Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui lève la main quand on dit « soldat ». !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Liberty a écrit :

(Et donc là je découvre que Mehgan et Mehben sont jouées par les filles d'AA, d'accord :D )

C'était déjà le cas dans le Livre V. :)

Après une courte nuit de sommeil, des trucs qui me reviennent en vrac :

- la personnalité d'Astier qui, évidemment, infuse le film, via les clins d'oeil à l'espace (l'échange avec le Duc d'Aquitaine à la nuit tombée) et la musique (la coordination des Burgondes). Au passage :

Papidagan a écrit :

comment ils en viennent à prendre la tête de l'armée des Burgondes (qui sont quand même des débiles...), coordonner tout ça alors que c'était déjà galère à l'époque (peut être qu'il aurait déjà fallu remplacer les drapeaux par les tambours).

Les Burgondes étant dépeints comme des débiles, ça n'a rien de choquant à ce qu'ils soient infoutus de songer à faire usage de tambours pour leurs manoeuvres militaires, ils devaient considérer que ça leur servait à faire de la musique, point. ^^ Et rien ne dit que les Bretons ont comme les Burgondes le rythme dans la peau (à part Arthur et le barde Buzit qui maîtrisent des instruments à corde), du coup eux en sont probablement restés aux drapeaux (mais ça au mieux on le verra dans la suite).

- la séquence de Robo Brawl (je ne sais pas comment ça s'écrit ^^) : un peu longuette et pas très marrante à chaud, mais bien sauvée par la chute (merci Guenièvre !)
- le personnage d'Alzagar (bien interprété par Guillaume Galienne, plutôt dans le ton) m'a un peu rappelé Lurco dans le livre VI, avec cette manière de commenter l'action, de manière peut-être plus un peu plus détachée encore que le sénateur
- Perceval et Karadoc sont un peu plus drôles que dans les livres V et VI. Petits bémols pour l'instant de cabotinage en souterrain et la scène où Arthur leur demande de monter la garde, je ne sais pas si dans ce dernier cas c'est moyennement écrit ou si ce type de comique ne me parle plus trop. Mais sinon je valide.
- les quelques clins d'oeil aux dialogues des livres précédents sont assez subtils pour certains ("Par acquis de confluence" de Ferghus, qui renvoie au "Par acquis de compétence" de Procyon dans le livre VI), moins pour d'autres ("j'ai bien ma chemise, mais c'est mou !") mais Astier a bien sûr l'intelligence de ne pas insister, connaissant pertinemment la mémoire d'éléphant que les fans se sont forgés à force de visionnages.
- les mots d'Arthur en découvrant la table ronde de Gaunes renvoient évidemment à la fin du Livre V mais aussi au premier : son commentaire sur les matériaux utilisés renvoie aux échanges avec Breccan sur le sujet.
- les CGI de la forteresse de Kaamelott m'ont paru un peu trop visibles sur grand écran, ça me sortait légèrement du film par moments, sur une télé ça doit beaucoup mieux passer je pense (le trailer ne m'avait pas posé problème sur ce point)
- le personnage de Lancelot est effectivement moyennement traité, et j'ai du mal avec ce costume. ^^ Ceci étant dit, et même si je n'ai plus de souvenir précis de son échange avec Mevanwi sur ce point (le "mépris du riricule"), peut-être que c'est une manière de signifier au sens propre que le costume de Roi de Bretagne est trop grand à porter pour lui : outre le fait qu'il soit officiellement régent puisqu'il n'a jamais retiré Excalibur du rocher, il est notoirement incapable de diriger un royaume autrement que par la tyrannie, celui-ci étant en faillite malgré des augmentations constantes de taxes.

Sinon :

Papidagan a écrit :

elles sont où les retrouailles Léodagan / Arthur et Guenievre

Celles entre Arthur et Guenièvre sont dans le plan séquence d'ouverture de la porte de la tour où Guenièvre est enfermée. Perso j'ai trouvé ça assez drôle que ça se fasse avec légèreté, à l'opposé de la fin du Livre IV, plus solennel en la matière.

Quant aux retrouvailles entre Léodagan et Guenièvre, aucun intérêt à mes yeux de mettre ça en scène d'un point de vue "fan" : Léodagan n'a jamais eu beaucoup de considération pour ses enfants tout au long de la série. Notamment, dans le Livre VI, lorsqu'il expose à Séli sa volonté de marier sa fille à Arthur, il dit : "On peut s'en sortir à pas trop cher : la petite". Ça en dit long. ^^

Bonsoir, je remets les pieds ici, la dernière fois c'était... il y a un certain temps. ^^

Très brièvement, en tant que fan, je suis tout à fait satisfait. Astier ne me paraît pas très convaincant pour filmer de l'action, ou tout au moins certains types d'actions (le combat entre Arthur et Lancelot, assez confus), mais le budget est visible à l'écran, l'histoire bien menée et les dialogues au diapason : je n'ai pas retenu de réplique en particulier tellement ça fuse mais à mesure que je revisionnerai le film en Blu-Ray, ça se gravera dans un coin de l'esprit (à brûle-pourpoint, mention spéiale à Alain Chabat et François Rollin, ce qui n'étonnera pas grand-monde). J'étais complètement dedans, je n'ai pas vu les deux heures défiler, contrat rempli pour ma part.

À dans dix ans pour le deuxième volet. :D

J'ignore si tu avais vu l'entretien donné par Astier à Cinecitta (et présent dans le DVD addendum du livre V), mais il y dit que c'est très précisément ce qu'il rejetait désormais. Après on en pense ce qu'on veut, mais il est évident que pour le passage au cinéma, Kaamelott s'appuiera de plus en plus sur une narration par l'image plutôt que par les dialogues. Sinon on s'en tiendrait au niveau des livres 5 et 6, et la transposition au cinéma n'aurait aucun sens.

Pour faire écho à la vidéo avec Antoine De Caunes : dans le documentaire 'Aux sources de Kaamelott' consacré au Roi Arthur (l'inédit présent dans l'intégrale sortie en Octobre 2018), Alexandre Astier demande à Jordan Topenas (qui participait au tournage du docu) si ce dernier voudrait voir Falerius dans les films Kaamelott, ce à quoi l'intéressé a évidemment répondu "carrément !".

Bonjour à tou(te)s, ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit ici. :)

Bernard d'Arithmétique a écrit :

Le producteur/distributeur qui veut tester le marché avant de financer les films ?

Je pense que c'est cela. Aux dernières nouvelles, le premier volet de la trilogie est écrit, et c'est le financement du bousin qui prend du temps. Ce n'est pas vraiment étonnant si l'on se fie à Wikipedia qui parlait d'estimations à 45 millions d'euros pour toute la trilogie, estimations qui remontent à plusieurs années déjà, et qui ont fort possiblement été revues à la hausse, ne serait-ce qu'avec le phénomène d'inflation.

Personnellement, j'ai toujours voulu avoir tout Kaamelott en HD (les livres I à IV ne sont sortis qu'en DVD et j'avais fait le choix d'acheter les livres V et VI sur ce même format), je me prends donc ce coffret à la sortie sans la moindre hésitation en format Blu-Ray.

Cela dit, je comprends complètement le sentiment de foutage de gueule. La communication parcimonieuse et laconique d'Astier n'y est certainement pas étrangère, et le silence sur Kaamelott Resistance est peu rassurant.

Quant aux bonus supplémentaires, Amazon en annonce deux : l'opening dont Bernard d'Arithmétique a inséré le teaser dans le premier post du topic, et un sixième documentaire "Aux Sources De Kaamelott" consacré au Roi Arthur.

J'aimerais bien aussi que les livres I à III soient sous-titrés en anglais, malgré la traduction très imparfaite des livres IV à VI.

Bonjour à tous, surtout les anciens, ça faisait longtemps. :)

Je poste ceci pour parler de Mythomen, qui est un long métrage animé en cours de réalisation par un certain Sébastien Périer (que j'ai déjà croisé il y a quelques années sur un forum de jeux vidéo).

Le pitch : Mythomen est une organisation capable de transformer n'importe quel quidam en super-héros avec un simple costume. Le service est entièrement gratuit... car financé par la pub, ce que n'apprécie guère le service public.

Le projet est en fin de campagne de financement sur Indiegogo, il manque 500 dollars à réunir en deux jours au moment où je parle.

Ci-dessous le teaser, qui vous permettra de constater le caractère joyeusement barge du truc :

http://www.youtube.com/watch?v=lWxP-FY9lBw

Et donc, parmi les personnes impliquées dans le projet, on trouve Franck Pitiot à la post-prod sonore, puisque c'est son studio Miroslav Pilon qui s'en chargera. Le Monsieur a fait une petite vidéo où il explique brièvement comment il s'est joint au projet :

http://youtu.be/vIPzMOkHPMQ

Perso j'ai participé au financement, j'espère vivement que ça va se faire. :)

Alexandre Astier a joué sa pièce hier soir au Quartz à Brest. J'y étais (Askelon, t'y étais également ?) : 90 minutes de prestance, de volubilité, de verve, de drôlerie virant parfois au burlesque, de rythme savamment dosé, bref que du bonheur. Un grand moment.

Quelqu'un pourrait rappeler quelles étaient les audiences moyennes de Hero Corp sur Comédie ?

" - et après, t'es rentré ?
  - bah oui, j'ai pas compté les buissons."

Ça s'annonce merveilleusement bien. Mais même quand on le sait à l'avance, la brièveté fait quand même un choc !

EDIT : je vois que j'ai retenu la même chose que Westminster. :lol:

Mat a écrit :

Par ailleurs, il est capable de sortir une phrase comme "J’estime ne pas avoir à subir les fantasmes carriéristes d’une entité générationnelle réactionnaire et oppressive !"

Avec Gauvain comme pote, rien de très étonnant. ;)

Ah bah tiens, y'a un truc que j'avais noté il y a très longtemps et que je n'avais pas posté car ça ne rentrait pas dans le cadre des incohérences, mais dans ce topic ce sera bien :

-dans Dies Irae, dernier épisode du livre VI, lorsqu'Arthur dit à Guenièvre "Peut-être...peut-être que j'ai voulu vous empêcher de dormir", il ne bouge absolument pas les lèvres sur le premier "Peut-être", Alexandre Astier a clairement choisi au montage le son d'une prise différente de celle liée à l'image diffusée.

Vincent a écrit :
Coco l'asticot a écrit :

Hypothèse 3 : C'était un rêve. Elle n'est pas venu le voir, sûrement parce qu'elle le hait, donc je la vois mal lui rendre hommage.
D'où la réplique de Bohort après le réveil en sursaut qui suit la scène d'Anna :
-"Vous avez fait un mauvais rêve, Sire. Vous parliez.
-J'parlais ? J'disais quoi ?
-Vous disiez.. «Je m'souviens pas, je m'souviens pas.» "

Oui c'est très probable !

C'est même certain : comme le montre l'épisode "Lacrimosa", Anna est persona non grata à Tintagel, Ygerne et Cryda la tiennent en horreur.

Merci à tous avec une semaine de retard ! Je ne consulte jamais suffisamment ce forum. ^^

J'ai noté une petite coquille : dans la fiche du Livre II, la date de première diffusion des épisodes 1 à 88 doit être plutôt "2ème et 3ème trimestre 2005" (et non 2008).

Mais sinon très belle surprise et très beau travail, messieurs (et Madame). Ça va être un plaisir de lire tout cela. :)

PlanèteBD a publié il y a une semaine une interview en vidéo d'Alexandre Astier et Steven Dupré.

http://www.planetebd.com/interview/alex … e/279.html

Chose très bizarre : ça a été publié le 24 Décembre 2011 mais l'interview aurait été réalisée en Janvier 2010. Du coup, il est très possible que je parle d'un truc que vous avez tous déjà vu. ^^

En tout cas je ne l'avais jamais repéré donc voilà. L'interview est assez intéressante, dommage que le bruit de fond du public couvre pas mal la voix de Steven Dupré. Sachant qu'en plus il intervient assez peu, c'est dommage.

Vu à l'instant, c'est vrai que la chose est pas mal étirée mais il y a quand même quelques bons moments.

Et bien sûr, plein de bisous à Florence Porcel.

Il y a également les phrases de type "Mais vous allez finir par la boucler ?" qui sont très récurrentes.

De mon point de vue, je pense que c'est là que l'on peut sentir les limites de l'écriture de dialogues la veille du tournage... ;)

Pas d'incohérence, juste une double faute de frappe dans le générique de fin du Livre V, sur les épisodes 5 à 8 :

vlcsnap496068.jpg

Les épisodes 1 à 4 ne sont pas concernés, le générique y est légèrement différent.

Désolé pour ceux qui attendaient autre chose. ^^

EDIT : dans le coffret DVD du Livre VI, Dies Irae est indiqué comme l'épisode n°11 (XI) au lieu du 9 (IX). Mais peut-être cela avait déjà été signalé...

Petite chose que l'on peut faire pour continuer à patienter un peu : se passer les livres IV à VI avec les sous-titres anglais. C'est plutôt instructif, et intéressant de voir comment certains propos sont traduits (et divers mots ou expressions passés à la trappe, plutôt normal car la quantité de texte fait qu'on passerait son temps à lire sans jamais regarder les acteurs ^^).

Les sous-titres anglais sont malheureusement absents des trois premiers livres (dans une future ré-édition, peut-être ?).

J'ai 32 piges et je fais du basket une fois par semaine à l'heure de midi, je vais probablement passer à deux fois tellement ça me fait du bien. Pourvu que ça dure aussi longtemps que possible.

J'ai découvert le téléfilm dans TV Magazine cette semaine. A noter qu'il y a aussi Jean-Luc Couchard (Dan dans Hero Corp) et Raphaël Mezrahi.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB