Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui est obligé d’être désagréable pour faire bourge. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Oui mais justement le problème c'est que tatie danielle est pas le genre de personne avec qui on a envie de discuter ni même avec qui on peux vraiment discuter. Du coup à l'époque instinctivement j'ai décidé de ne pas en parler. Mais oui je me posais encore la question dernièrement, étais-ce un rêve ou est-ce vraiment arrivé ?
Enfin maintenant comme je disais je suis sûre que c'était un rêve vu que je ne me souviens pas du tout qu'elle soit venue m'ouvrir par la suite, ni d'être restée bien longtemps sur ce balcon. Alors que vu la fraicheur matinale et mes bras frigorifiés, le temps aurait dû me paraitre très long. En plus c'est aussi le noir complet avant mon arrivée devant la porte vitrée, or je devrais me souvenir un minimum de m'être levée et déplacée dans l'appart'.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ça va Tatie, tes nuits sont pas trop agitées en ce moment ? :b

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Il y a quelques nuits de cela j'ai fait un rêve hyper bizarre, enfin suffisamment pour que je m'en souvienne. Donc je me présentais aux élections legislatives dans la même circonscription que NKM et Marine LP et on se retrouvaient dans une triangulaire. Le soir des résultats, Marine LP nous invite, NKM et moi, chez elle pour découvrir le résultat de l'élection. Mais au lieu de regarder la soirée électoral on a joué aux jeux vidéo a on a bu du vin et on s'est fendu la tronche... Croyez-moi c'est très déstabilisant de faire un rêve où à un moment tu te dis "En fait, elle est cool Marine" .

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

:lol:

Ça me rappelle cette période des élections présidentielles où on retrouvait une idée commune dans les rêves de West' et dans les miens... :')

(j'vous copie-colle les tweets ↓)

Coco a écrit :

Sinon j'ai rêvé que Sarkozy était mon oncle. :| Autant vous dire que j'étais pas super jouasse de lui faire la bise hein

Quatre jours plus tard :

West' a écrit :

Alors on APPRÉCIE mais GRANDEMENT

Le rêve où MOI, des gens de ma FAMILLE et des AMIS à moi étaient TRISTE et ont du CONSOLER MARINE LE PEN

Parce qu'elle nous a annoncé en venant vers nous que sa MÈRE était DÉCÉDÉE

Je lui ai fais un câlin. Si.
AU TOP 1f44c.png

Et, trois jours plus tard...

Coco a écrit :

Sinon.

Cette nuit.

J'ai rêvé.

De.

JEAN-MARIE LE PEN.

x)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :
West' a écrit :

Alors on APPRÉCIE mais GRANDEMENT

Le rêve où MOI, des gens de ma FAMILLE et des AMIS à moi étaient TRISTE et ont du CONSOLER MARINE LE PEN

Parce qu'elle nous a annoncé en venant vers nous que sa MÈRE était DÉCÉDÉE

Je lui ai fais un câlin. Si.
AU TOP https://abs.twimg.com/emoji/v2/72x72/1f44c.png

ALORS ! Je me permets juste de poser la QUESTION.
Mais est-CE que West n'aurait pas UN PROBLEME avec les majuscules ?
Je demande ça mais C'EST juste pour M'informer HEIN... :rolleyes:

Sinon, pas étonnant de rêver de ça. Ça fait 8 mois que le sujet principal de toutes les rédactions TV, radio, web, tourne autour des deux élections qu'on vient de vivre. Forcément on l'a un peu dans la tête ^^"

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Ça va Tatie, tes nuits sont pas trop agitées en ce moment ? :b

Pas encore, mais ça peut venir. N'empêche l'année dernière, même pas une fois. Première année depuis 1985. Si je renouvelle l'exploit cette année, je peux espérer être sauvée. :lol:

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

\ :D /

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

:lol:
:hug:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je ne me souviens plus du rêve (ou des rêves) de cette nuit, à part un détail qui m'a amusé au réveil.

Dans le rêve, je regardais une étape du Tour de France à la télé. Je ne sais plus qui étaient les coureurs, mais c'était des coureurs d'autrefois (mais c'était sensé être le Tour actuel, et la diffusion était en couleurs). Le truc amusant, c'est que le journaliste à moto interviewait les coureurs, et c'était tout à fait normal.

À un moment donné, je me souviens qu'il a interviewé le coureur français qui s'était échappé avec un autre coureur. Je ne sais plus qui c'était, on va dire Poulidor et Altig (c'était des coureurs de cette époque, je crois, d'ailleurs j'ai un vague souvenir que Gimondi était en jaune). La moto s'approche de Poulidor, qui lui explique ‒ comme si c'était tout à fait normal ‒ sa stratégie de course. Ce n'était pas la première interview, le journaliste avait déjà interrogé des coureurs du peloton, je crois, et ça avait l'air normal. Je ne me souviens plus des mots exacts du dialogue, mais ça devait ressembler à :

‒ Alors Raymond, vous pensez être dans la bonne échappée ?
‒ Oui, je savais que Rudi était en grande condition, c'est pourquoi je le surveillais. Quand il est parti, je l'ai aussitôt suivi.
‒ Allez-vous rester dans sa roue ?
‒ Dans un premier temps, oui, parce que Rudi est très puissant et saura prendre du temps au peloton. Quand il faiblira, je serai là pour prendre le relais. Mais j'en garderai un peu sous la pédale pour le battre au sprint.
‒ Merci Raymond !

Et là, je trouvais bizarre qu'il détaille sa stratégie. Je me disais : l'autre, devant, il pourrait l'entendre. Par contre je ne trouvais pas bizarre qu'il parle avec le journaliste en plein effort...

Semi-Croustillant
Hors ligne

De mon côté j'ai rêve d'un cours de cuisine dans lequel on avait des épluches patates tout tordus. Celle qui donnait le cours insistait bien pour qu'on épluche finement les légumes et pour qu'on les découpes en tout petits morceaux, et on devait faire une grande salade géante avec des légumes crus...

C'était pas mauvais mais assez particulier...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais en famille et qu'on déménageait. Mais on avait une technique particulière pour déménager dans les temps : on avait foutu le feu à la maison. Le but : avoir terminé avant que la maison ne brûle complètement.

Des cousins sont venus nous aider, du coup on les accueillis au salon et on a pris un verre, on a discuté, tout ça (le feu commençait à prendre d'un côté du salon, mais on s'était installés de l'autre côté). Moi je stressais : il faudrait commencer à déménager, maintenant...

Puis on a déménagé. Grâce à la présence des cousins, j'avais juste à m'occuper de ma chambre : mettre les objets dans les cartons, puis tout remonter à la pièce d'accueil, où mon père les récupérait et les mettait dans le camion. Oui, ma chambre était au sous-sol, je devais descendre puis remonter deux ou trois étages sur un escalier en colimaçon.

Mais les cousins n'aidaient pas ! À un moment donné, je passe devant une pièce (la porte est ouverte) et j'entends « moins de bruit ! ». Je vois qu'ils sont là, ils regardent la télé. Alors je viens éteindre la télé, en me disant : ils vont m'enguirlander. Pire : je débranche plein de fils. Là, ils vont me tuer. En fait non : ils se lèvent. Ah, enfin !

Un peu plus tard, je commence à vraiment stresser car on commence à sentir la chaleur dans ma chambre, et je me rends compte que ça va être juste (je ne peux pas porter plusieurs cartons dans les escaliers, je ne suis pas superman). Alors que je remonte rapidement les escaliers en colimaçon avec un carton, je tombe nez à nez sur un fil électrique tendu au milieu du passage. Quel est le crétin qui a placé ce fil au milieu de l'escalier ? que je m'écrie tout haut. Je m'en veux : c'est sûrement les cousins, et on ne traite pas ses cousins de crétins. Les cousins me répondent qu'ils ont froid (hein ?) et on placé un radiateur électrique (il y a une prise à ma gauche, mais ils ont placé le radiateur à droite). En fait, ils sont assis en haut de l'escalier et discutent. Alors que la maison flambe déjà bien ! Je déplace le radiateur du côté de la prise et je continue à monter.

Je crois que l'angoisse de ne pas avoir le temps de récupérer toutes mes affaires m'a réveillé.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Votre mission si vous l'acceptez : faire marrer Tatie qu'est réveillée depuis 4h du mat et qu'a pas pu se rendormir. Le gant est jeté.

*Agloval s'approche et ramasse le gant.*

Agloval a écrit :

Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais en famille et qu'on déménageait. Mais on avait une technique particulière pour déménager dans les temps : on avait foutu le feu à la maison. Le but : avoir terminé avant que la maison ne brûle complètement.

Fin du combat, Tatie est entièrement décédée. Agloval vainqueur.

:love:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

J'ai encore fait un rêve de déménagement ! On était dans un gîte rural avec deux appartements. Ce jour là était le dernier jour et on devait ranger nos affaires. Oui, ce n'est pas tout à fait un déménagement, sauf que j'avais plein d'affaires à ranger et que je stressais à cause de ça, donc c'était pour ainsi dire un déménagement quand même. À un moment donné je suis dehors et je vois les vacanciers de l'autre appartement qui discutent avec les gens de la maison d'à côté (à côté = environ cent mètres, disons). Leur fils est apprenti-dompteur et ils le regardent faire. Je les regarde d'un œil distrait en rentrant vers le gîte où je n'ai toujours pas terminé de ranger mes affaires. Mais voilà que les entends dire que le tigre est en liberté. Je ne sais pas comment ils ont fait, mais ils l'ont laissé s'échapper. Et en effet, je vois le tigre qui déambule pas très loin...

Là, plusieurs idées se bousculent : il faut courir à toutes jambes jusqu'au gîte, mais si je cours, ça va attirer son attention (là il ne fait pas attention à moi). Ou alors je vais jusqu'à la voiture, qui est à mi-chemin (elle est garée devant le gîte). Oui, je décide de courir me réfugier dans la voiture. Mais comme je le craignais, ma course attire son attention et le voilà qui me court après ! Et je me réveille. Pfouuu...

Ah oui : donc encore un rêve de déménagement, et encore un rêve avec un tigre.

(Ensuite je me suis rendormi et j'ai refait un rêve très riche. Je me souviens d'un truc : j'étais invité chez quelqu'un qui habite dans la jungle et vivait dans une sorte de maison dans les arbres. Pour y aller, il fallait marcher d'arbre en arbre, mais il y avait des sortes de dallages dans les arbres, donc c'était assez facile. Sauf que les dalles n'étaient pas continues, parfois il y avait des trous, qui obligeaient à sauter. Donc j'avais peur. Et juste devant la "maison", il y avait un trou, une dalle isolée, encore un trou, et la dernière dalle devant la porte. Là j'avais très peur (il faut sauter pile poil sur la dalle isolée, puis re-sauter sans élan), mais les gens de la "maison" me regardaient (je me souviens qu'il y avait même des enfants, et je me disais : mais ils doivent être sans cesse à les surveiller...). Alors, pour ne pas être ridicule, j'ai fait comme si je n'avais pas peur, j'ai fait les deux sauts, et tout s'est bien passé. Ah j'étais fier de moi !)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Agloval a écrit :

.... Leur fils est apprenti-dompteur.... Mais voilà que les entends dire que le tigre est en liberté.

C'est bon, j'ai tout ce qu'il faut pour me marrer :lol:
Agloval, c'est pas ton vrai nom, hein ? En fait tu te prénommes Mowgli pis t'as cru qu'en t'affublant du prénom du frère de Perceval, on pourrait pas t'identifier ? Ben c'est raté, hein. On t'a reconnu :/

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette fois ce n'est pas un tigre mais un scorpion géant.

On était plusieurs dans une sorte de réunion, et l'un de nous arrive le dernier en nous expliquant qu'il a failli ne pas pouvoir venir. Il nous raconte alors ce qui lui est arrivé. Bizarrement, je vois son récit comme si c'était un film. Donc : il marchait tranquillement lorsqu'il a été attaqué par un scorpion géant. Je l'ai vu : un scorpion d'environ deux mètres de long, qui le pique dans le dos. Le copain se retrouve par terre et nous explique qu'il doit lutter contre l'engourdissement, car s'il se laisse engourdir, il sera à la merci du monstre. Donc, par sa seule volonté, il parvient à bouger, puis même à ramper (et je le vois ramper ‒ bizarrement il rampe avec les bras en croix). Il accélère un peu sa reptation et hop ! il décolle (les bras en croix servant d'ailes). Le scorpion essaie de l'attraper avec ses pattes de devant, et lui agrippe les jambes. Pendant une ou deux secondes, on se demande qui va l'emporter. Finalement le copain réussit à se dégager, et file en volant comme un avion. Et là il nous raconte : je crois que j'ai battu le record du Monde de l'élan le plus court avant un décollage (en gros il a pris cinq mètres d'élan en rampant). Il nous a raconté, aussi, que ce n'est pas si rare que ça de se faire attaquer par un scorpion géant, attention ça peut arriver n'importe quand.

Un autre rêve amusant de cette nuit : j'ai rencontré une copine de lycée que je n'ai pas vu depuis x années (je sais qu'elle a fait ensuite des études de chimie jusqu'en thèse et je l'ai croisée deux ou trois fois à l'époque). Dans mon rêve, elle était dans son apparence de lycéenne. Du coup j'ai eu envie de lui dire : plus tard, tu feras une thèse de chimie. Puis finalement non, je me suis dit que ça ne se fait pas de révéler aux gens leur avenir (comme un "spoiler"). C'est amusant comme rêve : une sorte de "Retour vers le futur"...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

L'autre nuit, j'ai rêvé que le volcan juste à côté de chez moi entrait en éruption (dans mon rêve j'habitais à la montagne et celle de devant le village était un volcan). C'était joli, on était tous dehors à admirer le spectacle, comme si c'était un feu d'artifice. Mais à la fin le volcan a éjecté des rochers et ça tombait autour de nous, du coup je suis rentré chez moi apeuré, ce qui m'a réveillé. Au réveil, je me suis demandé : peut-être qu'à Pompeï aussi, ils ont d'abord trouvé que c'était un joli spectacle...

Cette nuit, j'ai rêvé que j'avais trouvé, sans le faire exprès, une technique de dessin qui permet au dessin de s'animer tout seul sur la feuille. En plus, je trouvais ça hyper important, c'était une grande découverte, j'étais trop fier. Et trop déçu, au réveil, quand je me suis rendu compte que ce n'était qu'un rêve. Il m'a fallu un certain temps avant de me rendre compte que le fait que les dessins sont figés n'est pas vraiment un problème vital pour l'humanité, donc que je  n'avais pas de raison d'être déçu que ce n'était qu'un rêve.

Chevalier
Hors ligne
Agloval a écrit :

Cette nuit, j'ai rêvé que j'avais trouvé, sans le faire exprès, une technique de dessin qui permet au dessin de s'animer tout seul sur la feuille. En plus, je trouvais ça hyper important, c'était une grande découverte, j'étais trop fier. Et trop déçu, au réveil, quand je me suis rendu compte que ce n'était qu'un rêve. Il m'a fallu un certain temps avant de me rendre compte que le fait que les dessins sont figés n'est pas vraiment un problème vital pour l'humanité, donc que je  n'avais pas de raison d'être déçu que ce n'était qu'un rêve.

De toute façon, les dessins animés, ça existe déjà :b

Semi-Croustillant
Hors ligne

Et ben Agloval ! sacrée collection de rêves ! T'es certain que Di caprio vient pas bidouiller des trucs dans ton esprit quand tu n'es pas vigilant? ca expliquerait la quantité!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Mais on fait plusieurs rêves par nuit ! C'est juste qu'on les oublie. Sauf peut-être lorsqu'on se réveille en plein milieu. Tiens, ça m'est arrivé cette nuit.

Je vais essayer de résumer : mon père a acheté un tigre de Pologne (il l'a acheté en Pologne, ça ne veut pas dire que c'est une espèce comme, par exemple, tigre du Bengale. Enfin, je ne crois pas). Il arrive en voiture avec le tigre allongé sur la banquette arrière. À ce stade du rêve, le tigre était gros et encombrant mais ne faisait pas peur. On l'a aidé à sortir de la voiture car il y était tout serré. Je me souviens l'avoir poussé (trop lourd pour être porté) car il était un peu coincé.

Ensuite il y avait un repas de famille : on mangeait dans la voiture. Le tigre était dans le jardin, mais je ne crois pas que c'est pour ça qu'on mangeait dans la voiture, d'ailleurs il me semble que les portes étaient ouvertes.

Plus tard, une fois les invités partis, le tigre fait mine de s'échapper du jardin. Mon père et moi, on l'empêche de quitter le jardin en se mettant devant lui : non, pas par là ! Parce qu'un tigre, ça ne doit pas sortir du jardin, c'est connu. Mais celui-ci commence à s'énerver. À présent, lorsqu'on se place devant lui pour l'empêcher de sortir du jardin, il se redresse, un peu comme s'il voulait faire le beau, ou comme un ours quand il se met sur ses deux pieds et menace. Il se redressait et était menaçant, il grognait, et j'avais peur : et s'il nous attaque ? Mais en même temps je me disais : pas possible, ce n'est qu'un tigre. Mais il commençait à faire peur. Au bout d'un moment, mon père téléphone à un spécialiste.

Peu après arrive la spécialiste (une femme), avec une sorte de fusil hypodermique. Elle nous explique qu'on a bien fait de l'appeler, car souvent les gens se laissent surprendre et laissent leur tigre s'enfuir dans la rue. Ah bon ? Je me souviens m'être dit : je ne suis jamais tombé sur un tigre en me promenant dans la rue, sûrement un coup de chance. Ensuite elle a commencé à viser le tigre, et là il s'est énervé de plus belle. Ça m'a fait tellement peur que ça m'a réveillé.

Moralité : ne laissez pas les tigres se promener dans la rue, ce ne sont pas des chats (même si ce sont leurs cousins). C'est la « spécialiste » qui l'a dit.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

C'est quand même hallucinant cette ultra récurrence des tigres dans tes rêves, Aglo. oO

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Agloval a écrit :

Je vais essayer de résumer : mon père a acheté un tigre de Pologne

Un ?
Un tigre !
Ah OK, j'avais compris un livre ! Venant d'Agloval ça avait l'air idiot ! :P

Semi-Croustillant
Hors ligne

de mon côté, petit rêve de voyage temporel !

Je me retrouvais avec mes parents dans les années 1920/1930, à paris, et devant réparer des paradoxes temporels pour pouvoir revenir à mon époque.
Certains moments étaient en noir et blanc et d'autres en couleur, et à la fin je me retrouvais dans un cinéma de quartier, descendant dans des souterrains assez glauques avec des gens vêtus de peignoirs et de serviettes de bain...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne
Conteur Fantôme a écrit :

de mon côté, petit rêve de voyage temporel !

Ah, un rêve de science-fiction ! :) On voit vraiment de tout dans nos rêves...

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

La nuit dernière je traquais / étais traquée par / un tueur en série. Ben j'étais contente de me réveiller... :siffle:

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ben moi, mon père était un dragon.

Et y'avait besoin de son feu pour nettoyer l'sol...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB