Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a le droit de boire du cidre !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Sus à la Bête !

3 CORS

1. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se termine, le père Blaise a pris la parole.

Père Blaise
Depuis plusieurs semaines, ils sont assaillis par une Bête. Ils demandent des secours.
Léodagan
Un peu d'action, ça va nous faire du bien !
Arthur
Encore... Comme si j'avais que ça à faire !
Lancelot
Vous ne pouvez pas vous dérober, Sire !
Léodagan
Dites-vous que ça vous évitera la séance de doléances de demain.
Arthur
Tiens, c'est vrai... Seigneur Léodagan, vous me remplacerez pendant mon absence.
Lancelot (jaloux de l'honneur)
Sire, pourquoi lui ?
Arthur
Ah, vous préférez le faire ? Très bien.
Lancelot
Ce n'est pas ce que je voulais dire...

OUVERTURE

2. EXT. ENTRÉE DU VILLAGE ‒ JOUR
Arthur, Léodagan, Bohort, père Blaise et Merlin s'approchent à cheval d'un village.

Merlin
C'est bizarre, il y a personne.
Père Blaise
Les maisons sont intactes, vous êtes sûr qu'on est dans le bon village ?
Arthur
Ah oui, je sais quand même lire une carte !
Léodagan
Faut croire que non...
Père Blaise
Vous entendez ? Je crois qu'ils se sont tous réfugiés dans l'église.
Arthur
Bien, allons-y.
Bohort (apeuré)
Sire, qui nous dit que ce n'est pas un piège ? Nous ne savons même pas ce qu'il y a à l'intérieur !
Arthur
Vous préférez rester ?
Bohort
Ou alors vous y allez tous en éclaireur, et s'il n'y a pas de danger vous m'appelez.

3. INT. ÉGLISE DU VILLAGE ‒ JOUR
Les villageois se sont entassés à l'intérieur de l'église et, même, y vivent, ce qui explique le bazar. Il y a même des cochons qui circulent en liberté. Un villageois vient voir le curé.

Un villageois (au bord de la panique)
Père Arnold, je vous dis qu'il y a du bruit dehors !
Père Arnold
Gardez votre sang-froid, et que tout le monde se taise. Si c'est la Bête, elle finira par s'éloigner.

Un cochon grogne.

Un autre villageois (terrorisé)
Les animaux sentent le danger, c'est la Bête !

Soudain, on entend des coups : quelqu'un tape sur la porte. Tous les villageois paniquent, certains se signent, nombre d'entre eux s'agenouillent autour du curé dont ils semblent attendre un miracle. Les coups redoublent.

Père Blaise (de l'autre côté de la porte)
Ho ! Ouvrez ! Au nom du roi Arthur, ouvrez !
Un villageois
C'est un piège ! La Bête se fait passer pour des voyageurs.
Arthur (de l'autre côté de la porte)
Ici Arthur, roi de Bretagne, ouvrez où je défonce la porte !

Finalement le curé du village accepte qu'on ouvre la porte. Ce qui permet à Arthur, Léodagan, Père Blaise et Merlin d'entrer.

Arthur
Vous aviez raison Père Blaise, ce sont bien les villageois qui se sont réfugiés ici. (Fort, en direction de l'extérieur) Bohort ! Vous pouvez venir !
Bohort (au loin)
Vous êtes sûr ?
Arthur
Mais oui, il n'y a pas de danger !

4. INT. ÉGLISE DU VILLAGE ‒ JOUR

Arthur et ses compagnons, y compris Bohort, écoutent le récit du père Arnold.

Père Arnold
La Bête a surgi il y a quoi... trois semaines, pas plus.
Bohort
Mon dieu !
Père Arnold
Après avoir été plusieurs fois attaqués, nous avons décidé de nous réfugier dans l'église, sous la protection du Seigneur.
Père Blaise
Excellente initiative.
Léodagan
Et vous êtes coincé là-dedans depuis tout ce temps ?
Père Arnold
Depuis deux semaines, oui.
Arthur
Alors ça se trouve votre Bête est partie !
Père Anold
Non, nous avons un poste de surveillance sur le clocher et nous savons qu'elle rôde autour du village et peut s'y introduire à tout moment, de jour comme de nuit.
Bohort
Vous voulez dire que tout à l'heure, vous m'avez laissé seul au village alors que la Bête rôdait ? (Sur ce, Bohort s'évanouit. Merlin aide à le ranimer.)
Léodagan
Et c'est quoi comme bête ?
Père Arnold
Je ne sais pas, je ne connais pas le nom de toutes les créatures de Dieu et du Diable.
Arthur
En tout cas c'est pas un dragon, il n'a pas détruit les maisons.
Léodagan
Pourquoi, vous avez peur des dragons ?
Arthur
Je dis juste que c'est pas un dragon. Après, il faut avouer qu'on n'est pas équipé pour.
Léodagan
Un dragon, ça me fait pas peur.
Merlin
Si c'est un loup, je ne pourrai pas vous aider.
Léodagan
Ah bon ? Je croyais que les loups, c'était votre rayon ?
Merlin
J'ai pas le droit de faire quoi que ce soit qui nuise aux loups.
Arthur
Même un loup qui s'attaque aux gens ?
Merlin
S'il s'attaque à l'homme, c'est qu'il y a une raison.
Père Blaise
Mon père, vous avez dit qu'il attaquait les gens, c'est bien cela ?
Père Arnold
Le premier jour, il a agressé un enfant, le fils du charpentier.

Machinalement, le père Blaise se signe, les autres sont consternés par la nouvelle.

Père Arnold
Nan mais il n'est pas mort, il est juste blessé à la cheville. En tout cas, il a failli l'être.
Bohort (ranimé)
Sire, c'est intolérable ! Il faut partir immédiatement en chasse de ce monstre qui s'en prend aux pauvres petits enfants. Sus à la Bête !
Léodagan
Tiens, vous êtes devenu courageux, vous ?
Bohort
Heu, non mais... Ce que je disais, c'était pour vous encourager à combattre ce monstre. Moi, eh bien... Je resterai dans l'église pour... pour protéger les villageois !
Arthur
Bref, cette bête, ce serait un ogre, c'est ça ?

5. INT. ÉGLISE DU VILLAGE ‒ JOUR

Un des villageois surgit, descendant à la volée l'escalier du clocher.

Villageois
La Bête ! Elle est revenue !
Père Arnold (paniqué, s'apercevant que la porte d'entrée n'a pas été refermée depuis l'arrivée des chevaliers)
Mais fermez la porte, nom de dieu ! Qui l'a laissée ouverte ?
Arthur
Attendez, je veux voir ce monstre.

Arthur s'approche de la porte, scrute le village et ne voit rien.

Arthur
Vous êtes sûr qu'il y a un monstre ? Je ne vois rien.
Villageois
Juste devant vous, Sire ! Mais faites vite, elle pourrait attaquer !
Arthur
Devant moi ? La belette, là ?
Père Arnold
Voilà, une belette, c'est ça son nom !
Bohort (terrorisé)
Une... une belette ! (Sur ce il s'évanouit.)

Finalement les villageois ferment la porte.

Arthur
Mais me dites pas que vous m'avez dérangé pour une belette !
Père Arnold
Mais elle s'introduit la nuit, en douce, dans nos maisons, et vient nous mordiller les orteils !
Un villageois
Et puis elle perturbe l'élevage des poules !
Léodagan
Elle s'attaque aux poules ? C'est pas plutôt un renard ?
Le villageois
Nan, c'est les poules qui l'attaquent. C'est mauvais pour leur ponte.
Merlin
Sire, vous voulez que je m'en occupe ? Avec les belettes, je n'ai pas d'interdit particulier.

FERMETURE

4. EXT. CHEMIN DU RETOUR − JOUR

Arthur et ses compagnons chevauchent sur le chemin du retour.

Arthur
Me faire venir pour cette satanée bestiole ! Quand je pense à tout le travail qui m'attend à Kaamelott !
Léodagan
Bah, si la Bête avait été un véritable monstre, on aurait dû venir quand même, je vois pas ce que ça change.
Bohort
En tout cas, voilà cette bourgade débarrassée du fléau qui la terrorisait. Félicitation Merlin !
Merlin (fier, déclamant)
Merlin, enchanteur de Bretagne, vainqueur de la belette de Winchester !

Élias va en être vert de jalousie !


Hé oui, c'était juste un petit sketch à chute. Tout ça pour ça... (La prochaine fois il faudra que j'explique comment Élias a pourfendu le dragon des neiges grâce à sa potion de toute puissance. Ce sera moins passionnant.)

Pécore
Hors ligne

Voilà une quête qui méritait d'être racontée ! Excellent !

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Ah ah excellent et bien vu ! Je m'étais interrogé un jour, ce que pouvait être "la belette de Winchester"... :D

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB