Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui n'a pas eu le temps d'enlever son armure !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouais bon je sais ce que vous allez dire: "Pas une journée qu'il ait là qu'il met déjà plein d'épisode pour se la péter!" Et ben là j'ai rien à redire, sauf que vu qu'ils sont sans doute pas à votre niveau je ne peux pas envisager de me la péter. Donc passons à l'épisode:

La défense de Kaamelott

ACTE I

    Le soir, Bohort venant de se lever du lit (je vous laisse imaginer la tenue) frappe à une porte. Leodagan ouvre.

LEODAGAN visiblement pas de bonne humeur : Bohort? Mais qu'est-ce que vous venez foutre là à cette heure ci?
BOHORT très inquiet : Messire Leodagan, j'en suis vraiment navré, mais j'aimerais que vous me renseigniez sur les défenses du château.
Leodagan: Parce que la chochotte s'intéresse à l'armée maintenant? Sa peut pas attendre le matin?
BOHORT: C'est que j'ai soudain peur que Kaamelott soit insuffisamment protégé! Et je voulais l'avis d'un expert avant d'en parler au roi.
Leodagan appréciant le compliment : On va peut être pouvoir s'arranger.

ACTE II

    Dans les cuisines, Bohort fait face à Leodagan qui mange un morceau en lui expliquant la défense du château. Il a fait un plan du château avec les différents aliments et ustensiles à sa disposition.

Leodagan: J'arrête pas de me plaindre à ce bon Arthur qu'avec deux trois catapultes de plus sa irait mieux, mais je dois reconnaître qu'avec le peu de moyens qu'il m'a laissé j'ai réussi à organiser une défense solide et imprenable.
BOHORT: Vous avez vraiment pensé à tout! Me voilà rassuré, avec quelqu'un comme vous pour assuré la défense Kaamelott est en sûreté.
Leodagan: Oh! Vous me flattez! Cependant, il faut avouer qu'en cas d'attaque magique on est mal barré.
BOHORT: C'est à dire?
Leodagan: C'est à dire qu'à ce moment là on peut compter que sur Merlin.
BOHORT après avoir étudié la situation : On est tous foutu!!!

ACTE III

    Le soleil laisse tout juste s'échapper quelques un de ces  rayons dorés sur la porte du roi quand soudain, malgré la jeunesse du jour, Bohort vient taper violemment à la porte dur roi, suivit par  Leodagan qui ne comprends pas sa réaction. Arthur ouvre avec l'air de vouloir frapper celui qui l'a réveillé.

ARTHUR d'aussi bonne humeur que Leodagan à son réveil : Qu'est-ce qui se passe Bohort? Et qu'est-ce que vous foutez là vous aussi?
Leodagan: Je vous avouerais que je n'en ai pas la moindre idée. Et encore vous avez de la chance parce que moi il m'a réveiller avant l'aube!
BOHORT toujours inquiet : Sire c'est urgent, nous allons tous mourir si vous ne réagissez pas!
ARTHUR qui semble maintenant complètement réveiller : Quoi qu'est-ce qu'y a? On se fait attaquer?
Leodagan le calmant : Non vous pensez! Ce  serait trop beau qu'il ait une raison de faire chier le monde!
BOHORT pressant : Sire! Notre défense comporte des lacunes qui nous mettent en péril!
ARTHUR: Non mais si c'est que ça, ça pouvait pas attendre que je me lève?
Leodagan: De toute façon sa vous fera pas de mal de vous lever plus tôt!
ARTHUR: Oh vous je vous ai pas sonné!
Leodagan: Vous non mais lui l'a fait.
BOHORT: Sire le seigneur Leodagan m'a expliqué que Merlin était notre seule protection contre les attaques magiques! Vous  avez dû vous rendre compte que nous sommes en danger!
ARTHUR au comble du désespoir : En plus c'est pour me parler de celui là!
Leodagan: C'est sûr qu'on fait mieux comme réveil!
ARTHUR: Mais vous étiez obligé de lui dire ça?
Leodagan sur un ton méprisant : C'est que pendant un temps j'ai oublié que vous preniez que des abrutis pour chevaliers!
ARTHUR: En effet je vous ai bien prit vous...

ACTE IV

    Les mêmes, au même endroit, désormais la porte est entièrement éclairé par le soleil.

  BOHORT toujours inquiet : Vous êtes sûr que les défenses suffisent?
ARTHUR: Mais oui, ne vous inquiétez pas, Leodagan à simplement exagéré la faiblesse de Kaamelott.
Leodagan rassurant : Je reconnaît que si un magicien se pointe, un coup de catapulte dans la tête et on risque plus grand chose.
ARTHUR: Et puis Merlin à beau ne pas être capable de faire une potion il a quand même une bonne réputation.
NOIR
ARTHUR d'une voix lourde de regret : Sinon j'aurais jamais prit ce pecnot!

FIN

Croustillant
Hors ligne

Court mais efficace! Rapprocher Bohort de Léodagan c'était vraiment une bonne idée et tu l'as bien exploitée. Une petite zone pas très clair là: "Leodagan sur un ton méprisant: C'est que pendant un temps j'ai oublié que vous preniez que des abrutis pour chevaliers!" mais c'est tellement Léodaganesque que ça passe! Sinon c'est très bien écrit et en cohérence avec la psychologie des persos.
Bravo!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci pour ce commentaire qui m'encourage à continuer (hehe vous saurez à qui vous en prendre si j'écris d'autre épisodes).

Provençal a écrit :

Rapprocher Bohort de Léodagan c'était vraiment une bonne idée et tu l'as bien exploitée.

Pour celle là j'avoue mettre inspiré de l'épisode ou Léodagan raccompagne Bohort en se congratulant l'un l'autre.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Franchement pas mal. L'impression de voir la suite de L'escorte I. Bien vu.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB