Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ira chercher l’Graal tout seul. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Donc si on résume toutes les hypothèses qui reviennent fréquemment (il y en aurait 4 si je ne m’abuse):

1.    Meleagant serait envoyé par les dieux, mais les dieux du chaos pour simplement semer la discorde « tout simplement ». il serait le côté mauvais et noir de la série.
2.    Meleagant serait envoyé par les dieux du chaos pour faire « la réponse » aux protagonistes principaux des plans divins qui sortent des routes tracées (comme Arthur, césar ou lancelot). Ce qui tendrait à faire un peu penser à une guerre inter dieux pour la façon de d’amener les hommes à trouver le graal et amener la lumière.
3.    Meleagant serait la réponse des dieux (les bons) pour rebouster leurs plans qui partent un peu en vrille avec la démotivation de certains (là en l’occurrence d’Arthur). Ce serait alors une façon des dieux de retomber sur leurs pieds.
4.    Meleagant serait la réponse des dieux (les bons encore) pour « punir » les héros qui se sont fourvoyés et ainsi qui risquent de faire capoter les plans divins. Ils seraient alors écartés et remplacés (en l’occurrence Arthur par lancelot).

Vous en pensez quoi ?

Boniche officielle du roi
Hors ligne

Salut babbarjo !

Alors, de but en blanc : Tu es qui ? Comment en es-tu venu à t'inscrire ? Pourquoi ? Qu'est-ce que tu aimes à part Kaamelott ? Et tout, et tout...
Du coup si tu allais te présenter dans la rubrique Présentation pour nous en dire plus sur toi ? Et que les gens qui le désirent puissent fougueusement te souhaiter la bienvenue sur le forum ? :D  :D

Sinon, je n'ai pas d'avis tranché sur Méléagant donc je vais m'abstenir de répondre, mais sympa ta petite synthèse. :)

Chef de Clan
Hors ligne

Ben il me semble que dans la prophétie, c'est le Dieu des morts, la réponse... C'est pas Méléagant ça ?

Semi-Croustillant
Hors ligne

Si si c'est ça mais c l'interprétation qui est différente  et oui babbarjo ton résumé est bon mais si ça se met il y a une hypothèse qu'on a pas encore émise et qui serait la bonne , Laissons le soin à Mr Astier de nous surprendre

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ouais et il en est foutrement capable!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Franchement je saurai pas dire

Croustillant
Hors ligne

Bonjour tout le monde, après vision intégral du livre VI, j'aurais une question a laquelle je ne trouve pas de réponse, désolé si celle-ci a déjà été posée, je n'ai pas eu le courage de relire tout les topics

Voila, dans le livre V, meleagan intervient suite à une faute grave d'Arthur, ce dernier ayant fâché les dieux et permettant l'accomplissement d'une funeste prophétie, mais pour cesar, qu'a-t'il pu faire pour que meleagan vienne le pousser au suicide ? pour quelle raison les dieux ont ils pu l'envoyer pour faire cesser son reigne ?

Merci d'avance si vous pouvez m'aider

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

vraissemblablement, la faute de cesar c'est l'abandon du pouvoir. il laisse faire les senateurs qui magouillent et ne gouverne plus. a mon sens.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Si chaque fois qu'un dirigeant abandonne ses responsabilités parce que c'est vraiment la merde, un mec en noir arrive pour le suicider, va y avoir une sacré chute agricole

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour,

J'aimerai soumetre une hypothese à votre sagacité. Je ne suis pas du tout feru en legendes, ni en psychologie, mais une idée m'a traversé l'esprit, et qui peut coller à pas mal de circonstances dans lesquelles Meleagan apparait.

Si c'etait la conscience?

Ce qui me fait dire cela, c'est que le personnage n' a jamais d'influence physique. Il manipule. Il n'a pas d'armes, il apparait et disparait dans le temps et dans l'espace sans que cela ai la moindre influence sur son apparence. Il se retrouve le plus souvent possible en tete à tete avec son interlocuteur, et souvent dans des moments de grand doute, de recherche.

En tout cas, je ne vois pas la moindre recherche de racroche à la religion dans la Serie. L'auteur envoi des piques acerbes sur la rigidité de la messe en latin, la durée du bidule, et les diverses altercations avec le repurgateur montrent assez que c'est vraiment pas son truc. Je serai trés surpris qu'il introduise du coup une reference aussi enorme qu'une comparaison avec le Christ dans le livre 6.

Les raprochements avec une divinité, bonne ou mauvaise, ne me satisfont pas réelement.

Mais chacun des personnage avec lequel il intervient à un moment cherchent une reponse. Cette reponse est au fond d'eux. Elle est personnelle. Il faut trouver le temps d'aller la chercher. Lancelot se retire dans sa caverne, Arthur fait le voyage pour trouver ses enfants, et Cesar s'eloigne des taches du pouvoir. Ca leur laisse le temps de reflechir, et de se pencher sur eux meme. Puis Meleagan sort de l'ombre, et donne des voies parfois contradictoires. Et Lancelot n'arrive pas à tuer qui que ce soit. Arthur fait le point sur sa vie personnelle. Pas sur ce qu'il à fait pour le royaume. Sa vie à lui, avec ses contradictions. Et puis il est etoufé par les paradoxes, et choisi la seule et derniere issue qui existe.



Voila ce qui m'a traversé l'esprit. Et puis ca me semble bien coller avec l'esprit de l'auteur, pour peu que j'arrive à l'analyser correctement. Quoi qu'il en soit, ce monsieur (l'auteur) est absolument genial et j'aimerai qu'un jour ses ecrits soient enseignés dans les ecoles. Il y en a pour tous les niveaux.

Au plaisir de vous lire. ;)

Chef de Clan
Hors ligne

Sans pour autant parler de conscience, je rejoins assez cette idée de quelqu'un qui n'existe pas. Bon, d'accord, ça colle pas super au niveau du livre V où il est le guide d'Arthur, trouvé au village par Bouchitey .. mais après tout, pourquoi n'apparaitrait il pas à Bouchitey qui est lui aussi, désespéré par notamment, la disparition de son fils. D'ailleurs, plus de trace de Bouchitey après son départ du phare. En plus, Bouchitey dit à Arthur qu'il y a peu de chances pour qu'ils se recroisent (a t'il dans l'idée de se suicider également puisqu'il a rencontré Méléagant ?). Alors oui, cette idée de quelqu'un qui n'existe pas vraiment sauf dans l'imaginaire de ceux à qui il apparait est la plus probable, je pense. Le côté noir de Lancelot, lui qui est toujours vêtu de blanc par contraste, le côté de plus en plus désespéré et sombre d'Arthur dans le livre V (y compris dans les cheveux, les vêtements etc...), le côté fatigué et nostalgique de César qui plus d'une fois, clame qu'il regrette le temps où on le considérait et où on l'appelait Imperator. Seul Lancelot ne s'est pas suicidé, même après que Méléagant l'eut abandonné. Parce que son âme est pure finalement et pas si noire que ça ? ... A méditer, mais c'est sur qu'Astier a la clef et qu'on aimerait en savoir plus. Forcément...

Semi-Croustillant
Hors ligne

Je trouve l'association Méléagant/Conscience très séduisante .
Cependant, l'episode où Il intervient dans le discours de Prisca sur l'infertilité que represente Méléagant là ? Parce que s'il n'est visible que pour une seule personne à la fois la plupart du temps- et là on peut bien penser que le protagoniste en question se retrouve seul face à sa conscience-; dans l'episode où Arthur et lui font escale avec les forains Méléagant est bien une personne physique...
Il y a manipulation des protagonistes,non? C'est juste ça qui me fait dire que je ne saisie toujours pas qui est Méléagant parce que quand même il possede de sacrés dons le bougre!! Omniscient,manipulation de Prisca....

Chef de Clan
Hors ligne

On dit souvent que les vrais voyant(e)s n'existent pas et qu'ils (elles) disent ce que le client veut (ou ne veut pas, pourquoi pas) entendre. Dans ce cas là, ça marche. Mais c'est vrai que par exemple, chez Bedos, c'est Méléagant qui parle et Bedos lui répond. Donc là, ça marche plus. ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est vrai que le coup de la conscience serait pas mal, mais un peu invraisemblable ... Kaamelove à expliqué les raisons, mais qui est le forain qui conte l'histoire du loup ? Parce qu'après le spectacle, il sort à Arthur "C'est pas de notre faute si vous n'avez pas d'enfants" ... Faudrait pas l'oublier celui là, le complice de Dark Méléagant :D

Semi-Croustillant
Hors ligne

Je n'ai jamais abordé le sujet du forain comparse de Meleagant mais c'est vrai qu'il est etonnant pour ne pas dire bizarre . Déjà, il a parfois le regard vide, absent c'est un personnage duquel je suis passee à coté car je n'arrivai pas à en saisir le sens et pourtant; j'ai l'impression que lié à Meleagant; il n'est pas sans sens. C'est cette phrase citée par Pierrs "C'est pas de notre faute si..." qui demontre que le forain n'est pas qu'un simple forain...
Merci Breizhnight de rappeler le passage(que j'ai pourtant adoré) avec Anton/Bedos. En ce qui concerne l'episode avec Prisca; je trouve que faire dire à la pseudo voyante des mots pensés par un autre releve d'autre chose que de la simple suggestion . C'est , pour moi, là que Méléagant peut apparaitre comme un etre "surnaturel".

Chef de Clan
Hors ligne

Pour être passé personnellement par des moments difficiles aussi, la saison V, ma préférée bien sur, m'a beaucoup touchée. Ce que vit Arthur dans ce cas, les questions sur la paternité, je l'ai ressenti (heu .. nan mais je suis papa et naturellement .. c'est une autre histoire ça ;) ). Et inconsciemment on sait que l'on a un souci. Alors quand Arthur s'entend dire qu'il est infécond par Prisca, et bien dans ce cas on pourrait penser que Méléagant est en fait aussi une partie d'Arthur qui lui dit ce qu'il veut entendre, et qu'il redoute depuis le début de sa quête, qu'il ne peut avoir de descendance. Je pense que ce qui fiche tout par terre, c'est plus les dialogues avec Bedos pour le coup... Bon, mais alors qui est Méléagant...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour,

C'est vrai qu'il y a deux moments ou Meleagan est aussi avec d'autres personnages.

Le patron de la fete foraine le connait, c'est plus qu'evident.
En revanche, avec le pere adoptif d'Arthur, ca colle aussi avec sa conscience. Il lui met le dawa dans la tete, puis sort de table. La conclusion, "on picole, petit. Et on augmente les doses....."
Et meme avec le pere des jumelles, à la limite ca marche aussi. Ils se connaissent, puisque le pere des jumelles lui dit que ce n'est pas le guide de d'habitude. Et je trouve que pour lui aussi, son comportement n'est pas coherent. Il n'affronte plus la vie. Il attend son fils depuis 14 ans.

Meleagan fait donc voir aux personnes qu'il approche l'absurdité de la situation dans laquelle ils sont. L'etat psychologique, ou la force de caractere du personnage fait le reste.

Si cette discussion fait remonter de trop mauvais souvenirs, j'arrete immediatement. C'est pas le but. :/

Pécore
Hors ligne

Méléagant, il est vraiment dur à cerner. Il y a eu plusieurs hypothèses, auxquelles j'ai adhéré tour à tour d'ailleurs, tellement ce personnage est complexe : 
- Dans le livre V, j'ai mis longtemps à être sûre qu'il soit vraiment mauvais : au début, je pensais qu'il pouvait faire progresser Arthur en lui montrant qu'il avait abandonné tous ses pères adoptifs, et qu'il était temps de renouer. En tentant Lancelot, je croyais qu'il voulait que Lancelot se prouve à lui-même qu'il n'était pas mauvais. Bon, je m'étais carrément trompée et, à la fin du livre V, et dans le livre VI, on voit que c'est sûr qu'il est mauvais. Du coup :
- Soit c'est le diable (et je rejoins Stéphane par rapport au fait que ça me fait bizarre qu'il y ait une "divinité mauvaise" dans Kaamelott - mais ça reste possible),
- Soit, c'est au minimum un représentant du mal à la Dark Sirius dans Star Wars (là je répète un peu ce que j'ai dit dans un autre topic : les costumes Méléagant/Dark Sirius sont assez proches, Méléagant comme Dark Sirius encouragent tous les deux un être fragile vers le mal et, à chaque pas, patiemment, les accompagnent sur une mauvaise voie).

L'idée de Stéphane sur Méléagant comme conscience est vraiment pas mal : ça ouvre une possibilité nouvelle. D'ailleurs, ça me fait penser au Jeanne d'Arc de Luc Besson ; si je me souviens bien, il y a dans ce film un personnage pas vraiment positif qui sort de nul part, vêtu de noir un peu dans le genre de Méléagant. A la fin du film, il reprend des scènes en montrant qu'il est possible qu'elle ait tout imaginé. Il parle à Jeanne, mais on n'arrive pas vraiment à savoir s'il existe, ou si c'est elle qui l'imagine, comme si elle faisait elle-même, avant de mourir, un retour sur sa propre vie qu'elle projette dans ce personnage.

Toutes les scènes dont vous avez parlé plus haut auraient très bien pu se passer dans l'imagination d'Arthur. Dans sa longue marche, il aurait très bien pu repenser à son passé et imaginer ce que ces rencontres - Bedos, le pêcheur, les forains, la voyante - auraient été si elles avaient eu lieu, et dans son esprit elles auraient été très désagréables. Méléagant pourrait très bien être une projection négative de l'esprit d'Arthur. Idem pour le Méléagant de Lancelot.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour,

Je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'un personnage de Kaamelott puisse etre tout blanc ou tout noir.

C'est trop basique et facile à faire. Ca fait serie americaine, c'est trés mediocre, et je suis certai que Alexandre Astier a cherché à faire plus profond pour ses personnages. Plus subtil, plus gris. Clair ou foncé.

Perceval est con comme une bille, mais il a des eclairs de lucidité. Venec est un petit escoc qui contourne la loi comme il en a besoin, mais il respecte le Roi comme c'est pas possible.
Je vais pas faire toute la liste.

Tous les personnages de la serie vivent avec des paradoxes. Il y en a de trés simples, et il y en a d'autres qui font tomber dans les pommes.....

Meleagan est trés compliqué. Il pousse le personnage à bout. Il est connu du pays de la Dame du Lac, il n'a pas réelement d'incarnation. Il a une influence magique sur Prisca.
Peut etre que le patron du theatre le connait parce qu'il s'est deja debarassé de ses paradoxes. Il aurait deja eu affaire à lui?

Je crois de plus en plus que Meleagant se cache en chaque personnage. Il faut faire un retour sur soi pour l'entendre. Il faut prendre le temps (ou ne pas avoir le choix de faire autrement que) de se poser les classiques questions, "Qui suis-je? Ou vais-je et que fous-je là?"

C'est chaud Sire....

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je pensais a un truc,

On sais que Meleagant ne veux pas tuer Arthur mais lui faire du mal ( je pense car c'est l'élu des dieux). Mais si en faite Arthur n'était pas infécond, si Meleagant avait possedé Prisca pour lui dire sa pour le faire souffrir et pour le pousser au bord du suicide comme il a réussi..

Non?

Chef de Clan
Hors ligne

Oui bien sur, je pense la même chose. Ca n'est pas forcément la vérité, tout comme le fait qu'Arthur ait délibérément refusé de retirer l'épée (ce n'est pas qu'il n'a pas pu, c'est qu'il ne veut plus surtout). Ca promet de grandes choses pour les films ça... he he he

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Evidemment que moi aussi je pense pas qu'Arthur est infécond ... ça serait vraiment trop triste. En plus, si il l'était vraiment, je pense pas qu'on aurait vu Méléagant dicter à Prisca ce qu'Arthur pensait être la parole des dieux ... Enfin bref, je me comprends :D

Pécore
Hors ligne
Stéphane a écrit :

Je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'un personnage de Kaamelott puisse etre tout blanc ou tout noir. C'est trop basique et facile à faire. Ca fait serie americaine, c'est trés mediocre, et je suis certain que Alexandre Astier a cherché à faire plus profond pour ses personnages. Plus subtil, plus gris. Clair ou foncé.

Oui, Méléagant/Diable, ça ferait un personnage caricature des biomans des Inconnus ("Mais pourquoi me veut-il du mal ? - Parce que c'est un méchant - Mais pourquoi moi ? - Parce que t'es une gentille !").

Cela dit, il y a des méchants très dark au cinéma qui ne sont absolument pas médiocres : le shérif de Nottingham par exemple, dans le Robin des Bois avec Kevin Costner, est très crédible... et pourtant, c'est un pur concentré de méchanceté.

Arthurus a écrit :

Mais si en fait Arthur n'était pas infécond, si Meleagant avait possedé Prisca pour lui dire ça pour le faire souffrir et pour le pousser au bord du suicide comme il a réussi..Non?

La première fois que j'ai vu le livre V, j'avais pas compris. Je l'ai revu plusieurs fois depuis, et pour moi, il n'y a aucun doute sur le fait qu'il a fait dire à la voyante un truc faux. D'ailleurs est-ce quelqu'un peut me rappeler ce qu'elle a dit la première fois qu'elle a eu les yeux façon Goaould (de Stargate)? C'était entre le livre I et IV (sûrement le IV), et ça pourrait être intéressant de voir si ça aurait pu déjà être Méléagant qui l'avait fait parler, et dans ce cas, ce qu'il lui aurait fait dire.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Dans l'épisode 47 de la saison 4, Arthur lit un livre de prophéties ou il y a écrit "Vient, dieu des morts solitaires des frayeurs, du ciel à l'insulte, La réponse !" Serait-ce donc Dark-Méléagant ? Dans ce cas là, il serait un peu un "pur concentré de méchanceté", parce que dieu des morts quand même ...

Myval, c'est vrai que ce serait bien de comparer ... Mais je ne retrouve plus l'épisode ... J'ai cherché par rapport aux noms et je peux dire que c'est après l'épisode 42 de la saison 3 (Qui parle d'ailleurs de la descendance d'Arthur ... )

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

livre iii, et de tête ça ressemblait à "ne touche pas à la femme du chevalier, arthur. Les dieux le prendront comme un affront."

Pour le coup, y'a aucune mauvaise intention la-dedans.

Par rapport à Méléagant, mon sentiment c'est qu'il est envoyé par les dieux pour punir arthur de son manque de foi. C'est comme ça que c'est présenté dans le livre iv.

Je ne sais plus qui a fait la remarque de dire que sa relation avec chacun des personnages qu'il cotoie est très différente, et très personnalisée, c'est très juste et ça montre que Méléagant manipule tout le monde.

Il est envoyé par les dieux, mais il sert à Lancelot toute une diatribe contre les dieux, excalibur, la table ronde, la chevalerie. Ca vise à persuader Lancelot que sa destinée est injuste, et ça le renforce dans sa haine d'arthur: au livre II, Lancelot en veut à Arthur de ne pas être suffisament considéré, il se voit comme l'égal d'Arthur, mais pourtant pleins de détails font qu'il est traité comme quelqu'un d'inférieur, on pourrait appeler ça de l'orgueil mal placé. A la fin de la saison vi, il hait la chevalerie parce que c'est l'institution qui cause le rapport hiérarchique qui a fait de lui quelqu'un d'inférieur à Arthur. Il n'a pas fait ce cheminement tout seul, l'importance de Méléagant est évidemment cruciale, mais on voit que lancelot est pour lui un outil pour punir arthur.

En revanche, quand il est avec arthur, tout son truc sur les dieux, le mérite, l'injustice disparait completement. Avec arthur, il joue sur le sentiment d'isolement (il marche 10 pieds devant et ne lui parle quasiment pas). L'infécondité supposée d'arthur est aux yeux d'arthur le symbole de son isolement: échec affectif et amoureux, mais aussi "politique": il ne sait plus quoi faire pour mener tous ses débiles vers le Graal, et alors que tout le monde lui dit qu'il est un grand roi à la destinée extraordinaire qui va permettre d'unifier le pays etc... il se retrouve en fait absolument isolé.

Enfin avec César, il joue la carte de la nostalgie.

Bref, je le vois comme un grand manipulateur qui est capable de faire croire à ses victimes que ce qui n'est pour eux au départ qu'un sentiment un peu confus est le grand drame de leur vie et à les pousser, qui vers le suicide, qui vers la revolte. C'est pour ça que certains le considèrent comme une matérialisation de la conscience de ses victimes.

Son but, à mon sens c'est de punir, c'est en ce sens qu'il est "la réponse", mais bon je trouve que c'est pas aussi interessant de s'interesser à sa personne et ses motivations qu'à sa façon d'agir, parce que astier le présente comme un personnage plus ou moins divin, et pas un mortel. A partir de la, y'a plus grand chose à dire qui puisse être une vérité absolue qui invaliderait les autres interprétations du personnages.

En même temps, chez Chrétien de Troyes, Lancelot finit par le tuer, et c'est possible que ça arrive dans kaamelott vu qu'astier semble avoir décidé de développer un mordred (or dans une version de la légende, lancelot et arthur finissent par s'allier contre mordred avant que ce dernier ne tue arthur sur un champ de bataille), ce qui laisserait supposer d'abandonner ce versant de l'histoire à un moment ou à un autre.

Mais bon j'aime pas me lancer dans ce genre de plans sur la comète vu que de toute manière, une chose est sure, astier fera quelque chose que personne n'avait prédit...  D'autant plus que j'aimerai pas avoir raison, vu que ça siginifierait d'abandonner le personnage de Méléagant avant la fin de la saga, alors que c'est une des grandes réussites d'astier, c'est un personnage qui dégage une aura assez incroyable (bravo d'ailleurs à carlo brandt qui est vraiment époustouflant dans ce role). Surtout que d'un point de vue narratif, c'est la rivalité arthur/lancelot qu'astier met en scène dans kaamelott. Dans les grandes lignes, tout tourne autour de ça, ça serait bete a priori de finir la saga sur autre chose que ça.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB