Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qu’attaque la fille et qui touche le cul du clodo. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


La fin est un peu bizarre... :) J'aime bien l'idée de demander ses sources au Père Blaise. On apprend ainsi qu'il compte écrire la légende avec tout et n'importe quoi...

Perceval et Karadoc se sont remis en question, et les voilà de nouveau partis à l'aventure. D'ailleurs il faudra deux épisodes pour la raconter. Je commence par le premier. Je n'ai pas encore écrit le second, pourtant c'est lui que j'avais commencé à imaginer et je sais ce qu'il y aura dedans. Mais j'ai pris tellement de plaisir à écrire cette introduction que je ne peux pas m'empêcher de vous la soumettre dès maintenant.


Les exploits de Karadoc et Perceval − Épisode I

3 CORS

1. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Réunion de la Table Ronde avec les chevaliers habituels. Perceval et Karadoc ont terminé de raconter leurs dernières « aventures »...

Arthur
Ah nan mais c'est de pire en pire !
Père Blaise
Mais qu'est-ce que vous voulez que je fasse de ça ?
Perceval
Nan mais Sire, c'est quand même pas de notre faute si les brigands nous ont volé la carte au trésor ?
Calogrenant
Et sans carte, vous êtes quand même partis !
Karadoc
De toute façon, on sait pas lire les cartes...
Galessin (ironique)
Nos vaillants chevaliers Karadoc et Perceval sont tombés de cheval dans une mare, les chevaux se sont enfuis, les moustiques les ont piqués...
Perceval
Ah mais fallait voir les engins ! Sûrement des moustiques géants !
Karadoc (sceptique)
J'en ai déjà vu de plus gros...
Père Blaise
Mais ça suffit ! Je vous dis qu'il n'y a rien à tirer de tout ça !

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit. Père Blaise rappelle quelques fondamentaux à nos « héros »...

Père Blaise
Une quête, pour entrer dans la légende, doit avoir trois ingrédients.
Karadoc
Des ingrédients ? Vous voulez dire que s'il en manque un, c'est raté ?
Père Blaise
Exactement ! Trois ingrédients. Primo, un voyage dangereux, un périple. Et pas que des moustiques !
Perceval
On a eu aussi des brigands !
Père Blaise
Secundo, un but identifié. La recherche d'un renseignement capital, d'un objet de valeur. Là vous nous ramenez quoi ?
Karadoc
La crève...
Père Blaise
Et tertio, un combat épique.
Léodagan (ironique)
Ils se sont battus contre des moustiques...
Père Blaise
Est-ce que vous vous êtes servis de vos épées ?
Perceval
Nos épées ? Ben, elles sont tombées dans la mare.
Arthur
C'est pas vrai ! À chaque fois que vous partez à l'aventure, vous perdez vos chevaux et vos épées.
Karadoc
Pas la dernière fois.
Arthur
La dernière fois, c'est quand vous vous êtes perdu au village avant même d'arriver sur le sentier menant à la grotte du vieux sorcier. Vous êtes revenu sans épée et sans chevaux.
Karadoc
Oui, mais de plus on avait perdu la bourse que vous nous aviez confiée.
Arthur (abattu)
Ah oui, j'oubliais...
Lancelot
Seigneur Karadoc, seigneur Perceval, je crois que ce que le roi n'ose pas vous dire, c'est qu'il va falloir vous remettre en question. Sinon vous n'avez rien à faire à Kaamelott.
Père Blaise
Moi, en tout cas, j'en ai assez d'user mon encre pour écrire des conneries.
Karadoc (à Perceval)
Ils ont peut-être raison, ces derniers temps on s'est trop reposé sur nos lauriers.
Perceval
C'est pas faux.

3. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT
Perceval et Karadoc, vêtus en voyageur, sont debout devant la porte de la chambre royale.

Perceval
Sire, ouvrez !
Karadoc
C'est très important !
Perceval
C'est capital !

Les deux chevaliers attendent un peu mais rien ne se passe.

Perceval
Il roupille ou quoi ?

Ils frappent violemment la porte.

Karadoc
Oh ! Ouvrez, on vous dit !

La porte s'entr'ouvre. Arthur, en tenue de nuit, apparaît.

Arthur
Ah non, pas encore vous !
Karadoc
C'est très important, Sire !
Perceval
On a enfin réussi une quête !
Karadoc
On est trop impatient de vous la raconter !
Arthur (furieux)
Là maintenant ? Mais vous êtes complètement marteaux !
Perceval
C'est capital !
Arthur (furieux et calme à la fois)
Il y a réunion de la Table Ronde demain. Là ce sera le bon moment. Au-revoir.

Sur ce, Arthur claque violemment la porte.

4. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT
Perceval et Karadoc restent devant la porte.

Perceval
Je vous l'avais dit qu'il était avec sa femme. Quand il couche avec sa femme il est sur les nerfs, et après ça retombe sur nous.
Karadoc
Vous dites ça parce qu'il a claqué la porte ? Non, c'est juste qu'il est un peu nerveux.
Perceval
Vous croyez ?
Karadoc
Il a toujours été nerveux. C'est un genre qu'il se donne pour bien montrer qui c'est le chef.
Perceval
Mais on l'a réveillé ou pas ?
Karadoc
S'il est avec une de ses maîtresses, il était sûrement pas en train de dormir.
Perceval
Alors qu'est-ce qu'on fait, on insiste ?
Karadoc (s'apprêtant à frapper à la porte)
On insiste.

FERMETURE

5. INT. DEVANT LA PORTE DE LA CHAMBRE ROYALE ‒ NUIT

Perceval se relève péniblement, il saigne du nez. Karadoc, debout appuyé contre le mur, enlève la main qui couvrait son visage, révélant un énorme hématome sous l'œil droit.

Perceval
Ben il est drôlement nerveux cette nuit.

Karadoc (admettant)
Nan mais là d'accord : il était avec sa femme.


Déjà treize ans que cette section existe ! Elle avait été ouverte à l'époque où l'on attendait avec impatience un Livre VI qui semblait ne jamais devoir venir...

Dès la création de cette section, j'avais demandé qu'on corrige son titre. À l'époque l'administration était rigide et je n'ai pas (assez) insisté, mais je me dis que le moment est venu. Chers administrateurs, pouvez-vous, s'il vous plaît, corriger la faute ?

https://www.lalanguefrancaise.com/ortho … s-scenarii

Là, ça ne fait pas sérieux, ça fait genre « j'me la pète en utilisant − de façon erronée − des locutions étrangères ». En plus, dans une section littéraire ! (Ben oui, des scénarios, c'est de la littérature)...

Merci d'avance !

(Pourquoi je n'envoie pas un message à l'administrateur ? À vrai dire je voudrais surtout informer les participants qu'il faut arrêter avec le ridicule et incorrect « scenarii » qui pique les yeux, et tant que j'y étais demander le changement.)

Du classique avec quelques bonnes répliques ! J'aime bien le fait que Karadoc apprécie la salade, mais qu'il ne l'imagine pas autrement qu'en tant que supplément : c'est bien lui ! :)

Bonne nouvelle !  En tout cas j'espère que les participants d'On en a gros n'ont pas manqué ça, c'était vraiment super intéressant !

On a eu un bel été, n'est-ce pas ?

À Kaamelott aussi...


Après un bel été

3 CORS

1. INT. MAISON DE GUÉTHENOC ‒ JOUR
Guéthenoc et Roparzh sont attablés et discutent autour d'un verre.

Roparzh
En tout cas, on n'a pas eu d'intempéries c't'été.
Guéthenoc
Justement, vous trouvez ça normal, vous ?
Roparzh
Comment ça ?
Guéthenoc
Mais réfléchissez un peu, bon dieu ! Tous les ans on a un pépin qui nous tombe sur la gueule ! Et là, rien ! Comme par hasard !
Roparzh
Vous croyez que c'est encore les guignols de Kaamelott ?
Guéthenoc
Pas de giboulées, pas sécheresse, pas d'inondation !
Roparzh
Pas de phylloxéra !
Guéthenoc
Pas d'invasions de sauterelles ! Ah ils vont nous entendre !
Roparzh (boit son verre et le recrache aussitôt)
Mais il est dégueu, votre vin !
Guéthenoc
Mais c'est le vôtre, çui-là !

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Les chevaliers sont en réunion. Père Blaise annonce l'ordre du jour. Présents : Arthur, Lancelot, Calogrenant, Léodagan, Galessin, Bohort, Perceval et Karadoc.

Père Blaise
Le seigneur Léodagan a une proposition.
Arthur
En rapport avec le Graal ?
Léodagan
Non, mais vous allez voir, si vous voulez de la légende et de la gloire, je me moque pas de vous.
Arthur
Ah, très bien, allez-y.
Léodagan
Bon, vous avez remarqué, on n'a pas eu d'invastion de Saxons cet été ?
Calogrenant
Tiens, c'est vrai, ils venaient chaque été d'habitude, ces cons.
Lancelot
Pas cette année : c'est la guerre civile chez eux depuis la mort de leur chef.
Léodagan
Pas d'invasion de Burgondes non plus. Ni de Huns, ni de Goths... En fait on n'a subi aucune invasion.
Galessin
Vous êtes sûr ?
Père Blaise
Si vous voulez je peux vérifier sur mon registre.
Léodagan
Nan mais pas la peine, je vous dis qu'il y a pas eu d'invasion cet été.
Père Blaise
C'est pour avoir une confirmation officielle. Et comme ça, vous verrez que je suis bien organisé.
Arthur
Vous avez noté toutes les invasions qu'on a subies ?
Père Blaise (cherchant fébrilement dans son registre)
Oui, oui, attendez, je vais trouver... Ah, voilà : cet été... Si, j'ai quelque chose ! Un orage de grêle début août.
Léodagan
Mais je vous parle d'invasion !
Père Blaise
Ah oui, au temps pour moi.

3. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit. Tandis que Léodagan expose son projet, Père Blaise continue de feuilleter fébrilement son registre.

Léodagan
À votre avis, pourquoi les barbares ne sont pas venus nous envahir ?
Calogrenant
Vous croyez que c'est pas seulement un coup de bol ?
Karadoc
Ou la bouffe dégueulasse ? Les nomades, ça mange n'importe quoi.
Bohort
Il faut espérer qu'il s'agisse d'un changement dans leur mentalité.
Lancelot
En tout cas, les Saxons, c'est à cause de la guerre civile là-bas.
Léodagan
Tout juste ! Et les Burgondes, c'est parce qu'ils ont subi une épidémie de peste. Si vous recoupez les rapports des espions, tous les peuples barbares sont affaiblis en ce moment. Tous.
Père Blaise
Oui, enfin, attendez la confirmation officielle...
Léodagan
Tous, je vous dis.
Père Blaise
Ah ! J'ai ! Alors on a eu... ah non, c'était l'an dernier, ça, au temps pour moi.
Léodagan
Tous les peuples barbares sont affaiblis. Donc ? Donc ?
Calogrenant
Donc ça nous offre un répit.
Bohort (souriant)
Un répit bienvenue !
Léodagan
Mais non ! Personne ne voit où je veux en venir ?
Perceval
Moi, les devinettes, ça a jamais été mon fort.
Arthur
En tout cas, si vous avez dans l'idée d'aller les envahir, je vous le dis tout de suite : pas question.
Léodagan (indigné)
Quoi ? Mais c'est de la trahison !

4. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Le ton est monté...

Arthur
Je suis roi de Bretagne pour diriger la Bretagne, pas pour m'approprier de nouvelles terres !
Léodagan
Mais enfin, c'est le moment idéal pour les mettre hors d'état de nuire définitivement ! C'est de la prévention ! Et ensuite, puisqu'on a fait le déplacement, rien ne nous empêche de conquérir quelques terres.
Lancelot
Non mais le roi a raison, notre but est de mettre en place une nouvelle civilisation, pas de faire comme tous ces barbares, justement.
Bohort (rêveur)
La guerre, c'est du sang et des larmes...
Léodagan
Mais je vous parle de conquête ! De gloire ! D'aventure ! Ah, traverser de lointaines contrées peuplés de créatures improbables, soumettre des peuplades inconnues ! Le dépaysement, l'exotisme !
Arthur (ironique)
Les monuments, les spécialités !
Léodagan
Seigneur Calogrenant, votre armée est bien entraînée, et vous avez de bons archers...
Calogrenant
Ah non, je me lance pas dans une telle aventure, vous avez pas l'air de vous rendre compte du prix que ça va nous coûter. L'intendance, pour une campagne de cette ampleur, c'est pas donné.
Léodagan
Évidemment, vous, les Calédoniens, vous êtes les rois des pingres...
Galessin
Oh, on va pas commencer à s'insulter !
Léodagan
Seigneur Galessin, justement, la flotte d'Orcanie est réputée, c'est le moment de l'utiliser, la victoire est certaine !
Galessin
La flotte d'Orcanie ? Ah non, mais on fait plus, ça !
Léodagan
Quoi ? Mais depuis quand ?
Galessin
Depuis qu'on n'a plus de bois. Déjà qu'on n'avait pas beaucoup de forêts au départ... ben on n'en a plus.

5. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Léodagan n'arrive à convaincre personne...

Léodagan (à Arthur)
Et vous, vous rêvez pas d'être appelé Arthur le Conquérant ? Arthur le Grand ?
Arthur
Théodose le Grand, il a pas eu besoin de faire des conquêtes pour être appelé le Grand.
Léodagan
Ah bon ? Il a fait quoi ?
Arthur
Il a imposé le christianisme dans tout l'empire romain.
Léodagan
Ah, voilà ! Une guerre sainte ! Père Blaise, qu'est-ce que vous en pensez ? On part à la conquête des royaumes barbares pour les convertir !
Père Blaise
Le Seigneur a dit : tu ne tueras point. Le Pape a décidé d'envoyer des moines prédicateurs.
Léodagan
Mais qu'est-ce que c'est que cette religion de gonzesse ! C'est une femme, votre pape, ou quoi ?
Arthur
Bon, on peut passer à autre chose, maintenant ?
Léodagan
Vous me dégoûtez. Je vous parle de gloire et vous me répondez : gna gna ça coûte trop cher, gna gna on n'a plus de bois ! Vous êtes vraiment des... des matérialistes !
Père Blaise (de nouveau à son registre)
Ah mais voilà, j'ai trouvé ! Ah si, cet été on a eu une invasion de Vikings.
Arthur
Ah bon ?
Père Blaise
Si, si, c'est noté ici. Il y a eu deux vagues. La première vague a voulu assiéger Tintagel, mais la duchesse a pris en main la défense. Elle a fait jeter des flèches enflammées sur leurs navires, tout a brûlé, Vikings compris.
Arthur (à Léodagan)
Comme quoi, vos remarques sur les femmes sont un peu déplacées...
Lancelot
Et la deuxième vague ? Ça ne me dit rien, cette histoire.
Père Blaise
Ils ont débarqué en Carmélide et sont repartis aussitôt avec une importante rançon que leur a versée... le roi de Carmélide.
Arthur
Quoi ? Une importante rançon ?
Léodagan
Quoi ? Mais c'était il y a dix ans, ça !
Père Blaise (vérifiant)
Ah j'ai oublié un X dans le chiffre des années ! Au temps pour moi.

6. INT. SALLE DU TRÔNE ‒ JOUR
Guéthenoc et Roparzh sont venus présenter leurs doléances. Arthur est assisté de Père Blaise.

Guéthenoc (hors de lui)
C'est plus possible ! Pas une inondation ! Pas une sécheresse !
Roparzh (pareil)
Pas une invasion de sauterelles !
Guéthenoc
Même pas une petite giboulée !
Roparzh
On n'a rien eu c't'été !
Arthur
Mais... Alors de quoi vous vous plaignez ?
Père Blaise
C'est pas mieux pour vos cultures ?
Guéthenoc
C'est pas naturel !
Roparzh
C'est pas bio !
Guéthenoc
Sûrement un coup de vos enchanteurs !
Arthur
Vous accusez nos enchanteurs de quoi, exactement ?
Guéthenoc
D'avoir détraqué le temps !
Roparzh
Révolte !

FERMETURE

Père Blaise
Alors, d'après mon registre, vous avez eu un orage de grêle début août.
Guéthenoc (calmé)
Un orage de grêle ?
Roparzh (pareil)
Quand ça, vous dites ?
Arthur
Début août ! Ça vous va ?
Père Blaise
Le cinq août, pour être précis.
Guéthenoc
Aaaah, maintenant que vous le dites, oui...
Roparzh
Un orage de grêle ?
Guéthenoc
Mais oui, rappelez-vous, la fois où votre chien s'était fait bouffer le cul par mon taureau !
Roparzh
Ah, si je m'en souviens ! Même que c'est à cause de l'orage que j'ai pas pu venir pulvériser votre cabane !
Arthur
Bon, donc vous êtes content ? Tout va bien ?
Roparzh
'scusez, Sire, on l'avait oublié, c't'orage.

Guéthenoc
Au temps pour moi.


Tesla : très intéressant ! Concernant Mevanwi, il me semble impossible qu'elle soit sa femme, donc jusqu'à preuve du contraire je considère que c'est sa maîtresse. Il y a un élément dans le film qui indique que c'est sa femme ? Le fait qu'elle souhaite avoir un enfant de Lancelot ? Ce serait un bâtard, comme Arthur, c'est pas un problème.

Cet épisode se situe juste après qu'Arthur a donné les pleins pouvoirs à Lancelot. Lancelot a croisé Méléagant, qui lui a suggéré de faire table rase du passé, mais n'a encore rien fait. Comme du temps de Léodagan ou Karadoc, il y a toujours des réunions à la Table Ronde. Pour la première fois, c'est Lancelot qui préside. L'épisode n'est pas très drôle ; mon but était surtout d'imaginer comment ça avait pu commencer, et hélas on ne s'est pas beaucoup poilé, croyez-moi.

Avertissement : même si j'ai cherché à rester compatible avec le film, le but de cet épisode n'est pas d'introduire des éléments du film et il me semble que je n'y fais aucune révélation, à part peut-être à la fin (et encore, c'est un élément prévisible). Du coup, heu... je vous conseille d'aller voir le flm, je l'ai trouvé excellent !


Lancelot préside

3 CORS

1. INT. SABLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Lancelot préside la réunion de la Table Ronde. Il est assis à son emplacement habituel. Autour de lui, dix chevaliers : Bohort, Lionel, Léodagan, Hervé, Perceval, Karadoc, Galessin, Calogrenant, Yvain et Gauvain. Père Blaise est à son pupitre, le jurisconsulte s'est mis sur une chaise à ses côtés. On a dû apporter des chaises supplémentaires, d'autant que la place du roi reste inoccupée.

Léodagan (à Galessin)
Qu'est-ce que vous foutez là, vous ?
Galessin
On m'a dit de venir, je suis venu.
Léodagan
Mais c'est de la provocation !
Calogrenant
Après, vu que c'est Lancelot qui commande, pas étonnant qu'il invite ses lieutenants.
Léodagan
Ah oui, maintenant c'est Lancelot, je m'y ferai jamais...

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion commence.

Lancelot (irrité, regardant Léodagan et Calogrenant)
Ça va, on peut commencer, oui ?
Calogrenant
Allez-y.
Lancelot
J'ai beaucoup de choses à vous dire, alors je vous demande le silence. Et soyez attentif ! Père Blaise, je vous ai confié l'ordre du jour, veuillez commencer par le premier point.
Père Blaise
L'ordre du jour ? Ah, le manuscrit !
Lancelot
Oui, le manuscrit !
Père Blaise
Oui mais j'y comprends rien.
Lancelot
J'ai numéroté chaque point. Commençons par le premier.
Père Blaise
I - Légitimité. C'est ça le premier point ?
Lancelot
Oui. Je sais que certains, ici, doutent de ma légitimité.
Léodagan (ironique)
Sans blague ?
Lancelot
Il y a des choses à éclaircir. Père Blaise, avez-vous examiné la tablette signée par le seigneur Arthur ?
Père Blaise
Elle est authentique. Je possède un exemplaire de la signature du roi... du seigneur Athur, c'est la même.
Lancelot
Jurisconsulte, votre enquête ?
Jurisconsulte
Alors, j'ai interrogé dame Ygerne de Tintagel, qui m'a confirmé qu'elle écoutait à la porte du roi... de l'intéressé. Son témoignage est formel : le seigneur Lancelot ici présent n'a en aucun cas fait pression ou usé de quelque violence que ce soit à l'encontre du sieur Arthur. Ledit sieur Arthur a donné les pleins pouvoirs au seigneur Lancelot ici présent de son plein gré. Toujours selon le témoignage de ladite dame Cryda, le dénommé Arthur était lucide et sain d'esprit.
Perceval
C'est faux !
Lancelot
Qu'est-ce qui est faux ? Qu'il était sain d'esprit. Alors je m'adresse à tous les chevaliers présents. Quand vous êtes venus à Tintagel présenter votre hommage au roi, était-il sain s'esprit ?
Calogrenant
Nan, faut reconnaître qu'il était lucide.
Léodagan
Il était lucide ? Il aurait donné les pleins pouvoirs à Lancelot, qui l'a trahi, qui est devenu son ennemi mortel, et il était lucide ?
Lancelot
Trahi ? J'ai créé un clan indépendant, comme les seigneurs Perceval et Karadoc, rien de plus. Je n'ai pas fait la guerre contre Arthur, et lorsqu'il a essayé de suicider, je lui ai sauvé la vie ! En utilisant la Magie Blanche ! Non, mais en fait, on s'était juste un peu brouillés, rien de définitif, et Arthur a eu la lucidité de le reconnaître.
Jurisconsulte
En tout cas, c'est parfaitement régulier : désormais le seigneur Lancelot est le chef de la fédération bretonne. Mais notez bien qu'il exerce son autorité en tant que régent et non en tant que roi. C'est la seule réserve − pardonnez-moi de le préciser − qu'il va falloir bien intégrer.
Lancelot
J'intègre. Merci jurisconsulte pour votre expertise. Messieurs, compte tenu de ces révélations, est-ce que je peux compter sur votre obéissance ?

Tout le monde se regarde...

Lancelot
Père Blaise, le point suivant.

3. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit.

Père Blaise (ne comprenant pas bien)
II - La réconciliation.
Lancelot
Messieurs, nous allons ouvrir une nouvelle ère. Mais nous devons rester unis, et pour cela, accepter de se réconcilier, comme le roi Arthur et moi l'avons fait. J'ai donc décidé une amnistie générale pour tous ceux que le roi Arthur avait sanctionnés, notamment ceux qui m'ont suivi en toute bonne foi.
Calogrenant
Ah, c'est pour ça que le seigneur Galessin a pu venir ?
Galessin
Encore une fois, j'ai rien demandé, moi ! On m'a obligé !
Léodagan
Mais vous pouviez refuser !
Galessin
Des gardes en blancs, armés, m'ont arrêté et emmenés jusqu'ici !
Lancelot (faussement amical)
Oui, je voulais être sûr de pouvoir compter sur vous, seigneur Galessin.
Bohort
Ce ne sont pas des manières...
Lancelot
C'est efficace et c'est cela seul qui compte. Oui, nos réunions continueront d'être obligatoires, c'est indispensable. Mais parlons plutôt de la réconciliation.
Calogrenant
L'amnistie pour les traîtres qui vous ont suivi... donc le roi Loth ?
Lancelot
En effet. Le roi Loth avait été sanctionné, c'est annulé.
Jurisconsulte
Mais, excusez-moi d'être un peu technique, est-ce que vous avez produit un avenant qui annule le procès-verbal ?
Lancelot
Arthur n'avait pas rédigé de procès-verbal. Tout s'est fait oralement.
Jurisconsulte (indigné)
Quoi ? Mais ce n'est pas du tout professionnel, vous risquez de vous retrouver impliqués dans des vices de forme pour faute de procédure, ça vous pend au nez !
Lancelot
C'est pourquoi nous avons besoin de vos compétences. Vous êtes ici pour corriger les erreurs du passé.
Jurisconsulte
Ah, bien !
Lancelot
Bon, si tout le monde a compris, père Blaise, le point suivant.

4. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit.

Père Blaise
III - La Nouvelle Voie.
Lancelot
Je suis le nouveau chef suprême de la fédération de Bretagne. Cette tablette stipule que vous me devez tous fidélité et obéissance. Mais je ne vous demande pas d'adhérer à ma nouvelle politique gratuitement. Je vais vous exposer pourquoi vous allez y adhérer de votre plein gré.
Léodagan
Y'en a qui manquent pas d'air !
Nessa (un balai à la main et un seau de l'autre)
M'sieurs-dames !

Tout le monde regarde Nessa qui commence à laver le sol.

Lancelot (à Nessa)
Qu'est-ce que vous fichez ici, vous ?
Nessa
Excusez, je dois faire le ménage. Levez vos pieds !
Lancelot
Mais fichez-moi le camp !
Bohort (scandalisé)
Mais.. Vous lavez le sol avant de l'avoir balayé ?
Lancelot
Gardes !

Deux gardes surgissent et attrapent Nessa sans ménagement. Ils l'expulsent puis quittent la pièce.

Galessin
C'est eux ! Les saligauds qui m'ont forcé à venir !
Lancelot
Gardes ! Le balai et le seau, c'est pour les chiens ?
Léodagan
Eh ben, je vois qu'on va continuer dans le comique...
Lancelot
Sûrement pas. Tout d'abord, la bonne sera fouettée.

Les gardes récupèrent le balai et le seau et s'en vont.

Bohort
Cette servante qui croyait bien faire...
Lancelot
On interrompt pas le chef suprême ! Non, le Guide Suprême. Oui, comme je ne suis pas roi mais néanmoins chef de la fédération, j'ai décidé qu'on m'appellerait désormais le Guide Suprême. Ce sera plus simple.
Perceval
Ça sonne bien !
Karadoc
Vous trouvez ? Ça me fait penser à un suprême de volaille...
Lancelot
Dites donc, vous deux, vous voulez aussi tâter du fouet ?
Karadoc
Ah mais je ne me moquais pas, c'est même flatteur.
Lancelot
La Nouvelle Voie, disions-nous. Et pour commencer, je ne compte pas refaire les erreurs de mon prédécesseur.
Karadoc (vexé)
Des erreurs, moi, vous êtes gonflé !
Léodagan
C'est de moi que vous parlez ?
Bohort (agacé)
Le seigneur Lancelot parle bien sûr du roi Arthur !
Lancelot
Au sujet de la justice, ç'en est fini du laxisme arthurien. Je ne suis pas Le Juste, ni Le Magnanime.
Léodagan (sceptique)
Des paroles...
Lancelot
Eh bien seigneur Léodagan, vous serez agréablement surpris. Jurisconsulte, vous aurez comme tâche de redéfinir de A à Z les lois de la fédération de Bretagne.
Jurisconsulte (ravi)
C'est vrai ? Vous me demandez de rédiger un nouveau code de justice ? Mais c'est mon rêve ! Croyez que je suis hyper motivé !
Lancelot
Je vous demanderai de travailler avec Père Blaise afin que ces lois soient compatibles avec les Saintes Écritures.
Père Blaise
Ça, c'est une bonne idée !
Lancelot
Il y aura deux codes, celui des chevaliers et celui du peuple. Je veux des lois fermes, des châtiments exemplaires, pas de pitié pour ceux qui se mettraient en travers de ma route ! Et la loi du talion : couper la main aux voleurs, tout ça.
Léodagan
Est-ce que vous allez rétablir les exécutions publiques ?
Lancelot
Bien sûr ! Pendaison pour les nobles, bûcher pour les hérétiques. Notez bien, jurisconsulte ! Comme vous le voyez, j'ai décidé de ne pas répéter les erreurs de mon prédéc... du seigneur Arthur.
Léodagan
Ah, le retour à la civilisation ! Enfin !
Lancelot
Je mettrai en place une politique de terreur.
Père Blaise
Et les valeurs chrétiennes ? Vous allez intedire le vice, récompenser la vertu ?
Lancelot
Le principe fondamental de mon gouvernement sera la vertu.
Léodagan
De quoi ? Vous parliez de terreur !
Lancelot (rêveur)
La terreur sans la vertu est meurtrière. La vertu sans terreur est impuissante.
Léodagan (à Calogrenant)
Vous avez compris ?
Calogrenant
Oui, pas vous ? Enfin, je crois. Au début.
Lancelot
Je dois aussi vous expliquer la nouvelle organisation. Réunions hebdomaires tous les lundis matins. Probablement dans une autre salle car on n'a pas de place ici. Deux objectifs : premièrement, bilan de la semaine écoulée ; deuxièmement, planning prévisionnel pour la semaine à venir. Je vous préviens, je ne tolérerai aucune faiblesse de votre part. Car vous représentez l'élite.
Galessin
Donc il faudra éviter d'arriver en retard ?
Lancelot
Tout retard sera sanctionné. Mon rôle est d'amener une élite vers le Graal, vers la Lumière. Les meilleurs d'entre nous seuls auront droit à la Récompense. Le Graal, vous devrez le mériter !
Bohort
C'est en effet très différent de la politique du roi Arthur.
Lancelot
Arthur, c'est fini ! Table rase ! Si on veut obtenir des résultats, il faut prendre les meilleurs ! Père Blaise, le point suivant.

5. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit.

Père Blaise (ne comprenant toujours pas)
IV - Le grand nettoyage. Comment ça, le grand nettoyage ?

Nessa (un balai à la main et un seau de l'autre)
M'sieurs-dames !

Nessa commence à laver le sol.

Lancelot
Gardes !

Les gardes expulsent de nouveau Nessa, toujours en oubliant le balai et le seau, qui restent contre un mur, non loin de Lancelot, donc dans le champ de vision de la caméra.

Lancelot
Gardes ! Et le balai ?

Les gardes ne reviennent pas. Lancelot attend un peu puis se résigne à poursuivre.

Lancelot
Seuls les chevaliers dignes de cet honneur auront droit à la Lumière du Graal.
Calogrant
Vous voulez opérer une sélection parmi nous ?
Lancelot
Exactement.
Karadoc
Ah, quand même ! Enfin vous vous décidez à virer les mains dans les poches et les glandeurs !
Lancelot
Seigneur Karadoc, j'ai le regret de vous informer que vous ne faites plus partie de notre équipe. Merci.
Karadoc
Quoi ? De quelle équipe vous parlez ?
Perceval
Ça doit être quand on a fait une partie au jeu calédonien, vous vous souvenez ?
Lancelot (agacé)
Non, ça veut dire que vous êtes viré ! Dehors !
Karadoc
Je m'en fous, j'ai mon propre clan.
Lancelot
Les clans séparatistes sont désormais interdits. Tout membre d'un clan séparatiste sera considéré comme traître et pendu sur-le-champ. Notez-le, jurisconsulte ! Et j'ai donné des ordres : la taverne où vous vous réunissiez sera rasée.
Karadoc
Notre quartier général !
Léodagan
Ça concerne aussi le clan d'Yvain et Gauvain ?
Gauvain
Mais, nous avons été forcé de fonder notre propre clan...
Lancelot
Perceval, viré. Yvain et Gauvain, virés.
Bohort
Quand même, vous y allez un peu fort !
Lionel (bas, à Bohort)
Je ne crois pas que ce soit le moment de se faire remarquer.
Lancelot
Seigneurs Karadoc, Perceval, Yvain et Gauvain, vous devez quitter immédiatement cette salle. Vous avez la journée pour faire vos bagages. Ce soir, vous devez avoir quitté Kaamelott.
Léodagan
Dites, à ce train là on va tous être virés !
Lancelot
Pas vous, seigneur Léodagan, je compte sur vous. Ah, seigneur Hervé, vous aussi, vous êtes congédié.
Hervé
Comment ça ?
Lancelot
Viré. Vous êtes viré !
Hervé
Mais, concrètement, je dois partir aussi ?
Lancelot
Évidemment. Fichez le camp d'ici et faites vos bagages ! Et les autres aussi !

Perceval, Karadoc, Yvain, Gauvain et Hervé quittent la salle.

6. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit.

Lancelot préside toujours la réunion de la Table Ronde. Il ne reste plus autour de la table que Bohort, Lionel, Léodagan, Galessin et Calogrenant. Père Blaise est à son pupitre, le jurisconsulte est sur une chaise à ses côtés. La place du roi est toujours inoccupée.

Lancelot
Seigneurs Bohort et Lionel, j'ai appris que lorsque vous étiez de garde à l'une des tourelles de la côte, l'un de vous avait tiré sur un quidam qui passait par là... Lequel d'entre vous ?
Bohort (sévère, à Lionel)
Vous voyez, je vous l'avais dit que vous le paieriez un jour !
Lionel (sur la défensive)
Mais, je n'ai fait qu'obéir aux consignes !
Bohort
Que va dire notre père !
Lancelot
C'était vous, seigneur Lionel ?
Bohort (sévère, devant l'hésitation de son frère)
Mais assumez !
Lionel (tête baissée)
Oui... Mais c'était la consigne !
Lancelot
Seigneur Bohort, vous êtes congédié.
Bohort
Comment ?
Lancelot
Vous êtes viré.
Bohort (désignant Lionel)
Et lui, pourquoi vous ne le... virez pas ?
Lancelot
J'ai besoin d'hommes qui obéissent sans se poser de question. Je compte sur vous, seigneur Lionel.
Lionel
La situation est gênante !
Bohort
C'est injuste.
Lancelot
Le seigneur Lionel est jeune et inexpérimenté, mais a du potentiel. Vous, seigneur Bohort, êtes incurable. Et vous savez pourquoi ! J'ai juré de ne rien dire, mais vous savez de quoi je parle.
Bohort
Mais lui non plus n'a jamais...
Lancelot
Eh bien il les fera. En attendant, seigneur Bohort, veuillez quitter cette pièce. Ce soir, vous quitterez le château.
Lionel (à Bohort)
Rassurez-vous, mon frère, je porterai les couleurs de la famille avec honneur.
Hervé (depuis la porte d'entrée, tandis que Bohort quitte piteusement la salle)
Heu, seigneur Lancelot, vous êtes prêt ou pas ?
Lancelot
Mais ! Je vous ai dit de partir ! Vous êtes bouché ou quoi ?
Hervé
Ben je suis prêt à partir, c'est vous qui ne l'êtes pas !
Lancelot
De quoi ?
Hervé
Vous m'avez dit de préparer mes affaires. Mais vous ? Vous êtes prêt ?
Garde 1
Excusez-nous, seigneur Lancelot, mais on ne retrouve pas la petite dame qu'on devait amener au cachot. Elle serait pas revenue ici par hasard ?
Lancelot (hors de lui)
Mais foutez le camp ! (reprenant son calme) Gardes, emmenez le seigneur Hervé au cachot, pour l'exemple.
Garde 2
Et la petite dame ?
Lancelot
Non, je ne l'ai pas vue. Merci, et ne revenez plus !
Garde 1
Faites excuse pour le dérangement, au-revoir m'sieurs-dames !
Bohort (quittant la pièce, à la limite de pleurer)
Au-revoir chers compagnons d'aventure ! Peut-être nous reverrons-nous une autre fois !
Léodagan
Bon vent seigneur Bohort ! Mais vous le saviez que ça finirait comme ça !
Lancelot
Ça suffit, pas de sensiblerie inutile !
Léodagan
Tout de même, un peu d'humain n'a jamais fait de mal.
Calogrenant
Mais c'est bon, maintenant, ou bien vous allez encore virer du monde ?
Lionel (fayot)
En tout cas, sachez seigneur Lancelot, que c'est un honneur pour moi de pouvoir vous être utile.
Lancelot
À présent notre équipe est constituée. Père Blaise !

7. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
La réunion se poursuit.

Père Blaise
V - Premières missions.
Lancelot
Je vais vous assigner à chacun une tâche. Vous avez un moiis pour l'accomplir.
Jurisconsulte
Attendez, la refonte totale du code de justice, c'est une des tâches à faire en un mois ?
Lancelot
Oui, pourquoi ?
Jurisconsulte
Mais vous êtes un grand malade ! Il faut compter un an pour une réalisation de cette ampleur ! Surtout si on veut tenir compte des jurisprudences locales ! Et j'aime autant vous dire que...
Lancelot (l'interrompant)
Je n'ai pas le temps. Désignez une équipe pour vous seconder. Et n'oubliez pas de consulter le Père Blaise. Et de me soumettre régulièrement l'avancement du projet.
Galessin
Et moi aussi vous allez me donner du boulot ? Je vous préviens que je me suis pas farci deux-cent lieues menotté à deux gardes débiles pour rien.
Lancelot
Seigneur Galessin, je vous charge d'un audit sur l'état de l'armée. Le nombre d'hommes, les postes, le commandement, le matériel, la totale. Vous aussi, faites-vous seconder.
Galessin
La moitié des chefs peuvent pas me blairer et me traitent de fouille-merde, comment je vais faire ?
Lancelot
C'est justement parce que vous êtes un fouille-merde que vous êtes parfaitement compétent pour cette mission. Vous aurez un laisser-passer, personne n'aura le droit, sous peine de mort, de vous empêcher d'accomplir votre tâche.
Hervé (qui vient d'entrer)
Ça y est, seigneur Lancelot, j'ai fait vos bagages.
Lancelot
Quoi ?
Hervé
Nan mais j'ai compris que vous aviez pas le temps de les faire vous mêmes.
Lancelot
Gardes !

Aucun garde n'apparaît.

Lancelot
Gardes !

Nessa entre. Elle cherche quelque chose, puis trouve : le balai et le seau. Elle les récupère et quitte la pièce. Tout ça en silence. Lancelot semble avoir perdu le fil. Tout le monde attend qu'il poursuive.

Lancelot (qui a fini par retrouver le fil)
Seigneur Léodagan, vous êtes chargé d'un audit sur les tribunaux, les prisons et les exécutions. En particulier, je veux les noms de tous ceux qui ont été condamnés à mort et n'ont pas été exécutés, que ce soit à cause du laxisme d'Arthur, par évasion ou toute autre raison. Même ceux qui avaient été graciés entretemps. Trouvez leurs noms, et trouvez les coordonnées de leurs familles.
Léodagan
Vous comptez rattraper le retard ?
Lancelot
Comme vous dites ! Rappelez-vous : il faut instaurer un climat de terreur pour amener la vertu.
Léodagan
C'est ce que je dis toujours. Enfin, la première partie de la phrase.
Lancelot
Seigneur Calogrenant, vous êtes chargé d'un audit sur la situation financière du royaume. Nous avons besoin de fonds pour rééquiper notre armée : tourelles, catapultes, mercenaires, ça coûte cher. Tout porte à croire que de l'argent a été dilapidé, voire détourné. Je veux les coupables. J'ai ramené des dizaines de trésors sans prix à Kaamelott, alors le coup des finances vides, je n'y crois pas. Ne me prenez pas pour un débile !
Père Blaise
Vous risquez quand même d'être déçu...
Lancelot
Vous, occupez-vous de votre église. Je vous décharge de vos responsabilités en matière de finances.
Père Blaise
Vous seriez pas en train de m'accuser ?
Lancelot (froid)
N'ayez aucune inquiétude si vous n'avez rien à vous reprocher. Seigneur Calogrenant, comme je ne vous fais pas confiance, vous serez assisté du seigneur Lionel, qui aura ainsi l'occasion de faire ses preuves.
Lionel (fayot)
Je saurai me montrer digne de cette quête !
Lancelot
Pas de commentaire ! Mettez-vous bien dans le crâne que je vous mets à l'épreuve, et que je suis exigeant. Ah, dernière chose : comme je viens de prendre le pouvoir, il est parfaitement logique que certains d'entre vous soient encore... réticents à l'idée de m'être fidèle. C'est normal. Je vous informe que vous êtes provisoirement consignés à Kaamelott.
Calogrenant
Je ne pourrai pas rentrer en Calédonie ?
Lancelot
Non, pas pour le moment. De toute façon, avec tout le boulot que je vous ai donné, vous n'avez rien à y faire.
Léodagan
Alors on est prisonniers ?
Lancelot
Non, juste consignés. Des gardes veilleront à ce que vous ne quittiez pas le château, voilà tout. J'ai engagé Grüdü pour ça − vous l'avez déjà rencontré, ça vous permettra de sympathiser.
Léodagan
Prisonniers !
Lancelot
C'est une mesure de sécurité tout à fait normale compte tenu des circonstances ! Et le moment venu, je vous rendrai votre liberté. Bon, tout le monde a compris sa mission ?
Hervé (de retour)
Seigneur Lancelot, vous êtes encore là ? Ça fait dix minutes que je poireaute en bas !
Lancelot
Gardes ! Gardes !

Méléagant entre sans parler et regarde la Table Ronde, songeur.

8. INT. COULOIRS ‒ JOUR

Sortis de la salle de la Table Ronde, Léodagan et Calogrenant discutent dans le couloir.

Calogrenant
C'est là, maintenant, qu'il faut déguerpir. Vous avez bien vu, Lancelot n'a pas encore bien en main sa garde !
Léodagan
Et Grüdü n'est pas encore arrivé.
Calogrenant
Exactement ! N'atendons pas : partons ce soir, on dira aux gardes qu'on a été virés, ils feront pas la différence.
Léodagan
Pas bête ! On aura qu'à se joindre à Yvain et Gauvain.

FERMETURE

Dans leur chambre, Léodagan et Séli préparent chacun un baluchon.

Léodagan
Quand même, je me demande si on fait pas une connerie !
Séli
Quoi ? Vous voulez qu'on reste ? Qu'on se fasse commander par ce fou furieux ?
Léodagan
Il a de bonnes idées... Condamner à mort ceux qui ont été graciés, je trouve que ça a de la gueule ! Et puis il a prévu de racheter des catapultes.
Séli
N'oubliez pas qu'il a aussi prévu de vérifier les livres de compte. Quand il comprendra pourquoi la moitié du pognon du royaume se retrouve dans nos coffres, c'est vous qui risquez d'être condamné !
Léodagan
Oh, la moitié, quand même pas !
Séli
Ah si : j'ai participé aussi à la fuite des capitaux. La moitié !

Yvain entre.

Séli
Alors, ça y est, votre soeur est prête ? On partira pas sans elle !
Yvain
Mère, j'ai une mauvaise nouvelle. Elle n'est plus là...

Léodagan et Séli sortent.

Séli (off)
Ah, le fumier ! Lisez ça !
Léodagan (off)
L'ordure ! Il l'a enlevée !

Yvain (rassuré)
Ah, bon, je croyais qu'elle avait encore fugué !


L'inspiration est revenue, voici un scénario se déroulant vers le livre III (ou peut-être IV).


Les grandes manœuvres

3 CORS

1. EXT. FORÊT ‒ JOUR
Yvain et Gauvain courent au milieu de la forêt. Gauvain commence à s'essoufler puis s'arrête.

Gauvain
Halte ! J'en peux plus, arrêtons-nous !
Yvain (paniqué)
Mais vous êtes malade ! Ils vont nous rattraper !
Gauvain
On ne les entend plus, on les a semés !
Yvain
Vous croyez ?

Yvain et Gauvain se taisent et écoutent. La forêt est silencieuse.

Gauvain
Vous entendez ?
Yvain (toujours paniqué)
Quoi, ils sont toujours derrière nous ?
Gauvain
Mais non, justement, on n'entend plus rien !
Yvain (soulagé)
Alors on les a vraiment semés ?
Gauvain
Vous rendez-vous compte ? Nous avons semé, à nous seul, toute une troupe de féroces soldats aguerris !
Yvain
C'est mon père qui va être épaté !
Gauvain
Et mon oncle sera fier de nous !
Yvain
Après, c'est dommage qu'on se soit perdus...

OUVERTURE

2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Arthur et Léodagan discutent avec Yvain et Gauvain.

Arthur
Mais on vous l'a dit vingt fois avant de partir : c'est des manœuvres ! Les soi-disant ennemis sont des soldats à nous qui jouent un rôle. Mais ils sont inoffensifs !
Léodagan
En plus ils étaient pas armés.
Gauvain
Je suis désolé, mon oncle, j'avais complètement oublié cette subtilité.
Yvain
Ils ont poussé des cris abominables et s'avançaient vers nous !
Arthur
Oui, ils jouaient leur rôle en poussant des cris de guerre.
Gauvain
Mon oncle, leurs cris de guerre étaient terrifiants !
Yvain
On s'est enfuis par un réflexe de survie, je vous ferai dire.
Arthur
Après, ça n'explique pas pourquoi vous avez mis huit jours à revenir.
Yvain
Oui, on s'est perdus en forêt, ça va, faites pas ceux qui se perdent jamais !
Arthur
Attendez, la seule forêt à côté du terrain de manœuvres, c'est le petit bois qu'on voit par la fenêtre. Me dites pas que vous vous y êtes perdus !
Léodagan
Soyez honnête, nous aussi un jour... Vous vous souvenez de l'épisode de la fumée ?
Arthur
Ah ouais...

3. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE ‒ JOUR
Un autre jour... Arthur et Léodagan expliquent à Yvain et Gauvain le principe des manœuvres.

Arthur
Pour la vingt-et-unième fois, les manœuvres consistent à faire répéter les mouvements tactiques.
Gauvain
Une répétition... comme au théâtre ?
Arthur
Si vous voulez, oui.
Yvain
Ah, c'est pour ça qu'on était déguisés ?
Arthur
Quoi, l'armure ? Mais non, c'est votre uniforme de combat. Et ne changez pas de sujet de conversation ! Écoutez bien : nos troupes sont organisés en deux ailes et un centre. Vous ferez partie de l'aile gauche, commandée par le seigneur Calogrenant.
Léodagan
C'est peut-être un peu trop technique pour eux...
Arthur
Tout ce que vous devez savoir, c'est qu'il faut suivre le drapeau de Calogrenant.
Gauvain
Oui, vous nous avez déjà expliqué ça la dernière fois.
Léodagan
Et vous aviez compris ?
Yvain
Ce qu'on n'avait pas compris, c'est que les ennemis, en fait c'est des faux.
Gauvain
Mais rassurez-vous, nous ne l'oublierons pas.
Arthur
Mais il y a une nouveauté. Un jour, vous serez des chevaliers aguerris, et probablement des rois. Vous avez besoin d'expérience. Le seigneur Léodagan et moi avons décidé...
Léodagan
Vous m'avez un peu poussé...
Arthur
Oui, d'accord, mais il faut bien commencer un jour. Je poursuis : nous avons décidé de vous confier une petite troupe. Une dizaine de soldats que vous devrez mener au combat.
Léodagan
Pas un vrai combat, hein : c'est des manœuvres.
Gauvain
Nous devrons commander à des hommes ?
Yvain
Classe ! Et j'ai le droit de leur demander de m'apporter du miel ?
Arthur
Mais non ! Vous aurez un seul ordre à donner...
Léodagan
Quand vous entendrez un coup de corne, ce sera le signal pour l'assaut.
Gauvain
Un assaut pour faire semblant, n'est-ce pas ?
Yvain
Un assaut pour de rire ?
Arthur
C'est à ce moment là que vous donnerez l'ordre à vos hommes de vous suivre.
Gauvain
« Suivez-nous, fiers camarades ! »
Arthur
Soyez plus sobre : « En avant ! »
Yvain
Ah ouais, pas mal !
Gauvain
Donc notre mission est de suivre nos hommes ?
Léodagan
Non, vous menez vos hommes.
Arthur
Vous suivez le drapeau du seigneur Calogrenant et vous demandez à vos hommes de vous suivre. C'est pas compliqué !
Gauvain
En effet, mon oncle, voilà qui me semble dans nos cordes.
Yvain
« En avant ! » et on suit le drapeau.
Léodagan
Et faites pas dans vos frocs quand vous entendrez les cris de guerre des ennemis...
Yvain (apeuré)
Ah parce qu'ils vont recommencer ?
Gauvain
Mais non, ils font semblant, on a compris !
Yvain
Ah mais oui, ils sont inoffensifs.
Arthur
Voilà !
Gauvain
Wouhou !

Yvain et Gauvain effectuent leur routine avec les mains.

4. EXT. FORÊT ‒ JOUR
Yvain et Gauvain courent au milieu de la forêt. Gauvain commence à s'essoufler puis s'arrête.

Gauvain
Halte ! J'en peux plus, arrêtons-nous !
Yvain (paniqué)
Mais vous êtes malade ! Ils vont nous rattraper !
Gauvain
Attendez, ne serions-nous pas en train de faire une boulette ?
Yvain
Ah ben oui, si on s'arrête...
Gauvain
Rappelez-vous, votre père avait précisé que les ennemis n'en étaient pas vraiment.
Yvain
Vous plaisantez, vous avez entendu leurs horribles cris de guerre ?
Gauvain
Non, non, c'est comme une répétition au théâtre.
Yvain
Ah, oui, c'est pour ça qu'ils étaient déguisés.
Gauvain
Ça me revient ! Nous nous sommes encore fourvoyés !
Yvain
Quoi, on s'est encore enfuis pour rien ?
Gauvain
Et encore perdus dans la forêt, par dessus le marché...

5. EXT. FORÊT ‒ JOUR

Yvain
Chut ! Écoutez !

Yvain et Gauvain se taisent. On entend des bruits de pas et de branches froissées.

Gauvain
Ils sont là !
Yvain
Qu'est-ce qu'on fait ?
Gauvain
Il faut se cacher !

Yvain et Gauvain se cachent (mal). Une dizaine de soldats entrent dans le champ de la caméra. Ils regardent autour d'eux, visiblement perdus.

Yvain (mal caché derrière un arbre)
Hé, c'est nos hommes !
Gauvain (mal caché derrière un buisson)
Vous avez raison !

Yvain et Gauvain se présentent devant leurs hommes.

Gauvain
Mission accomplie : nous avons menés nos hommes au combat !
Yvain
Wouhou ! Le petit chien est sur la pente fatale !
Gauvain
Nous allons sûrement monter en grade !

FERMETURE

Gauvain
Au fait, n'étions-nous pas sensé leur donner des ordres ?
Yvain
Mais on n'a pas le droit ! À part... C'était lequel ? Halte là qui voilà ?
Gauvain (devant les soldats)
En avant nom d'un chien !

Les soldats partent en courant.

Gauvain
Hé, attendez-nous !
Yvain
Nom d'un chien !


Je suis en train de relire les scénarios récents, eh bien celui-ci est un de mes préférés de l'œuvre de Gerfo ! C'est notamment grâce à la chute : je ne peux pas m'empêcher de visualiser la scène ! :) Et puis la fameuse réplique « les plantes, il faut leur couper l'herbe sous le pied », très efficace !

C'est un record tous films confondus ? Dans ce cas je comprends qu'A. Astier s'y intéresse, car son film aussi aura battu un record : le film qui a été le plus vu par une même personne.

Ah oui, il faut absolument une version longue ! C'est nécessaire ! Obligé ! Indispensable !

Je viens de consulter le box office. Après trois semaines, Kaamelott : premier volet est passé devant Fast and furious 9 qui était pourtant sorti une semaine plus tôt et avait attiré 1,3 millions de spectateurs en première semaine (contre 1,0 million pour Kaamelott). Comparaison intéressante : l'un a attiré la majorité de son public en première semaine, l'autre continue à attirer du public et pourrait donc obtenir un très beau succès (ça devrait se terminer à pas loin de 3 millions de spectateurs).

J'espère ne pas me tromper et qu'ainsi A. Astier pourra travailler sereinement sur la suite.

(Pour ma part j'y suis retourné parce que je n'avais pas tout compris la première fois. Ben je n'ai toujours pas tout compris. Il est malin, ce Astier...)

Youpi, encore un nouvel épisode : :)

Ben il m'a un peu laissé sur ma faim. J'ai l'impression qu'il finit un peu vite, et la chute n'est pas terrible (ou alors j'ai pas bien compris). D'ailleurs le titre plutôt vague semble confirmer que ça a dû être fait un peu trop rapidement (non ?). Mais je suis conscient de faire la fin bouche, parce que tu nous as habitués à du haut de gamme ! Pas grave, c'est l'occasion d'en relire un autre...

Très intéressant ! Et très détaillé... J'ai bien aimé toutes les analyses, même si vous m'avez fait peur à propos de Mevanwi (elle n'est pas la méchante de service mais bien plus que ça, ce qui a été dit − heureusement − dans un deuxième temps). Quelque part, écouter le podcast permet de faire le point et de remettre de l'ordre dans les idées.

Il est prévu que ce podcast soit régulier ?

N'empêche, le film est sorti et le forum dort. C'est pas bon signe (les fans de Kaamelott sont tous partis sur les sites propriétaires à la mode ?).

Je ne me souviens plus si vous en avez déjà parlé, mais un élément que j'aime bien, c'est qu'une partie du Livre VI ne sert plus, on pourrait presque s'en passer (pas de souci de mon côté puisque je considère une bonne partie du LIvre VI comme un ajout pour les fans).

Le Livre VI nous expliquait qu'Arthur avait vécu un grand traumatisme amoureux après sa liaison avec Aconia, ce qui pouvait expliquer qu'il n'arrive plus à être amoureux. Le film explique exactement la même chose avec Shedda. Plus besoin d'Aconia et encore moins du serment, on peut enlever tout ça (débarrassé du serment, yes !).

À la fin du livre VI, Venec aidait Arthur à se sauver à Rome. Là il l'a « aidé » à devenir esclave. Je ne dis pas que c'est incompatible, mais si on enlève la fin du livre VI ça reste cohérent (il l'aurait vendu directement).

Je sais qu'A. Astier a dit qu'on pouvait regarder le film sans avoir vu la série. Je crois qu'on peut le regarder, mais pas forcément tout apprécier tant les éléments de la série restent nombreux. Eh bien je dirais plutôt : on peut le regarder − et l'apprécier − sans avoir vu le livre VI.

Bonjour ! Je viens enfin d'écouter le podcast.

Je commence par une critique : le début est pénible (bouts de dialogues des intervenants puis des acteurs, aucune utilité) et en plus c'est long ; je me demandais quand ça allait commencer.

Pour le reste, j'ai passé un super moment ! Deux choses qui m'ont beaucoup plu :
− Plein d'analyses passionnantes. Parfois les intervenants ne sont pas d'accord entre eux, mais ils expliquent pourquoi et c'est très intéressant. En particulier j'ai beaucoup aimé les critiques sur la réalisation  : je n'y connais rien et ça apporte un éclairage nouveau pour moi.
− Très bonne idée d'avoir réuni une équipe éclectique : des fans, des pas spécialement fans et même un intervenant qui ne connaissait pas la série.

J'ai bien aimé aussi l'idée de commencer les débats en mode « pas de spoil » (et de poursuivre avec « spoil »).

Bref, un grand merci pour ce podcast et vivement le prochain !

A y est, j'ai vu le film et j'ai enfin pu lire cette discussion, super intéressante !
Déjà, je confirme que le film existe. J'étais sceptique, à force, mais je peux à présent témoigner. Et c'est un super film !
Comme plusieurs d'entre vous, je n'ai pas adhéré à l'existence d'un frère de Perceval. D'autant que dans la légende, il en a déjà un, mais qui s'appelle Agloval.
Une scène qui m'a ému, c'est quand Léodagan s'approche des machines de guerre burgondes malgré le « danger » (il s'avance chez l'ennemi), juste pour aller en toucher une, lui qui n'a pas vu de machines de guerre depuis dix ans. J'étais heureux pour lui. Mine de rien, Arthur a fini par en avoir besoin, lui qui rappelait souvent qu'on n'a pas besoin de machines de guerre puisqu'on assiège personne.
L'histoire est super intéressante, mais je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, il va falloir que j'y retourne.
Quel bonheur !

J'ai beaucoup aimé, il y a plein de bonnes idées (renouvellement du gag de Karadoc qui s'attarde à la taverne, Lancelot qui les nargue, la combine d'Arthur avec Venec...) et j'adore la réaction de Karadoc à la fin − comme d'habitude il ne sait pas tirer les leçons.

Une petite remarque : quand Arthur annonce à Karadoc qu'il fera dix jours de cachot, Karadoc s'exclame « quoi ? », eh bien j'aurais bien ajouté un « quoi ? » de Léodagan :

[Arthur] Vous me ferez dix jours de cachot au pain sec et à l'eau !
[Léodagan, indigné devant tant d'indulgence] Quoi ?
[Karadoc, indigné par la sévérité de la peine] Quoi ?

Un dé à trente faces ne peut pas être régulier, c'est mathématiquement impossible.

Après une recherche sur « dé à 30 faces », je suis tombé sur le triacontaèdre rhombique, qui est un zonoèdre (j'adore les mots savants, c'est presque de la poésie ! :) ) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Triaconta … _rhombique . Ce n'est pas un polyèdre régulier parce qu'il y a des sommets qui joignent trois arêtes et d'autres sommets qui en joignent cinq. Mais chaque face est identique, donc équiprobable, et c'est ce qui compte pour jouer. Je ne sais pas si on utilise des triacontaèdres dans les jeux du Pays de Galle, mais ça m'étonnerait pas.

Spike a écrit :

icosaèdre c'est un Dé 20 non ?
Un lien avec les Jeux de rôles peut-être ?

Un icosaèdre est un polyèdre régulier à vingt faces.
Des polygones réguliers, il en existe une infinité : à trois côtés (triangle équilatéral), à quatre côtés (carré), à cinq côtés (pentagone régulier), à autant de côté que vous voulez.
Mais des polyèdres réguliers, il n'en existe que cinq. Pas quatre, pas six : cinq. Le tétraèdre régulier (quatre faces), le cube (six faces), l'octaèdre (huit), le dodécaèdre (douze) et l'icosaèdre (vingt). Les Grecs de l'Antiquité le savaient déjà. Peut-être que Perceval aussi ?

De toute façon, avec le variant landais qui est en train de nous tomber dessus, la sortie du film sera repoussée à la Saint Glin-Glin, alors on a le temps d'attendre. (Ou alors ce sera le réveil du Puy de Dôme (ou le tsunami sur la lac Léman (suivi de la quatrième Guerre mondiale)).)

Bonne idée, ce sujet ! J'imagine que tu as prévu de créer un sujet similaire (avec balise spoiler) quand le film sortira...

Dans la bande annonce, à un moment donné on voit une armée qui assiège je ne sais pas quoi, armée dont les soldats portent des uniformes aux couleurs vives voire criardes. Ce ne serait pas Bohort qui aurait créé cet uniforme ? Mais je ne crois pas, il a du goût.

La mystérieuse femme voilée m'intrigue. À force d'y penser, je me demande si je ne vais pas en tomber amoureux... En tout cas ça a l'air d'être quelqu'un d'important. La nouvelle compagne d'Arthur ?

Le Goth, c'est un Ostrogoth ou un Wisigoth ? Qui se dévoue pour expliquer la différence à Perceval ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB