Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui prend tout le fromage gratiné !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Kuchulainn a écrit :

Je pense qu'il y a eu des coupes sauvages dans le script pour tenir dans le format de 9 x 55 mn... AA a déjà parlé de ses difficultés à estimer la longueur des scènes. Il a voulu profiter des décors au maximum, d'où des plans jugés un peu lents pour les mettre en valeur mais aussi pour montrer le désespoir d'Arthur, mis en sommeil pendant quinze ans et se réveillant dans le livre V lors de son constat d'échec...

Non AA a confirmé qu'on avait l'intégrale de ce qu'il avait tourné :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Denethor a écrit :

Je pense qu'il y a eu des coupes sauvages dans le script pour tenir dans le format de 9 x 55 mn... AA a déjà parlé de ses difficultés à estimer la longueur des scènes. Il a voulu profiter des décors au maximum, d'où des plans jugés un peu lents pour les mettre en valeur mais aussi pour montrer le désespoir d'Arthur, mis en sommeil pendant quinze ans et se réveillant dans le livre V lors de son constat d'échec...

Non AA a confirmé qu'on avait l'intégrale de ce qu'il avait tourné :) </div></blockquote>Je sais que l'on a tout ce qui a été tourné mais a-t-il pu tourné tout le script ? Ne l'a-t-il pas raccourci pour des raisons de moyen ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

D'après Mr ASTIER, dans le bonus du livre 5 concernant le livre 6, il dit que ce livre 6 serait tourné en director's cut. Le director's cut, il me semble, est l'adaptation de l'auteur comme il souhaite voir son oeuvre par la suite sur nos écrans.
Je pense alors que Kuchulainn pourrait avoir raison en pensant que certaine scènes aurait pu être simplement enlever du script pour des raisons de budget, car tourner à Cinecita, à l'air assez cher. ( toujours d'après le bonus).
( si quelqu'un peut définir le director's cut avec plus de précision).

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Marcus, je crois qu'il dit que c'est le DVD du livre V qui est le director's Cut par rapport à la version TV.
En effet le livre V a été diffusé en 4 épisode de 52 minutes puis 50 épisodes de 7 minutes.

Pour le DVD un nouveau montage a été fait en 8 épisodes de 52 minutes nettement meilleurs que ce qui avait été livré à M6. C'est le director's Cut de AA, le montage qu'il aurait voullu faire si M6 ne lui avait pas imposé le format de 7 minutes.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Flammeche a écrit :

Marcus, je crois qu'il dit que c'est le DVD du livre V qui est le director's Cut par rapport à la version TV.
En effet le livre V a été diffusé en 4 épisode de 52 minutes puis 50 épisodes de 7 minutes.

Pour le DVD un nouveau montage a été fait en 8 épisodes de 52 minutes nettement meilleurs que ce qui avait été livré à M6. C'est le director's Cut de AA, le montage qu'il aurait voullu faire si M6 ne lui avait pas imposé le format de 7 minutes.

Je crois que vous dites la même chose ! :)

Ce que veut dire Marcus (= ce qu'a dit Astier) est que la version du livre VI TV est la version finale = la version DVD (donc la version dès le départ comme le voulait le réalisateur...)

Là où Marcus et moi nous rejoignons est sur l'idée qu'Astier n'a peut-être pas réussi à filmer tout ce qui était dans le script, faute de moyens, d'où les ellipses un peu confuses à certains moments : Astier n'a probablement filmé que l'essentiel... en tout cas ce qu'il avait
les moyens de filmer.

Il n'y aura donc effectivement pas d'autres montages (il n'y a probablement pas d'autres bouts de pelloche...) mais le script initial devait contenir les explications qui nous manquent. Astier a peut-être fait un choix entre ce qu'il avait les moyens de tourner ou pas... C'est donc plus un problème de production que de réalisation...

Je pense que le bonus du livre VI où est présentée une journée de tournage nous éclairera peut-être là-dessus.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Surtout qu'à la base il devait y avoir une saison VII pour la télé et qu'AA a décidé de condenser ces deux saisons en une, alors forcément il y a des choses sur lesquelles il est obligé de passer plus rapidement.

Chevalier
Hors ligne

Et puis il a dit qu'il avait trop tourné pour le Livre V. Il n'a sans doute pas voulu commettre la même erreur pour ce livre VI, même s'il aurait été opportun de remplacer certaines scènes d'attente chez Aconia par des scènes plus pertinentes.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Jusqu'à présent, au premier visionnage, j'ai bien aimé ce Livre VI (et j'en attends encore beaucoup !). Rien ne m'a gêné en profondeur notamment concernant les points de débat déjà évoqué ici. D'ailleurs, ce débat m'a bien fait réfléchir et a un peu atténué ma première impression. Mais un second visionnage va corriger tout ça. Je reviens l'avis de sossa concernant la future relation Arthur/Guenièvre avec le serment dans la tête du premier. Attendons la suite et fin du Livre pour avoir une idée plus précise voire correcte...

J'ai trouvé les trois premiers épisodes un peu lent mais le Livre est pris une belle envolée ensuite. Non, avec le coup du parachutage du Père Blaise et du futur Maître d'arme, LA CHOSE qui m'a de suite frappé, gêné et que je n'arrive pas à intégrer (moi qui aime la rigueur), c'est comment AA a-t-il pu écrire le coup de Perceval sachant jouer au cul de chouette et même apprenant les règles au tavernier ! ça, ça ne passe vraiment pas pour moi ! Alors, j'ai cogité, j'ai cogité et voilà comment je me console (ou consolerai si mon hypothèse n'est pas dévoilée dans la suite) : il arrive quelque chose à Percecal qui le rend encore plus bête que ce qu'il n'est dans le Livre VI - je trouve qu'il n'est pas aussi bête qu'il l'est dans les autres Livres - et du coup, il a oublié comment on joue au cul de chouette... Mais ça me déçoit vraiment d'en arriver à inventer des hypothèses pour justifier une erreur (je croyais même que c'est moi qui me plantait en repensant à Percecal relance de quinze ).

Néanmoins, je suis sûr que d'ici un peu de temps, le temps que tout cela se bonifie en nous, ce Livre VI sera également considéré comme un très bon Livre de Kaamelott.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

En même temps, on pourrait supposer que Perceval ait oublié au bout de quinze ans un jeu dont il ne comprenait pas bien les règles au début... Mais il est quand même carré pour se rappeler les règles les plus absurdes. Est-ce un repentir d'Astier qui regrette de ne pas avoir fait exposer les règles du cul de chouette par Perceval dès le départ ?
Enfin, puisqu'une fois encore nous sommes dans le songe d'Arthur, n'imagine-t-il pas la scène ainsi, à partir de ce qu'on lui aura raconté ? Comment, un peu facile comme explication ?!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

je ne pense pas que le livre en VI en soit est mauvais je pense plutôt que beaucoup de gens(et je me compte parmis eux) on dans la tête le livre V qui frolait la perfection tout en arborant un nouveau genre avec plus de noirceur de tristesse ... le livre VI ne peut pas tenir tête au 5 car il abandonne le genre du livre 5 ce qui est logique étant donné qu'arthur n'a aucune raison de déprimé.
Pour ce qui est des scènes tourné hje suis entierement d'accord avec Kuchulainn .Condenser 2 saisons en une de 9 episodes cela oblige les ellipses , ce qui est dommage c'est que justement une autre saison VII n'est pas était programmé le livre on aurai obtenu de ses deux saisons beaucoup d'explication et beaucoup moins d'ellipse .

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je vais faire ma blonde de base bien que je ne le soit pas.Je comprends pas comment, même dans un  songe, Arthur aurait pu savoir comment tous ses chevaliers ont vécu avant son arrivée, comment Perceval se retrouve avec sa grand-mère à essayer de trouver une quête, ce qu'ils ont pu se dire, l'épisode du cul de chouette, les plans de Léodagan et tout le tremblement.Je suis désolée mais j'arrive pas!!
Qu'il rêve de son passé à Rome, je veux bien puisque c'est lui qui l'a vécu, mais pour la partie Bretonne là je ne suis plus.Si vous avez des explications je veux bien que vous éclairiez ma lanterne!!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Mathx a écrit :

J'ai trouvé les trois premiers épisodes un peu lent mais le Livre est pris une belle envolée ensuite. Non, avec le coup du parachutage du Père Blaise et du futur Maître d'arme, LA CHOSE qui m'a de suite frappé, gêné et que je n'arrive pas à intégrer (moi qui aime la rigueur), c'est comment AA a-t-il pu écrire le coup de Perceval sachant jouer au cul de chouette et même apprenant les règles au tavernier ! ça, ça ne passe vraiment pas pour moi ! Alors, j'ai cogité, j'ai cogité et voilà comment je me console (ou consolerai si mon hypothèse n'est pas dévoilée dans la suite) : il arrive quelque chose à Percecal qui le rend encore plus bête que ce qu'il n'est dans le Livre VI - je trouve qu'il n'est pas aussi bête qu'il l'est dans les autres Livres - et du coup, il a oublié comment on joue au cul de chouette... Mais ça me déçoit vraiment d'en arriver à inventer des hypothèses pour justifier une erreur (je croyais même que c'est moi qui me plantait en repensant à Percecal relance de quinze ).

J'ai une idée qui n'engage que moi... Dans le livre VI, Perceval parle du cul de chouette avec les règles du Pays de Galles... Alors que dans le livre I, c'est les règles à l'Aquitaine, et il comprend rien... A mon avis, c'est pas une question de jeu, c'est une question de règles! ^^

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

L'explication est que ce n'est pas un songe.
Dites moi si je me trompe, mais AA n'a jamais dit que c'était les songes d'Arthur. Se sont des faits qui se sont réellement passés, rien de plus.C'est un retour en arrière qui nous explique ce qu'il c'est passé à cette époque et non pas des souvenirs ou des rêves d'Arthur.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah bah là d'accord, c'est bien ce que j'avais compris.Je n'avais jamais entendu parler de songe dans aucunes interview alors du coup je ne comprenais plus!!

Pécore
Hors ligne

Alexandre Astier la clairement dit dans quelques interview, ce ne sont pas des rêves, des songes ou un défilement de la vie d'arthur avant sa mort mais uniquement une explication de ce qui c'est passé avant le livre I ...

Semi-Croustillant
Hors ligne
Michou a écrit :

J'ai une idée qui n'engage que moi... Dans le livre VI, Perceval parle du cul de chouette avec les règles du Pays de Galles... Alors que dans le livre I, c'est les règles à l'Aquitaine, et il comprend rien... A mon avis, c'est pas une question de jeu, c'est une question de règles! ^^

Pas possible car quand le tavernier et Karadoc se mettent à jouer au cul de chouette, Perceval n'y pige rien. Le tavernier dit que Perceval doit jouer avec les règles à l'Aquitaine mais, même si c'était le cas, Perceval ne bronche pas. Il ne sait pas vraisemblablement... Le tavernier est même obligé de dire à Perceval de balancer "cul de chouette".

Le coup du songe, je dois dire que c'est comme ça que je me le représentais. Comment introduire un Livre antérieur dans sa chronologie au Livre V ? Avec un flashback pendant qu'Arthur agonise par exemple. J'aurai bien vu une petite scène en préambule de l'épisode 1 du Livre VI et un retour au présent en fin d'épisode 8 ou début d'épisode 9. Selon ce que j'ai lu sur le forum, c'est Emmanuel Meirieu qui aurait balancé le fait que le Livre VI soit un songe d'Arthur... mais est-ce une réalité ou une façon selon lui d'aborder ce Livre VI ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Et si percevel ne comprenait pas plus les règles du cul de chouette, dans le livre 6 que dans le livre 1.
Peut être fait_il juste semblant de dire " cul de chouette" dans le livre 6, pour faire celui qui sait jouer. Dans le livre 6 perceval dit qu'ont peut annoncer "cul de chouette " quand ont veut. Je pense que sa grand-mère connait les règles, mais que lui est trop à la ramasse pour comprendre.
Pourtant il serait possible qu'il est une facilitée déconcertante à compter quoi que ce soit à vue d'oeil.( Y compris le nombres de pierre qu'il y a au chateau).
Stupidité et intelligence hors du commun, sont les adjectifs qui caractérisent le mieux Perceval.
C'est ce qui fait l'originalité et le charme de ce personnage si attachant qu'est "Provençal le gaulois".
C'est une hypothèse.

Croustillant
Hors ligne

Le seul truc qui peut paraître dérangeant, en ce qui me concerne, est le fond sonore persistant ...
Si on scotche dessus, c'est chiant.

Mais j'attends avec impatience les trois derniers épisodes :p

Chevalier
Hors ligne
Marcus307 a écrit :

Et si Perceval ne comprenait pas plus les règles du cul de chouette, dans le livre 6 que dans le livre 1.

Dans le livre I il connaît carrément pas le jeu.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Mathx a écrit :

Selon ce que j'ai lu sur le forum, c'est Emmanuel Meirieu qui aurait balancé le fait que le Livre VI soit un songe d'Arthur... mais est-ce une réalité ou une façon selon lui d'aborder ce Livre VI ?

Je confirme : c'était dans l'interview sur le site reprenant le dossier de presse.
Le phrase exacte de Merieu est : "Ce n’est pas la Rome Historique, c’est la Rome dont Arthur se souvient : un monde enchanté."
Et le lien :
http://www.groupem6.fr/kaamelott/emmanuel_meirieu.html

Maintenant, il est vrai aussi qu'Alexandre a dit à de nombreuses reprises que ce n'était pas un flashback mais un prequel...

Il a aussi annoncé qu'il y aurait dans la version DVD un long passage avec un écran noir (et ce sera la seule différence avec l'édition TV)... Comment l'interpréter autrement qu'une façon de marquer le retour à la trame normale (si c'est avant l'épisode IX) ou l'introducation du retour en arrière, si le noir est avant l'épisode I ?

Je sais : je radote et je répète des choses que j'ai déjà écrites dans d'autres posts (ou même peut-être celui-là ?)

Ma théorie sur le songe est qu'il imagine les actions des autres chevaliers d'après ce qu'il a appris d'eux par la suite ou ce qu'il imagine d'eux... Au bout de quinze ans, il commence à les connaître ! Bon, c'est peut-être foireux mais ça expliquerait même pourquoi il joue le blondinet qui suit Mewanwi (et voilà, encore une explication foireuse), une sorte d'anticipation de leur relation future...

En même temps, quand on compare avec les hallucinations du Dr House, dont Astier est fan, ce n'est pas si absurde que cela de le voir réécrire l'histoire selon ses névroses...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour moi ce n'est pas un songe. C'est forcément la Rome dont Arthur se souvient, étant donné qu'on suit son avènement, mais ce n'est pas un songe. C'est comme dans Star Wars : Un préquel qui vient expliquer bien des choses sur le passé des personnage. Après p'tét que la semaine prochaine les épisodes démontreront que je me plante totalement en pensant ça, mais pour l'instant, c'est comme ça que je le perçois, ce livre VI : une réalité et pas un songe.

Edit  :
en relisant un peu les messages, je pense que vous allez chercher trop loin certaines explications lol. Exemple : si AA joue le blondinet près de Mevanwi, c'est certainement simplement parce que ça le faisait marrer de jouer un rôle aussi stupide XD.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ToMtOm a écrit :

Edit  :[/b] en relisant un peu les messages, je pense que vous allez chercher trop loin certaines explications lol. Exemple : si AA joue le blondinet près de Mevanwi, c'est certainement simplement parce que ça le faisait marrer de jouer un rôle aussi stupide XD.

Oui, c'est même certain, mais, comme vous l'avez remarqué, j'aime bien les explications capilotractées...

Cela me satisfait plus que de dire qu'Astier ne se souvenait plus très bien des épisodes qu'il a écrits, qu'il n'avait plus de fric lors du tournage et qu'il a filmé certaines choses à l'arrach, en se retrouvant coincé au montage...

Je trouve cette explication-là plus poétique. Et si rien ne vient la contredire dans les trois derniers épisodes, je vais la garder.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour le mariage Arturus ~ Aconia le maitre d’arme et père blaise ne savent pas qu’elle est déjà donc il n’y a pas offense alors que pour Mévanwi c’était différent

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je pensais à une discussion qu'on a eue il y a quelque temps dans La Taverne à propos de La guerre des étoiles . Beaucoup de gens (mais pas tous !) pensent que les trois premiers épisodes (ceux qui ont été tournés récemment) sont moins bon que les trois derniers (ceux qui ont été tournés dans les années 1970-80). On avait débattu de tout ça et, pour résumer, voilà quelle était mon opinion à propos du n°3 (qui joue le même rôle que le Livre VI de Kaamelott) : Anakin est le gentil durant presque tout l'épisode alors qu'il y a plein d'éléments qui ont été introduits pour le faire glisser progressivement (par exemple il pourrait s'opposer à la démocratie en toute sincérité, vu qu'elle n'est pas fiable, et ainsi la trahir avec de bonnes intentions), et devient brusquement le méchant suite à la mort de sa copine. Ça ne tient pas debout !

De tout ça, on avait beaucoup discuté là-bas et je n'y reviendrai pas. Mais je me souviens que quelqu'un nous avait signalé que, selon une interview, A. Astier faisait partie de ceux qui ont préféré les trois premiers épisodes (les récents).

Or il y a un parallèle, je trouve : il y a plein d'éléments qui se mettent en place pour qu'Arturus devienne peu à peu un grand homme. Or, à la fin du Livre VI, il est toujours le petit trouffion de base paumé et hébété, à part qu'il a un bel uniforme. Qu'a-t-il fait de grand ? Demander à Merlin d'encourager les quêtes, donner une leçon à Glaucius (les pompes), redonner de la dignité au vieil empereur ? Tout ça reste des détails par rapport à ce qu'il deviendra ensuite : un grand roi de légende. Pour l'instant, Arturus n'est encore pas grand chose, c'est un jouet dans les mains de Sallustius qui le trimballe à sa guise de chez Aconia à chez l'empereur.

Du coup je vois venir le coup gros comme une maison : Aconia va mourir, et alors Arturus, soudain, brusquement, comme Anakin, va changer de statut.

Si c'est ça qui se passe, je boude.

Chevalier
Hors ligne

Non mais Arthur était déjà un mec bien avant. On peut le constater au tout début, quand il refuse de taper sur Papinius. Le discours de César a pu réveiller le futur Arthur le Juste qui sommeillait pas si profondément en lui, c'est tout. Et ce sont pas des détails, le Arthur du livre V est un grand roi parce qu'il est resté humain malgré le pouvoir, il continue à être le mec bien de la caserne qui refuse de taper sur les plus faibles. Arthur est pas un roi de conquête, il est un roi fédérateur, libérateur, et elle est là sa grandeur.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB