Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ira chercher l’Graal tout seul. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Merci Tesla ;)

Chef de Clan
Hors ligne

Je viens juste de voir l'extrait de l'émission et franchement il n'y a rien qui me choque ds la réponse d'AA. L'émission "Qui veut épouser mon fils" est une énorme daube, il le dit... Voilà, ça fait pas de mal de l'entendre, au contraire. Pour ce qui est de l'intelligence de AA, il n'est pas difficile de se sentir supérieurement intelligent face aux deux gourdasses (j'trouve pas de terme plus élégant là...) présentes sur le plateau.

Croustillant
Hors ligne

+1

Semi-Croustillant
Hors ligne

Ce que je trouve brillant dans Kaamelott, c'est qu'A.A. a réussi à faire le tableau d'une équipe, composée de gens très différents, avec les qualités et les faiblesses que chacun peut retrouver chez soi. Et ça fonctionne. Je veux dire, les personnages ne sont pas malheureux. Il n'y a pas de victime, pas de mouton noir. Personne n'est isolé, enfermé dans une situation qui ne lui convient pas. Ses personnages sont libres.

Si on regarde dans la vie, une équipe comme ça (au lycée, au travail, dans un club...) finit souvent par devenir sectaire. Celui qui est malheureux, ou celui qui la ramène trop, est vite écarté du groupe, et soit il s'écrase, soit on le vire. C'est même systématique dans les émissions médiocres de téléréalité, c'est le principe : on vire, on détruit celui qui gêne.

Dans Kaameloot, le principe est exactement opposé. Chacun a le droit d'exister à sa manière, avec son tempérament, comme il est.
Arthur se comporte de telle manière que chacun a le droit de l'ouvrir. Un point important : sans trop de violence. Ils se clouent le bec de temps en temps, mais l'arrogance n'est pas "LA" référence. Arthur ne règne pas par l'arrogance, il règne par sa fidélité aux valeurs du Graal.

Je trouve son analyse très fine, avec le Graal qui "transcende" tout ça, c'est à dire qui donne une dignité à des gens a priori médiocres. Sans Excalibur et le Graal, ça serait une meute de loups. C'est un peu ce qui arrive durant le livre V : les plus égoïstes, les plus saignants prennent le pouvoir, mais leur médiocrité remonte à la surface (ils bouffent en laissant des miettes sur la table ronde).


Ce qui est brillant dans cette série, c'est comme je disais plus haut, qu'on peut faire le lien avec la plupart des "réseaux" dans lesquels on vit : lycée, club de sport, équipe de travai, famille... et on voit pourquoi, dans certains groupes, l'ambiance est bonne. Et pourquoi dans d'autres, ça dérive, l'ambiance se dégrade, la vie devient infernale.

Si A.A. possède cette intelligence du groupe, c'est, à mon avis, qu'il a vécu dans une famille qui possède cette intelligence. Par exemple, on n'imagine pas Simon Astier devenir jaloux de son frère à cause de son succès. Pourtant ça ne doit pas être évident d'être le petit frère d'Alexandre Astier. Ou les autres acteurs, qui auraient pu se rebeller face à la toute-puissance du metteur en scène-scénariste-acteur-musicien etc...

Leur force, ils la puisent dans le théâtre. Je m'explique : le théâtre apprend à s'extérioriser, à dire ce qu'on a sur l'estomac. Avec un peu de bon sens et un peu d'habitude, ça doit aider à devenir diplomate. Ca évite les ruminations, les murmures, les non-dits. (Conclusion : inscrivons-nous tous à un groupe de théâtre). Cela dit, tous les acteurs de télé ou de cinéma ne sont pas des anges. Le théâtre, l'art de parler, ne suffit pas.
Là, j'en reviens au Graal qui donne un sens à tout ça. J'aimerais retrouver toutes les fois où A.A. mentionne le Graal et explique le symbolisme. Il y a des passages très beaux. Le Graal, c'est ce qui donne de la dignité à chacun, quelque soit sa condition et ses faiblesses. On voit bien la différence entre les "faiblesses de caractère" de Perceval, Karadoc, Guenièvre - Ils n'ont pas forcément de la gueule, mais ils ont quelque chose de divin - et le mal réel, intentionnel (Loth, la soeur d'Arthur, Galecin, Méléagant).

Bon bref c'est un peu fouilli ce que je raconte, mais pour moi, c'est là l'essentiel de Kaamelott, la pensée profonde d'Alexandre Astier. Comment des loups, grâce au caractère sacré du Graal, parviennent à vivre comme des hommes.

J'attends avec impatience les films, parce que je suis curieuse de voir l'opposition "Arthur le roi humaniste" face au "Lancelot fanatique", leurs visions respectives du divin.

Ben oui j'ai modifié, ça peut arriver à tout le monde

Pécore
Hors ligne

Oui je crois avoir saisi ce que tu as voulus dire.
J'ajouterais, que si Arthur c'est entouré de cette équipe ( un peux faiblard, avec ses qualités et ses défauts) c'est parce que l'empereur romain lui avait dit ( dans le livre VI) " les héros ne se battent que pour la dignité des plus faibles" et c'est avec cette conviction qu'il va aller en Bretagne, et s'entourer de ce qu'il a, pour aller chercher le graal.
Bon après on connaît l'histoire, il baise les bras....
Mais j'ai revus le livre V ces derniers jours, et je me suis aperçue qu'arthur était vachement prétentieux.
Notamment quand il va chercher s'il a des enfants, tout les gens qu'ils croisent ne sont jamais bien pour lui. Par exemple, le passage chez Guetenoc, il dit ( Oui je voudrais qu'elle en est un de moi, seulement je voudrais pas que sa devienne un prétexte pour se voir plus souvent parce-que là...) ou la scène après quand il parle de ses bettes, arthur s'en fou royalement et s'énerve même contre Guetenoc. A croire que là il tombe vraiment bas et que justement il a perdu ses valeurs qui lui on donné la force de fonder kaamelott pour la dignité des faibles.

Je sais pas si vous avez tout compris ^^

Croustillant
Hors ligne
Asakura a écrit :

Je sais pas si vous avez tout compris ^^

j'avoue que pour certains mots, j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois!
Notamment pour comprendre les bras de qui, il avait baisé...


Mais ce n'est uniquement dû au livre 5... arthur a toujours eu cette attitude... hautaine, mais humble en même temps.
AA nous a écrit là un personnage vraiment complexe à cerner... Ce n'est d'ailleurs pas le seul.

Semi-Croustillant
Hors ligne

J'ai bien compris mais je crois pas qu'Arthur perde ses valeurs quand il n'aime pas quelqu'un. Il fait la différence entre les faibles et les connards.  Il se bat pour la dignité des faibles, pas pour la dignité des cons.

C'est vrai que Guetenoc et l'autre paysan, ils foutent le feu, il sont violents n'importe comment... moi je comprends qu'il n'ait pas envie d'être de leur famille.

C'est pas toujours évident, mais mépriser un con, ce n'est pas de l'orgueil. C'est la justice. Sinon on est gentil avec tout le monde et c'est nul. C'est pas ça le Graal. Franchement, si Arthur était sympa avec Guetenoc, je l'apprécierais beaucoup moins. Bon, les paysans ne font pas partie du camp des "vraiment méchants avec de mauvaises intentions graves" comme la soeur d'Arthur. Mais on ne peut pas les ranger dans le camp d'Arthur non plus.

Je trouve qu'Arthur a une attitude assez droite avec chacun des personnages en fait. A part Mevanwui (je sais plus trop comment ça s'écrit) là il est soumis et c'est nul. D'ailleurs il le paye.

Ce que j'aime pas, c'est par exemple quand il se laisse embobiner par ceux qui délirent, comme le pêcheur. Ca doit être un point faible d'Astier, on dirait qu'il aime les gens un peu dérangés - je ne parle pas de Perceval, je parle de ceux qui déjantent de temps en temps. Perso, les gens qui déraillent dans leur tête, j'en fais pas des prophètes.
(Je vais me faire des ennemis en disant ça).

Semi-Croustillant
Hors ligne

il n'est pas non plus certain qu'arthur soit la copie conforme d'alexandre.

a partir de ce postula, on peut penser qu'il est même le contraire sur certains points, et cela deviens un "private joke" pour lui et les siens ;)

Maître d'Armes
Hors ligne

C'est un peu HS depuis quelques messages ce que vous nous faites là, les amis ! Mais attention, y'a HS et HS, et là vous nous faites du HS de qualité, du beau HS intéressant qui mériterait d'aller dans un vrai topic... Alors j'ai fouillé un peu, et j'ai retrouvé un topic qui s'appelle : "Pourquoi adorez-vous Kaamelott ?", et qui peut faire écho à ce message de Caroline. Par contre, je n'ai trouvé aucun topic parlant des points communs / différences entre Alexandre Astier et son personnage d'Arthur... Alors si vous voulez poursuivre là dessus, je vous encourage à créer un topic ad hoc dans la rubrique Kaamelott. Merki !

Semi-Croustillant
Hors ligne

Oups... désolée.

En fait je sais pas pourquoi j'ai écrit tout mon baratin, tout le monde le sait déjà ce que je raconte. Je me suis pris la tête, j'ai pas réfléchi.

Maître d'Armes
Hors ligne
Caroline a écrit :

Oups... désolée.

En fait je sais pas pourquoi j'ai écrit tout mon baratin, tout le monde le sait déjà ce que je raconte. Je me suis pris la tête, j'ai pas réfléchi.

Pas de sushi, ça arrive aux meilleurs. Et puis comme je l'ai déjà dit, ton message est tout ce qu'il y a de plus pertinent, il a tout à fait sa place dans un autre topic.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Caroline a écrit :

Ca doit être un point faible d'Astier, on dirait qu'il aime les gens un peu dérangés - je ne parle pas de Perceval, je parle de ceux qui déjantent de temps en temps.

D'Arthur, tu veux dire ?

Semi-Croustillant
Hors ligne

Bah, je sais plus. Je viens de regarder une vidéo d'Astier sur les états (l'état quand on pleure au lieu de dire qu'on a envie de pleurer, on pleure) et ça m'a fait un noeud dans la tête et j'ai envie de pleurer là. C'est Noël qui approche et j'en ai gros sur le coeur. Pour le coup je suis complètement HS mais y'a un connard qui m'a décoché une flêche aujourd'hui et j'ai envie de pleurer et je peux pas. Faudrait que j'aille sur le topic on en a gros mais c'est loin.

Westminster je voulais bien dire Alexandre Astier.

Je vous laisse. Je vais pleurer sur l'autre topic.

Pécore
Hors ligne

tu as un lien de la vidéo ? je veux pleurer aussi ^^

Croustillant
Hors ligne

La vidéo en question est celle-ci.
Le total des vidéos fait 20 minutes environ. Assez intéressante je dois dire.

@Caroline : essaye le Livre V, c'est absolument immonde comment ça fait pleurer quand on est triste. Ou parles-en à des amis.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Caroline a écrit :

Westminster je voulais bien dire Alexandre Astier.

Dans ce cas, je comprend pas cette partie :

Ce que j'aime pas, c'est par exemple quand il se laisse embobiner par ceux qui délirent, comme le pêcheur.
Ca doit être un point faible d'Astier, on dirait qu'il aime les gens un peu dérangés - je ne parle pas de Perceval, je parle de ceux qui déjantent de temps en temps. Perso, les gens qui déraillent dans leur tête, j'en fais pas des prophètes.

Tu parles d'Arthur, et ensuite tu débouches carrément sur Astier ? Je ne vois vraiment pas ce qui te fait dire qu'il aime les gens dérangés : ce n'est pas parce que son personnage (à ne pas confondre avec lui-même) se laisse envouter par les propos du pêcheur ou à de l'affection pour Perceval qu'Astier aussi aime les gens déjantés ! Et puis, en quoi est-ce un point faible ?

En fait je ne vois pas bien le rapport avec ce que tu dis avant.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Ca va être super dur de revenir dans le sujet. Je cherche depuis un quart d'heure mais vraiment, les deux gourdasses, je ne trouve rien à en dire. Si : elles me font penser à un proverbe :

"ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Le ridicule ne tue pas donc le ridicule rend plus fort".

Au final, c'est pas dans cette émission qu'on va trouver matière à écrire une thèse sur la pensée d'Alexandre Astier.

Croustillant
Hors ligne

D'autant qu'il l'a déjà fait lui-même avec son ami François Rollin, très bon bouquin d'ailleurs.

Pour revenir au sujet initial, il me semble qu'on a à peu près tout dit. On aura au moins eu des précisions juridiques et vu qui étaient les méchants hérétiques qu'on doit mettre au piloris!!!! ^^

Semi-Croustillant
Hors ligne

C'est vrai qu'Alexandre Astier n'a pas grand chose à faire puisque la môman se clashe toute seule, ce qui est d'ailleurs assez drôle quand même ;)

Chef de Clan
Hors ligne

J'avoue que j'me suis bien marré d'entendre le sarcasme dans sa voix à la fin quand il dit qu'elle l'a complètement cassé xD Qu'est-ce qu'elle est cruche l'autre... Non mais... "Nous on est pas vulgaires !" "...Ah si, vous êtes vulgaires parfois quand même..." "Oui... Mais pas tout l'temps..." ...Holà là... Comment passer pour la Reine des gourdes, c'est ridicule... Même triste.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Même Morandini se payait sa fiole ! :D Elle commence à faire son discours qui mène à rien, puis il fait « Ah, ça s'arrête, là, d'accord :D »..

Semi-Croustillant
Hors ligne

J'aime bien le final, la môman qui dit "alors la France est grave ?" et A.A. qui répond "j'ai dit tout ce que j'avais à dire".

Pécore
Hors ligne

Effectivement, la dernière remarque veut tout dire ^^
Mais j'ai aussi beaucoup aimé le début, où il dit que ça serait bien aussi d'avoir des émissions où on voit des trucs qui nous font réfléchir, avec des mecs qui ont un petit plus ! C'est sûr que si on arrêtait de nous gaver avec les trucs de télé-réalité et les jeux où il n'est question que de la dernière chanson à la mode, les émissions qui passent à 2 ou 3h du mat' nous enrichiraient davantage...même si là aussi, il ne peut pas y avoir que ça ;)
(Juste pour répondre au premier post de Caroline, je pense que question "malheur" dans Kaamelott c'est discutable pour certains personnages. Arthur est bien seul au fond, et outre l'équipe de branques qu'il aime mais ne supporte pas comme qui dirait, il y a beaucoup de choses dans sa vie personnelle qui sont passée à la trappe pour son Destin. Dur...)

Semi-Croustillant
Hors ligne

En même temps, le concept "je suis seul malheureux et incompris" c'est pas très original. Des films sur ce thème là, ça ne manque pas. Je m'étonne qu'Astier soit tombé dans ces lieux communs sans s'en rendre compte. Il critique la vulgarité des gourdasses mais quand il cherche à faire pleurer dans les chaumières, je le trouve tout aussi vulgaire. Le mélo, c'est un fond de commerce facile.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Caroline a écrit :

En même temps, le concept "je suis seul malheureux et incompris" c'est pas très original. Des films sur ce thème là, ça ne manque pas. Je m'étonne qu'Astier soit tombé dans ces lieux communs sans s'en rendre compte.

Pourtant, il affirme dans une interview qu'il a voulu faire dans l'originalité car il trouve qu'il n'y a pas assez de héros qui se découragent et qui abandonnent. Affaire de point de vue, donc.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB