Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum fort en pomme. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Alors, soyez indulgent, je me lance, c'est une première tentative, elle prend place à Camelot après le livre V.

Acte I:

Plan fixe sur la cour du château illuminée par quelques torches, soudain on entend une voix crier  "Sire ! Sire!"  qui se rapproche et l'on voit Bohort traverser la cour à toute allure.

Plan sur la porte de la chambre du Roy, Bohort est de dos, il frappe à la porte essoufflé en criant  "Sire ! Vie, c'est affreux !" 

La porte s'ouvre et Dame Mévanoui apparait en chemise de nuit et la chevelure ébouriffée.

Dame évanoui : Seigneur Bohort ? Mais, à cette heure le Roy et en cuisine à se préparer son encas de deux heures...

Bohort : c'est une catastrophe...

Une porte s'ouvre, Léodagant sort avec l'air de se réveiller.

Léodagant : mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Vous avez pas fini de faire chier votre monde vous ?

Bohort : Seigneur Léodagant, c'est affreux, Attila est à nos portes !

Léodagant : Encore ? Et en plein milieu de la nuit maintenant ? Pfff y pas moyen de pioncer tranquillement...

Acte II :

Karadoc et Perceval sont attablés en cuisine et Bohort et Lédagant sont à côté d'eux l'air catastrophé.

Bohort : Sire, il faut faire quelque chose, Attila est à nos portes !

Karadoc : Combien de fois j'ai dit qu'il ne fallait pas me déranger pendant la becquetance ?

Perceval : A ttila ? Mais, c'est pas un chef de clan lui ?

Karadoc : Nan j'crois pas, je crois que c'est le chef Burgonde Attila...

Bohort : Sire ! Il menace de bruler le château, il faut absolument se rendre. Attila, c'est le chef des Huns, là ou il passe l'herbe ne repousse pas.

Perceval : Comment vous voulez dire ?

Karadoc regardant Perceval : Bon ben qu'est-ce qu'on fait ? On y va ?

Bohort : Mais ne réfléchissez pas, donnons-lui tout ce qu'il y a et abandonnons les lieux...

Léodagant : Hé ben, je sens qu'on va encore avoir droit à un grand moment de la légende !

Plan de coupe

On voit Bohort, Léodagant, Karadoc et Perceval en face d'Attila et d'un Hun.

Attila : Althul ? Ou est Althul ?

Karadoc : Ah non, C'est plus lui le roi de Bretagne, c'est moi. Karadoc de Vannes. Arthur il est en cure de repos en Aquitaine.

Attila : Kaladoc ? Donnez nous tout l'ol de Camelot ! Les bijoux, les pièces, tout !

Bohort : Mais allez, balancez lui le tout et barrons-nous, on va tous y passer.

Léodagant : Ho hé, on va tout de même pas lui filer tout notre or et le château en prime si ?

Karadoc : Bon, qu'est-ce qu'on fait alors ?

Perceval : Ben on a qu'a lui donner de l'herbe...s'il en a plus chez lui...

Bohort : Mais qu'est-ce que vous racontez ? Vous voyez pas qu'on est à deux doigts du désastre ?

Perceval : C'est pas faux.

Léodagant : bon laissez-moi négocier sinon je suis pas prêt de revoir mon pageot moi.

Bon, l'or on vous l'a déjà dit c'est non. Surtout qu'Arthur est plus là et que les chefs payent plus alors on a tout juste de quoi payer nos frais là.

Attila : Ah non ? On va tout bluler alol, Camelot c'est fini ! AHHHHHHHHHHHHHHHHH !

Bohort : Vous êtes complètement fous, vous ne savez pas ce que vous faites, partons tant qu'il est encore temps !

Léodagant : Non, mais je crois pas que vous vous rendiez compte de la situation là, on a plus rien, le roi est un tocard, excalibur est dans le rocher, on a plus un rond. Non, vraiment on peut rien vous donner, on vous aurait bien fait plaisir mais là, vous tombez vraiment pas au bon moment.

Perceval chuchotant à Karadoc : Sire, laissez-moi faire, je jette une pierre de l'autre côté pour les attirer et hop, on se barre de l'autre côté en faisant des cris d'animaux.

Attila : Donnez-nous la noulitule alol ! Toute les vivles de camelot !

Karadoc : Quoi ? Jamais ! Faudra me passer sur le corps !

Bohort les yeux au ciel implorant : Vous allez lui donner ce qu'il demande ? Vous voyez pas qu'on va tous crever pour trois morceaux de bouffe ?

Karadoc : Mais qu'est-ce que c'est que cette attitude de merde là ? Tant que je serais roi, personne touchera à la bouffe !

Attila : Ahhhhhhhhhhh ! Camelot on va tout laser ! Aplès Camelot ça sela des luines.

Léodagant : Ho non, y remet ça...on va y passer la nuit.

Perceval : Sire, faut faire quelque chose parce que moi je comprends pas un brock de ce qu'il dit lui...

Attila : Donnez-nous la magie !

Karadoc : La magie ? Ben on est pas magiciens nous...

Léodagant : Le problème c'est que des magiciens on en a pas...

Perceval : Ben si y a Merlin !

Léodagant : c'est ce que je disais, on en a pas.

Bohort : Donnons-lui tout ce qu'il veut, les parchemins, l'enchanteur, tout quoi !

Léodagant : mais c'est pas possible d'entendre une tantouze pareille ! Vous allez la fermer oui où je vous mets une avoine !

Karadoc : De toute façon Merlin il est pas là, il est parti à une réunion je crois.

Perceval : Ouais, même qu'en partant il a dit qu'il ramènerait des champignons.

Léodagant : Ben pour une fois qu'on a besoin de lui, il est parti à la cueillette.

Attila : Alol ? Vous donnez la magie ?

Léodagant : Mais on en a pas de la magie. Demandez-nous un truc qu'on a au moins...

Perceval : Ouais, mais si vous voulez on a de l'herbe, ça on peut vous en donner !

Attila : De l'helbe ?

Léodagant : Non mais laissez tomber, il comprend rien lui. Mais maintenant faut y aller là, nous on a rien à vous donner !

Attila : AHHHHHHHHHHHHHHH

Léodagant : Ah ben c'est pas la peine de gueuler, hein !

Bohort : C'est la fin...Seigneur priez pour nous pauvre âmes en peines, terrassées dans la force de l'âge.

Attila : On paltila pas sans lien cette-fois !

Karadoc : Bon, faut faire quelque chose parce que j'ai faim là, je commence à avoir les jambes qui flageolent.

Perceval : Sire, c'est un combat agricole là, faut pas flancher !

Léodagant : Agricole ?

Attila : Kaladoc ! Donne-nous les telles !

Léodagant : Les terres ? Non, mais arrêtez on va pas leur refiler nos terres quand même !

Attila : Et poulquoi pas ?

Léodagant : Mais parce que...on en a besoin ! Comment on fait nous après sans les terres ?

Attila : AHHHHHHHHHHHHHH Donnez-nous excalibul alol !

Léodagant : Ahh ben là...hein..j'vous l'ai dit, on l'a pas, elle est dans le rocher. Mais vous avez qu'à aller la prendre hein, si vous y arrivez on vous la donne et les terres avec...

Attila : Victoile ! AHHHHH AH AH AH AH

Acte III

Léodagant,Perceval et Karadoc sont dans la cuisine :

Karadoc : J'étais à ça de sombrer dans le coma, là. Allez, passez moi ce quignon de pain et le fromage là-bas.

Perceval : Vous imaginez s'il arrive à la retirer excalibur ?

Léodagant : Hé ben, s'il y arrive, au moins, y viendra plus nous faire chier en gueulant au milieu de la nuit et on pourra peut-être pioncer...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Et ben je doit dire que pour une première tu t'en sort plutôt pas mal :)
C'est vrai que coller Attila avec Karadoc en roi de Bretagne c'est pas mal pensé ^^
On retrouve le classique Bohort paniqué et Léodagan blasé.

J'ai pas trop de critique particulière, si ce n'est que j'aurais bien vu Karadoc intervenir encore plus, après tout c'est lui le roi.
Bon après ce qui est dommage c'est qu'il ne pourrait pas être réalisable, du fait de la mort de l'acteur qui joue Attila.
On est curieux d'en voir plus en tout cas ^^

Médiévalement,

Sylvus.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, ben je ne regrette pas de m'être levé en plein milieu de la nuit ! Quelle bonne idée, de rejouer la négociation avec Attila maintenant que Karadoc est roi !

J'ai éclaté de rire à cette intervention :

Perceval : Ben on a qu'a lui donner de l'herbe...s'il en a plus chez lui...

Et le coup d'Excalibur ! :) C'est plein de bonnes idées ! Il y a des reprises des répliques du tout premier skectch, sauf que c'est maintenant Karadoc en face, du coup ça change pas mal de choses...

Croustillant
Hors ligne

L'idée d'ancrer un scénario pendant le règne Karadoc c'est vraiment une bonne idée. C'est vrai qu'il a pu se passer plein de choses pendant ce moment là. Dommage que ce scénario ressemble un peu trop à l'original (celui où Attilla repart avec quelque chose de typique) mais il y a quand même de supers moments comme ce qu'a cité Agloval en haut et Karadoc qu'on a failli perdre.
Voilà j'ai hate de lire le prochain, Bender (du coup, tu es condamné à en écrire un autre :) )
Bonne journée!

Chevalier
Hors ligne

Dommage que certains passages soient un peu trop proches du "Fléau de Dieu" car l'idée est vraiment bonne de faire agir Karadoc en tant que roi.

" Dame évanoui : Seigneur Bohort ? Mais, à cette heure le Roy et en cuisine à se préparer son encas de deux heures..."

Ca m'a fait marrer ça aussi, c'est débile je sais mais c'est comme ça. x)

(C'est Mevanwi  ;) )

Continue comme ça, en plus t'as très bien présenté ça. :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Il y a vraiment des gens exigeants qui pinaillent sur du détail!! N'est-ce pas messire Boucot ? Bon, je sais je suis bon public mais tout de même! Moi je ne boude pas mon plaisir!!
Bender, bravo à toi!!! Je suis jalouse de ne pas savoir en faire autant!!

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB