Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ira chercher l’Graal tout seul. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Et ben moi je me rappelle que rarement de mes rêves mais celui là m'as marqué.

Tout d'abord une chose est importante le nom de ma boite (oui je rêve de ma boite) teleperformance ou tp pour les intimes.

Donc au début, avec des potes de tp, on s'amuse et d'un seul coup on se rend compte de façon completement hasardeuse qu'on peut voler, mais vraiment quoi on saute et on peut s'envoler dans les aires, alors moi ni une ni deux je joue avec ça je m'amuse à monter dans les aires le plus haut possible et à foncer tête baissée droit devant avant de m'arrêter au plus prêt du sol.

Pendant plusieurs jours tout va bien on en parle à personne et dès qu'on a un peut de temps on s'amuse, mais là, un gars de tp viens nous voire et nous demande si ça va, si on a rien remarqué de bizarre, et moi comme un con je lui dit oui et je peux même voler trop fière pour pouvoir garder le secret plus longtemps.

Sauf que le lendemain alors que je suis à mon club de judo (en france oui je sais mon rêve est censé se passer au portugal, mais ne cherchez une logique là dedans, c'est con comme un rêve quoi) je me rend que je peux plus voler et mes potes pareils, alors bon on mène notre petite enquête et devinez quoi (les gens ont plus envie de deviner là je sais même pas si ils lisent encore) on c'est rendu compte que tp faisait des tests sur leurs employés et nous hypnotisais pour pas qu'on le sache, parce que c'était à des fins militaires.

Sauf que normalement on aurait jamais dût s'en rendre compte, il y eu un bug en faite et ils ont réparé le truc du coup on pouvait plus voler parce que comme un con je m'en suis vanté.

Et la je me reveille dégoutté parce que je peux plus voler.

Voilà bon si avez tenue jusque là parce que en fait dit comme ça il est tout pourri mon rêve ben bravo déjà hein parce que même moi et pourtant c'est moi qui l'ai écrit le bousin ben j'arrive pas à le digérer, et puis ben désolé si ça vous a dessus mais merde.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah il est marrant ce rêve ! Surtout le côté frustrant du réveil...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Tiens, ça faisait longtemps... Un rêve de tigre !

J'ai presque tout oublié, sauf le tigre. J'étais invité avec des amis chez l'un d'eux, genre pour un barbecue (pas sûr, hein) vu qu'on était tous dans leur jardin. C'était un jardin assez étendu dans le sens de la profondeur. Au fond à droite il y avait une cage, avec un énorme tigre dedans : je me souviens m'être dit qu'il faisait bien un mètre de haut. Nos hôtes nous ont expliqué que c'était normal, ils sont en train de le dresser. Bon... Mais, à un moment donné, je découvre que la cage est vide. Déduction logique : il est en liberté dans le jardin ! Là j'ai très très peur, surtout vu la taille de la bête. J'ai grimpé sur le toit de ma voiture (qui était garée dans le jardin, bon...) en espérant être en sécurité, puis je me suis dit qu'il arriverait facilement à m'y rejoindre. Du coup j'ai fui : je suis parti sans dire au-revoir à personne, conscient que ce n'était pas poli, mais trop effrayé pour faire autre chose.

Au réveil j'étais encore un peu sous le coup de la panique...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah merde ! J'ai fini l'année sans lire de rêve de tigre !
Tant pis, je vais commencer l'année de bonne humeur, au moins. Pis c'est agréable de lire que ce gros malpoli d'Agloval a pris conscience que pas dire au revoir quand on risque de mourir, c'est pas bien. :lol:

Pécore
Hors ligne

Allez hop, un rêve qui m'a marqué cette nuit. Je me trouvais dans une salle de cinéma pour la projection de... Kaamelott ! Bon je me souviens plus de grand chose donc je pourrai pas vous spoiler, sauf du début. Arthur marche dans un couloir (on dirait un couloir du château). Il a son look du livre V. La caméra nous donne le point de vue de quelqu'un se trouvant dans ce même couloir, qui ne bouge pas et qui le suit du regard. Arthur sent qu'il est en train d'être dévisagé, alors il tourne la tête en direction de la caméra, tout en continuant à marcher, et il crie : "Sire ! Appelez moi Sire !"
Et voilà ! Donc a priori il a déjà récupéré l'épée et s'est débarrassé de Lancelot, et c'est de nouveau un héros. Un peu rapide quand même... Bon après y avait d'autres trucs, mais c'est vague et un peu con parce qu'il se retrouvait à notre époque...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Il se retrouverait à notre époque ? Alors ça veut dire que le film de Kaamelott sera aussi le quatrième épisode des Visiteurs ?

Interprète Burgonde
Hors ligne

Samedi soir avec mes deux grands nous avons regardé " le pianiste" y a des scènes dures...et volatils que la nuit suivantes je rêve que j ouvre mon volet et sur la parking de l immeuble il y a un homme qui sort de sa voiture . Super maigre mal en point et il meurt la direct derrière sa voiture.
Le corps est resté là.  Un peu plus tard je retourne à la fenêtre il est toujours là  mais quelqu un monté dans sa voiture et recule écrasant le corps du mec...et moi et mes voisins d en face qui crient.. et je me réveille.

Chevalier
Hors ligne

C'est sûr que c'est dur ce film, j'imagine bien que le rêve vient de là.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Agloval, mon grand, faut qu'on se parle !

J'AI FAIT UN RÊVE DE TIGRE !
En plus je ne vois vraiment pas pourquoi parce que des tigres ça fait dans les... 51 ans que j'en n'ai pas croisé et ça fait bien dans les... Pfiooou, je sais plus... que j'en n'ai pas vu sur un écran. Eh ben c'te nuit, dis, il a fallu que je cherche un endroit où me percher parce qu'un tigre d'au moins je dirais 4 mètres (de long, faut pas déconner, je rêve réaliste :b ) m'empêchait de vivre ma vie de Tatie. Il était tout le temps dans le coin à me surveiller. Pas agressif, mais je sentais bien qu'c'était un vicelard. Du coup, comme j'étais bien consciente, moi, que monter sur une auto ne suffisait pas à me mettre à l'abri :p , eh ben j'ai emprunté la nacelle d'EDF qui était là, COMME PAR HASAAARD je suis montée dedans et je l'ai fait monter à ... pfiou, le tigre était tout petit.
Bon, le truc, c'est qu'il restait en bas à me guetter, du coup, c'était long parce que, c'est petit une nacelle et j'avais pas de casse-croute.
N'empêche Y AVAIT UN TIGRE ! :o

Mon premier rêve de tigre. J'suis émue.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Allez, je remonte un vieux sujet qui avait été interrompu par le premier rêve de tigre de Tata Cryda... Mais ce qui m'est arrivé cette nuit, et tout à l'heure après midi, ça vaut le coup...

1) Les deux rêves de cette nuit.

En fait les deux rêves ont eu lieu à la suite pendant la même phase de sommeil (je ne me suis pas réveillé entre temps). Il y avait une fête, genre mariage, et on était dans une salle, genre salle des fêtes, avec les tables pour le dîner et la piste de danse. Et il y avait des membres de ma famille. Mais un énorme monstre nous menaçait. Je ne crois pas l'avoir vu, mais je savais qu'il ressemblait au tyrannosaure de Jurassic Park. Soudain on entend ses pas, dehors, et tout tremble. Il va tous nous bouffer ! Je ne me souviens plus de la suite, sinon que ça s'est bien fini, et que j'étais conscient qu'on s'en était sorti.

Et voilà que je rêve immédiatement de la suite : je suis figurant dans un film de monstre qui est la suite du premier (le premier n'était pas un film, c'était une fête, mais dans le second rêve c'était un film). C'est un film pour les jeunes, avec trois héros comme dans Harry Potter : le héros (un garçon), sa copine (copine dans le sens camarade, hein) et copain/faire-valoir (un autre garçon). Ce sont des lycéens. Et moi aussi ! Je suis figurant mais je ne suis pas sensé savoir ce qui est prévu pour moi. En fait, je sais que la moitié des figurants seront bouffés par le monstre et la moitié survivront, en gros. Je sais que c'est un film et je me souviens avoir espéré que le monstre n'est pas un vrai, juste un mécanisme. Mais je n'étais pas sûr...

À un moment donné, on monte dans la grande roue d'une fête foraine. Alors que la roue commence à monter, l'un de nous débarque dans la cabine d'on ne sait où. Il a été en contact avec le monstre et ça l'a transformé en serpent géant avec un torse humain. Je me souviens encore le voir passer devant nous, torse droit, suivi par une immense queue de trente centimètres de diamètre et peut-être dix mètres de long (elle défilait, elle défilait...) La queue était couverte de grosses épines. Je me suis dit : il va nous bouffer, ou nous attaquer. Ben non, la roue a fait son tour et on est ensuite descendu sans que rien ne se passe, à part qu'on était assis à côté d'un drôle de personnage...

Mais j'en ai eu marre, j'avais peur que nous, les figurants, soyions vraiment bouffés par le monstre, alors j'ai décidé de fuir vers la colline boisée. Là, je croise un personnage du film (pas un figurant) qui me dit qu'il vaut mieux retourner se réfugier au lycée.

Alors il me vient une idée − et c'est cette idée que j'ai trouvée si amusante en me réveillant que j'ai eu envie de vous la raconter. Au lycée, il y a des ordinateurs, n'est-ce pas ? Idée géniale : je vais consulter la page Wikipédia du film où je suis figurant pour savoir ce qui va se passer ! (Encore en l'écrivant, ça me fait rire...) Je suis le lycéen et je rentre au lycée. Là, un groupe de lycéens suit le héros, sa copine et son copain, je les reconnais. Je suis sauvé : dans ces films, les héros survivent toujours. J'ai juste à les suivre.

Je me souviens parfaitement qu'à un moment donné, le héros ouvre une porte et s'engage dans la nouvelle pièce, et je m'apprête à le suivre mais m'arrête aussitôt : non, il faut d'abord laisser passer la copine et le copain/faire-valoir.

Après, je ne sais pas ce qui s'est passé (j'irai bien consulter Wikipédia mais je ne me souviens plus du titre).

2) Le drôle de truc qui m'est arrivé en lisant après le repas.

Ce qui m'est arrivé, je crois que ça ne m'est jamais arrivé de ma vie.

Tout à l'heure, après le repas de midi, je m'attable au bureau et je commence à lire un livre. À un moment donné, je me rends compte que ce que je suis en train de lire est très important, que j'en avais entendu parler il y a des années, et que j'avais complètement oublié ce truc depuis. Comme si depuis dix ans (disons) j'avais loupé quelque chose. Alors j'essaie de me souvenir quand et où j'en avais entendu parler, pour refaire le lien avec ce truc si important que j'avais oublié. Mais plus j'y réfléchis, plus ce truc s'enfuit de ma mémoire, un peu comme lorsqu'on cherche à se remémorer un rêve au réveil. Je cherche à relire le paragraphe où j'en étais pour retrouver l'idée, mais je ne la trouve pas dans le livre. C'est pourtant hyper important, et je suis en train de l'oublier. Peu à peu, tout s'en va et je me rends compte que ça n'avait rien à voir avec ma lecture. Il me faut plusieurs minutes pour me persuader qu'il n'y avait rien d'important, que c'était comme un rêve éveillé. Je me rends compte qu'en fait je me suis interrompu dans ma lecture et que j'ai en quelque sorte rêvé. Mais un rêve bizarre : j'étais assis à mon bureau, et je n'ai pas vu d'images autres que le livre. C'est juste dans mes réflexions que j'étais hors de la réalité.

Je n'ai pas beaucoup dormi aussi je n'aurais pas été étonné de m'assoupir juste après un repas. Peut-être que je me suis partiellement endormi : une partie de mon cerveau s'est déconnectée et a enclenché le début d'un rêve tandis que l'autre fonctionnait toujours et a empêché que le rêve soit complet, empêchant même de m'envoyer dans une autre réalité (j'étais toujours devant mon livre, croyant le lire alors qu'en fait non).

Bref, je continue à faire des rêves bizarres, signe de bonne santé mentale ! :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB