Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ne se vautre pas dans la bouffe !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chef de Clan
Hors ligne

Voili voilà, comme promis lors de ma présentation, voici donc mon premier scénario de Kaamelott. Je n'ai d'ailleurs jamais fait ce genre de choses auparavant, mais au fur et à mesure que je découvrais les livres de Kaamelott, cette structure particulière d'épisodes de trois/quatre minutes souvent centrées sur des choses du quotidien, je me disais quelque part que je serais capable d'écrire un truc. En lurkant ici quelques temps avant de m'inscrire j'ai pu constater que plusieurs d'entre vous ont fait le même raisonnement que moi depuis longtemps. :D

Comme c'est la première fois que je m'adonne à ce genre d'exercice, j'espère que vous ferez preuve d'indulgence si vous repérez des maladresses.

Et en espérant que certains fans de jeux vidéo apprécieront. ;)




C'EST PLUS FORT QUE PERCEVAL

Cet épisode est à situer au milieu de la saison III, il peut être aisément considéré comme le troisième « Repos Du Guerrier » et s'inspire grandement du second volet.

Acte I

L’armée de Kaamelott est en campagne militaire et a installé un campement. La nuit approche, Arthur est devant sa tente, étudiant attentivement la carte des environs. Perceval arrive auprès de lui.

PERCEVAL : Tout va bien, Sire ?
ARTHUR    : Hum ? Oui ça va.
PERCEVAL : … La Reine va bien aussi ?
ARTHUR    : (un peu interloqué) …Oui, en tout cas quand on était parti elle allait bien.
PERCEVAL : Ah OK… Et vos maîtresses ?
ARTHUR    : Bon d’accord, vous pouvez cracher le morceau une bonne fois pour toutes ? Qu’est-ce que vous voulez ?
PERCEVAL : Bah ce matin sans faire exprès j’ai brûlé ma tente en renversant ma lanterne…
ARTHUR    : Oui je sais, je me suis même demandé si grâce à ça vous n’alliez pas nous faire repérer par les Saxons.
PERCEVAL : Et Karadoc ne veut pas de moi dans sa tente.
ARTHUR    : Pourquoi ça ?
PERCEVAL : Bah tout à l’heure pendant qu’on dînait j’ai mangé un bout de jambon et il m’a dit que c’était à lui. J’ai beau lui dire que j’ai pas fait exprès, il a pas supporté et il veut plus me voir.
ARTHUR    : Eh ben… S’il était aussi susceptible sur sa propre motivation que sur la bouffe il serait le roi du monde.

(bref haussement des sourcils et légère moue interrogative de Perceval)

ARTHUR    : Ah si je vous assure.
PERCEVAL : Ah bon.

Acte II

PERCEVAL : Euh…
ARTHUR    : Non mais ne vous embêtez pas, j’ai compris : vous voulez dormir à nouveau dans ma tente, c'est ça ?
PERCEVAL : Bah ouais. Je suis vraiment désolé Sire…
ARTHUR    : De toutes manières je crois que je n’ai pas trop le choix. Allez-y. Et dans le calme cette fois.
PERCEVAL : Merci.
KARADOC : (depuis sa tente) ALORS, ON PLEURNICHE ENCORE AUPRÈS DU ROI ???
PERCEVAL : LA FERME !!! VOUS, VOUS POURREZ L’OUVRIR LE JOUR OU VOUS AUREZ DORMI DEUX FOIS DANS SA TENTE !!!!

(Arthur baisse complètement la tête et ferme les yeux)

PERCEVAL : Qu’est-ce qu’il y a, Sire ?
ARTHUR    : Rien, je suis juste en train de me poser la même question que ce matin…

(Dans la tente d'Arthur. Celui-ci et Perceval sont couchés.)

PERCEVAL : Sire, vous dormez ?
ARTHUR    : (soupir) Autant que vous.
PERCEVAL : Ah OK. Dites-moi Sire, vous rêvez quand vous dormez ?
ARTHUR    : Oui, assez souvent.
PERCEVAL : Ah. Moi aussi. Et vous rêvez de quoi ?
ARTHUR    : Qu’est-ce que ça peut vous foutre ?
PERCEVAL : Bah moi je fais plein de rêves. Mais c’est bizarre parce que ça n’a jamais rien à voir avec ce que j’ai fait pendant la journée.
ARTHUR    : En même temps, vu que vous foutez rarement grand-chose du matin au soir, y’a des chances.
PERCEVAL : Ah… N’empêche, moi je comprends vraiment pas les rêves que je fais. C’est bizarre.
ARTHUR    : Oui enfin si ça vous paraît bizarre de ne pas comprendre quelque chose vous n’avez pas le cul sorti des ronces, je vous préviens.
PERCEVAL : Non mais c’est bon Sire, ça je l’ai bien intégré que je suis con, ne vous en faites pas.
ARTHUR    : Vous me rassurez.
PERCEVAL : En fait ce sont mes rêves que je trouve bizarres. C’est encore plus fou que les fois où je suis dans l’espace.
ARTHUR    : C’est-à-dire ?
PERCEVAL : Bah souvent, je suis tout seul dans un bateau, mais pas sur l’eau.
ARTHUR    : Comment ça ?
PERCEVAL : Ben le bateau est suspendu dans le ciel et il se déplace, et autour de moi je vois plein d’îles qui tiennent toutes seules dans les airs aussi. Puis à un moment j’accoste sur une des îles, et je vois un hérisson tout bleu qui court très vite dans tous les sens. Alors je l’interpelle depuis le bateau et je lui dis : « Mais pourquoi vous courez aussi vite ? » Et il me répond : « Je cherche des émeraudes. Il y a un fou qui veut les récupérer pour devenir le maître du monde, alors il faut que je les trouve avant lui pour l’en empêcher. » Après le bateau repart, et là le ciel devient tout noir, et je me retrouve dans une espèce de couloir étroit avec des dessins tout simples sur les côtés, comme si ça avait été fait avec du fil de fer. Et tout à coup y’a plein de formes lumineuses qui apparaissent, et en même temps j’entends plein de sons différents. On aurait dit de la scintigraphie.
ARTHUR    : Qu’est-ce que vous dites ?
PERCEVAL : Je veux dire que les sons avaient l’air concrets, comme s’ils avaient une forme et une couleur. Comme si on pouvait les voir, quoi.
ARTHUR    : Synesthésie ?
PERCEVAL : Peut-être je sais pas. Et après je me réveille.
ARTHUR    : …
PERCEVAL : Sire, vous croyez que ce qui arrive dans les rêves, ça peut arriver en vrai ?
ARTHUR    : Une fois, j’ai rêvé que vous aviez trouvé le Graal et que vous l’aviez perdu peu après. Alors je ne saurais pas répondre à votre question, mais vraiment, vraiment, j’espère que non.

Epilogue

PERCEVAL : Sire, comment on dit déjà quand on fait un rêve et qu’ensuite ça arrive vraiment ?
ARTHUR    : Prémonitoire.
PERCEVAL : Ah bon ? Moi j’ai toujours cru que « Prémonitoire » ça voulait dire « qui est incapable de ».
ARTHUR    : Pas du tout.
PERCEVAL : Bah qu’est-ce qui peut vouloir dire « qui est incapable de » ?
ARTHUR    : … Vous n’avez qu’à dire « qui est incapable de ».
PERCEVAL : Nan mais comme ça c’est trop fastoche aussi.

(Noir)
ARTHUR    : Je vous assure que dans votre cas il vaut mieux que ça soit fastoche.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Moi j'ai bien aimé , meme si le début est un peu trop proche du second volet comme tu dis mais la fin est pas mal !

Croustillant
Hors ligne

Ah mais c'est bien! C'est vrai que ça copie un peu les autres Repos du guerrier mais pour ma part ça me dérange pas: c'est un rappel, un développement. En tous cas, les répliques sont très bien écrites, très raccord avec les persos et la structure d'ensemble est très fluide. Il y a une réplique qui m'a particulièrement plue c'est: "PERCEVAL : Non mais c’est bon Sire, ça je l’ai bien intégré que je suis con, ne vous en faites pas."
Par contre, le rêve a une signification précise?

Chef de Clan
Hors ligne
Provençal a écrit :

Par contre, le rêve a une signification précise?

Ce sont des références directes à trois jeux vidéo d'une certaine société. Si personne ne trouve je balancerai tout, mais le titre de l'épisode est un gros, gros indice pour déterminer la société en question (si l'on était né avant 1990 toutefois ^^).

En tout cas merci beaucoup, de la part de quelqu'un d'aussi prolifique en scénarii, ça fait très plaisir.

Croustillant
Hors ligne

éhéh Sonic le hérisson ^^

Sympa ton épisode. Juste un tout petit reproche ^^ la fin arrive trop vite, j'ai pas trop senti de chute... Sinon, les répliques collent parfaitement aux personnages.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi j'ai trouvé cet épisode proche de la perfection ^^
Niveau répliques, situations, on s'y croit vraiment
Et j'adore le : "vous n’avez pas le cul sorti des ronces" ! ^^

Chef de Clan
Hors ligne

[mode Maître d'armes ON]

Grand merci, Dame Séli.

[mode Maître d'Armes OFF]

J'ai un autre scénario en tête s'étendant sur plusieurs épisodes, mais ce n'est pas la peine de me demander quand ce sera bouclé, je suis loin d'avoir bouclé le synopsis.

Chevalier
Hors ligne

J'aime beaucoup! J'avais bien les images dans la tête!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Très bon, on retrouve bien les attitudes des différents personnages. Franchement, continu!

Chef de Clan
Hors ligne

BRavo... en lisant on a même les voix des acteurs qui se collent aux dialogues.. Arthur est plus vrai que nature ;-)
Chapeau bas.. Va falloir que je m'y colle aussi moi

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB