Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui commence à rigoler à partir de 6 !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Croustillant
Hors ligne

Avant de commencer, sachez que je n'ai pas inventé de nom (pas comme avec l'archange): Tanio est bien un dieu celtique mentionné dans un roman de Irene Radford ainsi que Démétie, un pays breton que j'ai découvert dans l'excellente saga arthurienne de Bernard Cornwell.
Et sinon, le sphinx et le cocatrix sont des animaux légendaires connus.
Voilà!


Le Temple De Tanio

Acte I

C'est le soir, GUENIEVRE et ARTHUR, qui lit un parchemin, sont au lit.

GUENIEVRE: J'ai vu le seigneur Lancelot, ce matin. Il avait pas l'air bien.
ARTHUR ( qui ne lève pas les yeux de son parchemin ): C'est tout à fait normal. Il revient d'une mission avec les seigneurs Perceval et Karadoc.


Acte II

Dans la salle de la Table Ronde, BLAISE, ARTHUR, PERCEVAL, KARADOC, LANCELOT, LEODAGAN, GALESSIN, CALOGRENANT et BOHORT sont présents.

BLAISE ( tout en consultant ses registres ): Donc, je récapitule avant qu'on commence. Un marchand démétien a trouvé dans des ruines au nord est de Démétie une tablette...
LEODAGAN: Et tout de l'ancien celte! Je vous raconte pas le merdier que ça a été à traduire!
BLAISE: Bien! Donc, la tablette indiquait le lieu de l'entrée d'un temple consacré au culte de Tanio, ( d'un ton méprisant ) une idole celtique.
PERCEVAL: Une idole? Je croyais que c'était un dieu.
LANCELOT ( à PERCEVAL, sans le regarder, d'un calme traduisant un grand bouillonnement intérieur ): Tanio, c'est un dieu. Mais comme père Blaise est un prêtre chrétien, il ne le considère pas comme tel donc il dit que c'est une idole.
ARTHUR: Voilà... Alors maintenant, on vous écoute.
LANCELOT ( sans regarder ses auditeurs ): On est parti à l'aube. Enfin, le temps que messire Karadoc se réveille, il devait être plus près de midi.
KARADOC: Ça va!
LANCELOT: Donc, on a voyagé quatre jours. Et il a fallu s'arrêter au moins trente fois pour bouffer.
KARADOC: Si on arrive à la filoche et qu'on a pas assez mangé, on a plus de chances de se faire charcuter.
LANCELOT ( regardant KARADOC l'air très menaçant ): Surtout, ne parlez pas d'aller à la filoche. Sinon, je vous explose la face. ( aux autres ) Vous comprendrez plus tard.
ARTHUR: Donc, vous arrivez à Démétie.
PERCEVAL: Ouais. Après, on a trouvé l'entrée du temple assez facilement.
LANCELOT ( moins calme mais essayant de se contenir ): J'ai trouvé l'entrée du temple assez facilement. ( à PERCEVAL et KARADOC ) Si on avait suivi vos indications, on serait sorti du pays.
PERCEVAL: On a pas le sens de l'orientation...
LANCELOT ( explosant ): Alors, n'orientez pas!
ARTHUR: Bon. Alors vous avez trouvé l'entrée du temple et après?
PERCEVAL: Après, on est entré dans le temple. ( LANCELOT lève les yeux au ciel ) Quoi? On est pas entré?
LANCELOT (énervé): Si on trouve l'entrée, évidemment qu'on va entrer, on va pas repartir! Quoi que, finalement, ça aurait peut-être été  mieux.
BLAISE: Bon, ce serait bien d'enchaîner.
LANCELOT: Après, on est entré dans une grande salle, on l'a traversée et on est tombé sur un sphinx.
KARADOC: Un genre de lion avec une tête de femme.
LANCELOT: Oui, un sphinx.
PERCEVAL: Non mais vous auriez vu la taille du truc!
LANCELOT: Un sphinx!
LEODAGAN: Bon et alors c'était quoi l'énigme?
KARADOC: C'était... Non, je sais plus.
PERCEVAL: C'était pas.... Euh...
LANCELOT: « Le cœur peut en être,
        Sans vie, elle est
                    Et convoitée elle peut l'être. »
PERCEVAL: Moi, j'allais dire “la belette”.
LANCELOT: Et heureusement qu'il lui a fallu du temps pour réfléchir à sa débilité et que j'ai pu dire la bonne réponse avant parce que sinon le sphinx nous aurait bouffé tous les trois.
LEODAGAN: Bon et c'était quoi la solution?
LANCELOT: Et ben la pierre.
LEODAGAN: La pierre?
ARTHUR (en réfléchissant): Le cœur peut en être, sans vie... Ouais ça marche.
CALOGRENANT: Je vois pas, moi.
ARTHUR: Et ben, le cœur peut en être parce qu'on peut dire “cœur de pierre”, sans vie parce qu'une pierre c'est pas vivant et convoitée pour les pierres précieuses qui sont convoitées.
PERCEVAL: J'ai toujours pas compris, moi...

Coupure

Même situation, un peu plus tard.

LANCELOT: Et là... Non, on peut pas le faire un autre jour?
BLAISE: Ah non! On est déjà en retard, là!
LANCELOT ( à contre cœur ): Et là, nous vient un cocatrix.
KARADOC: Un poulet géant avec une queue de serpent!
LANCELOT: Donc un cocatrix, merde!
BLAISE: Bon et alors?
LANCELOT: Alors? Alors, je l'attaque, seul, je manque de me faire déglinguer, j'arrive à l'achever et, quand je me retourne, je vois les deux débiles en train de danser.
KARADOC: Mais on dansait pas! C'était une technique à nous pour déstabiliser l'adversaire!
PERCEVAL ( à LANCELOT ): Alors forcément, si vous attaquez, vous foirez tout!
LANCELOT: Sire, je peux les égorger, là?

Coupure

Même situation, un peu plus tard.

BOHORT: Mais pourquoi y avait-il un cocatrix et un sphinx dans le temple. C'était une sorte de parcours initiatique pour les adeptes?
ARTHUR: Mais non. C'est les gars du culte, quand ils ont su que le temple allait fermer définitivement.... ( à BLAISE ) A cause des romains, non?
BLAISE: Sûrement, ouais...
ARTHUR: Et ben ils ont foutu des bestioles pour que personne ne pique les offrandes, pour leur Dieu, qui sont pour nous le trésor. Enfin, je suppose. C'est ce qui se passe à chaque fois en tous cas.
LEODAGAN: Prenez les gobelins, les kobolds et toutes ces saloperies qu'on trouve dans les temples. Et ben ça m'étonnerait que c'est les adeptes des temples en question qui les avaient invités.
ARTHUR: Ouais mais là c'est pas pareil. Les gobelins et les kobolds, ils infectent les temples en quelque sorte. Le sphinx et le cocatrix ça m'étonnerait qu'ils y soient venus d'eux-mêmes. C'est sûrement les adeptes qui les ont ramenés.
LEODAGAN: Mais pour ramener un cocatrix et un sphinx...
CALOGRENANT: Non mais c'était pas des clodos les adeptes de Tanio il me semble.
LANCELOT: Mais sinon, que j'ai failli crever à cause de l'incompétence de deux chevaliers, vous vous en foutez?
LEODAGAN: Non mais Lancelot...
BLAISE: Par contre ce qui serait bien c'est qu'on finisse la quête.
PERCEVAL: De toutes façons, c'est bientôt fini. Après, on traverse un long couloir, mais vraiment long.
KARADOC: C'est vrai qu'il était long!
ARTHUR: Bref!
LANCELOT: Et après, on arrive dans la salle du trésor.
BOHORT: Donc, la salle des offrandes.
LANCELOT: Et là... ( il soupire, puis très difficilement ) Je m'apprête à ramasser le trésor. Et il était conséquent. Des bijoux en or, des dizaines de coffres... Donc, je m'apprête à le ramasser et Perceval et Karadoc commencent à me raconter n'importe quoi.
PERCEVAL ( à PERCEVAL ): Ben évidemment, vous alliez prendre le trésor comme ça, sans réfléchir.
LANCELOT: Mais réfléchir à quoi bon sang!
PERCEVAL: Imaginez qu'en fait, les mecs, ils avaient mis deux trois objets pour brouiller....
KARADOC: Et qu'en fait, le vrai trésor, il était autre part.
ARTHUR: Deux trois objets? Mais vous aviez pas dit qu'il y avait des dizaines de coffres?
LANCELOT: Mais oui puisque ces deux là sont les chevaliers les plus cons de l'Histoire de la Bretagne.
LEODAGAN: Non mais vous l'avez pris finalement le trésor ou pas?
LANCELOT ( complètement hors de lui ): Et non! Parce que, les deux débiles, en me racontant leurs conneries, ils m'empêchaient de prendre le trésor; vu que comme un con je les écoutais. Et là, pendant qu'ils parlaient, deux grandes dalles tombent du plafond et ensevelissent tout le trésor. J'ai pas pu prendre une pièce d'or.
LANCELOT bouillonne de rage
ARTHUR: Ben, du coup...
LEODAGAN: Ben oui.
LANCELOT ( qui ne comprend pas ): Quoi?
ARTHUR: Si Perceval et Karadoc vous avaient pas empêché d'aller ramasser le trésor, le temps de tout prendre et de tout mettre dans les sacs, les deux dalles vous seraient tombé sur la tronche vu que vous auriez été dessous.
LANCELOT ( complètement désorienté ): Je...
LEODAGAN ( à LANCELOT ): Les deux cons vous ont sauvé la vie.
LANCELOT est complètement confus, PERCEVAL et KARADOC sont très dubitatifs


Acte III

C'est le soir, GUENIEVRE et ARTHUR, qui lit un parchemin, sont au lit.

GUENIEVRE: Vous avez pas l'air bien.
ARTHUR ( qui ne lève pas les yeux de son parchemin ): J'ai mes raisons. J'ai du passer au moins trois heures à expliquer à Perceval et Karadoc qu'ils avaient sauvé la vie de Lancelot.

Noir

C'est con quand même. Même quand ils sauvent la vie de quelqu'un, ils mes scient les nerfs en biseaux.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Chapeau bas !! Je suis sur le cul ! Tu as de l'imagination et surtout tu fais tiens les personnages de la série, tu les fais interagir à la perfection. On croirait lire des épisodes annulés faute de budget ^^

Croustillant
Hors ligne

Ah ben merci beaucoup, j'attendais plus de réponses sur celui-là, non, vraiment ça me fait SUPER plaisir: je crois que je pouvais pas espérer de meilleur commentaire.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Alors ça ! :) Gé-nial ! Surtout les idées : 1) le coup de la mission avec Lancelot d'un côté et Karadoc-Perceval de l'autre et toutes les conséquences, et surtout 2) le gag final ! Au total, ça donne un de mes sketchs préférés. Mais dès le début je le sentais bien, avec la réplique « C'est tout à fait normal. Il revient d'une mission avec les seigneurs Perceval et Karadoc. » dite d'un ton anodin (puisque sans lever les yeux du parchemin). En ce qui concerne la forme, j'aime beaucoup le fait qu'on reconnaisse parfaitement les personnages, et pourtant tu ne fais pas du simple recopiage de leurs tics (genre les confusions de mots techniques de Karadoc et Perceval).

L'autre jour j'avais mis des notes pour un des deux scénarios de Nuadhu, donc je le refais ici :

Note de fond : A+
Note de forme : A

--------
Hé, mais attends... Tu l'as posté il y a deux mois ? Comment c'est possible ? Je ne me connecte pas ici tous les jours, mais je suis étonné de l'avoir raté, normalement je les lis tous. En plus, un si bon scénario !

Chevalier
Hors ligne

Bravo ! Vraiment très bon, j'ai tout à fait retrouvé l'ambiance de la série. Please, one more ! :)

Chevalier
Hors ligne

Ben oui c'est zarb, ça ! moi non plus je l'ai pas vu passer !!

Et comme tout le monde je suis unanime : Il est EXCELLENT !!!

Je chipoterais sur une ou deux bricoles mais vraiment pour parfaire l'ensemble.

- Dans la toute dernière réplique d'Arthur l'expression "scier les nerds" me fait plus penser à Léodagan.
- De même je ne vois pas Lancelot utiliser "je vous explose la face"... (c'est plus du bohort en état d'hébriété ^^ ou du grudu)
- Sans vouloir corriger les fautes (il y'en a peu apparement) j'ai relevé une petite erreur de synthaxe dans un dial de Leodagan :"Le sphinx et le cocatrix ça m'étonnerait qu'ils y soient venus d'eux-mêmes" Mais c'est peut être une faute de frappe...
- Je corrigerais ça aussi à mon sens : "KARADOC: Et qu'en fait, le vrai trésor, il soit autre part."

Voilà pour ma part...

Sinon encore bravo je me suis bien marré à le lire et je voyais tout à fait les gueules des personnages débitants leurs répliques !!

Keep goin'

Croustillant
Hors ligne

Ah ben re-merci, du coup! (et ça me fait tellement plaisir que je vais oublier que vous avez deux mois de retard :lol: ).
Agloval, des compliments comme ça venant d'un scénariste comme toi me touchent bien sûr énormément. A et A+, Youpi!

Nemesia, j'ai pas le temps de one moroner en ce moment mais merci beaucoup.

Krostif, merci beaucoup de me dire ce qui va pas. Pour "scier les nerfs en biseaux", pour tout dire, j'ai découvert après avoir écrit cet épisode que Léodagan a dit: "la condition paysanne, je me la taille en biseaux".
Et pour les subjonctifs, c'est pas une faute de frappe, je sais plus, moi j'essaie de me fixer une logique: hypothétique, subjonctif, affirmatif, indicatif mais, hélas, la grammaire française n'est pas logique :( . Je crois qu'il y a une histoire de "que" en fait... ou pas.

Enfin, merci pour vos commentaires

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

On emploie le subjonctif lorsque c'est une possibilité :

« Il est possible que Bohort soit un peu peureux sur les bords. »

On emploie l'indicatif lorsque c'est une affirmation (même s'il y a "que" devant) :

« Il est vrai que Bohort est un peu peureux sur les bords. »

Je laisse aux autres le soin d'expliquer l'emploi de l'imparfait du subjonctif - lequel emploi permet de distinguer l'élite de la plèbe, je le rappelle.

(Et malheureusement je constate chaque jour que Dieu fait qu'hélas je fais partie de la plèbe...)

Chevalier
Hors ligne

Superbe !! La fin de l'acte II, quand Arthur fait comprendre à Lancelot que Perceval et Karadoc lui ont sauvé la vie, est vraiment bien ficelée. Le ton que prend Lancelot quand il parle me rappelle la fois où il sort "Mais parce que c'est des débiles" quand les deux compères ne ramènent pas le trésor sous prétexte qu'il y a pas de monstre, ni de pièges. =p

Cependant, une toute petite incohérence :

Provençal a écrit :

Dans la salle de la Table Ronde, BLAISE, ARTHUR, PERCEVAL, KARADOC, LANCELOT, LEODAGAN, GALESSIN, HERVE, CALOGRENANT, GAUVAIN et BOHORT sont présents.

Et oui car il n'y a que 8 places autour de la Table Ronde. M'enfin c'est pas bien grave. :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Découverte tardive mais j'applaudis des deux mains !!! Je me suis régalée à cette lecture !!! Excellent scénario, dialogues bien menés, je me marre encore...

Chevalier
Hors ligne

Je viens de découvrir ton texte !
Excellent ! Vraiment, j'ai vraiment retrouvé les persos et le ton d'A.A.
Je dis "châpo Môssieur !"

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Super ! C'est vachement bien. Je me demande comment je l'ai pas vu quand tu l'as posté ( Peut être parce-que j'était pas insicrit ! ^^ ) Aller bonne continuation !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Il est excellent celui la !
Le meilleur que j'ai lu pour l'instant, vraiment bravo tu as un vrai talent !

Chef de Clan
Hors ligne

Merci au Festival de Tintagel. Il m'a permis de decouvrir ce scénar' excellent. Des dialogues purement kaamelottiens au service d'une imagination débordante... Mes respects.

Croustillant
Hors ligne

Et ben je vais profiter de ce très agréable message de PLG pour remercier sincèrement ceux à qui je n'avais pas répondu. :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je viens de relire, parce que je ne savais pas quoi faire pour me rendormir... Quand je pense que ce scénario, qui a gagné le Festival (donc c'est officiellement le meilleur scénario du site - et j'avais voté pour lui) était passé inaperçu pendant les deux premiers mois !

Il faudrait être un peu moins distrait... :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est génial parce qu'il y a un vrai effet de surprise. Jamais je ne me serais attendu à ça, ça tombe pile sur la fin. C'est du 5 étoiles ! Bravo.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah ça c'est le genre de scénario qui refile des complexes ^^. Je suis sur le cul! Du grand art, tout simplement :)

Croustillant
Hors ligne

J'suis vachement à la bourre sur ce coup là, mais mazette ça c'est du scénare.
Ficelle de caleçon.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Pareil qu'Akran, lecture tardive mais vraiment appréciable ! Bien construit pis les détails des bestioles j'adore. Bref Provençal, bravo ! :)

Chef de Clan
Hors ligne

Bon j'suis en r'tard dans les nouvelles mais bordel... C'est tellement bon xD J'peux pas croire que je l'ai ratée ! Vraiment hilarant. J'répéterai pas tout ce que les autres ont dit mais château bas m'sieur l'prince, j'me suis marré comme un bossu ! :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'étais bien morte de rire en le lisant, franchement, félicitations pour un tel scénario !!!!

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

J'ai vraiment beaucoup aimé ce scénario. Enfin un fait d'arme du duo de débile qui a une vraie portée.^^
J'aime beaucoup lorsqu'on réussi à donner le beau rôle à Perceval et Karadoc, surtout si c'est à l'insu de leur plein grès (à non la c'est pas du Kaamelott, c'est les Guignols)

Semi-Croustillant
Hors ligne

J'ai pas vraiment retrouvé les personnages pour ma part..... Dû à certaines expressions.... MAIS ! J'ai trop aimé l'idée, je vois vraiment le truc arriver quoi ! Et la fin est juste géniale ! Hahahaha ! Arthur trop vénère, comme cet épisode où il dit à Perceval : "vous êtes un grand chevalier" et que l'autre est prêt à passer l'arme à gauche.
Non franchement, c'est "brillant".

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB