Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui fait construire des buffets à vaisselle !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Devant la grande porte de Kaamelott, Yvain et Gauvain montent la garde. Ils ont l’air gêné, ils n’osent même pas se regarder. Pile entre eux, quelqu’un a déposé un étron. Le délit fut commis il y a peu car il fume encore.
GAUVAIN : Vous avez vu qui...
YVAIN : Ah non ! J’ai rien vu, moi.
GAUVAIN : Je crois que je me suis assoupi quelques instants, vous pensez que...
YVAIN : Mais je pense rien ! Vous aviez qu’à pas vous endormir !
GAUVAIN : Mais si vous n’avez pas dormi, vous devez bien savoir qui est venu faire ses besoins devant la grande porte.
YVAIN : Ouais euh... bon, j’ai p’têtre fermé les yeux... mais deux secondes, hein !
GAUVAIN : Pensez-vous que mon oncle sera courroucé ? Peut-être devrions-nous l’enlever ?
YVAIN : Ah non mais moi, je touche pas à ça ! Trop dégueux.
GAUVAIN : Vous avez raison... nous dirons que c’est un cheval.
YVAIN : Euh... vous avez déjà vu du crottin de cheval ?
GAUVAIN : Ah mais que nenni, je regarde ailleurs dans ces cas là !
***
Le roi Arthur revenant de mission avec sa troupe s’arrête devant la grande porte où les deux gardes dorment debout tout en produisant des ronflements sonores.
ARTHUR : OH !
YVAIN : Hein ?! Quoi ? A LA GARDE !
GAUVAIN : Non mais... je crois que c’est nous, la garde.
LÉODAGAN : Ah ben, j’confirme, oui !
ARTHUR : C’est comme ça que vous tenez votre poste ?!
LÉODAGAN : Vous vous rendez compte que n’importe qui aurait pu...
ARTHUR (Fixant le sol devant lui) : Chier devant la porte.
LÉODAGAN (Étonné) : Euh... oui, enfin j’pensais plutôt à une invasion...
ARTHUR : Moi, je pense pas... je vois. Regardez là.
LÉODAGAN : Ah merde !
ARTHUR : Comme vous dites.
LÉODAGAN : Me dites pas qu’vous avez pas vu qui a fait ça !
YVAIN : Ah j’en étais sûr, ça va encore être de notre faute... trop prévisible, le paternel, ça m’gave.
GAUVAIN : Mon oncle, soyez certain que si nous avions vu ce malandrin, nous l’aurions immédiatement pris au collet et jeté au cachot !
ARTHUR : Mais par un malheureux concours de circonstances, vous l’avez pas vu.. eh ouais, la vie est mal faite, hein ? Donc, il manque un prisonnier dans les geôles du coup ?
YVAIN : Ben ouais puisqu’on l’a pas...
ARTHUR : Vous allez le remplacer, tous les deux. Allez hop, au cachot !
LÉODAGAN : Mais avant, vous allez m’nettoyer cette merde !
YVAIN : Ah non mais ça, c’est trop pas juste. C’est une atteinte à notre dignité d’être humain, nous protestons énergiquement !
LÉODAGAN : Redites-moi ça et j’vous envoie aux galères !
ARTHUR : Les galères ? Oui, pourquoi pas... j’pensais plutôt à une corvée de latrines, moi.
GAUVAIN : Non non, mon oncle, on l’a pas redit, on nettoie et on va au cachot !
YVAIN : Ouais mais c’est quand même trop pas juste !
***
Plus tard, salle à manger de Kaamelott.
LÉODAGAN : J’me d’mande  quelle saloperie de dégénéré a bien pu faire ça !
ARTHUR : Ouais, mine de rien, faut en avoir quand même... même devant les deux abrutis là... sauf, s’il les connait !
LÉODAGAN : Vous pensez à un proche ?
ARTHUR : Proche, proche... y a pas besoin d’être très proche pour connaître la réputation d’ces deux-là !
LÉODAGAN : Alors qui ?
ARTHUR : Moi, j’pensais à un d’vos proches à vous... votre père, il s’rait pas dans l’coin par hasard ?
LÉODAGAN : Mon père ?! Nan mais ça va pas bien ?! D’abord, il est en Carmélide et puis, j’vois pas bien pourquoi il aurait fait ça !
ARTHUR : Parce que vous pensez qu’il a besoin d’une raison pour faire une saloperie ?
LÉODAGAN : Non, c’est vrai mais là, en l’occurrence... et puis il est en Carmélide, j’vous ai dit !
ARTHUR : Moi j’trouve que ça s’rait bien son style.
LÉODAGAN : Non mais dites, oh ! Dites tout d’suite qu’on est une famille de merde !
ARTHUR : Sans aller jusque là... vous conviendrez qu’il est spécial.
LÉODAGAN : Ça, c’est pas un tendre, c’est sûr. Mais non, j’suis sûr que c’est pas lui.
ARTHUR : Un des deux crétins alors ? Il aurait préféré faire là plutôt que de quitter son poste ?
LÉODAGAN : Et comme par hasard, ça va tomber sur le mien ! Non mais, vous en voulez vraiment à ma famille, hein ?!
ARTHUR : Mais j’ai pas dit ça, ça peut très bien être Gauvain... même si j’y crois pas trop.
LÉODAGAN : Nan mais ça tient pas votre histoire, là. Vous avez vu la taille du machin ? C’est pas un des deux gamins qu’a pu faire ça, c’est une merde d’homme, ça. Un vrai !
ARTHUR : Ça m’énerve mais c’est possible qu’on sache jamais.
***
Route d’Orcanie, un carrosse file à vive allure.
LOTH : Ah ! Ça c’est un fait d’armes ou j’m’y connais pas !
DAGONET : Un fait d’armes ?! Mais, j’ai pas vu d’arme, moi !
LOTH : Peut-être ! Mais, en tout cas, on a pas fini d’en entendre parler et on me prendra au sérieux maintenant !
GALESSIN : Mais, personne ne vous a vu !
LOTH : Et les gardes alors ?! Vous avez vu, ils ont pas osé bouger.
DAGONET : Nan mais... j’crois bien qu’ils dormaient.
LOTH : Des gardes de Kaamelott ?! Impossible !
GALESSIN : Ah mais si, j’les ai entendu ronfler, moi.
LOTH : Merde  !
(Noir, voix off)
DAGONET : C’est l’mot, oui.
TSON !

Chef de Clan
Hors ligne

C'est absurde à souhait, bravo ! J'ai adoré (si je puis dire) avoir l'image en tête de Goustan le Cruel chiant devant la porte juste pour .... bah faire chier son monde !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Super chute ! :)

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Excellent ! :D

Pécore
Hors ligne

Merci bien les amis :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB