Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum dont l’imposant le dispute à la majesté ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Alors voilà je suis en train de regarder le livre VI et je me suis fait plusieurs réflexions en regardant. Nombres d'entre elles concernaient Sallustius et je me suis demandée si elles ne pouvaient pas être reliées. Je suis donc partie d'un postulat pour changer un peu de point de vue et je trouve que ça marche pas trop mal pour certains trucs.

Et si Sallustius était lié à Méléagant ? Une incarnation de Méléagant ? Ou l'homme en noir sur son épaule ?

- Premièrement, et simplement pour poser le décor, il est un homme qui tire les ficelles dans l'ombre du pouvoir.
- Quand Sallustius vient voir Aconia pour lui coller Arthur dans les pattes, on comprend que c'est lui qui a envoyé son mari en Bretagne et qui l'a laissé là-bas 13 ans. Pourquoi est-ce qu'il aurait fait ça ? Pour avoir Aconia à lui ? Cela semble peu probable vu comment il lui parle. Chercherait-il à "faire champ libre" en prévision de ce qui va arriver 13 ans plus tard ?
- On comprend que les autres sénateurs lui demande la Bretagne depuis longtemps. C'est Sallustius qui a attendu le début du livre VI pour commencer sa quête.
- Il demande à Capito de lui trouver un breton. Sachant que ce dernier était à la tête de la milice avant, il était presque certain qu'il irait d'abord chercher dans le registre de la milice.
- Alors même que les souvenirs d'Arthur sont très (très, très) minces, il va tout miser sur lui.
- C'est lui qui le confie à Aconia. Sans dire à Arthur qu'elle est mariée avec le dux de Bretagne et sans dire à Aconia qu'il est le futur remplaçant de son mari.
- Il ne demande rien quand il voit Arthur sortir de la chambre d'Aconia.
- Il laisse les nouveaux époux seuls pour les tablettes.
- Il finit lui aussi son discours par le terme "soldat". Est-ce un hasard ou pas ?

Chef de Clan
Hors ligne

Théorie alléchante mais j'ai quelques objections.
- Sallustius est manipulateur, certes, mais j'ai l'impression qu'il agit davantage pour Rome que pour tout autre dessein ; j'imagine qu'il considère Cæsar comme impotent et plus capable de régner correctement, aussi tente-t-il de ménager aussi bien le vieil Imperator que ces couillons de sénateurs, mais toujours dans l'intérêt de Rome. Il l'explique lui-même à Servius : "si je n'ai pas leur soutien, Ravenne centralisera toutes les décisions à la mort de Cæsar. Voilà. Pour conserver un pouvoir exécutif romain j'ai besoin de ces abrutis."
- Il n'y a rien qui laisse entendre que ce soit Sallustius lui-même qui ait envoyé Macrinus en Bretagne...
- De même, les sénateurs ne lui demandent pas la Bretagne depuis longtemps. Ils disent juste que ça fait trois-cents ans que la situation n'a pas bougé là-bas et c'est à ce moment-là qu'ils lui demandent une "demi-conquête" (vu qu'ils ont déjà la moitié du bas ^^).
- Ce qui finit de me convaincre que Sallustius n'est pas lié à Méléagant, c'est une chose qui m'intrigue au plus haut point, même après 10 ans de visionnage de Kaamelot. C'est Lurco qui vient "donner un renseignement énigmatique" à Sallustius et lui apprend l'existence de l'Épée des Rois :
- Dis-moi, Sallustius, l'Épée des Rois, ça t'évoque quelque chose ?
- L'Épée des Rois ? Non.
- Une légende bretonne. Une vieille épée coincée dans un rocher que seul l'Élu des Dieux arrive à retirer. [...] Si tu te débrouilles pour la récupérer, cette épée, tu mettras qui tu voudras à la tête du pays.

À aucun moment on n'apprendra comment Lurco a eu vent de cette information capitale pour l'ensemble de ce qui va se passer dans Kaamelott - film y compris.

Je profite de ton sujet pour rebondir sur une chose qui m'a frappé lors de mon dernier visionnage du Livre VI : au début de l'épisode 2, Centurio, on assiste à une réunion de Fées réunies en cercle, présidée par la Fée Mère, retranscrite à la plume magique, dans un grimoire invisible posé sur un pupitre, par la Dame de la Sauvegarde. Le parallèle avec l'organisation de la Table Ronde - dont la construction a été ordonnée par la Dame du Lac elle-même - est flagrant.
Deux autres détails : dans cette séquence il y a sept fées (la Dame de la Sauvegarde, la Dame du Lac, la Dame des Bois, la Dame des Pierres, la Dame des Flammes et deux autres) autour de la Fée Mère, mise en valeur car lévitant plus haut que les autres. La même disposition que sur le médaillon d'Ogma.
Enfin, on apprend juste avant le générique que cet endroit, nommé le "plan des Fées" dans le texte intégral, se trouve dans le système stellaire Alpha du Centaure. Outre la ressemblance amusante entre "centaure" et "centurion", il est intéressant de relever que le centaure le plus connu est Chiron, sage, immortel, et chargé de former les jeunes héros (Achille ou Hercule, entre autres). Et il est encore plus intéressant de faire le rapprochement entre ces êtres extraterrestres et Perceval, jeune héros à l'incroyable destinée, trouvé au centre d'un cercle (décidément) de culture... :)

Désolé pour la tartine !!! ^^

Chevalier
Hors ligne

Pas de problème, la catégorie "Kaamelott" se prête bien aux tartines.

Je reviens sur Sallustius (alors ça fait un peu "je défens mon truc bec et ongle" mais pas du tout, j'aime juste bien penser les choses autrement et creuser)
- Pour ce qui concerne son dévouement à Rome, je ne crois pas que cela impacte beaucoup la question Arthur. Rome n'a jamais eu la main mise sur la Bretagne et quand il rentrera il pourra dire que la Bretagne est fédérée par un romain. En soit gagner ou perdre la Bretagne je ne crois pas que ça change grand chose pour Rome.
- Effectivement, il ne dit jamais qu'il l'a envoyé mais il y a tout de même quelques incohérences dans son discours. Quand il est avec César (qui ne se souvient pas du tout de qui est dux en Bretagne) il lui dit que c'est Macrinius ("il a regardé dans le registre") comme si lui-aussi avait eu besoin de se le remémorer. Et pourtant juste après quand il doit trouver une préceptrice pour Arthur c'est Aconia qui lui vient tout de suite à l'esprit, et puis rappelons quand même que Aconia prête la villa pour toutes les soirées de "la haute" alors j'ai quand même du mal à croire que Sallustius est oublié qu'il ait envoyé son mari en Bretagne. Alors pourquoi mentirait-il à ce sujet ?
- Oui mais il m'avait semblé que plus tard dans le livre Capito dit à Sallustius que les sénateurs leur cassent les pieds avec ça depuis longtemps.

Il est cependant très vrai qu'on ne sait pas du tout d'où Lurco tire ces renseignements et c'est très énigmatique. Et à propos des fées, il reste aussi la question (mais qui a déjà eu le droit à son sujet, ou alors c'était dans des questions il n'y a pas longtemps, je ne sais plus vu que je me promène beaucoup dans les anciens topics) de quel est le projet qui occupe la dame des bois ?

Chef de Clan
Hors ligne

Ce que tu dis se tient ; il est vrai que la haute société de Rome fait appel de façon plus que régulière à Aconia pour héberger ses petites sauteries, et c'est à elle que Sallustius confie l'éducation d'Arturus.
On peut imaginer que Méléagant - dont la passion est de saborder les gens, rappelons-le - est lié à tous les événements tragiques du Livre VI : le suicide de Cæsar, évidemment, mais aussi la mort de Licinia, Julia et Manilius... Auquel cas il serait parfaitement vraisemblable de l'imaginer chuchoter à l'oreille des sénateurs, de Glaucia, et même, oui, pourquoi pas, de Sallustius...
Quand on pense à toutes les conséquences qu'aura la relation d'Arthur avec Aconia, notamment dans son absence de descendance (la seule femme avec laquelle il devrait légitimement avoir des enfants est la seule qu'il n'a pas le droit de toucher), on peut même imaginer que Méléagant était déjà à l'œuvre treize ans auparavant, en faisant envoyer Macrinus en Bretagne... par Sallustius. :)
Nan mais j'aime bien l'idée. ^^

Chevalier
Hors ligne

Mais du coup on pourrait aussi l'imaginer glissant à l'oreille de Lurco, ce renseignement capital avec lequel il sait que le sénateur va aller se faire mousser.
Avec un personnage comme Méléagant, on n'a pas de mal à imaginer qu'il mette en place son sabotage sur des années et des années. Cependant reste le problème de savoir, si c'est lui qui a mis tout cela en place, pourquoi a-t-il été réveillé par la détresse de Lancelot et pas la déchéance d'Arthur (peut-être serait-il sorti au moment de son refus de reprendre l'épée cela dit).
Pour ce qui est de la mort de Licinia, Julia et Manillius je ne pense pas que Méléagant soit derrière tout ça. C'est Arthur qui voulait revenir. Et dans l'interview en bonus du livre VI, AA disait que c'était important que les gros nuls (comme Procyon) arrive quand même à faire des trucs, arrivent parfois à accomplir leur mission.

Interprète Burgonde
Hors ligne

Pourquoi vous dites que Meleagant est lié a la mort de Mani et des deux filles? C'est Procion sur ordre de Glaucia sur ordre de l'autre non?

Meleagant oeuvre au suicide de César , d'ailleurs clairement je me suis demandée ce qu'il faisait là. Je suis partie du principe que ss legende devait etre connue chez les dieux romain aussi.

Je vous rejoints sur l'incoherence sallustius macrinus mais ca peut aussi s'expliquer pzrce su'il magouille et que cesar signe sans trop poser de questions..

Chevalier
Hors ligne

Alors moi je ne dis pas que Méléagant est mouillé dans l'exécution de "la bande romaine" d'Arthur, au contraire.

Oui, et après on sait que César a aussi un rapport personnel à la magie, peut-être que ça lui vient de ça.

Oui il est presque certain que c'est ça mais j'essayais juste de changer de point de vue.

Chef de Clan
Hors ligne

Je me suis probablement mal exprimé ; je voulais juste rebondir sur l'idée de Plume De Chien selon laquelle Sallustius aurait pu être poussé par Méléagant à magouiller pour arriver à la situation qu'on connaît, notamment en jetant Arturus dans les bras d'Aconia.

Car c'est bien la volonté d'Arthur de rentrer absolument à Rome pour chercher sa femme qui a scellé le destin des jeunes gens : sans ça Manilius serait resté en Bretagne avec lui ("on n'aurait jamais dû revenir") et par conséquent Glaucia et Procyon n'auraient jamais pu se venge, faisant de Licinia et Julia des dommages collatéraux.

Je suis désolé, je me rends bien compte que j'enchaîne les bourdes et les malentendus sur le forum en ce moment. Dites-moi si vous en avez marre de ma tronche, hein.

Chevalier
Hors ligne

Non moi ça va je t'ai suivi.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Plume De Chien : je trouve tes remarques très intéressantes, mais aucune ne me semble justifier un lien Méléagant-Sallustius.

Et si Sallustius était lié à Méléagant ? Une incarnation de Méléagant ? Ou l'homme en noir sur son épaule ?
- Premièrement, et simplement pour poser le décor, il est un homme qui tire les ficelles dans l'ombre du pouvoir.

Quel rapport avec Méléagant ? Méléagant n'a pas pour but de tirer les ficelles mais, en gros, de pousser les gens au suicide. Plus généralement, je dirais qu'il est là pour « noircir » le monde.

Et puis un homme qui tire les ficelles dans l'ombre du pouvoir, on en trouve partout. Le père Joseph, l'homme en gris sur l'épaule de Richelieu, n'a pas eu besoin de Méléagant pour pousser la Suède à entrer dans la guerre de Trente Ans.

Alors même que les souvenirs d'Arthur sont très (très, très) minces, il va tout miser sur lui.

Il mise tout sur Arthur parce qu'Arthur lui a dit qu'il avait retiré l'épée du rocher. Sallustius, qui n'est pas un imbécile, comprend ce que signifie : il pourra être reconnu roi, c'est gagné !

Il finit lui aussi son discours par le terme "soldat". Est-ce un hasard ou pas ?

C'est juste un gag : on craint que son discours aux Bretons ne les retourne, mais il a le malheur de terminer avec une question qui finit par « soldat », du coup les Bretons réagissent en faveur d'Arthur.

------------
Seigneur Capiston, concernant Sallustius : voilà ! tout pareil !

on apprend juste avant le générique que cet endroit, nommé le "plan des Fées" dans le texte intégral, se trouve dans le système stellaire Alpha du Centaure.

Je ne suis pas sûr qu'il faille chercher plus loin que le fait que c'est l'étoile la plus proche du Soleil.

------------
Re Plume De Chien :

Il est cependant très vrai qu'on ne sait pas du tout d'où Lurco tire ces renseignements et c'est très énigmatique.

Je ne trouve pas ça énigmatique : ce n'est pas top secret. Tout le monde sait, en Bretagne, que l'Élu doit retirer l'Épée du rocher. À Rome la plupart des gens s'en fichent vu que la Bretagne ne compte pas. Il n'y a que quelques sénateurs qui s'en préoccupent, dont Lurco. Rien d'étonnant à ce qu'il se soit un peu renseigné.

il reste aussi la question [...] de quel est le projet qui occupe la dame des bois ?

J'ai l'impression qu'on oublie que tout ça n'est qu'une fiction sortie de l'imagination d'un auteur. Ce n'est pas la réalité. Je soupçonne que la réponse est : A. Astier n'a pas pris le temps d'y penser.

-------------
Re Capiston :

On peut imaginer que Méléagant - dont la passion est de saborder les gens, rappelons-le - est lié à tous les événements tragiques du Livre VI : le suicide de Cæsar, évidemment, mais aussi la mort de Licinia, Julia et Manilius...

Je n'adhère pas, parce qu'il n'y a pas besoin de ça. Il n'est pas obligatoire que Méléagant soit derrière chaque suicide, chaque drame, chaque assassinat... Le meurtre de Licinia, Julia et Manilius a un mobile précis, Méléagant est inutile pour l'expliquer.

(Je me demande si ce n'est pas la fascination exercée par le personnage qui vous pousse à vouloir le mettre partout... :) )

Quand on pense à toutes les conséquences qu'aura la relation d'Arthur avec Aconia, notamment dans son absence de descendance (la seule femme avec laquelle il devrait légitimement avoir des enfants est la seule qu'il n'a pas le droit de toucher), on peut même imaginer que Méléagant était déjà à l'œuvre treize ans auparavant, en faisant envoyer Macrinus en Bretagne... par Sallustius.

Pour moi ça ne colle pas parce qu'il me paraît impossible d'imaginer que, suite à sa relation avec Aconia, Arthur va accepter de ne plus coucher avec sa future femme tout le reste de sa vie. Même Méléagant ne pourrait imaginer un truc aussi stupide. (Après douze ans je n'ai pas changé d'avis concernant le Serment ; je l'ai toujours en travers de la gorge.)

--------------
Re-re Plume De Chien

Pour ce qui est de la mort de Licinia, Julia et Manillius je ne pense pas que Méléagant soit derrière tout ça. C'est Arthur qui voulait revenir.

Voilà !

--------------
Pour conclure, n'oubliez pas que tout ça n'est pas la réalité. Méléagant n'existe pas ! :)

Chevalier
Hors ligne
Agloval a écrit :

Quel rapport avec Méléagant ? Méléagant n'a pas pour but de tirer les ficelles mais, en gros, de pousser les gens au suicide. Plus généralement, je dirais qu'il est là pour « noircir » le monde.

Je ne suis pas sûre que le but de Méléagant soit de pousser les gens au suicide forcément, il parle de "sabotage". Mais je suis entièrement d'accord, on dirait vraiment que son seul but c'est de faire le mal. Ce qui est très intéressant parce qu'il dit lui-même que "cela n'a aucune importance".

Je ne trouve pas ça énigmatique : ce n'est pas top secret. Tout le monde sait, en Bretagne, que l'Élu doit retirer l'Épée du rocher. À Rome la plupart des gens s'en fichent vu que la Bretagne ne compte pas. Il n'y a que quelques sénateurs qui s'en préoccupent, dont Lurco. Rien d'étonnant à ce qu'il se soit un peu renseigné.

Après si je cherche vraiment la petite bête, je pourrais dire que Uther Pendragon n'a pas appris directement l'existence de l'épée.

J'ai l'impression qu'on oublie que tout ça n'est qu'une fiction sortie de l'imagination d'un auteur. Ce n'est pas la réalité. Je soupçonne que la réponse est : A. Astier n'a pas pris le temps d'y penser.

Je pense effectivement aussi qu'il n'y a rien de particulier à attendre de ce côté-là mais ne sait-on jamais (c'est mon côté fan de One Piece qui me fait relever des choses comme ça).

Pour moi ça ne colle pas parce qu'il me paraît impossible d'imaginer que, suite à sa relation avec Aconia, Arthur va accepter de ne plus coucher avec sa future femme tout le reste de sa vie. Même Méléagant ne pourrait imaginer un truc aussi stupide. (Après douze ans je n'ai pas changé d'avis concernant le Serment ; je l'ai toujours en travers de la gorge.)

C'est d'ailleurs d'autant plus ... étrange qu'Aconia l'ait fait jurer de lui rester "fidèle" alors qu'elle-même vient de se payer un second mari. Je pense que c'était plutôt une raison pour justifier l'obstination d'Arthur à ne pas toucher sa femme de manière autre que "il la trouve pas folle". Au contraire ça aurait presque été plus "poétique" de laisser le spectateur faire le lien seul quand Arthur aurait refuser Guenièvre lors de leur première nuit. Sans cette histoire de serment.

Chevalier
Hors ligne

J'ai attendu de re-finir le Livre VI pour venir par ici.
Allons-y direct (c'qu'y a de bien avec les avis tranchés...) : à mon avis, Sallustius n'est pas du tout lié à Méléagant.

Pour moi, Méléagant n'apparaît que quand il y a un profond désespoir, ou quelque chose dans le genre.
- D'abord Lancelot qui, s'il n'était pas encore désespéré (puisque Guenièvre est encore là quand Lancelot commence à parler de l'homme en noir), a déjà un peu commencé à pencher du "côté sombre". Méléagant le pousse dans ce sens.
- Arthur, en pleine recherche de sa descendance, qui désespère de ne rien trouver.
- César, il le pousse au suicide.

Effectivement il "saborde" les gens, comme il dit.
A mon sens, Sallustius est éloigné de ça, il cherche juste à conserver sa place, et gagner si possible un peu de tranquillité. Toute cette histoire de Bretagne, c'est pour montrer aux quatre lourdauds que quand il s'y met, il a encore les moyens d'accomplir quelque chose (en l'occurrence, mettre quelqu'un à la tête de la Bretagne et la regagner - même si certes, ça foire à la fin de manière totalement imprévue). Assez d'accord avec le premier post de Seigneur Capiston donc.

Plume De Chien a écrit :

- Il ne demande rien quand il voit Arthur sortir de la chambre d'Aconia.

Si, il demande ce qu'Arthur faisait dans la chambre. Arthur fait croire qu'il vient tout juste d'arriver, qu'il est donc allé voir dans la chambre et a constaté qu'Aconia dormait.

Pour le Serment, ouais, joker :b

Chevalier
Hors ligne

Je ne crois pas non plus véritablement à un lien entre les deux, j'ai simplement trouvé ça intéressant de vouloir relever des étrangetés et d'y proposé "un sens" aussi tiré par les cheveux soit-il. Parfois c'est en partant n'importe où que tu vois les chose sous un autre angle et que tu découvre d'autres trucs.

J'ai l'impression qu'ici parler du serment c'est un peu l'équivalent de la discussion politique en repas de famille ...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB