleil, nus sur la plage…
Arthur : Euh, ouais, c’est pas mal, mais là, en ce moment c’est chaud…
Demetra (irritée) : Comment ça ? Ça vous plaît pas, c’est parce que c’est moi, c’est ça ? Vous préféreriez peut-être la compagnie des autres radasses ?
Arthur (défensif) : Mais j’ai pas dit ça, ça part direct avec vous… Il semblerait vous échapper que je suis le roi ici…
Demetra : Eh ben à moi il ne m’échappe pas que par conséquent, vous pouvez faire ce que vous voulez !
Arthur : Ben non, ça marche pas comme ça… Figurez-vous que j’ai des responsabilités et que là, par exemple, je suis en train de négocier un traité de paix plutôt velu…
Demetra : Mais ouais, c’est ça…

Soudain, on frappe à la porte, Arthur ouvre, c’est le Père Blaise…

Arthur : Mais qu’est-ce que vous fichez là, vous avez vu l’heure ?
Père Blaise : Pardonnez moi, Sire, je sais qu’il est super tard et que vous êtes très occupé, mais je voulais vous faire part de cette missive que je viens de recevoir…
Arthur : Bon, et en résumé ?
Père Blaise : Le roi Loth débarque ici demain après-midi…
Arthur : Il se fait pas chier celui-là, il se prend pour qui de débarouler chez les gens à l’improviste…
Père Blaise : Ben, pour un roi…
Arthur : Mouais, du coup faudra tout organiser pour le recevoir, putain, il manquait plus que ça…
Père Blaise : Je filoche, bonne nuit, Sire.

Arthur retourne au lit, Demetra est allongée et lui tourne résolument le dos…

Arthur : Vous faites la tête ?
Demetra : Non, mais c’est bon, tout le monde débarque ici, à n’importe quelle heure, merci pour l’intimité…
Arthur (lui caresse l’épaule) : Oui, je sais, mais c’est le boulot ça, et puis ce n’est que le Père Blaise…
Demetra (le repousse vivement) : Laissez-moi, de toute façon, je suis fatiguée…
Arthur (doucement) : Allons, ma mie…

On tambourine de nouveau à la porte trés fort…

Léodagan (over) : Hé l’artiste, je voulais vous prévenir, mais vous êtes peut-être déjà au parfum, qu’il y a l’autre con de Loth qui se pointe ici demain…
Bohort (over) : Si vous y consentez, Sire, je peux m’occuper de la déco…
Karadoc (over) : Par contre, n’oubliez pas, il faudra recommander du porc, on va être court, et comme les autres mecs y bouffent comme des salauds…

--

Soir, intérieur de la chambre des jumelles du pêcheur, Arthur s’endort…
Aziliz : Mais, je le crois pas, il dort celui-là…
Tumet : Oh, réveillez-vous, on vous voit jamais et là vous dormez, il faut vous occuper de nous !
Arthur : Humm, mouais, je rentre d’Armorique, un jour de bateau et deux jours de cheval, je suis pas d’attaque,
faites pas attention…
Aziliz : Ah ben si justement, pour une fois qu’on vous a sous la main…
Tumet : Parce que nous là, on est remonté comme des coucous !
Arthur : Vous êtes gentilles, mais c’est vraiment pas le jour…
Aziliz : Je crois que vous ne comprenez pas, ça fait dix jours qu’on s’est pas vu et maintenant ça urge ! Vous vous rendez compte qu’on est sur les dents là ?
Arthur (endormi) : Allez, allez, on se détend…
Tumet : Ben non, justement…
Aziliz (à sa sœur) : Bon, allez on prend l’affaire en main, enlevez lui ses chausses, moi je m’occupe du haut !
Arthur : Eh, ho, ça va aller, calmez-vous !
Tumet : Allez, hop, à la casserole, le roi de Bretagne !…
Aziliz : Youhou !…

--

Le lendemain, salle à manger, un banquet a été dressé où préside le roi Loth, tous les chevaliers sont là, le roi manque à l’appel…

Lancelot (discrètement à Léodagan) : Vous savez où est le roi ? Ça la fout mal franchement…
Léodagan : J’en sais rien moi, j’suis pas sa mère…
Père Blaise : On est à ça de l’incident diplomatique !
Léodagan : Je sais pas j’vous dis, hier soir il était en main avec les deux frangines, après je sais pas…
Lancelot : C’est inqualifiable, vraiment, on passe pour des baltringues…
Léodagan (souriant) : C’est pas un scoop ça, et on a encore un gros potentiel en la matière !
Père Blaise : J’ai envoyé la garde fouiller le domaine, il est nulle part…
Léodagan : J’espère qu’on l’a pas kidnappé ce con-là ?!
Père Blaise : Parlez pas de maheur !
Léodagan : Malheur, malheur, faut voir…
Le roi Loth (agacé) : Je vois que la qualité de l’accueil ne s’est pas améliorée, y’a rien à faire, ça change pas, comme je dis toujours “Nominata fluminus imperatum”, voilà, ça veut rien dire, mais c’est dit…
Lancelot : Je vous prie d’accepter nos plus humbles excuses, Sire, il a sans doute été retenu par quelque affaire imprévue…
Le roi Loth : C’est bien essayé, mais je crois que je vais me rentrer, je l’ai déjà dit et redit, mais là ça y est, j’en ai ras la frange, je ne fous plus mes pieds dans ce pays de pignoufs, qu’on se le dise…

--

Arbre millénaire, Arthur est allongé sur son banc, il dort paisiblement, un sourire aux lévres, bercé par le chant des oiseaux et une brise légère, soudain, une brusque averse lui tombe dessus, le faisant tomber de son banc…

Nuit
Arthur (over) : Et merde…

Chevalier So Briqué
Hors ligne

Le registre de certains dialogues colle pas, c'est pas cohérent de voir père Blaise et les autres toquer chez Demetra, Karadoc n'organise pas les banquets il y assiste, la chute est plate.
C'est de la merde.

Ah ben dans le genre fan gros méchant, oui ça se pose un peu, par ici.
Je préfère pas mettre les pieds dans la section fanfictions, c'est pas mon truc, mais si vous me la mettez sous le nez dès votre présentation, vous l'avez pas volée celle-là !
Quelle idée de demander l'avis aux gens, aussi.

Mais en dehors de ça je te souhaite quand même la bienvenue :)



Comment ça, trop sec ?

Pécore
Hors ligne

c'est carré carré chez vous.. je vous laisse entre vous ciao

Chef de Clan
Hors ligne

Tu trouveras peut-être un public plus adapté en postant tes fanfictions dans la catégorie "Scenarii".

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

:fete: Sois le bienvenu, Ican Guéthenoc :fete: !
Il faudrait effectivement déplacer ce topic dans la bonne rubrique.
Les remarques de Bernard sont justes. Le ton était peut-être un peu acerbe, mais il ne mord pas. (enfin je crois ?).
J'encourage toujours les personnes qui prennent le temps d'écrire et d'inventer des histoires, alors continues !

Pécore
Hors ligne

Merci pour votre accueil et merci à toi Bernard "merde" pour tes précieux conseils que tu peux garder d'ailleurs, c'est pas trop sec ?

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Ican Guéthenoc a écrit :

Merci pour votre accueil et merci à toi Bernard "merde" pour tes précieux conseils que tu peux garder d'ailleurs, c'est pas trop sec ?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Arf ! Ican Guéthenoc, Bébert des fois, il surprend. Son grade spécial de posteur fou a une signification en rapport avec un humour pince-sans-rire "so british" (et aussi en rapport avec les Légo mais c'est une autre histoire ^^ ), c'est comme les routes pavées, un coup à prendre.

Alors, oui t'as pas posté ton scenario dans la bonne rubrique. Le forum est si fourni en rubriques qu'il est impossible, en arrivant, d'avoir bon tout de suite. ^^

En revanche, t'es carrément le bienvenu ici :D

Y  m'reste un tonneau mais je sais plus c'que c'est en revanche. Si t'es un aventurier, tu m'tends ta coupette :fete:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB