Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui siffle des intervalles païens !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Et voici le fameux podcast de l'émission de tout à l'heure avec Alexandre Astier. Attention, ce n'est pas de l'interview en carton où il place trois mots, non ! Je vous la recommande, c'est du 100% Astier, bonne écoute ! ;)

http://www.franceculture.fr/emission-la … me-hansen-

Pécore
Hors ligne

Juste vu l'échantillon pelliculaire. Typiquement le genre de film qui m'intéresse pas mais alors pas du tout. Et Adjani... mon dieu qu'elle à l'air de mal jouer! (je ne la connais pas sinon, j'ai pas vraiment de culture cinématographique)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Attention, MacMac, aux jugements un peu hatifs... un extrait ou une heure trente (2heures?), c'est pas vraiment pareil ;) Des fois les teasers sont pas à la hauteur de l'oeuvre dans sa globalité et des fois ils mentent comme des arracheurs de dent :D

Maintenant, je serais mal placée  pour donner un avis sur David et Mme Hansen ... J'AI PAS VU L'FILM! :lol:

Hé! On va avoir une saison 3 d'Hero Corp!
:D

Pécore
Hors ligne

Ca c'est sur Tante Cryda, mais moi, un film, s'il est pas humoristique et s'il est centré sur des relations/des sentiments... bah il part pas gagnant. Y a que certains films de science-fiction qui peuvent se passer d'être drôles pour que je les apprécis.
Quand au jeu d'Adjani, je vais pas en dire d'avantage, je l'ai jamais vu dans un film. Enfin je crois.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Tu m'fais penser à ceux qui veulent pas s'servir en premier pour faire poli et qui prennent tout l'fromage gratiné...

Cherchez pas... c'est v'nu comme ça... :P

Croustillant
Hors ligne
Askelon a écrit :
Galahad a écrit :

-On a évidemment eu droit à une petite séquence rétrospective "Kaamelott", et là-dessus j'ai senti AA résigné, presque agacé. Mauvais signe ça, on dirait que ce n'est pas vraiment son sujet de préoccupation... Je comprends que ce qui l'intéresse en ce moment, c'est la sortie de son film et ses répercussions, mais bon on attendait tous naïvement une info sur le sujet.

Ce n'est pas nouveau, il était déjà comme ça dès 2008 ;)

Ça tient d'un truc très simple : le cliché de l'humour en France. Astier aime pas l'humour français et déteste qu'on le qualifie d'humoriste, ce qu'un journaliste sur deux persiste à faire ; il a toujours expliqué que Kaamelott n'est pas une série comique, que faire marrer les gens n'est pas son soucis principal et que s'il y a bien un truc qu'il ne veut surtout pas, c'est se retrouver coincé dans une caricature de « réalisateur comique ». Depuis Kaamelott, tout ce qu'il fait va à contre-courant de cette image, il joue des rôles plus sérieux, assez différents d'Arthur, il met en scène une pièce de théâtre au thème très sérieux, il réalise son premier film, tout aussi sérieux et décalé par rapport à Kaamelott. Et chaque fois qu'il passe devant un journaliste, on lui parle de Kaamelott. Mieux encore, on lui colle sous le nez des extraits des deux premiers Livres… Genre le truc fait avec 3 bouts de ficelle y a 8 ans et qui n'a plus le moindre rapport avec ce qu'il fait aujourd'hui et dont il vient parler. Compréhensible que ça le gonfle :D Un peu comme si à chaque nouveau film de Spielberg on lui passait des extraits d'E.T. ou de Jaws

Ça ne veut pas dire qu'il a raison d'en avoir marre ou que les journalistes ont tort de lui sortir ça tout le temps, hein ; ça ne veut pas dire non plus qu'il en a marre de Kaamelott. Ça veut surtout dire que Kaamelott pour le moment c'est pas d'actualité, son actualité c'est d'autres trucs, et qu'il préférerait surement qu'on lui parle plutôt de ça et pas d'un truc sur lequel il n'a rien à dire :)

Il a beau se défendre de ça, le trait d'esprit est une de ses caractéristiques et on l'aime pour ça. C'est ça qui fait que j'aime Kaamelott, que j'aime ses sketch de Bach et de la physique, etc. S'il se met à faire de la tragédie ou des drames, il sera sans doute très bon, mais à la base c'est pas pour ça qu'on l'aime. David et Madame Hansen est bourré de traits d'humour, sans ça ce serait juste un film dramatique. Il ne sera jamais catalogué « réalisateur comique », il est beaucoup plus complexe que ça. David et Madame Hansen n'est pas une comédie, ni un drame, c'est les deux, et c'est plus qu'une comédie dramatique. Bref, il s'inquiète pour rien lol.

Chef de Clan
Hors ligne

Et y en a d'entre vous qui vont nous faire une belle critique éclairée du film? :) J'suis curieuse quand même...Même en sachant que je le verrai probablement que dans six mois vu qu'on l'aura pas chez-nous. Comme d'habitude.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Je vais le voir ce soir, j'essaierai de donner un avis objectif même si la critique ciné constructive c'est pas franchement mon rayon :)

Sinon pour réagir aux réactions en réaction à ma réaction, et bah :

Galahad a écrit :

Nous voilà donc revenus au point de départ : rien ne laisse entendre qu'on puisse présager une suite de Kaamelott avant peu.

Sort de ta grotte papy ! Ça fait des années que je me tire à le dire sur tous les tons, ça ;) 2014-2015, le film, avant c'est un fantasme. Si on peut espérer Kaamelott Résistance pour 2013, et j'aime à croire que ça sera le cas, ce sera déjà bien.

Aconia Minor a écrit :

Il ne sera jamais catalogué « réalisateur comique », il est beaucoup plus complexe que ça. David et Madame Hansen n'est pas une comédie, ni un drame, c'est les deux, et c'est plus qu'une comédie dramatique. Bref, il s'inquiète pour rien lol.

Il est déjà catalogué « réalisateur comique » par la plupart des médias, il essaye justement de tordre le cou à ça le plus rapidement possible ;) Avec David et Madame Hansen je pense qu'il est en bonne voie, parce que les critiques sont plutôt positives pour un premier long-métrage, on prend un peu la mesure de sa capacité à faire autre chose que des épisodes tv de 3"30. Mais ça demande du boulot, et le message de Tatie sur de Funès tape dans le mille, c'est exactement ce qu'Astier veut éviter : qu'on l'enferme dans sa série et qu'on attende qu'il fasse toujours la même chose. Tout ce qu'il fait depuis des années va à contresens de cette image, et ça ne peut que le servir pour la suite de Kaamelott :)


Édition : j'avais un billet en stock pour le site sur cette histoire d'attente d'enfermement de style, je crois que je vais le publier plus tôt que prévu ;)

Semi-Croustillant
Hors ligne
Askelon a écrit :

Sort de ta grotte papy !

Je suis TRES bien dans ma grotte, d'abord !
J'ai même le  ternette :P
Me méfie juste d'une sorcière qui passe de temps à autres et qui veut absolument me faire goûter ses confitures :lol:

Askelon a écrit :

les critiques sont plutôt positives

Ben j'en ai pas trouvé bézef, des critiques positives.
Le sentiment général, c'est plutôt "film moyen".
Mais comme c'est sorti hier, faudra attendre un peu pour avoir une opinion plus juste de la critique.
Après, c'est très subjectif.
Le mieux est évidemment d'aller le voir pour se faire sa sale propre opinion...

Chevalier
Hors ligne

Ah Ah Ah !!!... regardez dans l'interview vidéo de la Charente Libre qui c'est qui zone dans le fond en attendant son tour :lol:

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne
Galahad a écrit :

Ben j'en ai pas trouvé bézef, des critiques positives.
Le sentiment général, c'est plutôt "film moyen".
Mais comme c'est sorti hier, faudra attendre un peu pour avoir une opinion plus juste de la critique.

Faut faire le tri, quand t'as viré les critiques inutiles à base de « c'est prétentieux » ou « l'histoire est pas intéressante », globalement le film est apprécié pour son côté inattendu et la surprise qu'il cause à ceux qui n'attendaient pas grand chose du réalisateur de Kaamelott. C'est une bonne chose :) Ce qui est important à mon avis ce n'est pas l'avis subjectif des gens ou des critiques, « j'aime ou j'aime pas », mais bien la reconnaissance de la qualité, et là c'est plutôt unanime. Pour la suite de Kaamelott, c'est surtout ça qui nous intéresse, finalement !

@Krostif : arrête un peu, on va encore nous accuser de courir après les célébrités ou de vouloir passer à la télé :lol:

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Pour les amateurs de critiques qui adorent "casser" les films d'un bout à l'autre lors qu'ils n'ont pas aimé, comme moi - oui, ça me fait marrer de les lire, c'est tellement extrême -, les voici :D

Le Figaroscope a écrit :

Dans une clinique suisse, un médecin noue d’étranges rapports avec une patiente richissime et amnésique. Isabelle Adjani, cheveux cendrés et cicatrice sur la joue, tâche de sauver les meubles face à un Alexandre Astier insupportable. Prétentieux et même pas émouvant. Y a-t-il un docteur dans la salle ?

Le Parisien a écrit :

Ce n’est pas parce qu’Isabelle Adjani joue dans un film qu’il est bon. Du talent, l’interprète de « Camille Claudel » en a à revendre. La question est : pourquoi est-il si mal employé? pourquoi ne choisit-elle pas de meilleurs scénarios? L’histoire de cette patiente qui a perdu la mémoire, embarquée en ambulance par un ergothérapeute qui ne s’y attendait pas, n’a aucun intérêt.

Tourné par Alexandre Astier, dont le nom est associé à celui de « Kaamelott », ce film est anémique, avec quelques scènes parfois grotesques. Combien coûte une place de cinéma, déjà?

Première a écrit :

Auteur acclamé de Kaamelott, Alexandre Astier prend tout le monde à contre-pied avec ce mélo assumé, mariage de la carpe et du lapin : il est cool et équilibré, elle est instable et méchante. A aucun moment toutefois, le réalisateur-acteur ne sublime ce postulat, oscillant entre étrangeté fabriquée et blagues à contretemps, pour finir sur un climax gênant.

Vous rassurant qu'il y a également de très bonnes critiques ! ;)

Chevalier
Hors ligne
Askelon a écrit :

@Krostif : arrête un peu, on va encore nous accuser de courir après les célébrités ou de vouloir passer à la télé :lol:

Tu as raison, j’arrête : Je vais passer pour une vrai groupie ^^
M'en veuillez pas c'était tellement inespéré de seulement l'approcher... Je pense que tout le monde aurait saisi l'occase et aurait voulu le partager pour en faire profiter les copains ;)

@West' : Ce sont les premières critiques que j'ai vu apparaitre effectivement. Je n'ai pas encore cherché les bonnes critiques... il doit bien y en avoir quelques unes...

D'ailleurs Télérama ne l'a pas tant descendu que ça, eux qui ont plutôt tendance à encenser les "élites" et à enfoncer les autres...

Télérama a écrit :

Curieusement, ce n'est pas l'affrontement, très humour noir, entre Alexandre Astier et Isabelle Adjani qui séduit. Lui est un ergothérapeute à la candeur un peu forcée. Elle, patiente fantasque au nom ronflant, madame Hansen-Bergmann, garde — « au fond d'la piscine », comme le chantait l'actrice, il y a quelques années — un traumatisme secret. On le devine vite et, en dépit du talent légendaire d'Isabelle A., on s'en fiche un peu...

Le plaisir vient des seconds rôles. Le patron de la clinique au double visage (Jean-Charles Simon). La famille du héros, sa femme et son beau-frère (Julie-Anne Roth et Victor Chambon), nettement plus cinglés que l'héroïne (on a vu le même film ???)... Dans cette Suisse à la « ligne claire », comme on dit de certaines BD, ces silhouettes décalées apportent, soudain, l'étrangeté légère, visiblement souhaitée par le réalisateur. Un absurde tranquille. Du nonsense doux.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Voilà deux exemples de critiques de presse qui ont bien aimé le film, krostif ! ;)

20 Minutes a écrit :

Lui, c'est David, infirmier désabusé. Elle, c'est Madame Hansen, patiente internée. David et Madame Hansen, c'est le premier long-métrage d'Alexandre Astier, homme-orchestre de la série «Kaamelott». Les tribulations tragicomiques de ce duo en vadrouille donnent une comédie originale portée par la complicité d'Isabelle Adjani, éblouissante en femme traumatisée, avec l'acteur-réalisateur. Si ce premier film n'est pas exempt de défauts, son écriture racée et son interprétation impeccable en font une œuvre passionnante confirmant qu'Alexandre Astier est un véritable auteur, même loin de La Table ronde où il s'est révélé.

Le Journal du Dimanche a écrit :

Dans une clinique suisse huppée, David, ergothérapeute, prend en charge Mme Hansen-Bergmann, une patiente souffrant d’amnésie post-traumatique. Alors qu’il l’accompagne pour faire une course en ville, elle lui échappe… Le talent d’Alexandre Astier, c’est son écriture, aussitôt identifiable par son originalité, son exigence et sa lucidité. Le père de Kaamelott signe là un long métrage inattendu, mais qui pourtant lui ressemble : un road movie sensible, drôle et tragique à la fois. Réalisateur, scénariste, producteur, chef monteur et compositeur, l’homme-orchestre dirige un stradivarius, Isabelle Adjani, vulnérable et émouvante dans le rôle d’une femme meurtrie, en quête de son passé.

Semi-Croustillant
Hors ligne
Askelon a écrit :

globalement le film est apprécié pour son côté inattendu et la surprise qu'il cause à ceux qui n'attendaient pas grand chose du réalisateur de Kaamelott

Ben heureusement qu'il est inattendu, ce film, tout le monde attendait Astier au tournant, hein...
Mais ça suffit pas pour faire un bon film.
Nous autres, admirateurs d'Astier, on sait de quoi il est capable, sinon on serait pas en train de passer notre temps sur ce forum, n'est-ce pas ?
Sans vouloir faire de jugement de valeurs, ni d'a priori, très franchement, après avoir vu le teaser, les interviews et les critiques, j'ai comme l'impression que notre ami s'est fourvoyé dans une histoire et un style dans lesquels il a gâché son talent...
Pô grave, chacun fait c'qu'il veut.
Et pis si ça lui fait plaisir et que ça puisse plaire à des gens, ben tant mieux pour lui et pour eux.
Mais ça ne me donne vraiment pas envie d'aller voir ce film...
Dommage.
Pour les mêmes raisons, pas envie d'aller voir sa pièce non plus.
Eh, Alex, après ces intermèdes nombrilistiques, on serait pas fâchés que tu te remettes SERIEUSEMENT à Kaamelott, c'est apparemment ce que tu fais le mieux...et que tout le monde attend.
Désolé pour le côté critique de mon discours, mais j'attends surtout que le père Astier continue à me faire marrer, ou me faire chialer parce qu'il a réussi par exemple à me faire croire que lui et Aconia Minor, c'était une belle histoire d'amour qui se casse la gueule juste parce que c'est la faute à pas de chance...

Pécore
Hors ligne

"Ces intermèdes nombrilistiques" ? o-O Je trouve ça un peu fort. Et si j'étais lui, je serais terriblement vexée de lire ce genre de chose. Le revers de la médaille Kaamelottienne me parait bien lourd ces derniers jours. Kaamelott est, et restera toujours une oeuvre majeure dans sa vie, mais si tout son travail futur lui sera comparé, alors ça n'ira plus jamais comme il le voudra.

Je trouve ça un peu gros de lui reprocher de vouloir faire autre chose. A t'entendre on dirait qu'il nous doit la suite de Kaamelott. Je suis désolée mais c'est faux : il ne doit rien à personne. Il le fera quand même parce qu'il aime son bébé, et tant mieux, parce que je serais moi aussi très triste s'il arrêtait de nous narrer cette formidable épopée. Mais c'est un écrivain. Il a écrit d'autres choses avant Kaamelott, il en écrira d'autres à l'avenir. Alors qualifier ces autres travaux par un terme aussi réducteur, voire méprisant, je trouve ça franchement moyen.

En parlant de nombrilisme, toi qui veux de lui qu'il TE fasse marrer et TE fasse rire... Enfin bref.

N'y vois-là rien de méchant de ma part, mais ton message m'interpelle. Et tu n'es pas le seul à avoir cette réaction, et c'est pourquoi je profite de ton intervention pour en parler ici. Parce que je vois partout des gens s'étant attendus à un film proche de l'esprit de la série et ayant été déçus, du coup. Et c'est franchement dommage.

Si on prend le film tel qu'il est, on s'aperçoit que c'est un film intimiste, dans lequel il a mit toutes ses tripes, qui traite avec subtilité la question même de l'identité. Les acteurs y sont tous excellents, avec une mention spéciale, en ce qui me concerne, pour le chef de service.

Mon énorme regret là, c'est que Delon doit se délecter. Lui qui a révélé il y a peu qu'il n'était pas difficile en scénario et ne refusait que les offres d'"imbéciles"... Il doit adorer que certains critiques osent matraquer ainsi le premier film d'Astier. D'ailleurs je constate que ces reviews ne sont que trois lignes de pure médisance sans aucune argumentation. Si encore il y avait des explications précises sur ce qui a manqué au film, ce serait au moins constructif pour tout le monde. C'est ce qui ne va plus dans la critique du cinéma aujourd'hui. Ce n'est plus une argumentation mais une simple réaction. Mais c'est là un autre débat :)

Chevalier
Hors ligne

Mathiiilde, je te plussoies à 1000% ;)

J'ajouterais : j'espère qu'il se laissera pas racler la soupière par les petits parvenus et qu'il s'est préparé à encaisser les savantes analyses des critiques pisses froids, au bulbe rachitique, à la pensée atrophiée et au quotient émotionnel de noix de pétoncle.

Parce que, je les lis d'ici les champions de la dissection cinéfielographique, les spécialistes es-cinéma auto proclamés. Je les vois se livrer à cœur joie à leur occupation favorite : Ce pathétique exercice de style qui consiste à déblatérer sur une œuvre tout et son contraire d'un papier à l'autre, sans un accroc dans la plume et sans trembler des genoux, un rictus crispé balafrant leur face hagarde, déformée par une satisfaction perverse.

Et à la lueur de leur divine analyse de nous prouver par A + leur indiscutable génie, eux qui savent mieux que l'auteur ce qu'il à vainement tenté d'exprimer - comment celui ci s'est lamentablement rétamé en voulant jouer dans la cour des grands alors qu'il eut mieux fait de rester dans son bac à sable télévisuel et se contenter du vague succès d'une pseudo série comico-historique à l’intérêt largement surestimé.

C'est alors faussement apitoyés qu'ils prendront un malin plaisir à constater qu'au lieu de cela, faisant fi d'une humilité de circonstance, plein d'arrogance et affichant même une certaine prétention, l'auteur – si on peut appeler « ça » un auteur - se sera ridiculisé à la face des sachants qui n'auront plus d'autre choix que de le conspuer sous peine de sombrer avec lui dans la fange du cinéma populaire et d'être eux et leur œuvre éclaboussés à leur tour par la honte et le déshonneur si d'aventure ils venaient à lui trouver une once de qualité.

Qui ? Moi ? Je n'aime pas les critiques ?... Pensez vous... è_é

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Mathiilde a écrit :

"Ces intermèdes nombrilistiques" ? o-O Je trouve ça un peu fort. Et si j'étais lui, je serais terriblement vexée de lire ce genre de chose. Le revers de la médaille Kaamelottienne me parait bien lourd ces derniers jours. Kaamelott est, et restera toujours une oeuvre majeure dans sa vie, mais si tout son travail futur lui sera comparé, alors ça n'ira plus jamais comme il le voudra.

Je trouve ça un peu gros de lui reprocher de vouloir faire autre chose. A t'entendre on dirait qu'il nous doit la suite de Kaamelott. Je suis désolée mais c'est faux : il ne doit rien à personne. Il le fera quand même parce qu'il aime son bébé, et tant mieux, parce que je serais moi aussi très triste s'il arrêtait de nous narrer cette formidable épopée. Mais c'est un écrivain. Il a écrit d'autres choses avant Kaamelott, il en écrira d'autres à l'avenir. Alors qualifier ces autres travaux par un terme aussi réducteur, voire méprisant, je trouve ça franchement moyen.

En parlant de nombrilisme, toi qui veux de lui qu'il TE fasse marrer et TE fasse rire... Enfin bref.

N'y vois-là rien de méchant de ma part, mais ton message m'interpelle. Et tu n'es pas le seul à avoir cette réaction, et c'est pourquoi je profite de ton intervention pour en parler ici. Parce que je vois partout des gens s'étant attendus à un film proche de l'esprit de la série et ayant été déçus, du coup. Et c'est franchement dommage. )

Et bah tu vois, tu me fais gagner du temps ! :)
J'allais justement répondre exactement la même chose à Galahad, que je trouve un peu sévère; mais qui n'est pas le seul à raisonner comme ça.

C'est sûr que c'est dur pour tous les fans d'attendre la suite de Kaamelott, mais il n'est stipulé nulle part qu'il se doit d'y avoir une suite. Lui l'a dit, mais même s'il se ravisait, on ne serait pas en droit de le traiter de tous les noms pour autant. (Je dis pas que c'est ce que tu as fait, Galahad, bien sûr !! ^^')
Il nous a offert Kaamelott, on devrait déjà s'estimer heureux, plutôt que de le presser à n'en plus finir pour qu'il nous offre la suite.
Il fait d'autres choses entre temps, et comme tu l'as dit, il a le droit, mais dire que ne pas s'occuper d'abord de ce que nous autres, fans de K, voulons absolument pour notre petit plaisir, c'est nombriliste..! :o
:/



@krostif : T'as mis un "i" de trop à Mathiilde.

;) :p

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Du sang, des larmes et des boyaux étalés sur la chaussée... de quoi rendre Tante Cryda triste jusqu'à la fin de mes ses jours ;)

Je peux ajouter un truc à tout ça? De toute façon, si vous dites non (à moins d'être Grand Enchanteur de l'Ouest) ça changera rien, alors je le dis: Arrêtez de lire les critiques, allez voir le film et racontez-nous votre ressenti, à vous, mais s'il vous plait ne vous laissez pas enfumer par les ceusses (critiques de profession) qui donnent un avis, forcément impacté par leur propre sensibilité ;)
Vous ètes tous grands maintenant, vous avez le droit de penser par vous-même :P

Comme Galahad, pour l'heure, je ne suis que moyennement intéressée par ce projet là, alors j'attendrai la diffusion télé pour me faire MON idée. Mon truc chez les Astier c'est Kaamelott et Hero Corp il va y avoir une 3è saison... :D
Mais franchement, en quoi le fait qu'Astier fasse autre chose que du Kaamelott peut bien changer ma vie et la vôtre? Il veut tester d'autres voies? Ben, si ça peut lui faire plaisir et enrichir son expérience, sérieux, je trouve ça réconfortant. Je lui en voudrais plus de s'installer paresseusement dans son sofa de seigneur de Kaamelott et d'attendre que tombent les bénéf de notre consommation de produits dérivés. Ca vous ferait pas chier, vous, de savoir que vous admirez une larve? Moi, carrément! :huh: Comme dirait le noble Karadoc: "C'est en se cassant la gueule qu'on apprend!" :D , alors, qu'il apprenne, mais que les croche-pieds ne viennent pas de nous qui, quoi qu'on en dise, sommes béats d'admiration devant l'une de ses oeuvres. :P

Coco: Aaaaaaaa fond!  Kaamelott est un super kaadoo!
Mathiilde: merci! Astier ne nous doit rien! Personne ne nous force à le suivre. ;)


Voilà! J'ai dit ma connerie, maintenant soyons un peu sérieux:
Krostif, dans le reportage, à un moment j'ai bien cru que t'allais rentrer dans le tonneau en signe de protestation parce que notre bon roi Arthur t'avait pas fait le bisou! :lol:

Pécore
Hors ligne

Pour aimer ce film, il faut connaître Alexandre Astier, pas le père de Kaamelott mais l'homme (au travers des interviews, son twitter...).
Etre fan de Kaamelott ne "suffit" pas, car même si on retrouve certains traits de dialogue, ça n'a vraiment rien à voir.

Après avoir vu le film à Lyon, j'ai aimé ce film, puis j'ai lu certaines critiques et je me suis dit que je n'étais sûrement pas normal ou trop fan d'AA...
Alors, avec mon amie, on a décidé de le revoir...

Et bien, il me plait toujours ce film et quand je lis des choses comme "film sans aucun intérêt", ben dis donc !! j'aimerai bien lui parler à ce critique car quand on voit le nombre de navets qui sortent !!!! Et qu'il met des bonnes notes au blockbuster US, on comprend qu'il ne peut pas comprendre !

Le film n'est certainement pas un chef d'oeuvre mais il ne laisse pas indifférent, certains dialogues sont savoureux, Isabelle Adjani joue très bien contrairement à l'impression que j'avais dans la Bande annonce, AA est excellent.
Certes, j'avoue m'être presque ennuyé pendant une scène, mais pas du tout sur le reste du film.
Oui, pendant tout le film David appelle Mme Hansen, "Mme Hansen"...
Et alors, il va pas l'appeler "Machine" ou "truc" !! C'est normal d'appeler un patient par son nom ! Surtout une femme de la "Haute" !!
Bref, ils m’énervent un peu ces critiques !!! LOL

En tout cas, en sortant, j'étais heureux d'avoir passé un bon moment de cinéma.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Du sang, des larmes et des boyaux étalés sur la chaussée... de quoi rendre Tante Cryda triste jusqu'à la fin de mes ses jours ;)

Je peux ajouter un truc à tout ça? De toute façon, si vous dites non (à moins d'être Grand Enchanteur de l'Ouest) ça changera rien, alors je le dis: Arrêtez de lire les critiques, allez voir le film et racontez-nous votre ressenti, à vous, mais s'il vous plait ne vous laissez pas enfumer par les ceusses (critiques de profession) qui donnent un avis, forcément impacté par leur propre sensibilité ;)
Vous ètes tous grands maintenant, vous avez le droit de penser par vous-même :P

Voilà. :)
Je pense que je vais aller le voir, si ça m'plaît, tant mieux, si ça m'plaît pas, tant pis.
Merci de rien, au r'voir m'sieur dame.
:b"
De toute façon j'serais incapable d'avoir un avis professionnel, qui critique le travail objectivement.. 'Fin voilà, j'aime ou j'aime pas. J'pense que ça se résumera à ça ! ^^

Tante Cryda a écrit :

Mais franchement, en quoi le fait qu'Astier fasse autre chose que du Kaamelott peut bien changer ma vie et la vôtre? Il veut tester d'autres voies? Ben, si ça peut lui faire plaisir et enrichir son expérience, sérieux, je trouve ça réconfortant. Je lui en voudrais plus de s'installer paresseusement dans son sofa de seigneur de Kaamelott et d'attendre que tombent les bénéf de notre consommation de produits dérivés. Ca vous ferait pas chier, vous, de savoir que vous admirez une larve? Moi, carrément! :huh: Comme dirait le noble Karadoc: "C'est en se cassant la gueule qu'on apprend à marcher !" :D , alors, qu'il apprenne, mais que les croche-pieds ne viennent pas de nous qui, quoi qu'on en dise, sommes béats d'admiration devant l'une de ses oeuvres. :P

One point.

Pécore
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Je peux ajouter un truc à tout ça? De toute façon, si vous dites non (à moins d'être Grand Enchanteur de l'Ouest) ça changera rien, alors je le dis: Arrêtez de lire les critiques, allez voir le film et racontez-nous votre ressenti, à vous, mais s'il vous plait ne vous laissez pas enfumer par les ceusses (critiques de profession) qui donnent un avis, forcément impacté par leur propre sensibilité ;)
Vous ètes tous grands maintenant, vous avez le droit de penser par vous-même :P

Oui je suis d'accord avec toi. Je ne lis jamais les critiques habituellement, mais j'ai fais une entorse pour ce film-là. Personnellement, je ne leur ai jamais porté grande attention et résultat : nombre de mes films préférés ont récoltés (je l'ai constaté à posteriori) des descentes en flammes. Le problème est bien là. Si, comme énormément de gens malheureusement, j'avais lu ces torchons avant de les voir, ou leur avait accordé une quelconque importance, j'aurais manqué de vraies perles.

Et il ne faut pas oublier que bien des gens considèrent plus le cinéma comme un simple loisir que comme un art à part entière. Ainsi j'ai de nombreux amis qui un soir se disent : "Tiens, allons au ciné". Mais pour être certains de passer une bonne soirée, ou de ne pas claquer 10 euros pour rien, ils se rassurent en allant lire les quelques papiers publiés sur les films qui passent cette semaine-là. Et c'est dévastateur.

J'espère vraiment que les spectateurs se forgeront leur propre opinion à propos de ce film en particulier. Je l'ai trouvé réussi, et surtout culotté de la part d'Astier. On le voit aujourd'hui, les bobos du milieu n'aiment pas quand des gens qui ont été catalogués à leur insu dans un genre sortent de ce carcan. Bien fait pour eux. Pour un premier coup d'essai, il s'en sort vraiment pas mal, je trouve.

Tiens voilà ce qu'il manque dans les critiques. Les indicatifs de point de vue personnel. Tandis qu'à les lire, ils ont la science infuse et connaissent la vérité absolue sur toutes choses.
Et bien non. Une critique est avant tout une opinion personnelle, basée sur un vécu émotionnel. Et c'est là que ça pêche. Chercher à imposer une vision subjective à une masse, ça n'a pas de sens. Et c'est là que devraient entrer en jeu les arguments objectifs. J'entends autres que ceux évoquant la couche de maquillage d'Adjani. Mais y en a pas. Zut :p

Bon. Je dois vous gonfler avec ça hein ?

Je me contenterai d'appuyer les mots de Tante Cryda. Allez voir le film sans vous préoccuper de ce qu'on en dit sur la toile.

Pécore
Hors ligne

Salut (premier post, j'irais me présenter après)!

Je suis allé voir le film à l'avant première à Lyon (j'suis lyonnais à la base) et rien que pour voir A.A en vrai 5 minutes avant le film ça valait le coup ! Surtout que j'étais assis à 1 mètre à peine du grand merlin (désolé je ne me souviens plus de son nom).

Tout ça pour dire que ce film est génial. En effet c'est un genre ou on ne l'attend pas, et en même temps je trouve que c'est tout à fait lui, il traite de sujet pas drôle du tout et rajoute des touches d'humour plus ou moins souvent (entre saison 1 et saison 5 de Kaamelott il y a une une énorme différence mais l'humour est présent). Il arrive à mettre de l'humour, Isabelle Adjani que je n'aime pas à la base joue très bien la "bourge" qui dit tout le temps ce qu'elle pense sans problème, A.A est comme d'hab jamais souriant même quand il fait rire et le "couple" marche très bien.
Ca ne plaira sûrement pas aux fans inconditionnels de Kaamelott qui cherchent uniquement la grosse poilade déclenchée par Perceval,  dans ce film il y a un fond, tout est j'en suis sûr très réfléchit (même le fait qu'il l'appelle tout le temps "Mme Hansen", il faudrait lui demander, mais je suis certain que ca n'a pas été fait inconsciemment). Ce film est très beau. Encore une fois A.A m'a bluffé, comme à chaque fois...

Pour ceux qui l'ont vu, vous trouvez pas que la scène dans le lit avec sa femme et leur "chamaillerie" ressemble à un ptit clin d'oeil à Kaamelott et Guenièvre ? :D

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Mathiilde a écrit :

Bon. Je dois vous gonfler avec ça hein ?

Pas du tout, j'aime beaucoup ton avis sur la question !

Murphybox a écrit :

Surtout que j'étais assis à 1 mètre à peine du grand merlin (désolé je ne me souviens plus de son nom).

Il s'appelle COCO L'ASTICOT !!!
Ah nan, pardon.. :b
Jacques Chambon ! Le père oncle grand-père demi-cousin germain par alliance au troisième degré dans la branche nord-est de l'arbre de Victor Chambon, qui joue dans le film.. Nan en fait j'en sais rien. :b

En tout cas j'suis content de lire vos avis, Matiilde et boîte d'Eddy, parce qu'ils sont positifs et que ça me re-donne envie d'aller voir le film ! ^^"

Semi-Croustillant
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

De toute façon j'serais incapable d'avoir un avis professionnel, qui critique le travail objectivement.. 'Fin voilà, j'aime ou j'aime pas. J'pense que ça se résumera à ça ! ^^

J'irai même plus loin, essayer d'analyser un film, une chanson, un album, etc. ça peut pas être objectif: par définition, ça vient de quelqu'un. C'est idiot "bon alors je trouve que c'est de la merde mais je vais essayer d'être objectif: c'est quand même vachement bien"...Dafuq? Ca veut rien dire et ça existe pas ce genre de remarques! Le subjectif est forcément proche de l'objectif, la différence se fera sur des détails. Franchement ça vous ai sûrement arrivé ce genre de conversations:
"Serieu, ta vu [insérez une "oeuvre"] c'est tro une gross dobass LOL
-Nan ça va j'ai trouvé ça pas mal
-Koi? T fou c tro nul, en plus tou le monde le di sale nazi pédofile mangeur de croupe!
-Bah je sais y'a [argument en défaveur du film] et aussi [argument en défaveur du film] mais bon j'y peux rien je trouve ça bien!"

C'est du feeling tout ça, du ressenti, ça se mesure pas sur tel ou tel point seulement. Même si tu vas avoir un acteur qui joue comme un flétan, c'est pas pour autant que tu vas trouver ça merdique. Si on fait le parallèle avec la musique, (et ça n'engage que moi, hein) je pense qu'on ne peut pas juger une chanson simplement sur ses paroles/sa musique/son rythme, etc. mais sur l'ensemble, sur la cohérence de tout ça...ça vous ai jamais arrivé de, honteusement, fredonner une chanson qui habituellement ne vous aurait pas interpeller plus que ça ? Ensuite, vous vous dites "mais merde pourquoi je chante ça, c'est de la pisse de moufette, enlève-toi ça de la tête!" en pensant que la méthode Coué va vous permettre de retrouver des goûts musicaux.

Moi ça m'arrive souvent mais dans le sens inverse, des films/chansons encensées, que je trouve sans saveur, parce que j'accroche pas, parce que je parviens pas à capter le message, parce que tout simplement ça m'emmerde de le regarder (et des exemples j'en ai plein ma sacoche à glaire).
À chacun de se faire son avis, d'avoir son envie, si tout le monde pensait la même chose sur tout, qu'est-ce qu'on se ferait chier...


EDIT:

Mathiiiiiiiiiigniiiiiiiiilde a écrit :

Tiens voilà ce qu'il manque dans les critiques. Les indicatifs de point de vue personnel. Tandis qu'à les lire, ils ont la science infuse et connaissent la vérité absolue sur toutes choses.
Et bien non. Une critique est avant tout une opinion personnelle, basée sur un vécu émotionnel. Et c'est là que ça pêche. Chercher à imposer une vision subjective à une masse, ça n'a pas de sens.

Ah bah tiens, je l'avais pas vu j'étais en train de taper mon pavé, mais content de voir que je suis pas le seul à penser ça :hug:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB