Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui est un grand malade mental ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Petit scénario sans prétention ^^. J'avoue avoir eu du mal a trouvé une chute (c'est définitivement pas mon fort). Quant au titre, j'ai rien trouvé donc celui-ci est temporaire. Bonne lecture ^^

Introduction
Arthur et Léodagan dans un couloir, en train de manger, avant d’entrer dans la salle de la table ronde.

Léodagan : Croyez-moi c’était pas une partie de plaisir ce donjon.
Arthur : Et niveau trésor, vous avez trouvé quelque chose ?
Léodagan : Justement, c’est là que ça pêche.
Arthur : Comment ça ? Y avait un trésor ou pas ?
Léodagan : Oui …
Arthur : Bon, et vous l’avez ramener ?
Léodagan : C’est là que ça pêche.

Coupure

Acte 1
A la table ronde.

Père Blaise : Bon, moi j’en suis à : « Les seigneurs Léodagan, Bohort et Perceval arrivèrent dans une salle circulaire, avec pour seule lumière un candélabre posé en son centre … »
Arthur : Bon alors et après, beau-père ?
Perceval : On est tombé sur une vieille.
Père Blaise : Vous plaisantez ?! Pas encore ?!
Arthur : Oh, Père Blaise vous vous calmez ? … Donc, une vieille. En même temps, c’est vrai que vous faites pas dans l’originalité.
Léodagan : Non mais attendez ! Une vraie vieille, toute moisie, les frusques trouées de partout, un œil qui pend à moitié, et tout le tintouin ! Ah non mais, on avait bien fait de pas casser une graine avant, on aurait tout dégobiller, à coup sûr !
Bohort : Quelle horrible femme …
Léodagan : Ah bah si, en fait Bohort à dégobiller, mais bon.
Perceval : Je vous raconte pas l’odeur, et on voyait bien le …
Arthur : ça va, ça va, Perceval ! Je pense que tout le monde se fait une idée.
Calogrenant : Elle vous a dit quelque chose ? Menacé ? Posé une énigme ?
Perceval : Ouais, elle a commencé à marmonner un truc en latin …
Arthur : En latin ? Parce que vous comprenez le latin vous maintenant ?
Perceval : Non, mais j’imagine que c’était du latin.
Arthur : D’accord … bon bref, continuez.
Léodagan : Et vu qu’elle était sur le chemin du trésor et que ça faisait trente plombes qu’on cavalait dans les couloirs, je lui ai foutu un taquet. Rapide, propre. Non, on en avait plein les bottes, là c’était la goutte d’eau
Arthur : Tant que c’était qu’un taquet …
Léodagan : Non mais après je lui ai tranché la tête parce qu’elle s’est mise à brailler, alors hein …
Arthur : Mais vous êtes marteau ! Vous saviez même pas ce qu’elle voulait ?! Vous pouvez vraiment pas vous empêcher de dézinguer tout ce qui passe !
Perceval : Si ça trouve on lui a rendu service.
Arthur : Non mais c’est moi ou y a un truc qui déconne ? Vous êtes chevaliers, vous avez pas à buter des gens, comme ça, parce que l’envie vous prend !
Léodagan : Mais c’était une clodo! A tous les coups elle avait la gale, la peste ou autre chose alors venez pas m’emmerder avec vos principes à deux ronds ! 
Bohort : Il y avait du sang partout … la pauvre femme …
Perceval : Moi je dis, c’était une sorcière.
Arthur : N’importe quoi …
Léodagan : Pour une fois, je suis d’accord avec le glandu. J’aurai rien fait, elle nous aurait jeté un sort ou une connerie dans le genre !
Arthur : Mais elle vous pas menacé, non de non !
Léodagan : C’était de la prévention.

Coupure

Acte 2
Toujours à la table ronde.

Calogrenant : Vu que la vieille ne gênait plus le passage, vous avez pu prendre le trésor alors ?
Perceval : Quand ?
Arthur : Comment ça « Quand » ?
Léodagan : Non mais, c’est là que ça coince …
Arthur : Mais quoi à la fin ! Vous allez la cracher votre pastille ? ça fait 3 heures qu’on est là-dessus. Ça va bien maintenant !
Léodagan : Et bah, une fois que la vieille est morte, elle s’est mise à fondre.
Arthur : A fondre ?!
Léodagan : Oui, à fondre. Je sais pas comment vous expliquer après, parce que c’est franchement dégueu. En tout cas, ça l’était assez pour faire gerber Bohort une deuxième fois.
Arthur : D’accord ... et donc ça vous a empêcher de prendre le trésor ?
Perceval : Bah c’était la vieille qu’avait la clef de la salle des coffres …
Léodagan : Et la clef a fondu avec la vioque …
Arthur : Attendez, vous aviez pas d’outils de crochetage ?!
Perceval : Bah non, pourquoi faire ?
Arthur : Mais comment « pourquoi faire » ? Pour crocheter la serrure de la salle des coffres, abruti !
Léodagan : On pouvait pas penser à tout ! C’est vous qui nous avez pressé le train pour qu’on parte sur le champ, soi-disant parce que la Dame du lac vous avait dit que c’était une quête urgente. Bon vous savez ce que j’en pense, hein ...
Arthur : C’est pas vrai ! 50 000 pièces d’or qui nous passe sous le nez parce que vous êtes pas foutu de penser à prendre votre matériel de crochetage !
Léodagan : Et bah fallait y aller vous-même dans ce donjon de mes deux ! Je vous signale qu’on a failli y rester entre la tarée à l’œil qui pend et les couloirs qu’en finissaient pas. 3 jours à retrouver la sortie !
Père Blaise : Bon je fais comment, moi ? Parce que là, ça va pas être facile à rendre épique une quête pareille.
Arthur : Je m’en fous …
Père Blaise : Ah bon, d’accord. Si vous vous en foutez, ça m’arrange. J’aurai pas à passer la nuit à chercher des tournures pour éviter au trois de passer pour des pignoufs.
Léodagan : Pignoufs ?! C’est mon pied dans les noix que vous cherchez ? Parce que croyez-moi, vous risquez de le trouver !
Arthur : Alors Père Blaise, vous êtes payé pour faire rentrer les chevaliers dans la légende donc vous discutez pas et vous le faites ! Quant à vous, beau-père : merde ! Voilà.  Vous avez foiré, et bien comme il faut.
Léodagan : Je sais pas ce qui me retient de vous coller un pain ! La prochaine fois, vous vous démerderez tout seul !
Arthur : Si vous êtes pas content, personne vous empêche de retourner en Carmélide ! Là-bas au moins vous serez dans votre élément entre des mecs qui crament toute la journée et d’autres qu’on écartèlent pour avoir volé un quignon de pain !
Perceval : Parlez pas de mecs cramés, Bohort va encore gerber.
Calogrenant : C’est vrai qu’il est assez pâle.
Bohort : Je me sens pas très bien …

Coupure

Acte 3
Pendant le dîner. Léodagan et Arthur tirent la tronche.

Guenièvre : Et bah, c’est encore gai ce soir …
Séli : Vous pourriez faire un effort quand même. C’est vraiment trop demandé ?
Léodagan : ça va là ! On a rien dit !
Séli : Bah justement ! C’est toujours pareil ! Soit y a des assiettes pétées tout le long du repas, soit vous avez vos mouilles dans vos auges à pas moufter. Avouez que c’est lourdingue à force !
Guenièvre : Finalement, je n’aurai peut-être pas dû décommander le barde pour ce soir …
Arthur : Au contraire vous avez bien fait. Sinon il nous aurait conter la magnifique épopée de celui-là (en faisant un signe de tête vers Léodagan).
Léodagan : Et là, à coup sûr …

Noir

Léodagan : C’est toute la vaisselle qu’aurait volé.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

:o

Moi j'ai adoooooooré !
Vraiment très très bien écrit, j'ai cru que je lisais du AA je t'assure :P

En plus Leodagan est extrêment bien traité dans ton récit, et vu que je l'adore. Mais les autres sont géniaux aussi, tu as bien repris le vocabulaire d'Arthur.

Quant à la fin moi j'ai beaucoup aimé aussi ;)

Non vraiment rien à redire ! Ah si.... à quand le prochain ? :)

Chevalier
Hors ligne

Ah ah pas mal! Me suis bien marée avec Perceval qui nous resort une vieille et Bohort qui arrête pas de gerber :lol:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

J'adore les dialogues ! Les répliques que j'ai bien aimées, c'est le triple « C’est là que ça pêche » et le « Ah bah si, en fait Bohort à dégobiller, mais bon »... Ah, et le « C’était de la prévention » ! :) Bref, il y en a plein qui m'ont bien fait rire !

Ce que j'aime bien, aussi, c'est que vu que la quête a échoué, Léodagan est un petit peu obligé d'être solidaire de Perceval et Bohort...

Effectivement, la fin n'est pas aussi drôle que le reste, mais elle est pas mal quand même.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci pour vos compliments, ça fait plaisir ^^ et ça motive pour continuer, vraiment :)
Pour mon prochain scénario, j'aimerai bien faire intervenir le chef burgonde et Kadoc que j'adore, mais je dois encore visionner des épisodes pour bien cerner leurs expressions.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah sisi j'ai bien aimé aussi :)
J'ai beaucoup aimé Perceval...

" On est tombé sur une vieille. "

Croustillant
Hors ligne

Ah il était super celui-là! Une super bonne utilisation des personnages: Perceval et la vieille, Bohort qui vomit, Léodagan qui égorge"par prévention". Et puis tu les fais très bien parler donc vraiment super!

Chef de Clan
Hors ligne

J'ai été mort de rire du début à la fin. En plus on s'imagine trop les personnages dans la tête. Bravo

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Très bon scénario (malgré pas mal de fautes d'orthograaaaaaaaaaaaaaaaa... *kronk*) :)

N'y aurait-il pas quelque influence naheulbeukienne ? La décapitation par prévention de sorcellerie ? ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

j'ai pas fais gaffe pour les fautes, il me semblait ne pas en avoir fait ...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Haha ! Ne prends pas ça comme un reproche, c'est juste pour pratiquer mon activité physique régulière :)

C'est juste quelques confusions phonétiques. Pas de quoi éveiller les gardiens de la Bonne Orthographe et de l'Utopiale Grammaire dans un but d'Education (BOUGE) de ce forum ! :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

En même temps, j'ai beau me relire plusieurs fois pour voir si ça sonne bien, la plupart du temps pour moi ça le fait ^^

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'ai adoré, c'était une super idée de mettre Bohort, Leodagan et Perceval ensemble pour une mission. Et Leodagan qui ne cesse de répéter "C'est là que ca peche" de peur de se faire engueulé par Arthur. Super!!

Chevalier
Hors ligne

Félicitations Séli, j'y vais moi aussi de mes "bravo" pour t'inciter à en écrire d'autres !
Au plaisir de te lire !

Chevalier
Hors ligne

Au risque de paraitre peu originale : bravo ! :) Il est très bien ce petit texte, agréable à lire et drôle... Tu as bien repris les personnages, on les retrouve tout à fait dans les répliques. Léodagan est excellent. Et Bohort malade, bien sûr, c'est logique ! ;) Donc tu as développé de bonnes idées, continue comme ça pour le prochain.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Perceval et Léodagan sont géniaux, les personnages sont très bien cernés, bravo Séli.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB