Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui manque pas d’toupet ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Croustillant
Hors ligne

Bon, en tous cas, voilà mon nouveau scénario. Après s'il faut que je le remette sur un autre topic il y a aucun problème:
Uti, non abuti

Acte I

Il est très tard, Arthur descend dans la cuisine où Karadoc mange une terrine de canard
ARTHUR: Karadoc, qu'est-ce que vous foutez là à cette heure?
KARADOC: Ben c'est mon casse-dalle de deux heures.
ARTHUR: Ah ben oui c'est vrai. Je sais pas pourquoi je vous ai demandé ça.
KARADOC: Et vous sire? Qu'est-ce que vous faîtes là?
ARTHUR: Faut que je bouffe quelque chose. J'ai la dalle en ce moment, je sais pas pourquoi. Enfin, si, je sais pourquoi. Je mange pas le midi.
KARADOC: Ah ouais? Pourquoi?
ARTHUR: C'est de me fritter avec mon beau-père à table. Il y a des périodes où je m'en fous complètement et d'autres, comme en ce moment, où ça va jusqu'à me couper l'appétit. C'est cyclique.
KARADOC: C'est pas faux!
Arthur le regarde un moment, suspicieux, puis fait comme s'il passait à autre chose
ARTHUR: Tenez, passez moi le bout de pain, là.

Acte II
Perceval rencontre Arthur dans un couloir
PERCEVAL: Ah, sire, je vous cherchais.
ARTHUR: Qu'est-ce qui se passe?
PERCEVAL: Ben, je peux manger avec vous ce midi?
ARTHUR: Et ben mon cochon, vous manquez pas de souffle! Je vous signale que c'est juste midi, là.
PERCEVAL: Non, mais désolé de vous demander ça en chien de berger...
ARTHUR: En chien de berger?
PERCEVAL: Ben oui... Enfin, c'est une image.
ARTHUR: Mais une image de quoi?
PERCEVAL: Ben, je saurai pas vous expliquer.
ARTHUR: Bon, recommencez votre phrase
PERCEVAL: Ben, je saurai pas vous expliquer.
ARTHUR: Mais non, andouille! La phrase avec votre chien.
PERCEVAL: Mais j'ai pas de chien là. Enfin, j'en ai un à la ferme de mes vieux mais...
ARTHUR: Bon, c'est pas grave. Continuez et faîtes comme ci j'avais rien dit.
PERCEVAL: Ouais, voilà, c'est mieux! Parce que je sens que ça aurait pu durer des plombes et que finalement j'aurais mangé tout seul. Donc, désolé de vous demander ça en chien de berger mais il y a Karadoc qui a du partir chez lui à l'instant. C'est son frère. Il s'est enervé, il a donné un coup de pied à sa tante et elle s'est bloquée le dos. Du coup, comme je devais manger avec Karadoc ce midi, je suis tout seul.
ARTHUR: Ben, c'est pas que je veux pas mais je dois manger avec ma femme et mes beaux parents ce midi.
PERCEVAL: Ah, je comprends. Vous les voyez pas souvent et vous voulez passer du temps avec eux, c'est ça?
ARTHUR: Alors, au cas où vous auriez pas encore percuté, je passe ma vie avec eux et je peux pas les blairer.
PERCEVAL: Du coup, qu'est-ce que ça change si je mange avec vous?
Coupure
Perceval, Arthur, Guenièvre, Léodagan et Séli attablés dans la salle à manger
SELI (en désignant Perceval): Et qu'est-ce qu'il fait là, celui-là?
ARTHUR: Comment qu'est-ce qu'il fait là? Je l'ai invité. C'est comme ça et ça se passe de vos commentaires.
PERCEVAL (après une hésitation): Ouais, c'est pas faux.
LEODAGAN (à Perceval): Alors vous, vous allez changer de ton! C'est pas parce que le roi vous invite, que vous devez vous comporter comme un conard!
PERCEVAL: Mais il m'a pas invité le roi, c'est moi qui lui ai demandé.
LEODAGAN (à Arthur): Et vous, vous avez accepté?
ARTHUR: Et ben! Je vois pas pourquoi j'aurais refusé.
LEODAGAN: Mais moi quand je vous demande un truc, n'importe lequel, vous refusez!
ARTHUR: Et ben si avec vous je refuse tout le temps et qu'avec lui non c'est peut-être parce que c'est vous qui inspirez le refus!
PERCEVAL (après une hésitation): Ouais, c'est pas faux.
SELI (à Perceval): Non mais il veut une tarte!
LEODAGAN: Et on peut très bien envisager quelque chose de beaucoup plus festif!
ARTHUR: Comme la fermez par exemple!
GUENIEVRE: Et ça y est! C'est reparti!
PERCEVAL (un peu hésitant): C'est vrai que, sans faire ma raclette, c'est un peu tendu les repas avec vous.
LEODAGAN (hors de lui): Quoi!
PERCEVAL: Non, mais faut pas le prendre contre vous.
SELI: Mais il se paye nos tronches en plus!
PERCEVAL (au roi): Elle parle de vous là, sire? Parce que je vous avouerai que j'ai pas tout suivi.
LEODAGAN (qui se lève prêt à frapper,  à Perceval): Je sais pas si vous allez la suivre, celle-là, mais je vous garantis que vous allez la sentir!
Arthur se lève et retient Léodagan
ARTHUR: C'est bon! On se calme!
PERCEVAL: Mais pourquoi vous vous levez? C'est le lapin qui est mal passé?

Acte III

A la taverne, Perceval et Karadoc
PERCEVAL: Alors, comment elle va votre tante?
KARADOC: Ben vous savez avec mon frère elle a l'habitude. Heureusement, que sur ses deux neuveux, il y a moi parce que... Enfin, je veux pas me la péter mais...
PERCEVAL: Non, mais vous avez raison.
KARADOC: Et vous, du coup, mardi dernier, vous avez mangé seul?
PERCEVAL: Non, j'ai mangé avec le roi, la reine et ses parents. Par contre, au bout d'un moment j'ai plus rien compris à ce qu'ils crachaient. Heureusement que j'avais la botte secrète sinon je serais vraiment passé pour un con!

Salut!

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB