Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui pique, qui lance et qui repique trop derrière. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Kaamelott, réunion de la table ronde.

CALOGRENANT : Bon, finalement, le Graal, on sait si c’est une pierre incandescente, un bocal ou un vase ?!
ARTHUR : C’est une coupe ! Je l’ai dit depuis le début, alors, on cherche une coupe et puis c’est marre ! Vu ?!
PERCEVAL : Ca, c’est un secret de polichinelle dans l’tiroir !
ARTHUR : De quoi ?!
PERCEVAL : C’est pas comme ça qu’on dit ?
ARTHUR : Non !
PERCEVAL : C’est comment qu’on dit alors ?
ARTHUR : Qu’on dit quoi ?! Qu’est-ce que vous voulez dire à la fin ?!!!
PERCEVAL : Non mais si ça vous énerve, tant pis, j’continuerai à dire des conneries... c’est pas comme si j’avais pas l’habitude.
ARTHUR : Vous mélangez tout ! Soit c’est un secret de polichinelle, c’est-à-dire un soi-disant secret mais que tout le monde connait... soit, c’est un polichinelle dans l’tiroir, c’est ce qu’on dit d’une femme enceinte.
PERCEVAL : Et si c’est une femme enceinte qui l’a dit à personne mais que tout l’monde est au courant ?
ARTHUR : Merde !
LÉODAGAN : Vous dites si on vous dérange avec vos polichinelles, après tout, nous, on est là que pour organiser la quête du Graal alors...
LANCELOT : Je suis d’accord, il est grand temps de passer aux choses sérieuses !
KARADOC : C’est pas une coccinelle dans le couloir, plutôt ?
ARTHUR : MEEEERDEUH !!!!!
***

Même lieu un peu plus tard.

PÈRE BLAISE : Bon, alors, selon les dernières informations...
LANCELOT : De qui ?
PÈRE BLAISE : Pardon ?
LANCELOT : De qui elles viennent ces informations ? Parce que c’est bien beau d’annoncer des nouveautés mais selon la source, c’est plus ou moins sérieux !
LÉODAGAN : Je dirais même que ça peut aller de la véritable info à une connerie de première bourre !
PÈRE BLAISE : Mais toutes mes sources viennent d’ici même, des chevaliers de la table ronde, donc, vous voyez que c’est du sérieux.
PERCEVAL : Pas forcément, si ça vient du seigneur Lancelot, d’accord mais si ça vient du seigneur Karadoc ou de moi, ça peut être n’importe quoi. La plupart du temps, on pige rien à c’qu’on nous bave et quand on transmet, on en oublie la moitié et l’autre moitié, on la déforme... du coup, j’espère que ça vient pas d’nous, ce coup-ci.
ARTHUR : Hem ! Merci de ces précisions, seigneur Perceval... Père Blaise... la source ?
PÈRE BLAISE : Oh mais j’en sais rien moi, si vous croyez que je note qui me raconte toutes ces conneries, j’ai pas que ça à faire, non plus !
ARTHUR : Non mais oh ! Ca va bien, oui ?! A l’avenir, vous me ferez le plaisir de noter la source en même temps que l’info ! C’est clair ?!
PÈRE BLAISE : Ouais, mais non, en plus je raconte des conneries moi, ce truc là, j’avais entendu ça au marché du village. Du coup, je note “pécore” comme source ?
LÉODAGAN : Nan mais je rêve, là.
PÈRE BLAISE : Oh ! Si vous me rapportiez des indices, j’aurais pas besoin d’aller les chercher ailleurs !
ARTHUR : Bon, ça va bien maintenant ! Dites toujours votre indice, on sait jamais.
PÈRE BLAISE : Vous êtes sûr ? Parce que je viens de relire et c’est pas non plus...
ARTHUR : Allez-y, j’vous dis !
PÈRE BLAISE : Bon, alors, comme je m’apprêtais à le dire il y a déjà un bon moment avant d’être interrompu...
LÉODAGAN : Mais c’est pas vrai.
PÈRE BLAISE : ... selon les dernières informations, le Graal serait...
PERCEVAL : Un polichinelle ?
KARADOC : La vache, c’est balèze !
ARTHUR : Fermez-la, vous deux ! Alors, père Blaise ?
PÈRE BLAISE : Le Graal serait... en forme de poire.
ARTHUR : De quoi ?!
LANCELOT : N’importe quoi.
LÉODAGAN : Moi, j’en ai marre, j’vais pas tarder à m’casser !
ARTHUR : Qu’est-ce que ça veut dire, ça ?
PÈRE BLAISE : Mais j’en sais rien, moi ! Y avait un gars qui disait “Quand je pense à tous ces connards qui cherchent le Graal, y savent même pas qu’il est en forme de poire !”
LÉODAGAN : Déjà, on sent bien le respect pour nous, là.
ARTHUR : Bon ben... on va fouiller tous les poiriers des environs, voir si y a pas le Graal qui s’y cache.
LÉODAGAN : Vous déconnez, là ?!
ARTHUR : Pourquoi, vous avez un autre indice ?
KARADOC : Chouette, les poires, j’pourrais m’en faire péter la panse !
***

Sortie de la table ronde.

KARADOC : Vous êtes sûrs que c’est pas une coccinelle dans l’couloir ? Parce que ça, j’en ai déjà vu mais dans mon tiroir, j’ai jamais vu de vot’ truc, là...
PERCEVAL : Un polichinelle. Au fait, Sire, c’est quoi un polichinelle ?
ARTHUR : Oubliez-ça ! C’est un personnage qui n’existera pas avant un bon millier d’années, alors... on devrait même pas avoir cette conversation ! Je m’demande parfois si nos vies ne sortent pas d’un esprit tordu !


(Noir, voix off)

PERCEVAL : Ouais, c’est pas faux.


TSON !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

La fin est un peu bizarre... :) J'aime bien l'idée de demander ses sources au Père Blaise. On apprend ainsi qu'il compte écrire la légende avec tout et n'importe quoi...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB