Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum mi-ours, mi-scorpion et re mi-ours derrière ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Repas du midi, Léodagan, Séli, Guenièvre et Arthur sont attablés.

    ARTHUR : Non, beau-père ! Ni scorpion ni catapulte ni quoi que ce soit, c’est non ! Y a plus un rond !
    LÉODAGAN : Non mais c’est un monde ça ! Y a que moi à être préoccupé par la défense du pays ?!
    MAITRE D’ARMES : Sire ! Veuillez me pardonnez mais vous avez de la visite !
    ARTHUR : Ah ?! Mais j’attends personne, moi !
    MAITRE D’ARMES : Ce sont le Duc et la Duchesse d’Aquitaine !
    LÉODAGAN : Qu’est-ce qu’ils viennent foutre ici, ces cons là ?!
    VOIX du DUC : Avant que vous alliez plus loin, j’aimerais vous faire savoir que nous sommes là.
    ARTHUR (jetant un regard méchant à Léodagan) : Duc ?! Mais entrez, je vous en prie ! (il se lève et va à leur rencontre) Mais qu’est-ce que…  c’était prévu ?
    LE DUC : Non, du tout ! C’est une simple visite de courtoisie.
    LA DUCHESSE (regardant Léodagan): Ouais, ben, la courtoisie, elle en a déjà pris un coup dans l’aile !
    ARTHUR : Mais venez vous asseoir, vous avez mangé ?
    LE DUC : Non, ma foi, nous n’avons pas eu l’opportunité de nous restaurer.
    LA DUCHESSE : En bref, on crève la dalle, quoi !

Arthur fait dresser des couverts supplémentaires et tout le monde ripaille.

    ARTHUR : Mais sinon… euh…
    LE DUC : Oui ?
    ARTHUR : Visite de courtoisie, bon d’accord, mais y a bien une raison…
    LE DUC : En fait, je vais vous dire, c’est la p’tite (montrant sa  femme) qu’a voulu revenir. La première fois, soi-disant qu’elle avait pas eu l’temps de visiter et patati et patata…
    LA DUCHESSE :  Faites-moi passer pour une péronnelle aussi ! Mais c’est vrai, Sire, j’aimerais tellement mieux vous connaître… enfin, Kaamelott, quoi !
    LE DUC : Je me suis peut être avancé mais je lui ai dit que vous ne verriez certainement pas d’inconvénient à lui faire visiter le château !
    ARTHUR : Euh, non, bien sûr… pourquoi pas ? Vous avez terminé ? Nous y allons ?
    LA DUCHESSE (avec un grand sourire) : Volontiers, Sire !
    ARTHUR : Duc, vous venez également ?
    LA DUCHESSE :  Ah non, non, il vient pas, lui !
    LE DUC : De fait, si c’est possible, j’aimerais me reposer.

    ***

Arthur et la Duchesse partent donc pour la visite en commençant par les remparts.

    ARTHUR : Vous avez ici, une très belle vue sur le royaume de Logres !
    LA DUCHESSE (se collant à lui) : C’est vrai, c’est très beau mais il fait un peu froid, non ?

Arthur est un peu gêné mais pas insensible au charme de la Duchesse, il la prend dans ses bras.

    ARTHUR : Et comme ça, vous avez moins froid ?
    LA DUCHESSE : C’est beaucoup mieux ! Pourrions-nous redescendre, visiter… l’étage des chambres ?
    ARTHUR : Vos désirs…

Il n’a pas le temps de finir sa phrase que déjà, elle l’embrasse à pleine bouche. Ils redescendent et entrent dans la première chambre libre qu’ils trouvent.

    ***

Après une bonne heure d’exercice physique, les deux amants se reposent lorsqu’on frappe à la porte. Arthur fait signe à la Duchesse de se taire, se pare d’un drap et va ouvrir.

    LE DUC : Veuillez pardonner mon indélicatesse mais je me reposais dans la chambre voisine et j’ai cru entendre que mon épouse est avec vous.
    ARTHUR : Ben, c’est-à-dire que… pfff… enfin… je sais pas si…
    LE DUC : Non, mais ça peut attendre si vous en avez encore besoin.
    ARTHUR : Non, non, entrez, je vous en prie !

La Duchesse s’est à peu près rhabillée durant ce bref échange.

    LE DUC : Ma chère, je voulais vous dire que nous allons devoir écourter notre séjour, des affaires urgentes me rappellent en Aquitaine.
    LA DUCHESSE : Vous êtes vraiment un rabat-joie ! Pour une fois que je suis… que nous sommes accueillis avec les égards dus à notre rang… naturellement, vous vous arrangez pour tout gâcher !
    ARTHUR : Mon cher Duc, je suis vraiment confus… si vous exigiez réparation, je comprendrais !
    LA DUC : Mais pas du tout, qu’allez-vous chercher là ! Nous sommes très satisfaits de votre accueil !
    ARTHUR : Quand même, j’ai honte de…

(Noir, voix off)

    LE DUC : Je vous remercie de vous être occupé de la p’tite… pourtant, vous, vous n’êtes pas obligé !


TSON !

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

"Non, mais ça peut attendre si vous en avez encore besoin."  :lol:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB