Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui aimerait être considéré en tant que tel ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cet épisode se situe dans le Livre I, dont il faut avoir vu les épisodes pour comprendre certains éléments.


Saint Arthur

3 CORS

1. INT. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
Arthur, Léodagan, Yvain et Gauvain entrent dans la salle du trône où les attend père Blaise, surpris.

Père Blaise (désignant Yvain et Gauvain)
Qu'est-ce qu'ils font ici, ces deux là ?
Arthur
Je les ai invités à la réunion comme observateurs.
Yvain (bougon)
Nous, on voulait pas venir, c'est père qui nous a forcés.
Gauvain
Faisons contre mauvaise fortune bon cœur.
Père Blaise
Mais pour quoi faire ?
Arthur
Yvain est l'héritier de Carmélide, Gauvain du royaume de Loth, ça fait partie de leur formation. Mais rassurez-vous, ils sont là seulement pour écouter.
Léodagan
On commence doucement, avec une réunion sans importance.
Père Blaise
Ah si, c'est important ! Ça concerne le prestige du roi et du royaume !

OUVERTURE

2. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
La réunion commence.

Père Blaise
Comme vous le savez, l'ensemble de la Chrétienté vous surnomme Arthur le Juste.
Léodagan (rit sous cape)
Pfff...
Arthur
Oh, ça va !
Père Blaise
Sauf en Irlande...
Léodagan
Ah, y'en a qui sont moins cons ! Ils disent quoi, les Irlandais ? Arthur le Mou ?
Père Blaise
Arthur le Magnanime.
Arthur
Hé, j'aime bien aussi.
Père Blaise
Comme vous le savez aussi, je reviens d'un concile à Rome. À l'occasion de l'élection du nouveau pape, nous avons abordé de nombreux sujets concernant la Chrétienté. Eh bien les évèques et même le pape estiment que votre surnom ne convient pas à votre rôle.
Arthur
De quoi je me mêle ?
Père Blaise
Vous êtes le champion de la Chrétienté pour tout l'Occident. Le pape souhaiterait que vous soyez surnommé... Saint Arthur.
Léodagan
Je vois pas en quoi c'est mieux.
Gauvain
Mon oncle, ce serait en effet du plus bel... effet !
Yvain
Trop classe !
Arthur
Pas de commentaire ! Mais c'est vrai que ça sonne bien.
Père Blaise
Encore faut-il mériter ce surnom.
Arthur
Ah. Et que dois-je faire ?
Père Blaise
Il y a deux options. La première option... Je vous dis tout de suite, je m'y suis opposé formellement, hein. Je vous en parle juste au cas où. Donc, la permière option : le martyre.
Arthur
Mouais, vous pouvez préciser ?
Père Blaise
Par exemple, vous vous laissez capturer par des envahisseurs païens. Il faut qu'ils soient païens sinon ça compte pas ! Et là, ils vous crucifient. Ou bien ils vous brûlent vifs.
Gauvain
Vous voulez dire, avec du feu ? Mon oncle, n'acceptez pas !
Arthur
Rassurez-vous, c'est hors de question. Donc la deuxième option, allez-y.
Père Blaise
Vous accomplissez un miracle.
Arthur
Un miracle ? Genre... je marche sur l'eau, comme le Christ ?
Père Blaise
Voilà.
Arthur
Et quand j'ai retiré l'épée du rocher, c'était pas un miracle ?
Père Blaise
C'était un rite païen. Et surtout, il n'y a pas eu de témoins. Il faut des témoins, c'est important parce qu'après il y aura une enquête pour valider ou non le miracle.
Léodagan
C'est vrai que chez vous, la bureaucratie, c'est une institution...
Père Blaise
Non, je pensais plutôt à un truc comme... guérir des lépreux par imposition des mains.
Arthur
Ah non, la lèpre, c'est contagieux !
Léodagan
Mais, ce serait de la magie, alors ?
Père Blaise
Pas officiellement, mais on se ferait aider par Merlin.
Léodagan
Cet incapable ?
Arthur
N'empêche que la potion de polymorphie, elle a marché sur mon père. Hé, justement, ça compte pas comme miracle, quand mon père a pris l'apparence de Gorlais ?
Père Blaise
Nan mais c'est vous qui devez faire le miracle.
Arthur
Ah oui...
Léodagan (rigolard)
Saint Uther ! Ce gros con païen qui a couché avec toutes les bourgeoises de son royaume...
Père Blaise
Je vous en prie !
Arthur
Donc il faudrait demander à Merlin de fabriquer une sorte d'onguent magique que je me mettrais sur les mains, et qui guérirait ceux que je toucherais au front... On peut toujours lui demander s'il sait faire ça, ça n'avance à rien. Même si j'en doute...

3. INT. LABORATOIRE DE MERLIN ‒ JOUR
Arthur, Léodagan et père Blaise sont en discussion avec Merlin dans son laboratoire.

Merlin
Un onguent pour guérir les paralytiques ? Désolé, mais je sais pas faire ça.
Léodagan
J'en étais sûr !
Père Blaise
Et pour guérir les lépreux ?
Arthur
Ah non, je vous ai dit que je les ferai pas, les lépreux !
Merlin
En plus c'est contagieux !
Arthur
Mais au fait, père Blaise, il me semblait que vous ne croyiez pas à la magie.
Père Blaise
Bien sûr, la magie n'existe pas, il s'agit de tours de passe-passe. La potion de polymorphie, par exemple, il y a sûrement une explication. Mais ils sont forts !
Merlin
Ah non, c'est vraiment de la magie ! Pour les potions de guérison, j'avoue que c'est le plus souvent de la médecine, mais la magie existe.
Père Blaise
Nan mais je sais qu'il ne faut rien divulguer, rassurez-vous, je ferai semblant. Donc pour guérir les paralytiques, vous n'avez rien ?
Merlin
Si on a le droit aux tours de passe-passe, si, j'ai quelque chose.
Arthur
Ah bon ?
Merlin
Il faut un comparse qui joue le rôle du paralytique.
Père Blaise
Ah, c'est ça le truc ! (à Arthur et Léodagan :) Ils sont forts, hein !
Merlin
Attention, il faut choisir un bon comédien, et quelqu'un que les gens ne connaissent pas.
Père Blaise (enthousiaste)
Sire, je pense que ça pourrait marcher. Et j'avoue que j'ai hâte d'assister au miracle !

4. INT. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
Arthur et père Blaise discutent avec le seigneur Dagonet.

Arthur
Donc c'est sûr, personne ne vous connaît au village ?
Dagonet
Ah ben non, j'y fous jamais les pieds !
Arthur
Même quand vous vous rendez à Kaamelott ?
Dagonet
Déjà, je m'y rends pas souvent. Et puis j'évite toujours le village. Je ne veux pas me mêler aux pécores, ils sont vulgaires, mal habillés et sentent mauvais.
Père Blaise
Et il paraît que vous savez jouer la comédie ?
Dagonet
Ah oui, j'adore le théâtre ! Et quand j'étais jeune, j'ai eu l'occasion d'en faire un peu.
Arthur
Ça vous dirait, le rôle d'un paralytique ?
Père Blaise
Voici le scénario : vous n'avez plus l'usage de vos jambes, vous vous déplacez dans une sorte de petit chariot à roulettes, et vous vous mêlez aux badauds. Ah oui, il faudra un effort.
Dagonet
Je pourrai être doublé ?
Père Blaise
Comment ça ?
Dagonet
D'accord, d'accord, je ferai les cascades moi même. Et ensuite ?
Père Blaise
Le roi se promène au village et vous rencontre...
Arthur
Je vous parle, genre : « pauvre hère, es-tu paralytique depuis longtemps ? »
Père Blaise
Et là, vous répondez...
Dagonet (surjouant)
Hélas, mon bon Sire, paralytique je suis depuis ma naissance. Que ne donnerai-je pour recouvrer l'usage de mes jambes !
Père Blaise (admiratif)
Excellent !
Arthur (tout aussi admiratif)
Vous nous avez bien caché vos talents !
Dagonet (pas peu fier)
Et encore, j'improvise.
Père Blaise
Eh bien gardez votre texte, c'est très bien !
Arthur
Bref, à ce moment là je vous touche le front avec la paume de ma main droite et...
Père Blaise
Et n'oubliez pas de prononcer une parole appropriée.
Arthur
Ah oui... « Par la volonté de Dieu, je te guéris. »
Père Blaise
Mouais... nan, ça ira.
Dagonet
Pas mal pour un novice !
Père Blaise
Et là, seigneur Dagonet, vous vous levez et vous remerciez le Ciel.
Dagonet (surjouant et s'emportant)
Miracle ! Hosanna ! L'usage de mes jambes j'ai retrouvé ! Grâces soient rendues au Seigneur tout puissant !
Arthur (regarde Père Blaise, satisfait)
Parfait !
Père Blaise
Ah, vous avez bien cerné le personnage.

5. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
(Suite de la discussion.)

Dagonet
Et j'aurais quoi, comme costume ?
Père Blaise
Un costume de clodo, bien sûr.
Dagonet
Quoi ? Ah non !
Arthur
Mais enfin, c'est un rôle de clodo qu'on vous propose !
Dagonet
Et pourquoi je ne serais pas un mystérieux prince étranger ?
Père Blaise
Pour que le peuple soit admiratif, il faut un pauvre hère !
Dagonet
Je refuse de porter des hardes qui puent.
Arthur
On les lavera.
Père Blaise
Ah non, il faut que ça fasse vrai !
Dagonet
Et qui ne me mettent pas en valeur...
Arthur
Seigneur Dagonet, c'est un service que vous devez au royaume. Vous ne participez jamais aux batailles, alors pour une fois qu'on vous demande quelque chose !
Dagonet
Mais c'est pas de ma faute si je ne viens pas aux batailles, je suis surbooké !
Arthur (découragé)
Bon, tant pis, on laisse tomber.
Père Blaise
Mais, Sire, le seigneur Dagonet peut bien vous rendre ce service !
Arthur
S'il ne le sent pas...
Dagonet
Si je ne suis pas à l'aise dans mon costume, je jouerai mal.
Arthur
Et puis ça m'embête quand même un peu de tricher.
Père Blaise
En même temps, vous savez, la moitié des miracles, c'est bidon.
Arthur
Ah bon ?
Père Blaise
Nan mais ne le divulguez pas, hein !
Arthur
Sinon, seigneur Dagonet, que diriez-vous d'un rôle de chevalier d'ici une semaine ?
Dagonet (intéressé)
Ah, oui, je suis partant. Ce serait pour quand ?
Arthur
Vendredi prochain ? Ou samedi, si vous préférez.
Dagonet
Va pour samedi.
Père Blaise
De quoi vous parlez ?
Arthur
Je dois partir avec le seigneur Léodagan mater la rebellion d'un chef de clan. Samedi, ça me convient. Dagonet, vous jouerez le rôle d'un chevalier courageux. Avec votre talent, ça devrait bien se passer.
Dagonet
Mais... vous voulez m'emmener à une vraie opération militaire ? Ah mais non ! J'oubliais : samedi prochain j'ai conseil d'administration. Désolé.

FERMETURE

6. CHAMBRE D'YVAIN ‒ SOIR

Yvain
« Saint Yvain », ce serait quand même trop la classe !
Gauvain
Vous ne préférez pas « Yvain le chevalier au Lion » ?
Yvain
Mieux : « Saint Yvain le chevalier au Lion ! »
Gauvain
Ah oui, pas mal !
Yvain
Mais vous aussi vous pouvez le faire : « Gauvain le Saint pédestre »...
Gauvain
Ce serait en effet, heu... du plus bel effet ! Mais vous savez bien que nous ne sommes nullement doués pour la magie.
Yvain
Alors il y a la première option.
Gauvain
L'épreuve du feu ?
Yvain
Voilà !
Gauvain
Je crains que nous ne soyons pas plus doués pour l'épreuve du feu.
Yvain
Avec de l'entraînement, si on le fait progressivement, on peut y arriver. Comme le fakir, vous vous souvenez ?
Gauvain
Ah oui, le bougre était capable de marcher pieds nus sur des charbons ardents.
Yvain
C'est juste une question d'entraînement ! Mais il faut commencer doucement.
Gauvain
Par quoi allons-nous commencer ?

Yvain
Commençons par se brûler les poils des jambes avec une bougie.


(En fait il y a une incohérence : cet épisode est censé se dérouler la veille de l'épisode 50, or le fakir n'est rencontré que lors de l'épisode 60. Tant pis.)

Chevalier
Hors ligne

Perfectionniste jusqu'au bout. :b
Très sympa, je ne m'attendais pas à cette fin et j'imaginais bien Dagonet dire ça. :lol:

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Ah ah ! On sait enfin pourquoi ces andouilles s'amusaient à se brûler le poil des jambes ! :D
Et pour l'incohérence, je ne m'en serai jamais rendu compte.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB