Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui sait si il va y avoir du vent !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cas de divorce

3 CORS

1. INT. COULOIRS ‒ JOUR
Arthur croise Bohort et Guenièvre, qui sont de fort bonne humeur.

Bohort
Ah, Sire, justement, nous vous cherchions !
Arthur
Oui, mais dépéchez-vous, j'ai une réunion importante.
Bohort (guilleret)
Votre épouse a eu une idée dé-li-cieuse ! Allez-y, ma reine, dites à notre bon roi de quoi il s'agit.
Guenièvre (fière)
Je propose que, pour fêter la nouvelle année, nous organisions un grand bal de la cour !
Arthur (sans entrain)
Ah.
Bohort (ravi)
Qu'en pensez-vous, Sire ! Un grand bal, avec toutes les personnalités du monde breton ! Les hommes en tenue d'apparat, les femmes en robes de soirée !
Guenièvre (enthousiaste)
Et en plus, en tant que couple royal, c'est nous qui ouvririons le bal !
Arthur
Vous deux ?
Guenièvre (à Arthur)
Mais non, vous et moi !
Arthur (de plus en plus agacé)
Mais je vous ai déjà dit que j'aime pas la danse !
Bohort
Non mais là c'est vous qui danseriez, Sire ! Vous ne vous ennuieriez pas comme la fois où vous aviez assisté à un spectacle.
Arthur
Mais j'aime pas danser non plus !
Guenièvre
Oh, vous pourriez faire un effort ! Chaque fois que je propose quelque chose, vous trouvez à redire.

OUVERTURE

2. INT. COULOIRS ‒ JOUR
La discussion se poursuit, Bohort tente de convaincre le roi.

Bohort
Imaginez ce grand bal, Sire ! Voilà qui serait excellent pour le prestige de votre couronne.
Guenièvre
Et puis, pour une fois, je serais mise en valeur.
Arthur
Le prestige ? Déjà que certains seigneurs me reprochent de gouverner comme une gonzesse, vous voulez que je m'exhibe en dansant ?
Bohort (vexé)
Mais ne les écoutez pas !
Arthur
Être roi, c'est administrer un pays, faire des réformes, conduire des négociations, mener ses troupes au combat... Qu'est-ce que vous me parlez de danse ?
Guenièvre (sévère)
Être roi, c'est aussi être l'époux de la reine ! Alors faites des efforts !
Arthur
Mais pour quoi faire ? Je sais pas danser, je vais être ridicule !
Bohort
Sire, cela s'apprend.
Arthur
Vous croyez que j'ai que ça à foutre ?
Guenièvre
Alors vous ne voulez pas me faire plaisir ?
Arthur
Si, mais pas comme ça !
Guenièvre
Mais...

Sur ce, Arthur s'éloigne en marchant rapidement : tout ça l'a retardé et il a un rendez-vous. Guenièvre et Bohort se regardent, déçus.

3. INT. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
Arthur, Lancelot et Père Blaise sont en réunion.

Père Blaise
Qu'en pensez-vous, Sire ?
Lancelot
Sire ?
Arthur
Vous pouvez répéter ?
Père Blaise
Ça ne va pas, vous êtes fatigué ?
Arthur
Nan, c'est rien... Donc, nous disions, les Saxons ?
Lancelot
Pour la première fois, tous les peuples saxons se sont unifiés sous l'autorité d'un chef unique. S'ils décident d'envahir la Bretagne, ça pourrait faire du dégât. D'où l'idée d'une alliance. Mais pour ça il faut un cadeau de grande valeur.
Père Blaise
Et vu que les caisses sont vides...
Lancelot
Sire ?
Arthur
Excusez-moi, j'arrive pas à me concentrer.
Père Blaise
Vous ne vous sentez pas bien ?
Arthur
C'est pas ça, c'est juste ma femme qui m'a gonflé, tout à l'heure. Avec ses idées à la con...
Lancelot (faussement innocent)
Pourquoi ne pas la répudier ?
Arthur
La quoi ?
Père Blaise
C'est vrai que ce serait une solution.
Lancelot
Sire, depuis près de dix ans que vous êtes mariés, la reine ne vous a toujours pas fait d'héritier. C'est une raison valable pour annuler le mariage.
Père Blaise
Tout à fait. Une demande dans ce sens sera certainement acceptée par le pape. Si vous voulez, je peux écrire au pape pour le consulter.
Arthur
Vous voulez que je répudie ma femme ? Enfin, vous savez bien que la question de l'héritier, c'est plus compliqué...
Lancelot
Le pape ne connaît pas les détails.
Père Blaise
Après, il faudra sans doute verser un pot de vin...
Lancelot
Et puis, politiquement, ça vous permettrait d'éloigner votre beau-père du pouvoir. Vous savez qu'il n'est pas fiable.
Arthur
Alors celle-là, on me l'avait jamais faite !
Lancelot
Après l'annulation, vous pourriez épouser une femme que vous aimez vraiment, vous ne serez pas prisonnier d'un mariage arrangé.
Arthur
Je suis roi : un mariage est forcément politique.
Lancelot
Oui mais la politique peut venir après.
Arthur
Comment ça ?
Lancelot
Supposons que, lors d'un voyage diplomatique, vous rencontriez la fille d'un haut dignitaire byzantin, et que vous tombiez amoureux. C'est un exemple. Eh bien dans un premier temps vous l'épousez, et ensuite, dans un second temps, vous annoncez que ce mariage servira à resserrer les liens entre le royaume de Bretagne et Byzance. On peut toujours broder une histoire après coup.
Arthur
Oui mais vous imaginez l'humilitation, pour ma femme : répudiée !
Lancelot
Il suffit qu'elle se remarie aussitôt. Elle pourrait par exemple épouser un chevalier célibataire, c'est pas ça qui manque à Kaamelott.
Père Blaise
Très juste !
Arthur (ironique)
C'est vrai que je la verrais bien avec Bohort, ils ont plein de choses en commun : les bals, les anniversaires, la décoration, la tapisserie...
Lancelot
Non, pas Bohort, il est fiancé je crois.
Arthur
Ah bon ?
Père Blaise
Il est même marié. En tout cas c'est consigné dans les registres. Après, vu qu'il n'ont pas eu d'enfants...
Lancelot
Non, non, pas Bohort. Mais un autre chevalier. C'est juste un exemple.

Arthur ricane.

Lancelot
Sire, qu'est-ce qui vous faire rire ?
Arthur
Nan, rien. Vous disiez : un autre chevalier, alors j'imaginais si c'était vous. Vous avec Guenièvre, la tête que vous feriez ! Excusez-moi, je ne voulais pas me moquer. De toute façon je ne le ferai pas. Je suis marié avec Guenièvre, j'assume, tant pis.
Lancelot
Ce que j'en disais, c'était juste pour vous signaler une possibilité.

4. INT. CHAMBRE DU ROI ET DE LA REINE ‒ SOIR
Arthur et Guenièvre sont au lit. Arthur lit un parchemin. Guenièvre a une nouvelle coiffure.

Guenièvre
Vous n'avez pas remarqué ma nouvelle coiffure ?
Arthur (sans détacher les yeux de son parchemin)
Si.
Guenièvre
Et alors ? Vous en pensez quoi ?
Arthur
Rien.
Guenièvre
Ah non ! Vous pourriez au moins me faire un compliment !
Arthur (d'un ton inintéressé)
Excusez-moi : ça vous va très bien.
Guenièvre
Même si vous vous en foutez, je vous signale que j'ai engagé un nouveau coiffeur.
Arthur
Puisque vous savez que je m'en fous, pourquoi vous m'en parlez ?
Guenièvre
Un coiffeur gaulois. Qui vient de Lutèce.
Arthur
Sans déconner, il y a des types dont le métier est de coiffer ?
Guenièvre
Il y en a bien dont le métier est de pulvériser son prochain !
Arthur
Et c'est pire que pulvériser le bon goût ?
Guenièvre (touchée)
Oh !

FERMETURE

5. INT. CHAMBRE DU ROI ET DE LA REINE ‒ SUITE

Guenièvre
Il y a quelqu'un d'autre que j'ai engagé, aussi. Et c'est pour vous.
Arthur (soupçonneux)
Ah ?
Guenièvre
Un maître de danse !
Arthur
Quoi ?
Guenièvre
Ben oui, vous qui avez honte de danser devant tout le monde, vous allez pouvoir prendre des leçons.
Arthur
Mais vous êtes marteau !
Guenièvre
Comme ça, vous serez à la hauteur lorsque nous ouvrirons le bal.
Arthur (se levant du lit)
Bougez pas, j'ai une lettre à écrire au pape.
Guenièvre
Ah bon ? Mais quel rapport ?
Arthur (se ravisant)
Nan, je vais pas le faire, je suis pas assez con pour ça.

Arthur (songeur)
Ou trop con...


Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Il aura tenté le coup, le sieur Lancelot :D

Pécore
Hors ligne

Bien vu le plan de Lancelot :)
Sinon, il va avoir lieu ce bal ou pas ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB