Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui cherche à vous rembobiner !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne
krostif a écrit :

C'est normal, ils ont compris que c'est le seul moment ou vous acceptez de vous occuper d'eux SANS CONTREPARTIE !!! (de nous devrais-je dire parceque je suis évidemment dans ce cas et ne déroge pas à la règle !) Du fait de votre instinct maternel qui prend le pas sur tout le reste dans ces cas là !

Instinct quoi ?

Semi-Croustillant
Hors ligne

ça a un rapport avec les bateaux, j'crois ... j'ai bon ou pas ?

Chevalier
Hors ligne

Nan... l'instinct c'est un truc pour digérer.

...Pour digérer les couleuvres je crois ;)

EDIT : Comme Askelon pour son concert foiré... ( Et je compatis sincèrement à ta déconvenue ! )

Pécore
Hors ligne

J'en ai super gros. Le DVD de Bye Bye Birdie n'existe tout simplement pas. (Sauf en zone 1).
Je suis tellement déçue. Je voulais voir Dick Van Dyke ♥ et aussi Jesse Pearson chanter One last Kiss. Je suis sûre que c'est le film de ma vie en plus.
J'en ai trop gros.

Chef de Clan
Hors ligne

J'en ai fucking gros...

J'étudie en cuisine, comme la plupart d'entre-vous le savez. Depuis deux jours, on sert des repas en Table d'Hôte au restaurant de l'école et notre professeur court comme une tête sans poule depuis hier. Il était épuisé, hors de lui, à cran comme jamais je ne l'ai vu auparavant. Deux de mes copines se sont pris le bec avec lui et il a, malencontreusement, laissé sortir quelques jurons qu'il retient habituellement très bien et en a, comment dire... Un peu secouée une. Il l'a touchée quoi. L'a attrapée par le bras et l'a secouée comme un prunier alors qu'elle hurlait de la lâcher. Le pire, c'est que j'exagère à peine. Elle hurlait de rage et s'est mise a pleurer... Il les a engueulées (J'ai vu la poigne mais je me suis barré après. Allez savoir pourquoi...) et quand elles se sont tirées, celle des deux qui pleurait a eu un effet de poudre sur les autres qui se trouvaient a l'étage des cases en bas et maintenant... Je sais pas ce qui va arriver.

Elle va porter plainte avec nous tous comme témoins... de plus, elle est mineure. Geste très risqué de la part d'un enseignant tout simplement merveilleux... Il aurait du se calmer d'abord... Bordel de merde...

J'en ai donc très très gros... -_-;

Chevalier
Hors ligne

:hug:

Semi-Croustillant
Hors ligne

La vache, elle est violente la scène Sourissime...

Dieu sait que dans la restauration, le stress atteint des sommets. Et là, il a vraissemblablement fait quelque chose d'illégal. Ca peut aller vite les sanctions judiciaires. C'est à la fois une faute dans le droit du travail, et en pénal. Donc il peut être licencié, et recevoir une amende.

Tiens nous au courant des événements.

Chef de Clan
Hors ligne

Ouais bon après si c'est un très bon prof et que ça arrive 1 fois dans sa carrière.
Une simple confrontation avec excuses officielle suffirait... de là a porter plainte... de quoi remplir les tribunaux français d'affaires inutiles !

Et puis tu verras dans la restauration selon sur quel manager tu tombes, c'est sur il te secoue pas physiquement mais moralement, ta copine risque de charger sévère et je sais de quoi je parle ! Tout un service a se faire insulter et gueuler dessus, au début tu en chie puis après t'encaisse, c'est le métier qui veut ça et c'est un facteur qui ne risque pas de changer ;)

Chef de Clan
Hors ligne

Oh ça je suis au courant. Moi je m'y attends et même que vu le caractère du prof' en dehors de la cuisine, il est super impulsif, prompt et il est du genre a agir sur le coup de l'émotivité, je savais que ça arriverait. J'me demandais juste sur qui ça allait tomber parce qu'on a beaucoup de gens très caractériels dans le groupe. J'encaisse très bien ce genre de truc mais la dite fille... Elle va avoir un "hard time" comme on dit en portugais. Elle qui supporte pas qu'on lui parle un peu fort... Et elles sont beaucoup comme ça dans le groupe. Elles répondent et réagissent beaucoup trop. Résultat... Ça pète.

Au fait, on encombrera pas les tribunaux français, je suis Québécoise. :P

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Moi j'ai du mal à comprendre cette mode de porter plainte pour tout et n'importe quoi, surtout en Amérique et de plus en plus en France. Les violences sont un bon motif, sous réserves d'être vraiment importantes. Un prof qui secoue une élève, à mon avis, c'est léger. Porter plainte ne sert à rien si on a pas un motif valable, et encore. Quand j'étais au collège, un prof a mis un coup de boule à un de ses élèves. Aux USA ils auraient été condamné à faire 153 millions de dollars de DI, et condamné au moins deux fois à mort pour un truc pareil. En France, il a été condamné à rien parce que les parents n'ont pas porté plainte, considérant que leur gamin l'avait cherché en se conduisant comme un petit con depuis le début de l'année.

Ça n'a pas grand chose à voir avec l'histoire en cours, si ce n'est que porter plainte contre un prof me parait assez exagérée, à part s'il a été suffisamment violent pour causer des ITT ou au moins ITP... Gueuler quelques jurons et secouer quelqu'un, ça ne cause aucun dommage, à moins que la personne soit sacrément sensibles, et même là la justice n'a pas grand chose à faire... Ça revient à encombrer les tribunaux et éventuellement briser une carrière pour un coup de sang :/ Je ne connais pas le droit Québéquois, mais en France on a ce qu'on appelle une main courante, ça serait certainement profitable de chercher dans cette voix-là si ça existe. C'est ce qu'avaient fait les parents du gamin de mon collège, histoire de tout de même laisser une trace sans pour autant ruiner la vie du prof directement.

Croustillant
Hors ligne

Je suis de ton avis Askelon. Je n'ai que 21 ans mais en primaire j'avais deux maitresses Hold School prés de la retraite et elles distribuaient des fessées à retour de bras. Mes parents n'ont jamais porté plainte, considérant que je le méritais.
Pareille au lycée, notre prof de technique nous secouais et j'ai même pris des baffes derrière la tête. Voila j'en suis pas mort et je me suis bien gardé d'en parler à mes parents.
Les français  ( et apparament les Québécois aussi ) veulent faire comme aux États Unies, porter plainte pour rien et contre tous.
J'avais un prof de Français qui avait dit à un élevé de BEP : " Si tu continu à faire le con, tu es mort " bah bingo les parents vont voir le dirlo et il a été obligé de s'excuser devant le gamin qui ce marré bien.
Le truc c'est que en  France tu ne va pas gagner des millions car il n'y pas de préjudice hormis moral sauf si le médecin reconnais des dommages physique. Dans le cas de ton amie même si elle porte plainte, le prof aura je pense un blam grand max mais il va rester en place et casser psychologiquement ta copine qui va regretter son geste et peut être même arrêter sa formation.
Le mieux je pense est que si vous avez un représentant de classe, il devrait aller voir le prof et lui dire que sont geste est regrettable et qu'il devrait faire des excuses et peut être que ta copine doit s'excuser également car il n'a pas du faire ça comme ça.

Bref une solution à l'amiable est grandement préférable pour lui comme pour elle.

Chevalier
Hors ligne

Bah je suis désolé, au risque de passer (encore) pour l'emmerdeur de service, je trouve les comportements violents de la part de profs, excessivement déplacés. Quelque soit d'ailleurs le type de violence : verbale ou physique.

J'entends bien l'argument qui dit que dans les cuisines, on s'en prend plein la gueule pour pas un rond et qu'il faut encaisser. Mais lui, n'est pas un chef de cuisine, c'est un prof, son boulot, c'est d'enseigner. Sa position, c'est de retransmettre le savoir, pas de perpétuer la débilité de chefs galvanisés aux hormones qui pètent plus haut que leurs derches et qui abusent du pouvoir qui leur est conféré. Ça, c'est mon avis sur la cuisine en général.

Un prof, c'est un homme (ou une femme) qui a pour mission de transmettre un savoir, il bénéficie pour cela, d'un position dominante sur l'élève puisqu'il sait et que l'élève lui, ne sait pas. En nuançant un peu, on peut dire que l'élève ne sait pas tout et qu'il est là pour apprendre. Donc, le prof est un "modèle" sur lequel l'élève doit se calquer pour apprendre la matière qui lui est enseignée. Qu'un prof soit sévère, voir caractériel, ou souple et laxiste est une chose. Qu'il cède à la violence, n'importe laquelle, est purement inadmissible. D'une part, le droit français est clair en la matière, rien ne légitime l'usage de la violence, cette dernière est systématiquement mise au ban. Le seul cas de figure où elle est acceptée est celui de la légitime défense, encore faut-il prouver l'usage de la violence pour éviter d'être soi-même violenté.
Je trouve anormal qu'on puisse penser que cette gosse doit "apprendre" et qu'elle aura un "hard time". Être employé dans le monde du travail n'a rien à voir avec la position d'un élève face à un enseignant. On sait très bien que la parole d'un enseignant pèse bien plus que celle d'un élève, d'autre part, combien d'élèves témoigneront en faveur de la dite élève qui s'est fait violenter ? Entre ceux qui peuvent pas la blairer et qui pensent que c'est bien fait pour sa pogne et ceux qui voient là dedans le moyen d'évincer un candidat au titre, je pense que les enjeux ne sont pas ceux qu'on pense.

Alors, après, qu'un homme (ou une femme) soit à bout et n'en puisse plus, ça arrive, c'est justement le rôle de l'institution de lui rappeler les règles et de le renvoyer chez lui faire une cure de tranquillisants avec en bonus, un petit bilan psychiatrique au cas où, on ne sait jamais...

Derrière ça, je pense pas qu'on puisse non plus cautionner un coup de boule, quoi qu'ait fait l'élève. Quelle image cela va lui donner de l'adulte ? Un prof qui lui met un coup de tête et personne ne fait rien ? Même si c'est le plus pénible des élèves, même s'il est con comme une chaise, c'est pas en le frappant qu'on le rendra plus calme. Pour avoir bossé avec les gamins que l'éducation nationale n'a jamais su gérer dans son institution, je peux affirmer que la violence envers leurs personnes est bien plus désastreuse que bénéfique. Elle ne fait que soulager un temps celui qui en est l'auteur. Le gamin, lui, il va l'encaisser mais sa perception de la justice sera biaisée. Et après, on s'étonne que les jeunes ne respectent plus les profs ! On emprunte les règles des gamins violents en les transposant soi-même dans une institution publique, au final, on détourne totalement la dite institution de sa mission première et on la met au niveau de ceux qu'elle veut "changer". C'est dramatique et c'est l'ambiance actuelle...ben là, j'en ai gros.

Chef de Clan
Hors ligne

J'ai été témoigner aujourd'hui. Pour raconter ce que j'ai vu...

J'adore ce prof. Mais je peux pas mentir. Je l'ai vu l'empoigner pour la pousser dehors. J'ai vu les marques sur son bras. J'ai vu le choc... Même si en fait, la dite copine est un chouia dramaqueen... Enfin, j'la comprends d'avoir été choquée. Surtout que elle aussi l'adorait. Seulement, maintenant, c'est plus ou moins le cas. Justement, c'est son boulot d'enseigner. De garder son calme, sa patience et sa pédagogie. Le problème étant que le caractère de tout le monde y joue beaucoup et depuis le début de l'année j'ai l'impression qu'il contient tout ça. Ça a explosé dans une gerbe d'agressivité et le voilà dans la merde... Parce que le directeur de l'école n'a pas hésité à nous dire que ça ne resterait pas sur cette note. M'enfin, j'espère quand même qu'il ne perdra pas son boulot. Une suspension, peut-être, histoire de réfléchir et de regretter son geste, mais pas un renvoi... Ce s'rait un peu trop.

Elle, elle s'est calmée. Le prof était pas là aujourd'hui mais selon les dires du directeur, il ne va pas très fort. Enfin, c'est c'que j'ai entendu. J'espère quand même que la suite se passera bien. Je suis bien d'accord sur le fait qu'il est inadmissible de la part d'un enseignant de démontrer quelque forme de violence que ce soit... N'empêche que je comprends aussi ce qui l'a poussé à sauter un câble et comme je l'apprécie énormément... Bref, voyez l'genre. J'attends avec impatience le dénouement de cette histoire.

Chevalier
Hors ligne

Oui, on peut aisément comprendre, d'autant plus dans des zones difficiles ou les enseignants sont en sous nombre, sans réels moyens de faire leur travail et sans formation les ayant préparé à affronter tout ça. Mais comme tu le dis, c'est de l'ordre de la compréhension, ça n'excuse pas le geste. En dehors de ça, je pense pas que ça ira super loin, je me souviens de mon frère, en CM1, il avait fait deux fautes à "orthographe", le prof l'avait soulevé par la tignasse et lui avait fait faire un aller-retour dans la classe à 15 Cm du sol ! Ma mère avait porté l'affaire à l'inspection académique et le monsieur en question (j'ai du mal à dire prof pour un con pareil) avait écopé...d'un blâme et d'un sermon ! Oui, l'inspection académique avait noté le geste, déclaré que c'était inadmissible mais n'avait pas voulu sanctionner étant donné qu'il n'y avait jamais eu aucune plainte contre lui auparavant...

Alors bon, là, il risque pas le licenciement à mon avis, sauf si il est dans le nez de l'inspection académique ou de la direction de ton établissement. Après, un bon blâme, une petite période de repos et il devrait reprendre comme avant.

Semi-Croustillant
Hors ligne

j'en ai gros, je rprends le travail cette semaine après 9 mois de congé maternité et parental et j'ai pas envie DU TOUT ! surtout que j'ai un boulot bien débile.
en plus, je bosse de jour ET de nuit et que n'ayant pas de place en crèche pour des raisons politiques à la ... , bref je tronçonne mon emploi du temps de manière à ce que M. zetottote prenne le relais avec les 2 loustics. dont un (le dernier) qui fait "sa crise de la séparation du 8 eme mois" (pour les non initiés, c'est la panique quand maman quitte le champs de vision)
et le hic c'est que l'heureux papa n'ayant pas l'habitude, il va bien galérer aussi ...

bref j'en ai trop trop gros !!

Chevalier Porte-Bonheur
Hors ligne

Ah les joies de la maternité!

Semi-Croustillant
Hors ligne

Un message d'encouragement à Zetottote - la crise de la séparation du 8ème mois, je vois tout à fait ce que c'est... :/ J'espère que vous allez parvenir à vous organiser, Mister et toi.

Pour rebondir sur cette affaire de Sourissime, et sur le problème de la violence physique en général, je sais à peu près où est mon propre curseur. Quand je sens que je commence à avoir des bouffées de violence (contenues bien sûr)
1) je m'éloigne de l'élève, physiquement.
2) éventuellement, si c'est en réaction à des propos particulièrement blessants ou insultants, j'exclus l'élève en question - manière aussi pour moi de ne pas répondre sur le même ton/de ne pas fonctionner sur le même mode que lui/ de le protéger / de me protéger. (non, on ne raie pas les mentions inutiles.

Je n'ai aucun dérapage physique à mon actif, mais quand ça devient trop dur, je préfère dire "stop" et me faire arrêter par le médecin. C'est valable aussi quand je sens que je ne suis pas capable de faire front (i.e. de risquer de fondre en larmes) face à des élèves blessants, provocateurs (ceux qui te répètent sans cesse que c'est de ta faute s'ils ne réussissent pas, ou qui te disent, comme c'est arrivé la semaine dernière "faut que vous arrêtiez de parler" ou " vous, les profs, vous êtes payés à rien foutre" (sic)

Alors si, j'avoue : j'ai renversé le sac d'un élève sur sa table pour avoir son carnet de correspondance (je n'ai pas le droit de le fouiller, et il m'avait poussée à bout, vraiment)

J'ai dit "dégage" à l'élève qui m'a demandé d'arrêter de parler. (M'en suis voulu après, cela dit). (ah ,tiens, c'est encore le même élève, dis donc) :D

Chef de Clan
Hors ligne

Et la je me dis qu'il y a un très très très gros problème dans notre pays/société...

Semi-Croustillant
Hors ligne

J'admire ton courage, Aurèle, ainsi que celui de tous les enseignants, et également les stagiaires lancés dans le bain sans tour de chauffe et avec un emploi du temps herculéen.

L'éducation nationale est à la dérive, comme nombre de services publics. S'il y avait davantage de moyens, plus de profs, des classes moins chargées, les élèves en échec scolaire se sentiraient moins à l'ouest et délaissés... tu ne serais peut-être pas obligée de te faire arrêter par ton médecin...

Semi-Croustillant
Hors ligne

Aurele, j'ai trouvé des ouvrages très utiles à te conseiller pour permettre l'apprentissage du respect et de la coopération.
Il s sont très bien mais ça demande de s'exercer et puis c'est pas miraculeux bien sûr.

"Parler pour que les enfants apprennent : A la maison et à l'école" Adele Faber (Auteur), Elaine Mazlich (Auteur)

ya aussi une technique de com appelée communication non-violente très utile en cas de gestion de conflits.

Semi-Croustillant
Hors ligne

dans le débat, rappelons : « Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison. »
Victor Hugo

ps j'en avais tellement gros à l'idée de reprendre le boulot ue mon corps a laché, je suis bien malade ! et donc arrêtée ! au boulot ça a été la soupe à la grimace ...
donc reprise que jeudi si je retrouve mes pieds

Semi-Croustillant
Hors ligne
camcamboubou a écrit :

Aurele, j'ai trouvé des ouvrages très utiles à te conseiller pour permettre l'apprentissage du respect et de la coopération.
Il s sont très bien mais ça demande de s'exercer et puis c'est pas miraculeux bien sûr.

"Parler pour que les enfants apprennent : A la maison et à l'école" Adele Faber (Auteur), Elaine Mazlich (Auteur)

Merci, Camcamboubou, c'est toujours intéressant de disposer d'outils, et de laisser décanter.

Commandé dès ce matin sur Mamazon, je viendrai vous raconter... :)

Chevalier
Hors ligne

Sinon, moi je te propose une alternative aux lectures fastidieuses : démissionner de l'éducation nationale et ouvrir une station service... Plus sérieusement, je suis éducateur spécialisé et je compatis...vraiment. Même si je suis fâché avec beaucoup de gens au sein de l'éducation nationale, pour rien au monde je ferais leur boulot. Courage, persévérance et surtout, vraie coupure boulot/maison ! Compte pas trop sur l'institution pour tenter de trouver une solution, enfin, je t'apprends rien je crois.

Pécore
Hors ligne

Juste pour apporter mon grain de sel à l'épisode relaté par raton, je trouve que, au delà du franchissement de ligne jaune de ton prof, d'un point de vu purement éducatif, je trouve que le geste est également tout à fait "anti professionnel".
Je m'explique: Confondre stress et énervement en cuisine, c'est la pire chose qui soit!
Moi qui ai travaillé quelques années dans ce secteur, j'ai vite compris qu'il y avait une règle d'or, tacite, mais clairement respectée par toutes et tous: on peut se prendre la quiche, se faire engueuler, voir même quelquefois, humilier, il ne faut jamais aller plus loin que des mots!
Parce que exiguïté des locaux, parce qu'objets tranchants, blessures possibles etc.
Cette même règle est d'ailleurs observées dans le milieu du bâtiment alors que les personnes qui y travaillent ont tous le sang plus ou moins chaud...comme en cuisine d'ailleurs!
Tout ca pour dire que ton prof, si bon soit-il, a commis une faute grave, outre celle évidente d'un outrepassement pédagogique: il a montrer ce qu'il ne faut surtout jamais faire au sein d'une brigade!

Chevalier
Hors ligne

... D'avoir une équipe de rugby qui rejoint les piètres performances de l'équipe de France de foot... pffffffff !!!! Au bucher !!!!!!!

Heureusement que le handball relève le niveau...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB