Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ne se vautre pas dans la bouffe !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Askelon a écrit :

On va en rester là pour le débat «faut-il dire qu'on a rien à dire parce qu'il n'y a rien dire car tout à été dit» ;)

Oui, c'est plus sage mdr ! Après on va partir dans de ces trucs ^^"

Caroline a écrit :
Anarore a écrit :

Je ne vois pas l'intérêt de balancer un truc si on est pas capable de le soutenir (par flemme ou par bêtise)

Je ne vais quand même pas argumenter pourquoi ça me prend la tête d'argumenter :beuh:

Le débat sur les imbéciles, il ne date pas d'hier. Je peux vous trouver un extrait de Bernanos (les enfants humiliés) sur la différence entre les imbéciles et les idiots, si vous voulez... A quoi bon réinventer la roue ? Les imbéciles n'ont que l'importance qu'on leur accorde. Que chacun se situe par rapport à ça, et s'examine lui-même. C'est ça, Ma réponse. Flemme ou bêtise, je n'en sais rien et je m'en moque.

Perso dans l'émission, j'ai surtout examiné la réaction d'Astier, qui a évité de trop entrer dans le débat. Il ne s'est pas pris la tête. Ca me semble intelligent.

Oui, donc c'est bien ce que je disais, c'est du monologue, et de façon générale le monologue n'a rien à faire dans le débat, censé apporter de l'eau au moulin. Après, je parlais d'argumenter pour les posts, pas d'argumenter sur le fait qu'argumenter te prenne la tête :)
Mais sur le reste, je suis d'accord, c'est un débat qui ne date pas d'hier ! Imbécile, on l'est tous à un moment ou un autre (ce genre d'émission le prouve bien), et faire simple permet souvent de s'en préserver. Mais je pense que cultiver l'hermétisme au lieu de la vulgarisation est le meilleur moyen de faire fleurir les cons. Donc ne pas se prendre la tête n'est pas une ligne de conduite. A mon sens, A.A voulait surtout éviter de rentrer dans des trucs interminables avec ces deux dames, d'où l'esquive. Et puis, il était à la télé, il a quand même une réputation à soigner, et aller plus loin aurait été fort peu élégant, tout le monde avait compris là.

Bon, pour répondre en vrac, Askelon a raison. Je ne vois pas l'intérêt de balancer un truc si on est pas capable de le soutenir (par flemme ou par bêtise), donc je trouve en effet peu productif de participer à un débat dans le but de le clore en jettant le bout de viande sur la table, qu'on déclare en plus être LA réponse, sans explication. c'est du monologue, plus du débat.
Après, je pense relativement comprendre ce que veut dire Bender. Ces deux dames n'ont pas inventé la poudre, c'est clair. il suffit de les voir dans d'autres émissions pour s'en rendre compte, mais pour prendre un exemple que tout le monde saisira, Karadoc non plus, il n'empêche que c'est un ami fidèle pour Perceval, un frère présent, un gourmet, etc. Bref, il a des qualités. Alors, nous, on a vu que le côté stupide dans l'émission, mais peut-être qu'elles ont un peu plus en elle que ça. Même si il faut bien reconnaître qu'elles sont agressives en plus...
Après, le problème c'est surtout le terme "gourdasse" qui a l'air de poser problème. Mais, entre "ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre" et "gourdasse", à part le tact, il n'y a aucune différence sémantiquement parlant, donc ça vaut pas le coup de se monter le bourichon là dessus lol =D

Askelon a écrit :
Anarore a écrit :

Le héros n'est pas seulement le mec avec des superpouvoirs balèzes, c'est aussi le type qui accomplit des choses nobles à sa mesure. Et c'est le cas d'Arthur.

En général, le héros est celui qui mène une quête. Le succès ou l'échec de la quête ne change pas le statut du héros. Et c'est vrai qu'il est assez rare de voir un héros tout envoyer péter et foutre le camp comme il le fait dans le Livre V :) C'est à mon sens le vrai moment fort de la série : quand il réalise que finalement, il peut laisser tomber, il peut arrêter d'être un héros, arrêter de faire ce qu'on lui dit et ce qu'on attend de lui, et partir. Ça, je l'ai rarement vu dans un film ou une série.


Oui, je suis assez d'accord avec cette définition aussi ;)
Mais dans le cas d'Arthur, c'est son coeur en or et ses principes (parce qu'il a plus que de la patience quand même lol !) qui le poussent à redevenir "bientôt un héros" on dirait ! J'ai hâte de voir ce que cette phrase signifie vraiment !

En même temps le fait de faire d'Arthur un personnage qui tend vers la mélancolie et la tristesse ça reprend déjà les sources médiévales (Arthur est mélancolique, voire récréant dans bien des oeuvres, et ça annonce aussi la fin des temps arthuriens donc bon...), mais surtout ça colle avec ce que voulait faire Alexandre Astier sur le héros qui abandonne, en particulier avec la thématique de l'absence d'enfant, et avec le principe que lui inculque César "défendre la dignité des faibles". Alors il se bat avec ce qu'il a, et vue l'équipe, il laisse tomber. Mais il a essayé avec eux, contrairement à Lancelot. Et c'est aussi ce qu'on retrouve dans le Livre VI lorsqu'il parle à la Table Ronde face à Perceval et Karadoc.
Le héros n'est pas seulement le mec avec des superpouvoirs balèzes, c'est aussi le type qui accomplit des choses nobles à sa mesure. Et c'est le cas d'Arthur.

Effectivement, la dernière remarque veut tout dire ^^
Mais j'ai aussi beaucoup aimé le début, où il dit que ça serait bien aussi d'avoir des émissions où on voit des trucs qui nous font réfléchir, avec des mecs qui ont un petit plus ! C'est sûr que si on arrêtait de nous gaver avec les trucs de télé-réalité et les jeux où il n'est question que de la dernière chanson à la mode, les émissions qui passent à 2 ou 3h du mat' nous enrichiraient davantage...même si là aussi, il ne peut pas y avoir que ça ;)
(Juste pour répondre au premier post de Caroline, je pense que question "malheur" dans Kaamelott c'est discutable pour certains personnages. Arthur est bien seul au fond, et outre l'équipe de branques qu'il aime mais ne supporte pas comme qui dirait, il y a beaucoup de choses dans sa vie personnelle qui sont passée à la trappe pour son Destin. Dur...)

Il me semble que c'était ce qu'A.A soulignait dans une interview à propos de cette oeuvre : quand on s'adresse aux enfants, il n'y a pas besoin de leur parler comme s'ils étaient bêtes, quand on leur parle normalement ils comprennent. Manifestement, vue la critique, c'est réussi ^^
Je vais peut-être me laisser tenter pour l'acheter, vu qu'il y a pas mal d'enfants autour de moi.

Oui, je pense aussi qu'il ne s'agit pas de Mevanwi. Même si ça ne colle pas trop au Karadoc d'après qui déclare qu'il n'aime pas faire des trucs avec les filles ^^"

Almohan a écrit :
Asakura a écrit :

y a un épisode aussi ou arthur se bat avec le maitre d'arme, il en avait marre de se faire traiter de "pucelle" uhuh

Personne d'autre ne se rappelle ce sketch-là ? Je crois avoir fait le tour des sketches où le maître d'armes apparaît, et aucun ne montre Arthur dérouillant son entraîneur...

Je ne sais pas si tu pensais à ceux là, mais il y a les épisodes avec la potion de vivacité, où ARthur se bat avec le maître d'arme, le jete à terre et se jete dessus pour le mordre ! Mais je ne sais pas si ça compte ^^"

Techniquement, au temps d'Arthur, V-VIe siècle, le christianisme est devenu religion officielle de l'empire romain et donc de ses territoires conquis. Mais, tout d'abord christianisée au IIIe siècle, la Bretagne a du être rechristianisé après les invasions des anglo-saxons qui apportèrent avec eux leur religion "païenne" et leur folklore (V-VIe siècle). Il y a donc fort à parier que "les dieux" de Kaamelott soient bien les dieux païens, celtes, puisqu'il s'agit de la "Britania", même si Arthur, élevé à Rome, fait aussi référence à des dieux latins. Mais il faut aussi songer qu'Arthur est chrétien comme il le dit, et cherche le Graal. C'est qu'à ce moment là la distinction entre la religion païenne et chrétienne n'est plus claire et que la christianisation se fait petit à petit, en remplaçant par exemple un sanctuaire d'une divinité des eaux par une chapelle dédiée à la Vierge. La transition se fait relativement en douceur et les religions sont encore entremêlées. Malgré tout, la Dame du Lac et "les dieux" oeuvrent pour guider Arthur vers le Graal, la lumière divine, qui a reçu le sang de Jésus etc. Etant donné que le Graal relève à la fois des légendes celtes et chrétiennes, ça n'a rien d'étonnant, même si on pourrait le voir comme le fait que l'ancienne religion devienne une manifestation de la nouvelle.
Je pense que la difficulté qu'on a à comprendre où est le païen et où est le chrétien dans Kaamelott vient du fait que le contexte religieux de la série est un bon reflet du flou artistique de l'époque.

Pour moi il n'y a jamais eu d'équivoque, Méléagant n'est pas le Diable (qui au passage est un conglomérat de dieux païens style Cernunos, Pan, Bacchus, et serait déplacé dans un univers où Dieu n'apparaît pas) mais un envoyé des dieux, un pendant négatif de la Dame du Lac. La meilleure preuve est son nom "la réponse" comme il le dit lui-même à Viviane en écho à la prophétie que lit Arthur dans le livre que lui conseille la fée Morgane "du ciel l'insulte, la réponse".

Il y a aussi l'épisode 27 du Livre II " Arthur in Love II" quand Gauvain interrompt Arthur et Mevanwi qui parlent des fleurs de l'allée où ils se promènent : blanches/jaunes pour les passions secrètes. Arthur tarte Gauvain qui choisit la couleur rouge pour les fleurs au lieu de blanche.

Merci à vous tous ! ^^
Naaan, mes pauvres bêtes, Westminster ! Et puis, je préfère le rat, plus petit gabarit ! ;)
(Vous avez raison, c'est plus sympa quand on se raconte nos journées !)

Navrée, mais non ^^"
Je pense que Lancelot mériterait de le voir mais pas de le trouver. Il y a trop de choses qu'il n'a pas comprises sur la nature du Graal et le Bien en général. Mais avoir le Graal sous les yeux lui apprendrait surement beaucoup, et comme c'est un personnage que j'aime bien, je le lui souhaite ! ;)

Loool, pas mal ! je ne l'avais jamais vu, mais c'est la voie qu'on reconnait carrément bien je trouve ! Elle est toute mignonne à trépigner pour avoir mon nouveau burger, très sympa ! ^^

Merci à vous ^^
Pour te répondre Caroline, les furets (qui sont des mustélidés et non des rongeurs) se dressent ! Comme le signale Bender (humour noir mis à part, vilain ><) les furets étaient autrefois utilisés pour la chasse au lapin/lièvre. A ma connaissance la méthode est toujours utilisée. Mais perso je ne chasse pas, ce sont donc des furets de compagnie (ça casse le mythe du furet démoniaque je sais mdr !). Ils ont une grande cage avec leurs hamacs (non vous hallucinez pas, les furets adooore les hamacs et les tunnels), gamelles et tout le tintouin, mais elle est là pour qu'ils puissent dormir (ça dort pas mal en fait). La plupart du temps ils sont en liberté. ça se dresse exactement comme un chien ou un chat : jeux, litière, morsure. ;)

En d'autres termes, on a plus qu'à espérer, ce que personnellement, je fais très bien ! =D
Attendons déjà la sortie de Résistance, on verra bien ce qui se passe ensuite. La curiosité des lecteurs aura peut-être aussi un impact sur les films qui sait. Même si ça ne sera pas forcément le même public, je pense que si le livre déjà se vend bien, ça montrera que l'intérêt pour la série est toujours vivant. C'est aussi l'avantage de diversifier les formats. Il y en a pour tous les goûts. Si les séries TV, les BDs et le roman remportent tous un franc succès, ça prouvera toujours aux annonceur que peut importe le média, c'est l'histoire qui intéresse les gens ! Le reste, c'est juste différent moyen de la véhiculer ;)

Rasmot a écrit :

C'est Perceval qui trouve le Graal? non? Moi je le vois bien le trouver, par hasard, au détour d'une promenade.....Ouais j'le vois bien, un épisode pleins de surprises et de rebondissements.


C'est ce qu'on disait Rasmot, dans les textes de base, soit c'est Perceval, soit c'est Galaad. Vu l'orientation de Kaamelott, on penche tous majoritairement pour Perceval c'est sûr ! Un épisode où Perceval trouve le Graal...ça serait vraiment énorme ^^

Bender a écrit :

Nan mais je parlais pas de Mordred, je parlais des supputations quand à la durée éventuelle des films (2h) et de l'apparition éventuelle du dit personnage à la fin de l'un d'eux. A mon avis, c'est même pas sûr qu'il y ait ne serait-ce qu'un film...

Ok, comme tu enchainais sur le post précédent j'avais mal compris ^^
Après c'est sûr que ça sera déjà pas mal d'avoir le premier film ! Le reste dépendra de son succès, A.A l'a dit et répété donc bon...on a plus qu'à attendre, seuls, esseulés et solitaires ! ;)

Merci pour le lien Laudine ! ;)
Oui, c'est vrai que dans un premier temps Arthur est juste le Miles, puisqu'il est, à la base, considéré comme un chef de guerre victorieux, qui gagna rapidement en renommée au VIe siècle, si ma mémoire est bonne...
Vu le nombre de textes du XIIe c'est sûr que c'est un indice flagrant de son importance en littérature, avec l'amour courtois (entre autres), qui se développera avec Chrétien, mais aussi les troubadours et les trouvères. C'est amusant de retrouver tout ça dans la série sous des angles modernes =D

Merci Kardio ! Ravie d'être là aussi auprès de vous tous =D

Mais on a jamais parlé de voir Arthur et Mordred s'entretuer dans Kaamelott, on parlait des textes de base, de la légende médiévale. On disait donc que Mordred était assez incontournable, et on spéculait sur sa simple venue du coup. Après ce que la série en fera, c'est une autre histoire !

Je tiens à préciser que les textes de bases de la légende sont bien sûr ceux de Chrétien de Troyes et plus tard de Thomas Malory, mais que la légende du roi Arthur au Moyen Âge s'est étoffé au fur et à mesure. Il existe beaucoup de romans qui en font état et pour les curieux qui voudraient lire les sources médiévales, voici la liste :

L'Historia Regum Britaniae
La Vita Merlini
Les prophetia Merlini
Le Roman de Brut
Perceval ou Le Conte du graal
et ses quatre continuations (donc 4 romans viennent donner leur version de la fin du Conte du Graal et du cheminement de Gauvain et de Perceval)
Lancelot ou le chevalier de la charette
Yvain ou le chevalier au lion
Merlin/ Perceval/ Joseph d'Arimatie
de Robert de Boron
Perlesvaus ou Le Haut Livre du Graal
Brut
de Layamon
La demoiselle à la mule
Les merveilles de Rigomer
Sire Gauvain et le Chevalier Vert
L'Estoire del Saint Graal et L'Estoire del Saint Grail
La Queste del Saint Graal
(existe en deux versions différentes dont une tardive)
Le Lancelot en prose
La mort le roi Artu/ La mort Artu
Le Morte d'Arthur

D'autres textes évoquent simplement la Table Ronde ou les légendes Arthuriennes : Le Chevalier au papegau, Erec et Enide, Cligès, Guiron le courtois, Méliador, Le Roman de Jaufré, Parzifal, Lanzelet, Tristan et Iseut, La demoiselle d'Esaclot ...

Pour ceux qui seraient intéressés par la lecture de ces textes, je signale que certains (très peu) ne sont pas encore traduis en français moderne, mais que la grande majorité l'est. La meilleur collection est celle de Lettres Gothiques, qui contient le texte en ancien français et le français moderne en miroir, et qui est faite peu chère, exprés pour être accessible à tous. Les Garnier Flammarion sont très bien aussi : juste la traduc et peu chère en général. Après, vous avez les Honoré Champion (si c'est la collection rouge et blanche ancien francien et français moderne en miroir. Si c'est celle façon papier cartonné il n'y a que la traduc) mais chère. Il existe aussi dans la collection Bouquin, chez la Pochotèque un intégral des textes de Chrétiens de Troyes (du coup vous aurez aussi Erec et Enide et Cligès ) et de Tristan et Iseut mais aussi  deux tomes qui rassemblent des petits récits du Moyen Âge en lien avec la Table Ronde : Voix de femmes au Moyen Âge et Récits d'Amour et de Chevalerie (dont par exemple Le Livre de Caradoc ;) ). Bien sûr une édition en trois volume de la Pléiade existe (bon là on tape dans les 70 euros le tome hein...et comme il y en a 3 ^^"") qui contient : Joseph d'Arimatie, Merlin, Les premiers faits du roi Arthur (recoupement des textes de Robert de Boron cités ci-dessus), Lancelot en prose, la Quête du Graal, La Mort le roi Artu

Désolée pour ce post à rallonge, mais voyant qu'il n'y en avait aucun sur les bases médiévales de la légende, j'ai tenu à en mettre un. A savoir que je cite là les textes allant du début du XIIe siècle à la fin du XVe. Avant ceux là il en existe sur le roi Arthur dès le VIe siècle (en Latin ou en langue celte) qui, pour la plupart, évoquent seulement le roi Arthur et quelque uns de ses compagnons vu que la légende est en train de se constituer : De excidio Britanniae, Historia Brittonum, Annales Cambriae, Culhwch ac Olwen, Livre de Taliesin, Vita Cadoci, Vita Carannogi, Vita Padarni

Pour les versions modernes, celle de Marion Zimmer Bradley ( Les dames du Lac me semble la meilleure de toutes, notamment à cause du rôle, enfin censé, qu'elle donne à Morgane la Fée qui n'est pas juste la vilaine sorcière qu'on en a fait. Il en existe deux autres très bien également : la trilogie de Bernard Cornwell (La Saga du oi Arthur)et celle de Jean-Louis Fetjaine (La trilogie des Elfes qui évoque la vie d'Uther Pendragon). Celle de Jean Markale ( Le Cycle du Graal) et de Stephen Lawhead ( Le Cycle de Pendragon ) sont bien. Il existe également une saga pas mal de Nancy McKenzie ( Guenièvre ).

Je n'ai plus rien qui me vient en tête, je clos donc ce looong post ici ^^

Lool, en même temps sur le forum de Kaamelott, autant y aller à fond avec humour, mais ravie que tu n'en aie plus gros Bender mdr ! ;)
Inspiré de "non non l'appelez pas, ça se joue à 3 ! ça fait rien on va se débrouiller" n'est-ce pas Kardio ? =D
Je n'ai pas encore lu les BD honnêtement, je pensais m'y mettre en attendant la sortie de Résistance, mais je pense en effet que l'épisode de ce brave Chinkies restera imbattable dans mon coeur ! :lol:

Oui, autant Arthur que Perceval ont beaucoup de similitudes, interprétées de façon moderne, avec les personnages de la légende. Et vu le Livre VI où Anna dit à Arthur qu'il viendra à coucher avec sa demie-soeur...ça augure quand même un grand pas vers la création de Mordred. M'enfin, les voies du Seigneur comme on dit ^^

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB