Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ira chercher l’Graal tout seul. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

La table ronde.

PERCEVAL : J’suis désolé d’être en retard mais mon cheval est tombé en panne.
ARTHUR : En panne ?
PERCEVAL : Ben ouais, il s’est arrêté d’un coup, impossible de le faire repartir.
BOHORT : Je n'y connais pas grand-chose mais il me semble qu’un cheval, ça ne tombe pas en panne. Une machine de guerre ou un bateau, je ne dis pas mais un cheval !
PERCEVAL : Ben allez essayer de le redémarrer, vous verrez bien.
ARTHUR : Non mais il peut se blesser ou être malade mais en panne, certainement pas.
PERCEVAL : Non mais en fait, j’crois qu’il est mort.
ARTHUR : Pouh, alors, il est mort debout ?
PERCEVAL : Ouais, il était très vieux et tout sec il a dû se modifier.
ARTHUR: Modifier ?
PERCEVAL : Ouais comme les morts en Égypte.
ARTHUR : Momifier !
PERCEVAL : Ouais c’est ça !
LEODAGAN : Bon, après ce préambule passionnant, on peut p’t’être passer à l’ordre du jour ?
PÈRE BLAISE : Euh, oui, alors, aujourd’hui c’est bien évidemment les Burgondes qui sont à nos portes.
ARTHUR : Ouais, les Burgondes ! Ils commencent sérieusement à me courir ceux-là ! Un coup, ils font la paix, juste après ils attaquent.
LEODAGAN : Faut dire qu’on est pas fichus de piger un broc de ce qu’ils bavent même avec des interprètes. Si ça s’trouve, la dernière fois, ils ont prévenu qu’ils allaient attaquer.
ARTHUR : Ils ont quand même bien profité du gueuleton, pour des futurs assaillants, ça la fout mal !
LANCELOT : Les bonnes manières, je ne crois pas que ce soit leur principale préoccupation. On cause, on cause et pendant ce temps là, ils s’organisent.
LEODAGAN : Justement, j’ai remarqué que ces cons-là ont établis leur camp à portée de catapulte, ça serait une bonne occasion de rentabiliser nos investissements !
ARTHUR : Ah mais attention ! Vous êtes certain de ne pas bousiller le mur d’enceinte avec votre engin là ?
LEODAGAN : Aucun souci ! Les servants m’ont assuré que ça devrait passer.
ARTHUR : DEVRAIT ?! Mais moi je prends pas le risque avec “ça devrait passer” ! Vous imaginez si on bousille le mur ? C’est la porte ouverte aux Burgondes !
LEODAGAN : Oh mais faut savoir prendre des risques pour remporter une bataille ! Faut en avoir un peu... si vous voyez c’que j’veux dire !
ARTHUR : Pas au point de livrer Kaamelott tout cuit à l’ennemi ! Non, non, j’ai demandé à Merlin de chercher une solution.
LEODAGAN : Ah, ben on est sauvés alors !
ARTHUR : Ah ! Merlin, on vous attendait. Vous avez du nouveau ?


Merlin s’avance et passant à proximité de Perceval à voix basse :

MERLIN : Désolé pour votre cheval, Seigneur Perceval.
PERCEVAL : De quoi ?
MERLIN : J’essayais un sort de momification pour les Burgondes et vous êtes passé au mauvais moment.
PERCEVAL : Et pourquoi, j’ai rien eu moi ?
MERLIN : Question de hauteur, vous auriez été à pieds, vous étiez bon pour le sarcophage.
PERCEVAL : Le ?
MERLIN : Le mangeur de corps, le sarcophage, c’est là que les égyptiens mettent les momies.
ARTHUR : Bon, Merlin ! On vous dérange pas trop ? Vous avez quelque chose ou pas ?
MERLIN : J’ai travaillé sur un sort de momification mais c’est pas... super !
PERCEVAL : Ah ben, j’suis pas d’accord, moi !
LEODAGAN : Qu’est-ce que vous connaissez aux sorts vous ?
PERCEVAL : Ben rien mais demandez à mon cheval !
LEODAGAN : Non mais soyez poli !
PERCEVAL : Merlin vient de me dire que c’est lui qu’a modifié... momifié mon cheval ! Donc, ça marche ! Enfin, pas le cheval... le sort.
ARTHUR : C’est vrai Merlin ?
MERLIN : Oui mais ça ne dure pas, les gars se réveillent au bout d’une petite heure.
PERCEVAL : Mais vous m’avez dit que j’aurais été bon pour le savonnage !
MERLIN : Le sarcophage, c’était juste une plaisanterie. Votre cheval doit être en pleine forme à l’heure qu’il est.
ARTHUR : Oui, vous avez raison, c’est bien l’moment de faire des plaisanteries. On va utiliser votre sort, on aura une heure pour les dépouiller de leurs armes et les faire prisonniers.
LEODAGAN : On aurait peut être le temps d’les cramer, non ?
ARTHUR : Prisonniers, c’est très bien et on pourra réclamer une rançon !
PERCEVAL : On pourrait récupérer les chevaux aussi ? J’en voudrais bien un neuf.


(Noir, voix off)

LEODAGAN : Dites, vot’sort, là, on peut pas l’balancer avec une catapulte, des fois ?


  TSON !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Youpi, encore un nouvel épisode : :)

Ben il m'a un peu laissé sur ma faim. J'ai l'impression qu'il finit un peu vite, et la chute n'est pas terrible (ou alors j'ai pas bien compris). D'ailleurs le titre plutôt vague semble confirmer que ça a dû être fait un peu trop rapidement (non ?). Mais je suis conscient de faire la fin bouche, parce que tu nous as habitués à du haut de gamme ! Pas grave, c'est l'occasion d'en relire un autre...

Semi-Croustillant
Hors ligne
Agloval a écrit :

Youpi, encore un nouvel épisode : :)

Ben il m'a un peu laissé sur ma faim. J'ai l'impression qu'il finit un peu vite, et la chute n'est pas terrible (ou alors j'ai pas bien compris). D'ailleurs le titre plutôt vague semble confirmer que ça a dû être fait un peu trop rapidement (non ?). Mais je suis conscient de faire la fin bouche, parce que tu nous as habitués à du haut de gamme ! Pas grave, c'est l'occasion d'en relire un autre...

Ouais, il date pas d'hier, c'est sans doute une mauvaise cuvée. Je tâcherai de me rattraper avec le suivant :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB