Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui commence à rigoler à partir de 6 !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Perceval et Karadoc se sont remis en question, et les voilà de nouveau partis à l'aventure. D'ailleurs il faudra deux épisodes pour la raconter. Je commence par le premier. Je n'ai pas encore écrit le second, pourtant c'est lui que j'avais commencé à imaginer et je sais ce qu'il y aura dedans. Mais j'ai pris tellement de plaisir à écrire cette introduction que je ne peux pas m'empêcher de vous la soumettre dès maintenant.


Les exploits de Karadoc et Perceval − Épisode I

3 CORS

1. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Réunion de la Table Ronde avec les chevaliers habituels. Perceval et Karadoc ont terminé de raconter leurs dernières « aventures »...

Arthur
Ah nan mais c'est de pire en pire !
Père Blaise
Mais qu'est-ce que vous voulez que je fasse de ça ?
Perceval
Nan mais Sire, c'est quand même pas de notre faute si les brigands nous ont volé la carte au trésor ?
Calogrenant
Et sans carte, vous êtes quand même partis !
Karadoc
De toute façon, on sait pas lire les cartes...
Galessin (ironique)
Nos vaillants chevaliers Karadoc et Perceval sont tombés de cheval dans une mare, les chevaux se sont enfuis, les moustiques les ont piqués...
Perceval
Ah mais fallait voir les engins ! Sûrement des moustiques géants !
Karadoc (sceptique)
J'en ai déjà vu de plus gros...
Père Blaise
Mais ça suffit ! Je vous dis qu'il n'y a rien à tirer de tout ça !

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit. Père Blaise rappelle quelques fondamentaux à nos « héros »...

Père Blaise
Une quête, pour entrer dans la légende, doit avoir trois ingrédients.
Karadoc
Des ingrédients ? Vous voulez dire que s'il en manque un, c'est raté ?
Père Blaise
Exactement ! Trois ingrédients. Primo, un voyage dangereux, un périple. Et pas que des moustiques !
Perceval
On a eu aussi des brigands !
Père Blaise
Secundo, un but identifié. La recherche d'un renseignement capital, d'un objet de valeur. Là vous nous ramenez quoi ?
Karadoc
La crève...
Père Blaise
Et tertio, un combat épique.
Léodagan (ironique)
Ils se sont battus contre des moustiques...
Père Blaise
Est-ce que vous vous êtes servis de vos épées ?
Perceval
Nos épées ? Ben, elles sont tombées dans la mare.
Arthur
C'est pas vrai ! À chaque fois que vous partez à l'aventure, vous perdez vos chevaux et vos épées.
Karadoc
Pas la dernière fois.
Arthur
La dernière fois, c'est quand vous vous êtes perdu au village avant même d'arriver sur le sentier menant à la grotte du vieux sorcier. Vous êtes revenu sans épée et sans chevaux.
Karadoc
Oui, mais de plus on avait perdu la bourse que vous nous aviez confiée.
Arthur (abattu)
Ah oui, j'oubliais...
Lancelot
Seigneur Karadoc, seigneur Perceval, je crois que ce que le roi n'ose pas vous dire, c'est qu'il va falloir vous remettre en question. Sinon vous n'avez rien à faire à Kaamelott.
Père Blaise
Moi, en tout cas, j'en ai assez d'user mon encre pour écrire des conneries.
Karadoc (à Perceval)
Ils ont peut-être raison, ces derniers temps on s'est trop reposé sur nos lauriers.
Perceval
C'est pas faux.

3. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT
Perceval et Karadoc, vêtus en voyageur, sont debout devant la porte de la chambre royale.

Perceval
Sire, ouvrez !
Karadoc
C'est très important !
Perceval
C'est capital !

Les deux chevaliers attendent un peu mais rien ne se passe.

Perceval
Il roupille ou quoi ?

Ils frappent violemment la porte.

Karadoc
Oh ! Ouvrez, on vous dit !

La porte s'entr'ouvre. Arthur, en tenue de nuit, apparaît.

Arthur
Ah non, pas encore vous !
Karadoc
C'est très important, Sire !
Perceval
On a enfin réussi une quête !
Karadoc
On est trop impatient de vous la raconter !
Arthur (furieux)
Là maintenant ? Mais vous êtes complètement marteaux !
Perceval
C'est capital !
Arthur (furieux et calme à la fois)
Il y a réunion de la Table Ronde demain. Là ce sera le bon moment. Au-revoir.

Sur ce, Arthur claque violemment la porte.

4. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT
Perceval et Karadoc restent devant la porte.

Perceval
Je vous l'avais dit qu'il était avec sa femme. Quand il couche avec sa femme il est sur les nerfs, et après ça retombe sur nous.
Karadoc
Vous dites ça parce qu'il a claqué la porte ? Non, c'est juste qu'il est un peu nerveux.
Perceval
Vous croyez ?
Karadoc
Il a toujours été nerveux. C'est un genre qu'il se donne pour bien montrer qui c'est le chef.
Perceval
Mais on l'a réveillé ou pas ?
Karadoc
S'il est avec une de ses maîtresses, il était sûrement pas en train de dormir.
Perceval
Alors qu'est-ce qu'on fait, on insiste ?
Karadoc (s'apprêtant à frapper à la porte)
On insiste.

FERMETURE

5. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT

Perceval se relève péniblement, il saigne du nez. Karadoc, debout appuyé contre le mur, enlève la main qui couvrait son visage, révélant un énorme hématome sous l'œil droit.

Perceval
Ben il est drôlement nerveux cette nuit.

Karadoc (admettant)
Nan mais là d'accord : il était avec sa femme.


Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB