Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui balade la barbichette. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Tiens, un topic sur Guenièvre. Pas mal pour répondre à Mélusine :

La fée Mélusine a écrit :

Bien sûr mais en même temps, on ne peut pas dire que le roi tienne son rand non plus, au contrairement il laisse tomber tout le monde et abandonne son rôle, donc elle aurait pu en avoir marre aussi puisque tout le monde partait et qu'il ne faisait absolument plus rien, pas même quand Mevanwui a détruit le papier d'annulaiton et il aurait été légitime qu'elle parte aussi ne serait-ce que pour le faire réagir et se mette en tête de retrouver Lancelot ne serait-ce qu'en tant qu'ami très proche et confident car j'ai la faiblesse de croire qu'il devait compter pour elle.
Car pendant toutes ces années à Kaamelott il a quand même été à la fois son confident, à mon amis son meilleur ami aussi, celui qui était toujours là, présent pour elle, qui la protégeait et qui a joué le rôle de grand frère et presque de mari auprès d'elle, donc logiquement, il n'était pas rien pour elle me semble-t-il.
Et ce qu'il me surprend c'est qu'elle s'engage dans une quête pour retrouver l'enfant d'une autre que son mari, qui ne l'a jamais touché, elle, et ne fasse rien pour un homme qui a été si proche d'elle et qui, lui, est manifestement dans une situation très difficile puisqu'ils n'ont plus de nouvelle, d'autre part elle aurait pu espérer que ce long temps sans elle, l'ait fait réfléchir et changer et que par conséquent, les choses s'arrangent entre eux, d'autant que quand elle en parle dans le livre V, notamment avec cette vipère de Mevanwui qui voulait l'empoisonner, on sent qu'elle avait pour le moins de l'attirance et de la tendresse pour lui.
Le malheur c'est que si lui n'était pas le grand amour de sa vie, alors qui ? c'est un peu l'éternelle laissée pour compte cette pauvre Guenièvre, qui a pourtant tout pour elle à mon avis, personnellement je la trouve belle et elle n'est pas si bête qu'elle ne le laisse paraître et adorable avec ça, bon si ce n'est sa mièvrerie et sa naïveté un peu agaçantes parfois, n'importe quel autre homme que le roi aurait été ravi de l'avoir pour épouse je pense.
Non à mon avis Lancelot était sa seule chance de vivre le grand amour mais tous deux l'ont laissé passé, lui en la délaissant dès lors qu'il l'a eue et elle en n'essayant pas de le retrouver par la suite.
Par contre je suis bien d'accord, on comprend d'autant mieux le dépit et le chagrin de Lancelot mais personnellement, je gardais l'espoir qu'elle vienne par surprise pour le ramener et l'arrache des griffes de Méléagant et la suite a ruiné tout espoir puisqu'à force, Lancelot a perdu son âme, c'est ça justement que je trouve déprimant  dans ce livre V d'autant qu'on sent qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, pas d'espoir à garder.

À mon avis, Guenièvre aime Arthur. Vraiment. Elle le dit, d'ailleurs, après avoir bu la potion de vérité :
"Moi, j'vous aime. Enfin... Je crois."
Je crois aussi. Et ça explique pourquoi elle part avec lui chercher ses enfants qu'il a eu avec d'autres femmes et pourquoi elle ne cherche pas à retrouver Lancelot. Son grand Amour, c'est Arthur, point. Même si ce n'est pas encore réciproque...

Chevalière PinkAA Chou
Hors ligne

Je pense aussi que Guenièvre aime Arthur, après de là à parler de "grand amour", c'est peut-être un peu exagéré. Je ne crois pas qu'elle soit du genre à vivre un grand amour en fait, elle aime plutôt les choses simples et paisibles.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Oui, c'est peut-être un terme un peu trop... Voilà. N'empêche qu'elle l'aime et qu'elle lui est fidèle. Jusqu'à la fin : elle s'occupe de lui quand il est au 36ème dessous, et s'oppose à Lancelot quand il revient tuer Arthur. Et elle fuit même de chez ses parents quand elle apprend qu'il est vivant, c'est-y pas beau, ça ? :D
Et même, mieux ! Elle traite Tante Cryda de grosse gween.
:fete:

Hé, Léodagan avait son "tantouze", sa fille à son "gween" ! :p

Chevalier
Hors ligne

Oui enfin, elle lui est fidèle parce qu'elle n'a pas trouvé d'amant, elle avait implicitement prévenu Arthur plusieurs fois dans les premiers livres que si un homme voulait bien, elle serait pas contre et elle était toute prête à se donner à Lancelot, c'est même un peu pour ça qu'elle y est allée, puisque dès le début, elle lui fait des oeillades et lui en se tapant la poitrine "venez prendre ce qui vous appartient !" .
Après vu l'état de leur relations, je ne crois pas trop en de l'amour avec un grand A car enfin ils n'en jamais eu une relation amoureuse, je parlerai plus d'une profonde affection de sa part et puis je pense que si elle se consacre autant à lui c'est parce qu'elle n'a personne d'autre à qui se consacrer et avec qui passer du temps, pas d'enfants, pas d'amis, pas d'amants, elle a une vie de merde et elle fait avec ce qu'elle a, faute de mieux car elle n'a rien d'autre et n'espère pas avoir autre chose.
Quand à sa fuite de chez ses parents, on se demande bien pourquoi puisque tout ce qu'elle a à lui dire c'est qu'elle a beaucoup pleuré, été bouleversée de voir tout ce le sang et qu'elle est blessée qu'il ait fait ça après qu'elle lui ait gentiment préparé un bain, bien sûr pas d'embrassade, pas de baisers, rien et lui semble se soucier de sa présence comme de la dernière pluie,  et en profite pour l'enfoncer en lui avouant après des décennies son mariage avec Aconia et par la même, en fait leur mariage en plus d'être blanc est faux.
Et puis le malaise c'est que pour faire une relation amoureuse ou même amicale, il faut être deux à la base, hors lui l'a toujours rejetée, repoussée, rabaissée, laissée pour compte, hormis à quelques occasions c'est vrai, mais à mon avis plus par pitié qu'autre chose, il ne l'a jamais pleine acceptée juste tolérée toujours considéré l'autre comme sa vraie femme à mon avis, donc j'appelle pas ça une histoire d'amour, non, à mon avis la malheureuse n'en a pas d'autre que l'idylle éphémère avec Lancelot.
D'ailleurs, je note que dans le livre V, elle explique à Mevanwui qu'elle trouve à Lancelot "qu'il est beau, grand et a des yeux romantiques" or je ne me souviens pas qu'elle ait jamais parlé du physique d'Arthur, ce qui pour moi est significatif et à mon avis toutes ses tentatives pour qu'il la touche c'est pour essayer désespérément d'attirer son attention, de gagner son amour et d'avoir un enfant et ainsi faire ce que ses parents et tout le monde attend d'elle et qu'Arthur lui refuse.
En fait tout ça pour dire que sa vie elle est super triste et que je la plains mais que parfois aussi je me dit que plutôt que de pleurer sur son sort ou perdre son temps pour un homme qui ne la regarde même pas, elle devrait chercher son bonheur ailleurs.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Je comprends pas pourquoi tu te focalises sur la relation Guenièvre-Arthur, alors que je te parle uniquement des sentiments de Guenièvre. On est tous d'accord, Arthur ne l'aime pas, est un fumier de première avec elle et il ne mérite pas qu'elle soit autant attachée à lui. Mais qu'est-ce que ça change à ce que je dis ? Elle, elle l'aime. Elle, elle tient énormément à lui. Peu importe qu'il ne le lui rende pas, qu'ils n'aient jamais couchés ensemble, qu'elle ne l'embrasse pas en le retrouvant. Ça ne contredit en rien l'hypothèse en laquelle je crois : elle est amoureuse de lui.

j'appelle pas ça une histoire d'amour, non

Moi non plus ! Bien sûr que ce n'est pas une histoire d'amour, car comme tu dis il faut pour cela être deux. Arthur le dit lui-même à la Dame du Lac :
C'est avec l'histoire d'Arthur et Guenièvre que vous allez apprendre aux enfants ce que c'est qu'le grand amour ?

MAIS ! Je parlais ici de Guenièvre. :) Et Guenièvre, elle, rêverait que son mari lui rende l'affection qu'elle lui porte, même si elle-même ne s'en rend pas forcément compte.

La fée Mélusine a écrit :

Quand à sa fuite de chez ses parents, on se demande bien pourquoi puisque tout ce qu'elle a à lui dire c'est qu'elle a beaucoup pleuré, été bouleversée de voir tout ce le sang et qu'elle est blessée qu'il ait fait ça après qu'elle lui ait gentiment préparé un bain

Justement. Elle aurait très bien pu éviter ce voyage très long (qu'est-ce que c'est loin Tintagel...) et semé d'embûches (je m'suis trompée de diligence)... Mais non. Elle a fait l'effort. Pourquoi ? Pas pour lui dire qu'elle est en colère ! Mais parce qu'elle voulait le voir. Parce qu'elle l'aime.
Et je dis pas ça au hasard, hein. Elle dit avoir "tellement pleuré, pleuré" et "supplié [son] père de pouvoir venir [le] voir" en apprenant la mort d'Arthur. Elle raconte que quand elle a compris qu'il était vivant, elle était très pressée de venir le voir, et on sent bien (c'est évident) que c'est parce qu'elle avait hâte de le revoir en vie, elle était très heureuse. Elle est tout sourire, toute mignonne. :)

La fée Mélusine a écrit :

bien sûr pas d'embrassade, pas de baisers

Alors, déjà, je trouve un peu dommage de supposer qu'il n'y a pas d'amour sous prétexte qu'il n'y a pas de contact physique de ce type, et puis... Non seulement l'amour de Guenièvre pour Arthur n'est pas réciproque, donc on peut comprendre qu'elle ne tente pas de l'embrasser, mais en plus, il est en sale état, le gars. Un type mourant, faut peut-être éviter de lui sauter dessus et d'l'étouffer avec sa bouche. :b

Mélu a écrit :

D'ailleurs, je note que dans le livre V, elle explique à Mevanwui qu'elle trouve à Lancelot "qu'il est beau, grand et a des yeux romantiques" or je ne me souviens pas qu'elle ait jamais parlé du physique d'Arthur, ce qui pour moi est significatif

Tu conclues qu'elle aime plus Lancelot qu'Arthur sous prétexte qu'elle le préfère physiquement ? Encore une fois c'est un raisonnement qui me déçoit un peu. ^^
On peut être amoureux sans trouver la personne particulièrement belle ou sexy, ou tout simplement trouver d'autres personnes plus attirantes physiquement.

Chevalier
Hors ligne

Au moins, on est d'accord sur Arthur vis à vis de Guenièvre et le fait que ce n'est pas une histoire d'amour puisque lui ne ressent rien pour elle hormis peut-être de l'affection, quand à elle, je pense vraiment qu'elle l'aime beaucoup, qu'elle y tient beaucoup comme à un ami ou un frère, mais pas au sens amoureux du terme.
C'est une femme qui a un grand sens du devoir inculqué par ses parents et elle dit elle-même dans le livre I, à Lancelot d'ailleurs, qu'elle fait ce qu'on lui a appris qu'elle devait faire : s'occuper de son mari, s'assurer de son bien-être ... je pense que c'est très significatif de sa relation à Arthur.
D'ailleurs elle est contente quand il va mal parce que c'est le seuls moment où il la laisse s'occuper de lui comme elle pense avoir le devoir de le faire et à mon avis elle pourrait être mariée à n'importe quel autre homme, elle ferait pareil, elle s'efforce d'aimer son mari comme une épouse doit aimer son mari, elle déni la réalité de ce mariage et elle reste dans ses rêves de petite fille d'un mariage parfait.
Bien sûr que le physique n'est pas ce qui compte dans le sentiment amoureux, ce que je voulais dire, mais que c'est le désir, l'attirance qui le distingue d'une simple amitié et étant donné qu'elle l'exprime vis-à-vis de Lancelot après-coup et pas vis-à-vis d'Arthur, c'est ce qui me fait penser qu'elle ne les aime pas de la même façon, je pense qu'avec Lancelot c'était de l'ordre du sentiment amoureux et vis-à-vis d'Arthur de l'ordre de l'amitié, par contre son amitié pour Arthur est peut-être plus profonde que le sentiment amoureux qu'elle a eu pour Lancelot.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Je vois... Ouais, ça s'défend. :)

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

D'ailleurs elle est contente quand il va mal parce que c'est le seuls moment où il la laisse s'occuper de lui comme elle pense avoir le devoir de le faire et à mon avis elle pourrait être mariée à n'importe quel autre homme, elle ferait pareil

Je suis pas vraiment sur qu'elle soit "Contente" qu'il aille mal ! On le voit dans la scène précédent le suicide où elle cherche à le réconforter sans en tirer un quelconque plaisir. Je pense moi qu'elle aime Arthur mais que comme cela n'allait que dans un seul sens, elle c'est laissée aller à l'aventure en apprenant que lancelot l'aimait mais finalement il n'y avait pas vraiment d'amour.
Pour argument, je suis sur que si arthur était moins sec avec elle comme il l'est (un peu) dans le livre V alors elle se serait épanouie dans cette relation ( Comme à la taverne où elle joue avec lui )

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Pour moi cela ne fait pas un pli, Guenièvre aime Arthur. Il y a effectivement l'histoire de la potion de vérité, quand elle lui avoue son amour, mais aussi lorsqu'elle va dans un cercle de culture pour le retour de l'être aimé.
Arthur, comme à son habitude la rabroue, en lui faisant comprendre qu'elle passe pour une "conne" parce que l'être aimé il est là (lui) et au pire que lui passe pour un cocu parce que les gens peuvent penser que l'être aimé c'est un autre (et effectivement à ce moment, toute personne un peu au fait des mythes Arthurien pense à Lancelot).

Mais ce que moi je comprends c'est qu'effectivement il s'agit bien d'une démarche sensée et que Guenièvre cherche que l'homme qu'elle aime, l'aime en retour.

Guenièvre est gauche dans l'expression de son amour, parce que c'est un personnage gauche. Elle n'a aucune expérience des "choses de l'amour" et ne sais donc pas exprimer son "transport" autrement que comme une petite fille biberonné au conte de fées et au roman courtois.

Autre preuve de l'amour qu'elle porte à Arthur, c'est sa réaction lorsqu'elle découvre la liaison de son époux avec Mevanwi. On à l'impression que c'est la goûtte d'eau. Elle a toléré énormément d'Arthur en ne se départissant que rarement de son sourire : jusqu'à quatre maîtresses officielles résidant sous son toit, il ne la touche pas, la prend pour une cruche, passe son temps à la rabaisser...
On peut penser que les soucis sont plus pour Arthur que pour elle dans cette situation. Pourquoi s'offusque-t-elle plus de cette infidélité que d'une autre ? Et bien simplement parce que toute les autres liaisons sont dépourvue d'amour. Arthur n'aime pas plus Démétra qu'il ne l'aime elle, mais trahir le code de chevalerie il ne peut le faire que par amour.
Alors Guenièvre perd tout espoir d'être aimé d'Arthur un jour et se tourne vers celui qui l'aime déjà.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Je suis d'accord ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Flammeche a écrit :

et ne sais donc pas exprimer son "transport" autrement que comme une petite fille biberonné au conte de fées et au roman courtois.

Pour l'transport, vaut mieux la brouette !

Flammeche a écrit :

jusqu'à quatre maîtresses officielles résidant sous son toit

J'en compte même 5 : Demetra, Les Jumelles, Aélis, Azénor.

Très bons arguments développés là, merci d'appuyer mon avis ! :)

Chevalier
Hors ligne
Kapiston a écrit :

Je suis pas vraiment sur qu'elle soit "Contente" qu'il aille mal ! On le voit dans la scène précédent le suicide où elle cherche à le réconforter sans en tirer un quelconque plaisir. Je pense moi qu'elle aime Arthur mais que comme cela n'allait que dans un seul sens, elle c'est laissée aller à l'aventure en apprenant que lancelot l'aimait mais finalement il n'y avait pas vraiment d'amour.

Moi j'ai quand même l'impression que ça lui fait plaisir de pouvoir s'occuper de lui, ce qu'elle pense être son devoir d'épouse.

Kapiston a écrit :

Pour argument, je suis sur que si arthur était moins sec avec elle comme il l'est (un peu) dans le livre V alors elle se serait épanouie dans cette relation ( Comme à la taverne où elle joue avec lui )

Mouais, c'est un peu un jeu à sens unique quand même, elle fait son intéressante pour attirer l'attention et n'obtient rien et je ne pense pas qu'une femme puisse s'épanouir avec un homme qui la rejette et la rabaisse en permanence, la traite de patapouf, lui hurle dessus à tout propos et refuse de la toucher.

Flammeche a écrit :

Pour moi cela ne fait pas un pli, Guenièvre aime Arthur. Il y a effectivement l'histoire de la potion de vérité, quand elle lui avoue son amour, mais aussi lorsqu'elle va dans un cercle de culture pour le retour de l'être aimé.

Elle dit "moi je vous aime ... enfin je crois" ça ne me convainc pas beaucoup,à mon avis elle essaie juste d'attirer son attention et d'obtenir un peu d'affection en retour de tout ce qu'elle fait pour lui.

Flammèche a écrit :

Autre preuve de l'amour qu'elle porte à Arthur, c'est sa réaction lorsqu'elle découvre la liaison de son époux avec Mevanwi. On à l'impression que c'est la goûtte d'eau. Elle a toléré énormément d'Arthur en ne se départissant que rarement de son sourire : jusqu'à quatre maîtresses officielles résidant sous son toit, il ne la touche pas, la prend pour une cruche, passe son temps à la rabaisser...
On peut penser que les soucis sont plus pour Arthur que pour elle dans cette situation. Pourquoi s'offusque-t-elle plus de cette infidélité que d'une autre ? Et bien simplement parce que toute les autres liaisons sont dépourvue d'amour. Arthur n'aime pas plus Démétra qu'il ne l'aime elle, mais trahir le code de chevalerie il ne peut le faire que par amour.

Sa réaction face à sa liaison avec Mevanwi, à mon avis c'est précisément parce que c'est la femme d'un chevalier, elle le dit elle-même, elle s'amusait de savoir qu'il bécotait une femme mais là c'est la femme d'un chevalier, elle dit  "vous me couvrez de honte, vous ne respectez pas les lois que vous avez instaurées ..."
C'est de l'ordre de l'honneur bafoué, à côté de ça, elle ne dit rien et ne montre pas la moindre once de jalousie quand son mari est limite en train de jouer à la bête à deux dos avec une de ses maîtresses sous son nez, pour moi ça prouve qu'elle n'est pas amoureuse de lui.

Kapiston a écrit :

Je pense moi qu'elle aime Arthur mais que comme cela n'allait que dans un seul sens, elle c'est laissée aller à l'aventure en apprenant que lancelot l'aimait mais finalement il n'y avait pas vraiment d'amour.

La dame du lac elle-même dit "il est amoureux, elle aussi" c'est limpide, elle amoureuse de lui à cette époque-là en tout cas, peut-être l'était-elle depuis longtemps sans trop s'en compte ou en tout cas sans le montrer par respect pour Arthur jusqu'à ce qu'elle sache que c'est réciproque  et je le conçois facilement car elle passe beaucoup de temps avec lui, il est son confident, son ami, son protecteur, son complice, bref ce qui se rapproche le plus d'un mari.
Evidemment ça a très mal tourné car Lancelot au lieu de profiter de la chance pour mener une vraie vie conjugale l'a estimée acquise et n'a rien fait pour entretenir leur relation, il s'est concentré sur sa carrière de chevalier et a porté le coup de grâce à leur amour en l'abandonnant seule dans le camp attachée à un lit pendant des jours.
Mais on ne peut pas nier qu'il y a eu quelque chose de spécial entre eux et d'ailleurs dans le livre V, elle en reparle plusieurs fois et avec émotion, sans renier les choses, en disant "une romance si vite finie" avec mélancolie et elle n'est pas heureuse tquand Arthur va récupérer son épée que tout redevienne comme avant, donc on peut pas dire qu'elle soit très épanouie dans sa vie avec lui.
Bref, je reste sur mon opinion même si je respecte les votre et apprécie d'en débattre avec vous.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Bref, je reste sur mon opinion même si je respecte les votre et apprécie d'en débattre avec vous.

Je n'aurais pas mieux dit ^^

Chevalier
Hors ligne
Kapiston a écrit :

Je n'aurais pas mieux dit ^^

Cool ! :)

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Bon, je ne vais pas faire avancer le schmilblick, ça a déjà été dit ; mais je viens de finir le livre III et je trouve les deux derniers épisodes magnifiques.

J'adore voir Guenièvre envoyer chier tout le monde pour vivre sa vie. Le personnage bascule vraiment, tout en restant crédible et cohérent, je dis château Monsieur Astier.

La midinette en moi (oui, je sais) a tellement envie qu'elle ait plus de chance connaisse enfin le bonheur avec Lancelot !
Du coup je suis pas très pressée d'attaquer le livre IV :-/

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Mais si, vas-y, tu te souviens mal, ils vivent une vraie idylle !

:siffle:


Eh bin... On est pas sortis du sable hein !!

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

En fait Guenièvre, pour moi du moins, dans les premiers livres, elle s'emmerde, alors elle déprime.
Personne ne lui prête vraiment attention (hormis Lancelot), son royal mari ne l'a fait pas participer beaucoup à sa vie, quand elle veut s'intéresser, elle se fait joliment rembarer...
En fait, au final, que son histoire avec Lancelot ait marché ou pas, c'est pas le plus important en ce qui concerne son personnage. C'est qu'au bout d'un moment, elle a eu le courage de dire "Ah mes petits agneaux, vous m'avez offert une prison dorée, mais une prison quand même et moi, j'en ai ras le pif, je préfères aller vivre en forêt, même si y fait un peu froid et qu'il faut mettre une petite laine !"

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Ce serait pas bon de savoir à l'avance qu'ils vont tous les deux rester DE GROSSES PUCELLES :lol:

Chevalier
Hors ligne

Oui franchement, ça c'est vraiment dommage que ce ne soit pas consommé, pour Guenièvre en tout cas car au moins elle aurait pleinement profité de la seule aventure de sa vie et puis ça aurait davantage marqué le coup vis à vis du roi et de sa famille.
Parce que je trouve qu'après son retour, ben c'est retour à la case départ, son seul moment de révolte finalement ne change pas grand-chose, c'est même de pire en pire pour elle car sans Lancelot, elle n'a plus personne pour se soucier d'elle, l'écouter et la protéger et doit se contenter d'essayer de s'occuper des autres et notamment de son mari qui n'en a rien à secouer. 
Sinon globalement, je trouve que c'est un très bon personnage, plein de potentiel et qui est malheureusement presque toujours reléguée au second plan dans un rôle de femme soumise qui ne s'affirme pas face à un mari odieux qui ne respecte pas ses devoirs conjugaux et se laisse dominer et rabaisser autant par lui que par ses parents, alors qu'au fond elle est bien moins bête qu'on croit.

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Je suis d'accord pour regretter que Lancelot et Guenièvre ne passent pas à l'acte.

Mais je n'ai pas les mêmes conclusions car :
-À quel avenir pouvait-elle prétendre auprès d'un Lancelot ?
-Je ne suis pas d'accord pour dire que c'est un retour à la case départ pour elle : sans que ce soit le grand amour, Arthur lui témoigne nettement plus de considération. Elle n'a pas une existance de rêve mais le mieux est se sensible par rapport à avant (et même pendant) son aventure.

En tout cas on sera d'accord pour être fan du Guenièv' powa ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Nan, ne la relance pas, surtout en disant qu'Arthur la considère plus que Lancelot !! :o :o :o


:lol:

Chevalier
Hors ligne

Je ne sais pas ce qui aurait pu être, mais on pouvait espérer qu'elle ait une vraie vie de couple avec lui et qu'il la rende heureuse, ce n'est pas ce qui est arrivé mais en même temps ça s'est terminé tellement vite et brutalement, si ça avait perduré et qu'ils étaient finalement sortis du sable en faisant du cheval, qui sait ce qui serait arrivé ?
Quand à l'argument du changement d'attitude d'Arthur, je l'ai beaucoup entendu, mais franchement j'ai beau chercher, je ne l'ai absolument pas constaté en la voyant.
Elle, elle devient sans doutes plus attachante pour beaucoup de gens dans le livre V car elle est revient de son idylle encore plus gentille et compréhensive,je dirai même trop gentille mais moi je vois plus ça comme une forme de résignation face à un destin tout tracé et bien tristounet auprès d'un mari qui ne l'aimera jamais, sans même l'espoir de vivre autre chose.
Mais lui le seul moment dans toute la série où je trouve qu'il fait preuve d'un peu de gentillesse, c'est immédiatement après son retour, ça dure le temps d'un repas c'est tout, il a vite fait de redevenir odieux avec elle, je trouve même que le comportement qu'il a vis à d'elle par moments dans les trois derniers livres sont encore plus moralement abjects que dans les trois premiers.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Et si on pensait à la suite ? Nan parce que là, tu es hyper pessimiste parce que tu n'as que la série devant les yeux, tu affirmes qu'il ne l'aimera jamais, etc. Mais moi, j'ai toujours pensé que si la trilogie sort un jour (oui, j'y crois encore), ils finiront enfin heureux. Arthur tombera enfin amoureux — il aura fallu du temps, mais ce sera arrivé — parce qu'il se sera rendu compte de l'affection qu'elle lui porte, de sa gentillesse, de sa bonté, de sa beauté, etc. Faudrait que je relise ce qui est dit dans les petits extraits de K:R, mais je crois qu'elle envoie chier Lancelot, elle reste fidèle à Arthur malgré sa disparition... Tout cela, plus les changements et bouleversements psychologiques qu'aura subi Arthur, peuvent faire qu'il l'aime enfin, finalement.

J'ai une impression de déjà-vu... Je crois que j'ai déjà tenu ce discours, y'a longtemps. ^^

Mais j'suis un peu HS, là, sowwy.

Chevalier
Hors ligne

Pour te répondre, en restant de le HS :
Ce serait bien beau mais j'ai beaucoup de mal à croire qu'après avoir été glacial avec elle pendant une ou deux décennies tout d'un coup il en tombe amoureux et que ce mariage blanc, dont la légitimité est douteuse d'ailleurs,  devienne soudainement un mariage d'amour.
Je pense que lui sera heureux à nouveau car j'ai l'impression qu'il l'était de toute manière grosso modo jusqu'à la saison 5, donc il peut le redevenir, mais j'ai bien peur qu'elle, elle reste encore une fois sur le carreau car même quand il était heureux, il ne l'a jamais rendue heureuse, bien au contraire.
Quand au fait qu'elle reste fidèle à Arthur dans K:R, ça m'étonne pas, c'était déjà tout vu dès le livre V, mais est-ce une bonne chose pour elle ? j'en suis pas si sûr, je m'explique :
J'ai toujours eu l'impression depuis ma découverte de la série que c'était précisément ce mariage blanc qui l'empêchait de se réaliser et qu'elle devrait le quitter pour être heureuse et se forger un destin.
A vrai dire, tout mon espoir pour elle reposait sur Lancelot précisément car il était le seul qui l'aimait, le seul qui était assez lucide pour voir cette beauté, cette bonté et cette noblesse qu'elle a en elle et j'attendais avec impatience le moment où elle partirai avec lui, du coup dès le moment où ça a mal tourné entre eux, j'ai perdu l'espoir qu'elle puisse trouver le bonheur un jour.
Donc à moins qu'Arthur change radicalement d'attitude et que ce mariage devienne un vrai mariage, satisfaisant pour elle, je reste pessimiste pour ce qui est de Guenièvre.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Très franchement, Mélu, tu trouves que Lancelot se comporte mieux avec Guenièvre toi ? Il est dans le même style qu'Arthur.
Elle pose des questions, quand Ferghus revient de Kaamelott "De qui vous parlez ?" pas de réponse, elle finit même par insulter son blondinet "Eh ben vous êtes des gros cons ! Tous les 3."
Lors du repas chez Loth, il la rembarre lui aussi "Nan mais qu'est-ce-que vous essayez de répondre ? La question est sans intérêt, vous répondez pas."
Bref, oui Guenièvre ne veut, par la suite, pas retourner avec Lancelot. Elle garde toujours en mémoire la séquestration dans le camp et surtout, le taquet qu'il lui a mit, quand il est venu tuer Arthur. Elle est effrayée, rien ne peut lui faire changer d'avis, pas même les lettres de son amoureux transis ou les pressions de son père pour accepter sa proposition de le rejoindre à la tête de la Bretagne.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB