Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a le droit de boire du cidre !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Salut tout le monde,

Alors que je regarde une nouvelle fois la saison VI, j'ai quelques petites remarques/questions que je voulais partager ici afin de voir ce que les gens pensent.

- Comment Arthur s'échappe-t-il de Rome quand il y revient pour chercher sa femme ? Manilius étant absent au moment de repartir vers la Bretagne, il a certainement dû se demander ce qu'il se passait non ? Quelqu'un l'a-t-il informé de son décès ? Serait-il "simplement" parti après que le capitaine du navire lui ai répété maintes et maintes fois que ça devenait trop dangereux de rester ? Je trouve cela un peu dommage que l'on ne voit pas la réaction d'Arthur et comment il se décide a partir "définitivement" de Rome en laissant Mani derrière lui... (d'autant plus que personnellement j'aime bien Manilius, il apporte quelque chose de rare/inexistant dans le reste de la série : un véritable ami d'Arthur. J'aurais vraiment été curieux de voir comment il se serait intégré au principe de la Table Ronde, la quête du Graal etc.)

- Par quel procédé Arthur décide-t-il de trahir Rome ? Okay c'est sa destiné etc. etc., mais soyons réaliste : il a vécu a Rome pendant quoi, au moins 15/20 ans et c'est le seul environnement qu'il ait véritablement connu. Il est de fait bien plus romain que breton. Et pourtant juste parce que la Dame du Lac lui apparait et que soudainement on lui dit qu'il est breton et qu'il a un destin à accomplir il se dit "Ah bah du coup je vais trahir Rome et devenir le "vrai" roi de Bretagne !" ? Pourquoi ne pas se contenter de son rôle d'homme de paille (du moins au début, quitte a plus tard développer un véritable sentiment "nationaliste" et rompre les liens avec Rome). Pareil je trouve que ça aurait peut-être dû être un peu plus développé, car au fond (du moins me concernant), je ne sais pas vraiment "pourquoi" Arthur trahit Rome si vite (encore une fois d'un point de vue "réaliste", je me doute bien que c'est parce qu'il a un destin et que c'est juste une fiction).

- Cela est peut-être/certainement dû au fait que les autres saisons sont sorties avant, mais comment Arthur a-t-il maintenu des relations avec Rome ? Vu le coup de pute qu'il leur fait, je vois difficilement comment Arthur peut tranquillement se ramener en visite diplomatique à Rome sans se faire emmerder. Outre cela, Rome ne tente même pas d'envoyer des assassins pour le buter chez lui, ce qui peut sembler surprenant. On pourrait penser que c'est parce que Sallustius fait semblant à Rome que Britannia est sous leur contrôle, mais dans ce cas-là pourquoi menacer de tuer Arthur quand il leur annonce sa trahison ? Autant le buter dans tous les cas ou alors le laisser tranquille et faire semblant, le coup de "je te tue à Rome si tu reviens mais pas chez toi", est peut-être un peu illogique. Mais bon après c'est pour l'histoire aussi et on peut s'imaginer qu'a tête reposée les romains ont repensé leur politique a l’égard d'Arthur et ont décidé que c’était mieux de maintenir l'illusion du contrôle !

- Comment Verinus (Manu Payet) parvient-il à ne pas se faire casser la gueule par Arturus et Mani ? Caius l'entend clairement balancer ses "potes" quand il se fait torturer dans la caserne, et je suis quasiment certain qu'il sait qu'il s'agit du marchand de citron. Du coup il est très probable que les amis d'Arturus lui aient dit que c’était Verinus la balance ? Pourquoi est-ce qu'il traîne encore avec eux du coup ?

- Pourquoi Arthur revient à Rome chercher sa femme AVEC SON UNIFORME DE DUX BELLORUM ? Il sait qu'il y a un risque de se faire buter et qu'il faut être discret. Le meilleur moyen de se faire repérer c'est pourtant certainement avec son uniforme de chef de guerre ! Doit pas y en avoir 50 qui marchent dans les rues de Rome en même temps, de plus l’identité des dux (du moins dans le milieu militaire) doit être systématiquement connue par pas mal de gens (d'autant plus qu'ils peuvent se saluer en balançant les noms complets, du coup faut bien connaître les noms des généraux). Donc un informateur qui voit un dux se ramener par bateau et déambuler dans Rome avec l'uniforme... Ca doit pas prendre très longtemps pour se rendre compte que c'est Arturus !

Bon voila là comme ça c'est à peu près les remarques/questions que je voulais partager. Encore une fois, je sais bien que c'est juste une série et qu'il faut bien faire avancer l'histoire. Mais j'aime bien discuter de ce genre de choses qui peuvent avoir leur importance par rapport a la cohérence de l’histoire !

J'attends vos réponses et avis !!

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Hellow !

J'vais pas répondre à tout, pardon. ^^

Chevalierisation a écrit :

- Par quel procédé Arthur décide-t-il de trahir Rome ? Okay c'est sa destiné etc. etc., mais soyons réaliste : il a vécu a Rome pendant quoi, au moins 15/20 ans et c'est le seul environnement qu'il ait véritablement connu. Il est de fait bien plus romain que breton. Et pourtant juste parce que la Dame du Lac lui apparait et que soudainement on lui dit qu'il est breton et qu'il a un destin à accomplir il se dit "Ah bah du coup je vais trahir Rome et devenir le "vrai" roi de Bretagne !" ? Pourquoi ne pas se contenter de son rôle d'homme de paille (du moins au début, quitte a plus tard développer un véritable sentiment "nationaliste" et rompre les liens avec Rome). Pareil je trouve que ça aurait peut-être dû être un peu plus développé, car au fond (du moins me concernant), je ne sais pas vraiment "pourquoi" Arthur trahit Rome si vite (encore une fois d'un point de vue "réaliste", je me doute bien que c'est parce qu'il a un destin et que c'est juste une fiction).

Je dirais tout simplement qu'il a bien compris que Sallustius était un fumier, qu'il n'a pas envie de continuer à être manipulé par ce dernier alors qu'il pense pouvoir faire du Royaume de Logres un lieu plus juste (dégager le joug joug joug joug romain, puis donner sa chance à tout le monde), et qu'enfin il n'est pas particulièrement attaché à Rome où il a été traité comme de la merde pendant des années.

- Comment Verinus (Manu Payet) parvient-il à ne pas se faire casser la gueule par Arturus et Mani ? Caius l'entend clairement balancer ses "potes" quand il se fait torturer dans la caserne, et je suis quasiment certain qu'il sait qu'il s'agit du marchand de citron. Du coup il est très probable que les amis d'Arturus lui aient dit que c’était Verinus la balance ? Pourquoi est-ce qu'il traîne encore avec eux du coup ?

Ben... iels savent qu'il a été torturé, justement. :/ Perso j'en voudrais pas à un ami d'avoir pas su résister à de la torture.

- Pourquoi Arthur revient à Rome chercher sa femme AVEC SON UNIFORME DE DUX BELLORUM ? Il sait qu'il y a un risque de se faire buter et qu'il faut être discret. Le meilleur moyen de se faire repérer c'est pourtant certainement avec son uniforme de chef de guerre ! Doit pas y en avoir 50 qui marchent dans les rues de Rome en même temps, de plus l’identité des dux (du moins dans le milieu militaire) doit être systématiquement connue par pas mal de gens (d'autant plus qu'ils peuvent se saluer en balançant les noms complets, du coup faut bien connaître les noms des généraux). Donc un informateur qui voit un dux se ramener par bateau et déambuler dans Rome avec l'uniforme... Ca doit pas prendre très longtemps pour se rendre compte que c'est Arturus !

Peut-être parce que c'est quand même plus dur de faire buter un Dux Bellorum qu'un mec habillé en clodo ? Si Sallutius n'a pas osé avouer s'être fait enfumer (et j'pense qu'il n'a pas osé), il ne peut pas le buter ouvertement. Donc il doit faire ça discrètement. Et c'est peut-être pas facile de faire assassiner un Dux devant tout le monde, nan ?

Chevalier
Hors ligne
Chevalierisation a écrit :

comment Arthur a-t-il maintenu des relations avec Rome ? (...)

Cela est peut-être/certainement dû au fait que les autres saisons sont sorties avant, mais comment Arthur a-t-il maintenu des relations avec Rome ? Vu le coup de pute qu'il leur fait, je vois difficilement comment Arthur peut tranquillement se ramener en visite diplomatique à Rome sans se faire emmerder. Outre cela, Rome ne tente même pas d'envoyer des assassins pour le buter chez lui, ce qui peut sembler surprenant. On pourrait penser que c'est parce que Sallustius fait semblant à Rome que Britannia est sous leur contrôle, mais dans ce cas-là pourquoi menacer de tuer Arthur quand il leur annonce sa trahison ? Autant le buter dans tous les cas ou alors le laisser tranquille et faire semblant, le coup de "je te tue à Rome si tu reviens mais pas chez toi", est peut-être un peu illogique. Mais bon après c'est pour l'histoire aussi et on peut s'imaginer qu'a tête reposée les romains ont repensé leur politique a l’égard d'Arthur et ont décidé que c’était mieux de maintenir l'illusion du contrôle !


Pour ma part, je pense que Rome le dissuade de remettre les pieds à Rome afin que le peuple romain ne puisse pas apprendre qu'ils ont été roulés... ça mettrait en péril leur crédibilité.
A l'époque de l'Empire romain, il n'y avait pas de moyen de télécommunications ou de presse internationale ( d'autant plus que la plupart du petit peuple ne savait pas lire ).
Le secret était donc bien gardé, seuls les haut-placés étaient au courant.
Le meurtre d'un officier visiblement haut gradé (rapport au costume) en pleine rue de Rome serait également difficile à cacher aux yeux du peuple.

Les romains avaient déjà du mal à prendre la Bretagne alors que chacun des états étaient indépendants. Maintenant que ces derniers étaient "unis" grâce à un roi commun, la reprendre par la force aurait été une tache titanesque...
Il aurait fallu que Rome mobilise une armée énorme, ce qui aurait démultiplié les risques d'une fuite de cette information ( synonyme d'un aveu de faiblesse).

Le fait de tenter le coup d'un "simple" assassinat, c'est également le risque de s'exposer à des représailles de tous les clans bretons, à présent réunis.

Du coup, les menaces seraient un coup de bluff pour le dissuader...

( Mais tout ça, ce n'est que ma théorie)

Pécore
Hors ligne

Salut à tous, je me pose une question qui est à peu près dans le même sujet. Dans le livre IV, on apprend qu'Arthur et Caïus étaient ensemble dans la milice urbaine, ils se connaissent bien et on dirait des "amis" je mets ça entre guillements parce que ce qu'on sait de leur relation ne permet pas de déterminer la profondeur de leur rapport, mais Caius l'aide à plusieurs reprise et il essaye de l'avertir quand Verinus avoue où est caché Manilius. Donc ils sont quand même assez proches. Pourtant dans le reste de la série, ils se parlent comme de simple ennemis. Alors je sais qu'Arthur a trahi Rome et que maintenant qu'il est roi, Caius doit le vouvouyer etc mais quand même on nous donne l'impression qu'ils ne se connaissent que comme adversaires. J'ai eu beau chercher partout, cette incohérence qui me semble quand même importante, on n'en parle nulle part alors peut être qu'il y a une explication toute logique qui m'échappe. Quelqu'un pourrait m'éclairer ?

Chevalier
Hors ligne

A mon avis, c'est juste que dans les premiers livres, AA avait imaginé Caïus comme un centurion romain lambda sans envisager qu'Arthur ait pu le connaître à Rome, et quand il a écrit le livre VI, il s'est dit que ça pourrait être intéressant de mettre Caïus parmi les soldats de la milice urbaine même si, comme tu le soulignes, c'était pas très cohérent par rapport à leurs rapports en Bretagne. Ceci dit, il me semble qu'on en a déjà parlé quelque part, et les explications proposées étaient que :
-en Bretagne, tout le monde se vouvoie, donc eux font de même (mais ceci dit, Prisca et Arthur se tutoient, justement parce qu'ils se sont connus à Rome où ils se tutoyaient)
-entre le départ d'Arthur de Rome et l'arrivée de Caïus en Bretagne, ils se sont suffisamment perdus de vue pour ne plus se comporter comme des potes, d'autant qu'ils n'étaient vraisemblablement pas hyper proches à Rome non plus
-Arthur garde plutôt secret son passé à Rome et tient à être considéré comme breton et pas comme romain, donc il n'avait sans doute pas envie de faire savoir aux autres chevaliers qu'un centurion, et donc un représentant de Rome, était son ancien pote de caserne

Pécore
Hors ligne

Merci La Dame Du Parc, même si franchement je suis un peu déçu de cette explication parce qu'on se retrouve face à un vrai trou scénaristique, très minime certes mais tout de même, alors que pour une grande partie des incohérences on a une explication qui tient plus ou moins la route. Car même si les arguments sont valides il manque quand même quelque chose. Par exemple pour ce qui est de se tutoyer ou du fait de garder secret son passé à Rome, ce serait logique si il n'y avait pas eu la scène où Arthur trouve Caïus dans le camp romain. Quand il lui fait le salut romain, Caïus lui dit "Vous faites le salut romain vous maintenant ?" alors que si il se souvenait de lui ça ne l'aurait pas autant étonné. En plus vu qu'ils sont entre eux dans la tente, si ils se connaissaient ils se seraient tutoyés comme Arthur le fait avec Prisca.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
La Dame du Parc a écrit :

A mon avis, c'est juste que dans les premiers livres, AA avait imaginé Caïus comme un centurion romain lambda sans envisager qu'Arthur ait pu le connaître à Rome, et quand il a écrit le livre VI, il s'est dit que ça pourrait être intéressant de mettre Caïus parmi les soldats de la milice urbaine

Complètement d'accord !

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB