Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum officiellement cul nu !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Toujours pas d'date !

Pécore
Hors ligne

j'ai vu sur une interview d'Alexendre Astier qu'il n'est prévu une suite à Kaamellott et qu'il etait passé a autre chose ...

Chevalier Pile Poil
Hors ligne
exoconference a écrit :

j'ai vu sur une interview d'Alexendre Astier qu'il n'est prévu une suite à Kaamellott et qu'il etait passé a autre chose ...

J'ai pas tout compris mais j'aime pas bien ça !

Mais, je mettrais ma tête au feu que jamais il n'abandonnera Kaamelott tant que c'est pas bouclé.

PS : Avant toute chose, exoconf' mon ami, il serait judicieux que tu te présentes dans le topic prévu à cet effet :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Coriolis a écrit :

Attention, roulements de tambour : il y a 20 minutes notre bon Sire a confirmé sur Twitter que Kaamelott Résistance en livre était toujours d'actualité. On le sait déjà mais on était tellement dans le flou pour ce projet que c'est un début d'info. :b

Ah non, moi j'savais pas. x)
J'pensais qu'ça lui était sorti d'la tête, cette histoire !

Pécore
Hors ligne

J'ai une question: dans la mesure ou Lancelot a reçu le pouvoir d'Arthur, est-ce qu'on peut dire qu'il est roi légitimement, ou non? Parce que certes il n'à pas l'épée, mais si l'ancien roi lui a transmis les pleins pouvoirs dès avant sa mort, c'est qu'il en a fait son successeur et donc qu'il est roi? Parce que dans ce cas, on ne peut pas vraiment parler de coup d'état, un coup d'état c'est quand on renverse illégalement le pouvoir en place, hors le pouvoir il est à Lancelot depuis qu'il l'à reçu d'Arthur. Il faut plutôt parler d'instauration d'un nouveau régime que d'un coup d'état. Dans ce cas également, je comprend pas bien pourquoi on parle de "collaborateurs" pour ceux qui ont rejoint Lancelot. Ce n'est pas un ministre qui a tué le roi et pris sa place, ni un envahisseur ni un étranger ayant écrasé le pays qui siège sur le trône (pour se référer à la période de référence...) mais le successeur d'Arthur, qu'il soit autoritaire ou pas il est légitime puisqu'Arthur lui a filé le pouvoir. Donc çà me semble pousser un peu loin les "résistants/collabos", période d'occupation ect...On peut dire que Lancelot était roi, ou pas? Ou alors du moment qu'il n'à pas l'épée, il n'est pas roi même si Arthur en a fait son successeur?

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Je vais répondre avec des pincettes car je suis pas sûr de mes connaissances en Histoire : Hitler, il a bien été élu Chancelier, non ? De façon tout à fait légale ? Donc il était légitime ? Et pourtant, tout le monde s'accorde à le qualifier de dictateur, n'est-ce pas ?
À quel moment ça a changé ? Qu'est-ce qui fait qu'il passe de "Chef de l'État légitime" à "dictateur" ?

J'imagine que ce sont ses actions une fois au pouvoir.

Que l'arrivée au pouvoir soit légitime ou pas, si ensuite tu imposes un régime tyrannique, que tu supprimes l'opposition, que tu traques tes opposants politiques et les élimines s'ils ne s'agenouillent pas devant toi, que tu interdis quiconque de prétendre au pouvoir de quelque façon que ce soit (ici en interdisant l'accès au Rocher), que tu imposes des lois fascistes, etc... Ben c'est pas exagéré de parler de collabos et de résistants, même si t'es arrivé là en douceur. ^^
Nan ?

Chevalier
Hors ligne

je me permets de vous préciser une petite chose technique : officiellement il n’est pas roi de Bretagne, mais régent. Voilà, la parenthèse emmerdante, vous en faites ce que vous voulez.

:b

Chevalier
Hors ligne

Ca me semble un peu anachronique de parler de dictature dans le cadre d'une monarchie, c'est-à-dire dans un régime où le pouvoir n'est pas supposé être accessible à tous et où personne ne peut prétendre au pouvoir tant que le souverain n'est pas mort. En même temps, comme le rappelle kelk1, Lancelot est régent et pas roi, et on est dans un pays où n'importe qui peut devenir roi à condition de retirer Excalibur du rocher, ce qui n'a pas d'équivalent dans le monde réel, donc ça me semble un peu difficile de trouver le terme exact pour qualifier Lancelot. Quoi qu'il en soit, il y a déjà eu dans l'Histoire des régents autoritaires et je crois pas qu'on ait coutume de les qualifier de dictateurs, pour éviter des parallèles anachroniques justement.

Mais à la base, c'est le terme de "coup d'Etat" qu'Aliénor remettait en question. Les dictatures modernes apparaissent généralement au sein de républiques (avec, typiquement, un chef d'Etat qui se fait élire à vie), donc elles passent par un coup d'Etat, mais dans le cas de Lancelot, je pense pas qu'on puisse parler de coup d'Etat. Si Arthur avait eu un fils, était mort, et que son fils, après avoir reçu le pouvoir, avait mis en place un régime autoritaire, on l'aurait qualifié de tyran mais on n'aurait pas parlé de dictateur ni de coup d'Etat. Pour Lancelot, ça me paraît assez semblable.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Perso ma réponse se concentrait surtout sur la remise en question des termes "collabos" et "résistants". Je trouve pas du tout ça abusé dans ce contexte. ^^
Après, pour les termes techniques, coup d'état, dictateur, pas dictateur... Perso j'm'en fous, c'est un enfoiré qui mérite d'être dégagé à coups d'pompe dans l'cul, c'est tout c'que j'vois ! x)


M'enfin, moi t'façon, vous m'connaissez... Dès qu'y'a un seul gugus qui possède tous les pouvoirs, même si c'est un "Juste" comme Arthur, j'pense qu'il mériterait d'être dégagé direct... :')


kelk1 a écrit :

je me permets de vous préciser une petite chose technique : officiellement il n’est pas roi de Bretagne, mais régent. Voilà, la parenthèse emmerdante, vous en faites ce que vous voulez.

:lol:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
La Dame du Parc a écrit :

mais dans le cas de Lancelot, je pense pas qu'on puisse parler de coup d'Etat. Si Arthur avait eu un fils, était mort, et que son fils, après avoir reçu le pouvoir, avait mis en place un régime autoritaire, on l'aurait qualifié de tyran mais on n'aurait pas parlé de dictateur ni de coup d'Etat. Pour Lancelot, ça me paraît assez semblable.

Et c'est là que ça foire, si Excalibur ne s'enflamme pas dans les mains du fils d'Arthur :b
Arthur ne PEUT pas léguer son trône, qui appartient aux dieux.

Chevalier
Hors ligne

Bah c'est pas hyper clair cette histoire, parce que tout le monde s'accorde à dire dans le Livre V que si Arthur et Guenièvre avaient eu un fils, il aurait été roi. Depuis le Livre I, le thème de l'héritier au trône revient régulièrement sur le tapis, et il est toujours présenté comme le fils d'Arthur et pas comme celui qui fera flamboyer Excalibur. D'ailleurs, tout le monde sait que l'élu des dieux est le seul à pouvoir retirer Excalibur du rocher, mais personne hormis la Dame du Lac ne sait que l'épée flamboie plus ou moins selon le destin de celui qui la tient. Du reste, on sait qu'elle flamboie dans les mains de Perceval, mais est-ce qu'on doit en conclure qu'il est aussi élu des dieux et devrait aussi être roi ? Ou bien que le fait de pouvoir retirer l'épée du rocher et le fait de la faire flamboyer en la tenant sont deux choses différentes, et que seul le premier détermine qui est roi (dans quel cas Perceval ne pourrait pas retirer Excalibur du rocher, parce qu'il n'a pas été choisi par les dieux pour être roi) ?

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

La religion Les règles dans Kaamelott c'est le BORDEL, admettez-le !

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Et en ce qui concerne Lancelot, quand Mescalibur doit retourner à son destinataire, elle hésite entre Arthur et Lancelot.

Pécore
Hors ligne

Et si le roi est mort, qu'il y à ni fils, ni autre possesseur de l'épée, qui est roi? le régent le reste à vie, ou il peut devenir roi? :lol:

Effectivement, la question de l'héritier à toujours été traitée comme cruciale.

Chevalier
Hors ligne
GinAA a écrit :

Et en ce qui concerne Lancelot, quand Mescalibur doit retourner à son destinataire, elle hésite entre Arthur et Lancelot.

Mais Méléagant a bien dit qu'il n'était pas l'élu et qu'il ne peut pas retirer l'épée du Rocher ?! Non ?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Méléagant, son seul but c'est de pousser ses petits camarades au suicide :b

GinAA a écrit :

Et en ce qui concerne Lancelot, quand Mescalibur doit retourner à son destinataire, elle hésite entre Arthur et Lancelot.

Un détail que j'avais purement oublié mais qui tout à coup prend son sens dans ma tête puisque Lancelot était l'élu initial. Du coup, on ... le crame pas. ?
Qui ça ?
Je sais plus ...

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Moi il y a un autre point dans cette histoire qui me chiffonne, Karadoc a fait une passation de pouvoir oral à Arthur on est d'accord ?

Mais qui est au courant de ça ? Il n'y a pas eu de témoins, rien.

A ce moment là de l'histoire ça fait un moment qu'Arthur n'est plus roi et si officiellement Arthur est roi, qui le sait dans le royaume vous croyez vraiment que Karadoc a pris la peine de l'annoncer, pour pleins de gens la tablette qu'Arthur à donné à Lancelot pour lui passer le pouvoir ne devrait pas être valable vu que Karadoc reste roi au yeux du peuple et même probablement de gens comme Venec ou Léodagan.

Je sais si c'est très clair mais bon dans ma tête ça l'étais.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Oui oui c'est très clair, je trouve, et effectivement c'est pas con !

J'imagine qu'on peut supposer que le Père Blaise étant dans les parages au moment de la passation orale, ça a été ratifié dans la foulée... Mais c'est vrai que ça mériterait un petit éclaircissement, quand même.

Parce que j'suis d'accord, sans preuve tangible que Lancelot est légitime, y'en a pas beaucoup qui l'auraient suivi, j'pense. ^^

(Bon, il lui reste toujours son armée d'gugus encapuchonnés, mais dans ce cas à quoi sert (scénaristiquement parlant) la scène où Arthur lui passe le pouvoir ?)

Chef de Clan
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Je vais répondre avec des pincettes car je suis pas sûr de mes connaissances en Histoire : Hitler, il a bien été élu Chancelier, non ? De façon tout à fait légale ? Donc il était légitime ? Et pourtant, tout le monde s'accorde à le qualifier de dictateur, n'est-ce pas ?
À quel moment ça a changé ? Qu'est-ce qui fait qu'il passe de "Chef de l'État légitime" à "dictateur" ?

J'imagine que ce sont ses actions une fois au pouvoir.

Que l'arrivée au pouvoir soit légitime ou pas, si ensuite tu imposes un régime tyrannique, que tu supprimes l'opposition, que tu traques tes opposants politiques et les élimines s'ils ne s'agenouillent pas devant toi, que tu interdis quiconque de prétendre au pouvoir de quelque façon que ce soit (ici en interdisant l'accès au Rocher), que tu imposes des lois fascistes, etc... Ben c'est pas exagéré de parler de collabos et de résistants, même si t'es arrivé là en douceur. ^^
Nan ?

Besoin d'un historien du nazisme et de la Seconde Guerre mondiale ?
En fait Hitler n'a jamais été élu, il a été appelé au poste de chancelier par le président von Hindenburg le 30 janvier 1933. Après, oui cela ne l'empêche pas d'être légitime (le président allemand nomme son chancelier comme son homologue français le fait avec son premier ministre). Concernant le basculement vers la dictature, il est difficile de déterminer à quel moment il a été perçu comme illégitime, pour la bonne raison que les avis diffèrent en fonction des sensibilités de ceux qui vivaient dans le Reich à l'époque, mais pour donner quelques éléments de réponse :
-couverture du premier Konzentrationslager (celui de Dachau) le 22 mars 1933
- Création de la Geheime Staatspolizei (Gestapo) en avril de la même année

Après concernant la comparaison entre la situation à la situation à la fin du Livre VI (et par conséquent pendant Kaamelott Resistance), avec l'Allemagne des années noires, j'avoue qu'elle me dérange un peu et je la trouve un peu anachronique (il serait peut-être judicieux d'aller chercher des exemples de passation de pouvoir dans l'Antiquité Tardive, ça colle mieux niveau époque).
Et concernant le terme de "collaboration", c'est vraiment après la Deuxième Guerre mondiale qu'il a prit sa connotation extrêmement négative. Mais d'une manière générale je ne trouve pas le clivage entre "collabos" et "résistants" très pertinent, généralement il s'agit surtout de stratégie d'adaptation (suffit de voir le cas des Vichysto-Résistants en France), mais je m'égare un peu là... Pour en revenir au sujet de Lancelot et de sa légitimité, ça me rappelle le cas des usurpateurs du VIe siècle, généralement la seule différence entre un usurpateur et un chef légitime, c'était que le second avait réussi à asseoir son pouvoir mais le premier (pourtant à la base les deux ont le même niveau de légitimité).

Pécore
Hors ligne

Un autre truc me chiffonne, Lancelot semble avoir constitué son armée blanche et pris totalement le pouvoir en un seul jour...Cà parait gros, je veux bien que l'Orcanie l'ai aidé mais quand même...J'ai pas bien compris quand c'était fait quoi exactement.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Aliénor2018 a écrit :

Un autre truc me chiffonne, Lancelot semble avoir constitué son armée blanche et pris totalement le pouvoir en un seul jour...Cà parait gros, je veux bien que l'Orcanie l'ai aidé mais quand même...J'ai pas bien compris quand c'était fait quoi exactement.

Pourquoi en un seul jour ? :beuh:

Pécore
Hors ligne

En fait non, j'ai cru d'après mes souvenirs de lecture qu'il avait fallu une seule journée à Lancelot pour constituer son armée blanche et prendre le pouvoir, en fait la formulation exacte était:

Une journée.
Il ne fallut qu’une seule journée pour balayer l’ancienne Fédération et installer un pouvoir nouveau sur le Royaume de Logres. La Garde Fédérale de Kaamelott, voyant arriver une armée commandée par leur ancien ministre, n’opposa pratiquement aucune résistance.

Donc l'armée blanche était déjà constituée, je ne savais plus si c'était avant ou après que Lancelot prenne le pouvoir (enfin pour moi il est plus ou moins légitime Lancelot vu qu'Arthur l'à désigné successeur mais bon la question est discutable) et je croyais qu'il l'avait constituée elle aussi en un seul jour et en même temps prendre la forteresse avec. Bon c'était pas très logique, mais çà aurait pu, c'est une fiction hein :D

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Merci pour les précisions historiques, Dai' !
C'marrant, j'étais quasi persuadé qu'Hitler avait été élu par le peuple.

Chevalier
Hors ligne

Hitler n'a pas été élu par le peuple, mais les candidats nazis avaient de plus en plus de votes en leur faveur aux élections (plus de 40 % des voix aux législatives de 1933) donc cette nomination n'était pas arbitraire non plus. D'ailleurs, le président Hindenburg n'était pas nazi lui-même et il n'aimait pas tellement Hitler, donc c'était pas du copinage.

Chef de Clan
Hors ligne

En fait les élections législatives de 1933 sont postérieures à la nomination d'Hitler au poste de chancelier, en outre elles sont également postérieures à l'incendie du Reichstag qui a servi de prétexte pour réduire les libertés individuelles (dont les libertés politiques), élément qui n'est sans doute pas pour rien dans la nombre de voix obtenus par les Nazis. Après je n'y pas qu'une grosse part de la population de l'époque était favorable - à des degrés divers - aux nazisme, je voulais juste remettre les choses dans le bon ordre chronologique.
Après, en effet von Hindenburg était loin d'apprécier le "caporal prussien" (pour reprendre l'un des surnoms qui étaient donnés à Hitler à l'époque), je n'ai juste pas voulu détailler sur les raisons de la montée du nazisme (et de l'arrivée d'Hitler au pouvoir), ni sur la manière dont il a réussi à se maintenir au pouvoir pendant 12 ans alors qu'il était loin de faire l'unanimité (sauf peut-être pendant la période entre la victoire contre la France et les déboires en URSS), pour éviter d'écrire un pavée qui au final n'aura que peu de lien avec le sujet initial du topic.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB