Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui se saigne au quatre fromages. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

J'étais un habitué de Caméra Café. Que l'on aime ou que l'on aime pas, Caméra Café était une petite institution, et la remplacer ne serait pas une chose aisée. 
Un peu sceptique, j'étais fébrilement devant mon petit écran pour découvrir la série télé qui devait me faire oublier Caméra Café. On peut dire que je n'ai pas été déçu !
J'ai accroché immédiatement à ce nouveau genre, aux personnages, au ton surtout, aux textes ... Cela a été immédiat, alors que de mémoire, il a fallait 2-3 semaines pour que Kaamelott séduise le plus grand nombre et fasse oublier Caméra Café.
Je n'imaginais pas à l'époque que cette nouvelle série TV prendrait une telle importance dans ma vie. :)

Chevalier Pile Poil
Hors ligne
Forenpom a écrit :

Donc fan de la première heure nous sommes.

C'est Maître Yoda ou bien Forenpom qui cause ? :lol:

Pécore
Hors ligne

Personnellement j'ai commencé à suivre la série pendant sa diffusion télé. J'avais dû tomber dessus par hasard, et j'avais accroché. Elle a baigné mes années de collège et de lycée.

A ce propos, je ne puis m'empêcher de vous narrer une croustillante épopée..
En cours en musique (avec prof ultra sévère), le lendemain de la diffusion de l'épisode avec le fameux "Couillère !", moi et mon voisin de table avions joué à qui dirait le plus fort "Couillère !" sans se faire attraper et c'était peut-être une des meilleures heures de cours de ma vie.
Et à part ça, autre anecdote : "En même temps il a onze ans et demi, l'empereur". J'ai vu cette réplique à sa première diffusion télé.... alors que j'avais onze ans et demi. Et j'ai été vachement vexé parce que jamais j'aurai dit sérieusement à quelqu'un "t'es rien qu'un vilain", mais bon, j'ai passé la vexation et j'ai continuer de quipher.

L'addiction s'est concrétisée au lycée quand ma dépression a commencer à s'exprimer par les symptômes habituels de manque d'énergie. Comme je passais tout mon temps libre dans mon lit, il fallait que quelque chose m'occupe. J'alternais entre les quelques séries dont je supporte la VF (par exemple Malcolm in the middle, dont la VF est plutôt chouette) et les séries françaises que j'aimais, donc Kaamelott, Hero Corp, et quelques web séries. J'aime répéter les choses et quand j'aime une oeuvre je la regarde jusqu'à la connaître par cœur, et même plus. Cette habitude s'est encrée au début du lycée et continue encore maintenant, puisque je lance quasiment tous les jours Kaamelott sur mon pc tout en faisant autre chose. Je connais tellement tout par cœur que c'est comme une musique reposante, prévisible.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Eh ben ? C'est quoi ce sujet ? Ah oui, il date de 2012, l'époque où je ne venais plus. C'est sûrement pour ça que je l'ai raté.

Je vais donc vous raconter mon histoire (mais j'ai déjà dû le faire dans un autre sujet).

J'aime l'humour et les séries humoristiques. En 2005, j'estimais qu'il y avait deux chefs-d'œuvre d'humour à la télé : le Monty Python's Flying Circus et La télé des Inconnus. Ayant entendu parler de Kaamelott, la série qui avait succédé à Caméra Café (que j'appréciais, mais pas assez pour le regarder vu que ça passait à l'heure des pubs ‒ je suis allergique aux pubs), j'ai essayé de le regarder. Mais ça passait à l'heure des pubs ! Je mets M6 : ah, pas commencé. Cinq minutes plus tard : toujours pas commencé. Cinq minutes plus tard : zut, je suis en plein milieu de l'épisode, je comprends rien. Et ainsi de suite deux ou trois fois, pas plus. De toute façon rien ne me laissait soupçonner la suite.

Noël 2005 : mon frère m'offre le DVD de la saison 1 de Kaamelott. Tiens ? Qu'est-ce qui lui prend ? Il m'a dit à peu près : je sais que c'est ton style d'humour. Il faut savoir que mon frère et moi, on n'a pas du tout le même style d'humour. Mais il est intelligent et se trompe rarement, donc tout en étant un peu dubitatif, je lui fais confiance. Aussi, de retour chez moi, je visionne aussitôt le DVD.

Mais revenons dans le temps. Hiver 1990. Les Inconnus proposent lundi soir une émission parodique. À l'époque, ne pouvant pas voir l'émission, j'avais demandé à ma mère qu'elle l'enregistre au magnétoscope. Un peu plus tard, je mets la cassette. Ça commence par le sketch du Tapis Vert. Mouais, amusant. Puis un autre skecth, je ne sais plus lequel. Mouais, bof. Puis la chanson "Isabelle a les yeux bleus". C'est là où j'ai sombré. Ayant vu des émissions où l'on interview ce genre de chanteurs, je savais que la parodie était excellente. Non seulement elle faisait rire, mais en plus elle démontait les mécanismes des émissions parodiées. Ensuite ça a été le festival : que des sketchs d'anthologie ! Pris d'un crise de fou rire, j'ai même eu des palpitations cardiaques et j'ai fini chez les médecin le lendemain matin.

Grâce à mon frère, j'ai revécu un tel moment (sans le médecin). Premier sketch : "Heat". Ah ouais, amusant. Puis "La tarte aux myrtilles". Ha ha, c'est marrant. Puis "La table de Breccan". Celui-là, je m'en souviens bien : moins drôle, mais intéressant. Alors est venu "Le chevalier mystère", et je m'en souviens comme si c'était hier. C'est ce sketch, lui et pas un autre, qui m'a fait sombrer.

Je me souviens parfaitement m'être dit, à un moment donné : c'est le chevalier de Provence ou le chevalier Gaulois ? ‒ c'est pas clair leur histoire (un peu comme si le dialoguiste s'était mélangé les pinceaux). Je me souviens parfaitement, lorsque Léodagan (je crois) pose la même question, m'être dit (en gros) : ah OK, ça a l'air fait pour. Et puis c'est la réplique historique de Perceval : « Provençal le Gaulois.  Non, le Gallois. Ouais, je vois ce que vous voulez dire. » C'est le « ouais, je vois ce que vous voulez dire » (et le ton employé !) qui m'a fait sombrer. Dit sur un ton désinvolte, c'était la cerise sur le gâteau. Voilà : pour moi Kaamelott est devenu une série de top niveau à partir de « ouais, je vois ce que vous voulez dire ».

Ensuite j'ai regardé tous les épisodes et j'ai compris que c'était le plus beau cadeau de Noël que mon frère m'ait jamais offert. N'empêche, je ne considérais alors pas Kaamelott comme l'égal de La télé des Inconnus ou les Monty Pythons. Par exemple j'ai continué à ne pas réussir à voir les épisodes. En 2006, il y a eu des moments où je me disais : allez, ce soir j'essaie d'en voir un. J'en ai vu trois ou quatre. Je me souviens notamment des clous de la Sainte Croix et des Pisteurs.

En 2007, j'aimais toujours autant mon DVD du Livre I de Kaamelott et j'ai vu quelques bouts d'épisode du Livre V sur M6, mais cette fois je n'y comprenais pas grand chose. Je me demande pourquoi je n'ai pas acheté les DVD suivants. Mystère. À la fin de l'année, pourtant, j'ai acheté le premier tome de la BD.

C'est en janvier 2008 que la série a pris pour moi une autre dimension. Ayant de nouveau revisionné le DVD du Livre I, ça m'a donné l'idée de lire ce que dit Wikipédia (notamment). En lisant les articles, j'ai compris que la série était très riche, beaucoup plus que le seul Livre I. Ça donnait envie de connaître la suite. C'est seulement au printemps 2008 que j'ai acheté le DVD du Livre II. Je me souviens : je l'ai achetée un soir, et le lendemain je devais rejoindre ma famille à l'autre bout de la France pour une petite semaine. Le soir, je n'ai donc vu qu'une partie du DVD. Cinq ou six jours plus tard, de retour à la maison en soirée, la première chose que j'ai faite est de terminer le visionnage du DVD. J'ai dû me coucher à deux ou trois heures du matin...

Quand j'ai acheté le Livre II, j'avais en tête d'acheter le suivant l'année prochaine et ainsi de suite. Mais j'était trop impatient. Dès l'été, j'ai acheté le DVD du Livre III. Il y avait le Livre IV à côté, je me suis dit : celui-là, ce sera pour l'an prochain. Seulement voilà : il n'y avait plus de Livres I et II dans les rayons. Du coup j'ai craint qu'il arrive la même chose au Livre IV, alors je l'ai acheté aussi. J'ai tout vu en moins de 24 h : une longue soirée pour le Livre III, une courte nuit, et la journée pour le Livre IV.

À ce moment là, j'étais conscient que Kaamelott était, pour moi, la deuxième meilleure série humoristique de tous les temps derrière La télé des Inconnus. Quelle chance d'avoir connu cette série !

J'avais entendu dire que le Livre VI serait diffusé à la rentrée 2008, alors j'ai pensé à un truc : ça se trouve, il existe des forums sur Kaamelott, et ça doit être marrant de regarder un épisode puis, une fois celui-ci terminé, se connecter sur un tel forum et discuter de sa série préférée. J'ai tapé les mots-clés dans Google et ça m'a mené... sur On en a gros ! Hélas, j'ai alors appris que le Livre VI sera remis au printemps prochain. Puis finalement, au printemps c'était juste la soirée d'avant-première. Pendant plusieurs mois on se demandait quand ça allait être diffusé. En juin ? Quand même pas !

Toujours rien à l'été 2009. De mon côté j'achète le DVD du LIvre V, une révélation : il est génial ! C'est là que j'ai compris que Kaamelott était au-dessus de La télé des Inconnus et peut-être même des Monty Pythons. Depuis, je n'ai pas changé d'avis, pas même après la diffusion du Livre VI (finalement diffusé seulement en octobre 2009) dont je ne suis pas fan.

Ensuite, ce qui a modifié mon rapport à Kaamelott, ce sont les livres. J'ai acheté le Livre III lorsqu'il est sorti (chez Télémaque) vers fin 2010 je crois. Et ensuite j'ai trouvé en livre de poche les Livres I et II les deux années suivantes. Depuis, il est rare que je ne lise pas un épisode avant de m'endormir. En général ça se passe comme ça : je lis l'épisode 48. Allez, encore un et ensuite, au lit ! Donc je lis le 49. Mais quand je vois le titre du 50, j'ai envie de le lire, et le 51 aussi au passage. Allez, encore deux, mais pas plus ! Donc le 52, le 53, et le 54 aussi tant que j'y suis. Etc.

Croustillant
Hors ligne

Sympa ce topic ! C'est marrant de voir comment ça a commencé pour les autres.

Je devais avoir une dizaine d'année, ma mère ne voulait pas payer la tv en Belgique, du coup on avait que deux chaînes belges. Tous les week-ends, j'allais chez ma grand mère, qui avait plus de chaînes dont une autre belge qui diffusait camera cafe et les simpson. Puis un jour, ce n'était plus camera cafe, c'était Kaamelott.
Je ne saurais plus dire si je trouvais ça drôle, si j'aimais bien les personnages, je me souviens juste que je trouvais Guenievre trop belle. J'étais fascinée par elle.
Je suis un peu frustrée de ne plus avoir de souvenirs de ma découverte et de ne plus avoir ma grand mère pour lui demander des détails. Je sais juste qu'elle trouvait Lancelot très beau et que c'est grâce à elle que j'ai découvert la parentalité entre les personnages. "Ils se ressemblent beaucoup les trois mecs là. Regarde sur ton internet"
Kaamelott c'était devenu notre rendez vous du vendredi soir, j'arrivais toujours très tôt pour ne pas le manquer.

Ensuite je ne sais plus trop ce qu'il se passe, je pense que je n'ai plus regardé.
Il y a 4-5 ans, j'ai recommencé à regarder avec un oeil neuf, j'ai vu qu'il y avait plus que de l'humour, qu'il y avait une réelle évolution de l'histoire et des personnages, des clins d'oeil, etc... J'ai commencé à m'identifier un peu à Arthur, à m'intéresser à AA. Puis il y a deux ans, je suis tombée réellement amoureuse et ça ne m'a plus jamais quittée.
:luv:

Pécore
Hors ligne

Effectivement, super intéressant ce topic !

  Pour ma part, la première fois que j'ai regardé Kaamelott, c'est aussi à l'époque où ça a remplacé Caméra Café. J'avais six ans, et ma famille habituée à regarder la télé le soir était tombée dessus par hasard et trouvait ça sympathique. En fait je sais pas trop s'ils aimaient bien, mais en tout j'ai vu quelques épisodes et même si à mon âge je ne pouvais pas tout comprendre, j'adorais l'ambiance de la série. Je me souviens que j'ai été marqué par l'épisode Stargate II, avec le sabre laser, et qu'après j'ai associé le générique de Kaamelott à Star Wars x)
  Ensuite j'ai complètement oublié l'existence de cette série, je n'ai plus regardé jusqu'à la fin du collège, où ça passait sur Paris Première je crois, et mon frère et moi avons été comme obnubilés par ce retour vers notre enfance ^^ Après cela, ç'a été un peu comme pour toi Nathan, j'étais en dépression et je me suis gavé de Kaamelott dans mon lit.
  Après j'ai commencé à avoir une vie sociale (si si je vous assure ><) et j'ai capté que beaucoup de gens adorent cette série, notamment ce connard qui est devenu mon meilleur ami et avec qui je passe mon temps à échanger des répliques assassines (si bien qu'il m'arrive de le vouvoyer sans faire gaffe).

   Récemment j'ai rematé l'intégrale plusieurs fois de suite, et j'ai ce sentiment étrange que je ne pourrai JA-MAIS m'en lasser... Je me sens chez moi partout où il y a Kaamelott.
  C'est un peu fou de dire ça, normalement je me sens chez moi partout où il y a ma musique, mélomane que je suis... parce que bon, pour la petite histoire, je le suis au sens maladif du terme et ma playlist qui contient plus de dix mille morceaux tourne en boucle dans ma chambre, sans quoi je pète un peu les plombs, tant je hais le silence.
   Et depuis quelques temps, ce qui tourne dans ma chambre, ben c'est soit de la musique, soit Kaamelott.

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Alexy a écrit :

notamment ce connard qui est devenu mon meilleur ami et avec qui je passe mon temps à échanger des répliques assassines (si bien qu'il m'arrive de le vouvoyer sans faire gaffe)

Ben vous voyez, je le comprends très bien, ça :p

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB