Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a fait vœu de ragoût ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Oui j'avais pas vu parce que je clique souvent sur le dernier message posté sur la page d'accueil, mais j'avais vu après, mais merci ! ;)
:D

Chevalier Kaabotin
Hors ligne

Alors moi, je suis quelqu'un de la TeamSerment, j'y crois à se serment, et je suis tout à fait d'accord avec Tatie et Askelon ! J'en ai besoin de ce serment, pour ma stabilité psychologique :lol:

Je VEUX une scène d'amour entre Arthur et Guenièvre avant la toute fin de cette histoire. (Par amour j'entends pas sexe hein, un baiser suffit) Parce Guenièvre elle mérite d'être heureuse, merde !

Non mais en fait j'ai rien a ajouté mais je trouve important de dire de quelle coté j'appartiens, parce que j'y tiens à ce sujet.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Ouais mais ça, ce serait attendu, finalement ! Hors AA ne cesse de dire qu'il va nous surprendre. Donc à mon avis, ça va se terminer bah... bah je peux pas le dire, parce que si je le dis, ce sera attendu aussi du coup ce sera forcément pas ça :huh:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Westminster a écrit :

Ouais mais ça, ce serait attendu, finalement ! Hors AA ne cesse de dire qu'il va nous surprendre. Donc à mon avis, ça va se terminer bah... bah je peux pas le dire, parce que si je le dis, ce sera attendu aussi du coup ce sera forcément pas ça :huh:

Dis donc, toi ! Tu veux bien arrêter d'être désagréable  :mad:

Le bisou ! le bisou !

:fete:

Semi-Croustillant
Hors ligne

Si j'peux m'permettre.... moi ça m'a tout gâché, le coup du serment. On sent l'entourloupette de l'auteur pour embobiner et rembobiner le public, j'ai été choquée et déçue. Snif.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

"Choquée", carrément ? ^^

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ben quoi ? Moi aussi j'ai été choqué. Je m'en souviens encore : pendant qu'était diffusée la 2ème partie (avec les épisodes 4-5-6), j'étais connecté sur le "chat" qui avait été mis en place sur le site. L'un des participants du "chat" avait assisté à l'avant-première. À un moment donné, il nous a dit : « attention, vous allez voir ! » et soudain, hop ! le coup du serment ! Je me suis aussitôt déconnecté de dépit, sans dire au-revoir, et j'en étais conscient, mais j'étais tellement fâché (à cause du serment, pas à cause de celui qui nous a dit de faire attention). Au moment du serment, j'ai pensé « Nooooooon ! Il a tout cassé ! » Et jamais je ne m'en suis remis. Pour moi aussi c'était un choc. Pour moi Astier s'est renié, il a cassé son œuvre. Dans les jours qui ont suivi on a beaucoup débattu du sujet sur le site, et la plupart des intervenants ont accepté le serment, donc c'est peut-être moi. Et puis avec le recul j'ai fini par trouver une solution : je considère le Livre VI épisodes 1 à 8 comme un bonus pour les fans, qui n'a pas besoin de s'intégrer exactement dans le chef-d'œuvre que constitue l'ensemble Livre I-V + VI-9. Ainsi je me suis réconcilié avec le Livre VI. Mais même avec le recul je continue à ne pas accepter le coup du serment et je trouve toujours que c'était tirer une balle dans le pied du scénario (je me comprends).

Cela dit sans vouloir polémiquer (je vous le jure).

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

:lol:

Moi non plus je m'en remets pas, de ton post. x)
J'pensais pas que ça vous ferait cet effet-là...

Je me moque pas de toi hein, du tout. Ça me fait juste marrer à quel point t'es... "extrême". x)

Au moment du serment, j'ai pensé « Nooooooon ! Il a tout cassé ! » Et jamais je ne m'en suis remis. Pour moi aussi c'était un choc. Pour moi Astier s'est renié, il a cassé son œuvre.

Ça va, Arthur a fait un serment nul, il s'est pas transformé en alien nazi venu envahir la planète ! x)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Pour moi, tel que j'ai perçu la série, le serment d'Arthur n'est pas nul mais impossible et bas de gamme. Impossible : ça ne tient pas debout. Bas de gamme : c'est une ficelle scénaristique indigne de la qualité de Kaaemelott, c'est juste une sorte de deus ex machina (à comparer par exemple avec les raisons qui conduisent Lancelot à trahir Arthur et la façon dont c'est mis en place). Pour moi, tel que j'ai perçu la série.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

J'ai eu un peu la même réaction que Coco :lol:

Mais même si je ne partage pas ton avis, je le respecte totalement :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Bothan a écrit :

Mais même si je ne partage pas ton avis, je le respecte totalement :)

Pareil !

Agloval a écrit :

c'est juste une sorte de deus ex machina (à comparer par exemple avec les raisons qui conduisent Lancelot à trahir Arthur et la façon dont c'est mis en place).

Tu veux dire que tu trouves que les raisons qui conduisent Lancelot à trahir Arthur et la façon dont c'est mis en place sont un deus ex machina ? Ou au contraire, tu veux dire que le serment est un deus ex machina, contrairement aux raisons qui conduisent Lancelot à trahir Arthur et la façon dont c'est mis en place ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Deuxième option. La ficelle scénaristique est à comparer avec la mise en place bien comme il faut de la trahison de Lancelot : on voit bien la différence.

En fait, je pense que mon ressenti face au serment d'Arthur est lié au fait que, pour moi, une ficelle scénaristique du genre deux ex machina est un truc pitoyable. Quand je vois un film où le héros s'en sort miraculeusement uniquement parce que ça arrange le scénariste, je zappe. Par contre j'apprécie beaucoup les scénarios où les choses s'enchaînent naturellement, et c'est une des qualités de Kaamelott I-V. Exemple typique : la relation d'Arthur avec les enfants.

Mais je sais que la majorité des gens ne sont pas aussi maniaques que moi... :cool:

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

J'comprends. ^^ T'es comme Annie dans Misery. :p
Mais en effet je suis moins "maniaque", plus tolérant avec ce genre de procédé. Mais je reconnais qu'un scénario "où les choses s'enchaînent naturellement" est de meilleure qualité (ou en tout cas plus admirable sur ce point) qu'un scénario qui a recourt au DEM.

Pécore
Hors ligne

Salut,
c'est chouette ici.

J'ouvre ce sujet pour parler de la promesse qu'Arthur a faite a Aconia.
Pour ceux du fond qui dorment, dans le Livre VI, Aconia demande a Arthur ne pas avoir de rapports ( oui, ça veut dire du sexe) avec sa future épouse.


Ce fait a déjà été abordé plusieurs fois de si de-là mais je pense que cela mérite un sujet.
Nous allons, si vous le voulez bien, admettre dès le départ que ce n'est pas qu'un simple "rafistolage scénaristique".
Nous allons admettre que cette promesse a réellement du sens, et qu' Aconia le lui a arachée pour une bonne raison.

Donc, la question est : Pourquoi?
Pourquoi faire promettre une telle chose a Arthur?
Elle n'a pas l'air contre le fait que celui-ci aille se faire rigoler la zigue un peu partout, mais alors pourquoi pas avec sa future épouse?

Le côté volontairement très énigmatique d'Aconia fait que je suis persuadée que cette promesse a réellement un sens.
Tant qu'on est sur le sujet, j'ai lu que certains (voire beaucoup ) s'accordaient sur le "manque de consistance" ( et autre termes peux restrictifs) de la prestation d'Aconia.
C'est pour moi ce coté discret et enigmatique voulu qui vous donne cette impression. Mais je m'éloigne.
Quand au soi-disant manque de charisme, vous etes fous, c'est tout.

Donc, pourquoi? Quelqu'un aurait une théorie interessante sur le sujet?

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Alors, déjà, salut Pellinor ! :D Bienvenue sur le forum le plus cool des Internets, et ensuite... figure-toi que JUSTE en dessous du sujet que tu viens de créer, on en a déjà un qui parle de la même chose ! :b

Donc je te ramène ici pour en discuter ;)

Et autre fait cocasse... (j'aurais pu me contenter d'un " :lol: " parce que tout le monde a compris, mais à toi il faut que je t'explique) ! Déjà, le sujet qu'on a lancé sur le serment d'Aconia est relativement récent, or il se trouve qu'un nouvel inscrit (notre ami MiOurs Mi Sanglier) a RE créé un topic sur ce sujet récemment qui a été fusionné avec le premier par notre grand enchanteur de l'Ouest Askelon, et il se trouve que visiblement c'est une marotte puisqu'on va RE devoir faire appel au grand enchanteur de l'Ouest pour fusionner celui-là avec le premier ! :lol:

Visiblement, c'est un sujet qui passionne les foules ! :D

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

* Aaaaaaaaah * fusion de topics inexpliquée * Aaaaaaaaah *

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Westminster a écrit :

A=figure-toi que JUSTE en dessous du sujet que tu viens de créer, on en a déjà un qui parle de la même chose ! :b

Pellinor a écrit :

Pour ceux du fond qui dorment

:siffle:

Westminster a écrit :

Visiblement, c'est un sujet qui passionne les foules ! :D

C'est un métier sujet qui me passionne...

Askelon a écrit :

* Aaaaaaaaah * fusion de topics inexpliquée * Aaaaaaaaah *

:lol:

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :
Westminster a écrit :

A=figure-toi que JUSTE en dessous du sujet que tu viens de créer, on en a déjà un qui parle de la même chose ! :b

Pellinor a écrit :

Pour ceux du fond qui dorment

:siffle:

:huh:

Pécore
Hors ligne

J'ai vu cette vidéo il y à peu sur YouTube. Bravo pour l'analyse. La question de la pertinence de ce serment fait débat, ce qui est compréhensible.

De mon avis, si on se place d'un strict point de vue historique, le serment à du sens. Il ne faut pas oublier la période et les mentalités de l'époque. Avoir un héritier, c'était l'obsession et la nécessité/finalité absolue de presque tous les rois de cette époque, de tout temps jusqu'à très récemment en fait. Rien ne comptait plus qu'assurer la descendance et pour çà, les souverains étaient prêt à beaucoup de choses. Un roi sans héritier, comme dit Séli, c'était la porte ouverte aux crises de succession, aux rivalités entre membres de la famille, aux guerres et à bien d'autres choses et du point de vue de l'autorité çà renforçait la légitimité d'un souverain, surtout si il s'agissait d'une jeune dynastie. Quand on lit les biographies de nos rois et reines à nous, on se rend bien compte de l'importance et de l'enjeu considérable que çà représentait pour eux d'assurer la succession, c'était la première chose qu'on attendait et pour eux c'était quasiment vital, qu'ils aiment ou non leurs épouses. Ils faisaient très généralement passer la raison d'état avant leurs sentiments personnels, ce n'était pas même pas un devoir parce que c'était ancré dans les mentalités même dans les couches les plus pauvres de la population, sans parler des conséquences qu'une absence d'héritier engendrait, çà voulait dire ni plus ni moins qu'un changement dynastique, en principe, on souhaitait éviter! Entre çà et le fait que l'épouse pouvait ne pas être terrible, il y avait pas photo, d'ailleurs l'apparence ou les qualités de la candidate n'entraient quasiment jamais en ligne de compte dans les choix des unions, même si on les appréciait à leur juste valeur par la suite. Ce qui comptait avant tout, c'était le gain territorial et que la promise amène du prestige par ses origines. Et d'assurer sa descendance, pour le reste il y avait des maîtresses. Arthur est un souverain médiéval et il y à pas de raison qu'il ne fasse pas comme les autres en faisant passer la raison d'état avant tout, que sa femme soit attirante ou pas, tous les souverains ne trouvaient pas leurs épouses à leurs goûts, presque tout le monde se mariait par intérêt même chez les pauvres, et personne n'avait le comportement d'Arthur. Le jeu en valait la chandelle vu tous les emmerdement qu'une absence de fils légitime entraînait.

Maintenant jusqu'au livre III, on est surtout dans du sketch comique donc on ne fait pas trop attention à çà. Et après tout, il faut le dire Guenièvre dans le livre I n'était pas du tout attirante, donc çà passait. Mais çà se justifie de moins en moins qu'on avance dans une vraie histoire, plus sombre. A partir du livre III, à la limite V, Guenièvre n'est plus assez "moche" pour justifier le dégoût d'Arthur, elle devient même très jolie dans le livre V. Qu'il ne l'aime pas c'est une chose, mais il ne peut pas être dégouté de son physique au point de plonger son royaume dans des problèmes abyssaux par absence d'héritier. De plus si avoir des enfants est si important que çà pour lui, au point que ne pas en avoir accentue de beaucoup sa dépression et conduit même à son suicide, pourquoi ne pas passer outre au moins UNE fois le fait qu'il n'est pas amoureux de sa femme pour avoir ses enfants tant désirés? Au pire comme à dit Séli il picole un bon coup avant, et surtout il y à des moyens magiques à portée de main, avec un enchanteur comme Elias dans les parages, se rendre la chose moins difficile ne doit pas être sorcier, il doit bien y avoir une petite potion qui lui ferait oublier ce qu'il est en train de faire (il ferait çà sans s'en rendre compte), une autre qui lui ferait oublier "l'acte", ect...Il y aurait même une potion pour faire qu'elle ait un fils, comme çà pas besoin de recommencer si c'est une fille! Même à supposer que le physique de Guenièvre le répugne toujours (ce qui n'est plus très justifié, pas à ce point là), il y à des solutions pour remédier à çà, il ne faut pas pousser. Arthur se prive d'une descendance dont personnellement il à réellement envie, et politiquement prive son royaume d'héritier parce que sa femme n'est pas à son goût, c'est moyennement crédible alors que la série à pris un virage aussi dense.   

Le serment explique une quasi incohérence d'un point de vue historique (le fait qu'un souverain du moyen-âge refuse de faire des héritiers), en plus d'être cohérent par rapport à la personnalité d'Arthur qui est quelqu'un de très fidèle, qui respecte les serments (celui aux parents de Perceval par exemple).

Même si à première vue cette explication peut sembler une solution de facilité, elle colle finalement sur pas mal de points. Par contre, le gros problème, c'est bien Mevanwi, on peut considérer qu'il a rompu son serment. Mais peut-être qu'il ne considère pas l'échange d'épouse comme un véritable mariage, ou encore que dans sa tête le serment s'appliquait à son mariage avec Guenièvre, celui qui l'à éloigné d'Aconia à l'époque, et que c'était un peu différent dans le cas de Mevanwi. Peut-être aussi que pour lui, coucher avec Guenièvre même dans l'unique but d'un héritier serait une trahison envers Aconia, ce qui explique qu'il est sacrifié son envie d'enfant et son royaume.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Tu expliques bien qu'il est impossible que le roi Arthur ne fasse pas un héritier à Guenièvre vu le contexte historique (importance d'un héritier) et vu qu'il aime les enfants. Tu en déduis que le serment explique cette incohérence. Mais non ! Pour la même raison que tu as développée, ce serment est impossible à suivre, puisqu'il conduit Arthur à choisir volontairement de ne pas avoir d'héritier.

L'explication d'avant le Livre VI, comme quoi c'est plus fort que lui, il n'y arrive pas, était bizarre mais pas incohérente puisqu'il ne choisissait pas volontairement de ne pas avoir d'héritier. (De plus il y a un précédent historique, Louis XIII, qui a mis plus de dix ans avant de coucher avec la reine.)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Alors moi je vous lis et je fais partie de ceux qui avaient BESOIN du serment pour passer outre le refus d'Arthur de consommer. Je reconnais la facilité de l'argument qui tombe comme par hasard comme un cheveu sur la soupe mais je ferme les yeux là-dessus par nécessité. Ce qui vient de me passer par l'esprit et à quoi je n'avais pas pensé jusque là, c'est cette nécessité d'héritier au trône parce que... On est dans Kaamelott et le roi, ben c'est pas le fils du roi précédent, c'est celui qui extrait l'épée du rocher. Arthur le dit lui même quand Guenièvre lui fait reconnaitre qu'il est bâtard. Par conséquent, le royaume n'a pas nécessairement besoin de son fils, il a juste besoin du prochain élu. Pour moi, de fait l'argument ne vaut donc pas.
Arthur veut un enfant, il acceptera avec bonheur celui de n'importe quelle femme, il n'a aucune obligation dynastique vis à vis du royaume.

Pécore
Hors ligne

De plus il y a un précédent historique, Louis XIII, qui a mis plus de dix ans avant de coucher avec la reine.)

Alors je ne peux pas dire si il a mis 10 ans à consommer son mariage (en dehors de la nuit de noce), Louis XIV et son frère sont arrivés certes très tard, mais il me semble qu'Anne d'Autriche à eu des fausses couches bien avant. En plus je pense que chez Louis XIII, il y avait des problèmes plus profond que le simple fait qu'il n'était pas amoureux d'elle. Il n'était pas du tout porté sur la chose et n'à pas fait énormément d'efforts, mais il me semble qu'il y avait des rapports de temps à autres, en période d'amélioration dans leurs relation.

C'était en tout cas rare de la part des rois.

Ok il y à pas non plus urgence, mais à terme çà devient un problème. Il existait des moyens pour ne pas que çà soit trop difficile, Elias pouvait assez facilement mettre au point des potions qui auraient fait passer la chose. Une potion d'oubli par exemple.

Pour l'épée, j'avoue que j'avais pas pensé à çà. C'est bien vu. :P Cela dit la nécessité de l'héritier est souvent évoqué par l'entourage du roi.
Mais j'ai du mal à croire que passé le livre III, Guenièvre soit repoussante au point d'être dégoûté. Au pire Elias peut la changer en beauté fatale le temps d'une nuit.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB